Métro Montréal n°2020-01-07 mardi
Métro Montréal n°2020-01-07 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-07 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,5 Mo

  • Dans ce numéro : marée de colère à Téhéran.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
MONTRÉAL Mardi 7 janvier 2020 mjournalmetro.corn. -r.. é tr Marée de À Téhéran, les rues étaient noires de monde hier pour honorer QassemSoleimani, figure charismatique et très populaire en Iran, tué la semaine dernière r une ha américaine./COLLABORATION SPÉCIALE/I EDIENE1112/AFP La semaindes 4 Ju CE SOIR 2111, r y 1111 METRO MEDIA LE POIDS DES RÉSOLUTIONS Notre collaboratrice, Jasée Landry, explique pourquoi les résolutions de janvier s'évanouissent souvent avec la fonte des neiges... page 12 Le « trou de beigne » s'agrandit Constat. L'étalement urbain « s'intensifie » dans les pourtours du Grand Montréal, constate la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans une note publiée hier. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Le phénomène s'expliquerait entre autres raisons par la migration vers les régions, « en provenance de la CMM ». « Les municipalités au pourtour de la CMM ont connu, en particulier dans les 10 dernières années, une forte croissance démographique », constate le chercheur de la CMM, Philippe Rivet. Une croissance qui s'expliquerait principalement par le départ de citoyens du Grand Montréal vers les régions. Depuis 2015, en moyenne 7000 personnes par année « On sait que les citoyens recherchent des terrains moins dispendieux que le centre. » Massimo Ienoni, directeur général de la Communauté métropolitaine de Montréal quitteraient la grande région métropolitaine pour s'installer tout juste à l'extérieur des limites de la CMM, qui s'étend sur la Rive-Nord et la Rive-Sud. Environ 4000 d'entre elles prendraient la direction du nord dans des villes comme Saint-Jérôme, alors que les autres opteraient pour la Montérégie. Surtout des maisons individuelles Selon Massimo Iezzoni, l'étalement urbain peut exacerber les problèmes de développement durable aux limites de la grande région de Montréal. D'après la CMM, le phénomène d'expansion urbaine serait accentué par la construction de maisons individuelles, des constructions qui ont tendance à occuper de plus vastes espaces. À Saint-Colomban, dans les Laurentides, quasiment 90% des immeubles résidentiels mis en chantier entre 2013 et LES INVITÉS 2018 étaient individuels. La situation est fort différente à l'intérieur des limites de la CMM, qui s'étend de Vaudreuil-Dorion à Contrecoeur et de Mirabel à Saint-Jean- Baptiste (près de Mont-Saint- Hilaire). Selon le document, « la mise en place de seuils de densité plus contraignants vient diminuer la part de marché des maisons individuelles » dans ces villes. Sur le territoire de la Ville de Montréal, 2,4% des mises en chantier résidentielles sont des maisons individuelles. Davantage d'automobiles Si le nombre d'automobiles immatriculées à Montréal a diminué pour la première fois de ce siècle, de 2017 à 2018, les trajets en provenance de l'extérieur de la CMM continuent à croître, constate le rapport. Suite de la une page 3 Yvon Deschamps et Judy Richards Louis-José Houde L'homme qui parle aux lions, Kevin Richardson



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :