Métro Montréal n°2020-01-08 mercredi
Métro Montréal n°2020-01-08 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-08 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 18,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'armée canadienne évacuée d'Irak.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
métr journairnetro.com Mercredi 8 janvier 2020 ACTUALITÉ 4 liber, facteur aggravant de la congestion routière Transports. Alors que les études se multiplient sur les impacts des services comme Uber sur la congestion routière, des experts préviennent que la situation est sans doute similaire à Montréal, bien que la multinationale refuse de dévoiler ses données opérationnelles. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journemetro.com « C'est certain que la croissance d'Uber à Montréal est phénoménale », soulève Pierre Barrieau, expert en planification des transports et chargé de cours dans plusieurs universités. Ces dernières années, plusieurs études ont fait état des impacts des entreprises comme Uber et Lyft sur la congestion routière et le délaissement des transports en commun. En 2018, la firme Schaller Consulting a analysé ce phénomène dans plusieurs villes américaines, dont Boston, Chicago et New York Son constat  : environ 60% des utilisateurs de ces applications auraient opté pour le transport en commun, la marche ou le vélo si celles-d n'avaient pas existé. Une étude réalisée à San Francisco a ensuite dévoilé l'an dernier que les services de covoiturage commercial ont contribué à la croissance de la congestion routière à San Francisco dans les dernières années « en ajoutant des voitures sur les routes ». Cette situation ne concerne d'ailleurs pas que les États-Unis. À Toronto, le nombre de courses réalisées par les chauffeurs d'Uber et de Lyft a atteint une moyenne de 176 000 par jour, en croissance de 180% en deux ans et demi, selon un récent rapport commandé par la Ville Reine. « C'est une situation qu'on regarde de près, notamment -r ! ". - for I ; Jale lïifML : Au Québec, Uber n'a as acre té de rendre ublics ses chiffres./ARCHIVES MÉTRO « Uber réduit l'achalandage du transport en commun et augmente la congestion routière. » Pierre Barrieau, expert en planification des transports dans la contexte de la réforme de l'industrie du taxi par le gouvernement du Québec », a commenté l'attachée de presse de la mairesse de Montréal, Geneviève Jutras. Manque de transparence Contactée par Métro, la multinationale Uber a refusé de dévoiler les données dont elle dispose sur le nombre de courses effectuées à Montréal. L'Autorité régionale de transport métropolitain a par ailleurs confirmé que les résultats de l'enquête Origine-Destination de 2018, qui sont attendus ce printemps, n'incluront pas d'information sur les trajets effectués par les Québécois par le biais de cette application. Selon le président de Trajectoire Québec, François Pepin, le manque de transparence d'Uber risque de nuire à la « planification des transports » dans la région métropolitaine. L'ARTM, rappelle-t-il, planche actuellement sur la création d'un abonnement unique à divers modes de transport, un projet qui intéresse aussi Uber. « Il faut que le gouverne- ment du Québec mette son pied à terre pour réclamer des données [d'Uber] », martèle également M. Barrieau. Au moment d'écrire ces lignes, le ministère des Transports du Québec n'avait pas répondu aux requêtes de Métro. Transport en commun L'étude menée par Toronto indique que 49% des utilisateurs d'Uber et de Lyft auraient opté pour le transport en commun si ces options avec chauffeur avaient été inexistantes. Le rapport note par ailleurs une croissance des courses effectuées par le biais de ces applications pendant la période de pointe matinale. « C'est sûr qu'Uber est un des facteurs principaux de la baisse des déplacements réalisés par les autobus. Uber a moins d'impacts sur le métro », analyse Pierre Barrieau. Selon des données obtenues par Métro, le réseau d'autobus de Montréal a perdu près de 34 millions de passages individuels de 2012 à 2018, soit une moyenne d'environ 5 millions par année. La Société de transport de Plus de sécurité Souvent pointée du doigt dans les dernières années pour des mésaventures vécues par ses clients, Uber a annoncé hier qu'une nouvelle fonction de sécurité sera accessible dans l'application de l'ensemble de ses clients canadiens et américains d'ici la fin de la semaine. Les utilisateurs qui activeront cette fonction pourront recevoir un code de sécurité à quatre chiffres avant chaque course. Ils devront ensuite fournir ce code à leur chauffeur, qui devra entrer le bon code dans son application avant que la course puisse commencer. Montréal (STM), qui constate les « effets négatifs » qu'a eus Uber dans plusieurs villes, ne croit toutefois pas que l'entreprise représente une compétition sérieuse à son réseau. « Les services actuellement offerts [par Uber] à Montréal ont une tarification plus élevée que celle du transport collectif et répondent donc à des besoins ciblés de certaines clientèles à certaines occasions », a indiqué la STM par cœnriel. Tusticr Gilbert Rozon sera jugé en juin 2020 L'ancien magnat de l'humour Gilbert Rozon subira son procès en juin prochain au palais de justice de Montréal, selon ce que rapportent plusieurs médias. Le fondateur du festival Juste pour rire fait face à deux chefs d'accusation de viol et d'attentat à la pudeur. Le procureur de la Couronne dans ce dossier, Me Bruno Ménard, en a fait l'annonce hier en l'absence de M. Rozon, qui était représenté par son avocat, Pierre Poupart. Gilbert Rozon devra toutefois se présenter le 8 juin pour son procès, dont la durée prévue est de cinq jours. La plaignante dans ce dossier devrait alors témoigner. Les chefs d'accusation de M. Rozon, déposés en décembre 2018, sont reliés à des événements survenus entre le ter juin et le 21 septembre 1980 à Saint-Sauveur. Pas moins de 14 femmes avaient d'abord porté plainte contre Gilbert Rozon, mais 13 d'entre elles se sont ensuite fait dire par la Couronne que leurs preuves étaient insuffisantes pour accuser l'homme d'affaires. Seule la dernière plaignante avait alors déposé des accusations. En vertu du droit en vigueur au moment des événements allégués, il y a 40 ans, la peine maximale pour viol est la prison à vie. Il n'y a toutefois pas de peine minimale associée à cet acte. Recours collectif En matière civile, Gilbert Rozon a interjeté appel l'an der- SUITE DE LA UNE Troupes redéployées Les États-Unis ont annoncé lundi « par erreur" qu'ils se retiraient du pays. La lettre qui ordonnait le retrait des troupes « n'aurait jamais dû être envoyée », a ensuite rectifié le ministre américain de la Défense, Mark Milley. Plusieurs autres pays avaient annoncé dans les derniers jours qu'ils quittaient la région. Et la suite ? Marie-Joelle Zahar ne s'étonne pas du retrait de En décembre dernier, l'homme de 65 ans a indiqué avoir fait le choix d'un procès devant juge seul, et non devant jury. M. Rozon avait par ailleurs renoncé un mois plus tôt à son enquête préliminaire. nier quant à la décision de la Cour supérieure du Québec, qui a autorisé en mai 2018 un recours du collectif Les Courageuses. Le groupe, représenté par la comédienne Patricia Tulasne, réclame 10 M$ à l'ex-magnat de l'humour. Ses membres affirment que M. Rozon aurait fait au moins 20 victimes sur une période de 34 ans, qui s'étend de 1982 à 2016. La Cour d'appel du Québec doit encore se prononcer sur cette affaire. ZACHARIE GOUDREAULT ces armées du secteur. « Les Américains n'ont pas consulté leurs alliés avant le raid. Il est cohérent qu'ils ne soient pas prêts à assumer le poids de représailles pour cet acte », analyse-t-elle. Mme Zahar entrevoit d'ailleurs un « effet d'entraînement » chez les autres États présents en Irak. Cet exode militaire pourrait toutefois devenir dangereux, selon l'experte. FRANÇOIS CARABIN
ACTUALITÉ 5 MONTRÉAL Pas de centre d'accueil animalier IML Promis depuis le mandat du maire Gérald Tremblay, un grand centre d'accueil animalier ne verra finalement pas le jour à Montréal. C'est ce que rapporte Radio-Canada. Métro n'a pas pu confirmer l'information, mais la nouvelle a par la suite été relayée sur'l'witter par au moins un membre de l'administration Plante. Le projet a aussi disparu du Plan triennal d'immobilisations. D'abord annoncé comme un refuge pour animaux par l'administration Tremblay, le projet ne s'était jamais réellement concrétisé. Sa capacité éventuelle avait été chiffrée à 12 000 bêtes. On prévoyait fournir l'adoption et le dépôt d'animaux abandonnés, les soins vétérinaires, la stérilisation et le micropuçage. La construction, d'abord proposée dans le parc Angrignon, devait se faire sur le boulevard Pie-IX, dans l'arrondissement Villeray-Saint-Michel- Parc-Extension. ber » INONDATIONS he Le déclenchement de l'état d'urgence sur File de Montréal pendant les inondations du printemps dernier a entraîné des dépenses de plus de 1,9 M$, indique un rapport du Service de sécurité incendie de la Ville qui sera présenté mercredi en séance du comité exécutif. Le 26 avril mg, la mairesse Valérie Plante a annoncé le déclenchement de l'état d'urgence alors que plusieurs arrondissements montréalais, dont Pierrefonds-Roxboro et Lile-Bizard- Sainte-Geneviève, étaient menacés par la montée des eaux. Celui-ci a permis de faciliter l'accès aux ressources financières et matérielles nécessaires pour monter des digues et protéger les citoyens jusqu'à sa levée le 8 mai. En tout, 110 résidences ont été inondées dans l'agglomération de Montréal en nig, contre 1 wo pendant les inondations printanières de 207. en «) SUR LES ESCAPE 2019 NEUFS SÉLECTIONNÉS DÉCOUVREZ-EN PLUS SUR TROUVEZVOTREFORD.CA Le détaillant peut vendre ou louer à prix moindre. Ces offres, d'une durée limitée, sont en vigueur uniquement chez les détaillants participants. Pour les détails complets, consultez votre détaillant Ford ou téléphonez au Centre de relations avec la clientèle Ford au 1 800 565-3673. Pour les commandes à l'usine, un client admissible peut se prévaloir des primes/offres promotionnelles de Ford en vigueur soit au moment de la commande à l'usine, soit au moment de la livraison, mais non des deux ou d'une combinaison des deux. Les offres des détaillants ne peuvent être combinées à l'assistance-compétitivité des prix, à la réduction de prix aux gouvernements, aux primes pour la location quotidienne, au programme d'encouragement aux modifications commerciales ou au programme de primes aux parcs commerciaux. * Jusqu'au 31 janvier 2020, obtenez 4 000 $/5 500 $/6 000 $ en rabais du manufacturier sur le PDSC (allocation-livraison) à l'achat ou à la location d'un Escape S/SE/SEL et Tltanlum 2019 neuf. Les rabais du manufacturier ne peuvent être combines aux incitatifs clients relatifs aux parcs automobiles. 0 2019 Ford du Canada Limitée. Tous droits réservés.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :