Métro Montréal n°2020-01-06 lundi
Métro Montréal n°2020-01-06 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-06 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : prospective 2020.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
métr journalmetro.com Lundi 6 janvier 2020 011:1111Pw Monia Chokri, orte-parole des RVQC La cinéaste et comédienne Monia Chokri sera porte-parole de la 38e édition des Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC), qui se tiendra du 26 février au 7 mars. Rappelons que l'artiste a remporté ex aequo le prix Coup de coeur du jury du volet Un certain regard en mai dernier au Festival de Cannes avec son film La femme de mon frère. MÉTRO Il était une fois... II était une fois Gala. Il était une fois, à Hollywood, un film nommé II était une fois.. à Hollywood (Once Upon a lime... in Hollywood) qui a remporté trois Golden Globes. Cette fois, c'était hier soir, lors de la 7T édition de la prestigieuse remise de prix. MARIE-LISE ROUSSEAU mirousseau@journernetro.com En plus d'être sacré Meilleure comédie, le neuvième film de Quentin Tarentine a été récompensé pour son scénario et pour le rôle de Brad Pitt. Le cinéaste a profité de sa première présence sur scène pour rendre hommage à ses scénaristes préférés et remercier ses acteurs. « Vous avez donné de la profondeur au récit et poussé plus loin mon scénario. » L'acteur a pour sa part rendu hommage à son collègue LDC (Leonardo DiCaprio pour les intimes) ainsi qu'à ses covedettes en nomination, dont les trois légendes de The Irishman, film de Martin Scorsese, étonnamment reparti les mains vides. « Vous êtes des dieux pour moi », leur a-t-il dit, concluant son discours par ces sages paroles  : « Si vous avez la chance d'être gentil, soyez-le, on en a besoin. » Du côté des drames, Sam Mendes a remporté les prestigieux prix du Meilleur film et du Meilleur réalisateur pour 1917. « C'est une grosse surprise, merci », a-t-il dit, avant de rendre hommage à Scorsese, cinéaste dont personne dans la salle « n'arrive à la cheville ». Chez les acteurs, Renée Zellwegger (rudy) et Joaquin Phoenix (Joker) ont sans surprise été récompensés pour leurs performances remarquées. L'acteur a invité ses concitoyens à adopter de meilleurs comportements pour la planète et a remercié le réalisateur Todd Phillips de sa patience à son égard, lui qui a mauvaise réputation sur ce plan. Les deux grands gagnants de la soirée, Sam Mendes (1917) et Quentin Tarentine (Once Upon a Time... in Hollywood) IGETIT En tête des nominations, le renversant Marriage Story de Noah Baumbach n'est reparti qu'avec un prix, celui du rôle de soutien décerné à Laura Dern. Du côté télé, Succession repart grande gagnante des séries dramatiques avec les prix de la Meilleure série et du Meilleur acteur, remis à Brian CAX. « Je m'excuse auprès de mes collègues en nomination d'avoir gagné ce prix, a-t-il déclaré. Ça va faire 60 ans que je suis dans cette industrie. Je n'avais jamais pensé que ça m'arriverait donc je suis un peu sous le choc. » Olivia Colman a quant à elle été récompensée pour sa brillante interprétation d'Elizabeth II dans The Crown. Après avoir tout raflé aux Emmy en septembre, la formidable série Fleabag a triomphé dans la catégorie des comédies. « Un immense, immense merci à tout le monde de nous encourager ! » a déclaré sa créatrice Phoebe Waller-Bridge, qui a également été récompensée pour son interprétation dans le rôle-titre. Du côté des miniséries, l'extraordinaire Chernobyl a sans surprise raflé deux prix, dont celui de la Meilleure minisérie. L'acteur Jared Harris a livré un inspirant message de remerciement établissant un parallèle entre les questionnements soulevés dans la série sur le coût des vies humaines et ce qui défraie actuellement la chronique. Le retour de l'enfant terrible À la barre de la soirée qui a la réputation d'être pas mal plus détendue que celle des Oscars — les 1 500 bouteilles de champagne données aux convives y sont peut-être pour quelque chose —, il était bon de retrouver un Ricky Gervais baveux comme toujours, pour une cinquième et dernière fois, dit-il. « Donc, je m'en fous. C'est une blague... Je m'en suis toujours foutu », a lancé l'animateur en début de soirée, d'un ton désinvolte, verre de bière à la main. À deux reprises dans son discours d'ouverture, le créateur de la série Nier Life a été censuré, dont une fois en se moquant du film Cals, sévèrement démoli par la critique. On vous laisse deviner le mot de quatre lettres qui lui a valu ce silence. Indice  : il commence par « P » et se termine par « Y ». En plus d'aborder les controverses autour du mouvement #MoiAussi et de la mort suspecte de Jeffrey Epstein, Ricky Gervais a critiqué vivement les pratiques douteuses des propriétaires de certaines plateformes de visionnement en continu, notamment Disney, Amazon et Apple. « La majorité d'entre vous êtes allés à l'école moins longtemps que Greta Thunberg », leur a-t-il lancé, ajoutant qu'elles n'ont aucune leçon à donner. L'animateur a ponctué cette soirée qui a filé rondement de quelques courtes blagues mordantes. On retient  : « On va bientôt regarder un court extrait de The Irishman, ça dure 88 minutes » et « Comme vous le savez, le repas de ce soir est entièrement composé de légumes, tout comme l'est le Hollywood Foreign Press ». Au rayon des moments touchants, on se souviendra de l'hommage de Kate McKinnon à Ellen DeGeneres, un rare modèle LGBTQ à la télé lorsqu'elle était jeune. La récipiendaire du prix Carol Burnett a par la suite « Lorsque vous surmonterez la barrière desllilll sous-titres, vous découvrirez des films extraordinaires. » Bong Joon-ho, lauréat du Meilleur film en Langue étrangère pour Parasite « J'aimerais remercier Obama de nous avoir nommés dans sa liste. Comme certains d'entre vous le savent, il fait partie de la mienne ! » Pheobe Waller-Brige, primée pour Fleabag livré un discours aussi inspirant qu'hilarant. Tom Hanks, lui aussi honoré, a pour sa part livré une digne leçon sur le métier d'acteur. L'ovation à Elton John et Bernie Taupin venus présenter en début de soirée le film Rocketman (récompensé à deux reprises) était déjà un beau moment C'était sympa de les revoir sur scène pour récolter leur premier prix commun, pour la chanson Pm Gonna Love Me Again. L'absence de femmes dans les catégories touchant la réalisation au cinéma a été vivement remarquée lors de l'annonce des nominations, mais seulement abordée à la blague par Ricky Gervais. En revanche, plusieurs artistes ont profité de leur passage au micro pour exprimer leur solidarité avec le peuple australien, dont le pays est victime d'importants feux de forêt Ç'a été le cas de Patricia Arquette, récompensée pour sa prestation dans The Act, qui a aussi profité de sa tribune pour dénoncer les menaces de guerre en Iran du président Trump. « Pour nos enfants et les leurs, nous devons voter en 2020. » Puis, ç'a été au tour de Michelle Williams, sacrée Meilleure actrice dans la minisérie Fosse/Verdon, d'inviter les femmes à voter dans leur intérêt « C'est ce que les hommes ont fait pendant des années », a-t-elle répété. Et les gagnants sont... Meilleur film — drame. 1917, de Sam Mendes 10 Meilleur film — comédie. Once Upon a Time... in Hollywood, de Quentin Tarentino Meilleur réalisateur. Sam Mendes, 1917 Meilleure actrice — drame. Renée Zellweger, Judy Meilleur acteur — drame. Joaquin Phoenix, Joker Meilleure actrice — comédie. Awkwafina, The Farewell Meilleur acteur — comédie. Taron Egerton, Rocketman Meilleur scénario. Quentin Tarentino, Once Upon a Time... in Hollywood Meilleur film d'animation. Missing Link, de Chris Butler Meilleur film en langue étrangère. Parasite, de Bong Joon-ho Meilleure série dramatique. Succession Meilleure série comique. Fleabag Meilleur téléfilm/minisérie. Chernobyl Meilleure actrice dans une série dramatique. Olivia Colman, The Crown Meilleur acteur dans une série dramatique. Brian Cox, Succession Meilleure actrice dans une série comique. Phoebe Waller-Bridge, Fleabag Meilleur acteur dans une série comique. Ra my Youssef, Ramy Prix Cecil B. DeMille. Tom Hanks Prix Carol Burnett. Ellen DeGeneres
Quelques sorties attendues en 2020 La sortie en salle du Dune de Denis Villeneuve, le retour de James Bond, le nouvel album de Woodkid, la réédition controversée de Mein Kampf, la suite de la saga Halo... Voici quelques événements culturels et artistiques attendus en 2020. Cinéma James Bond reviendra en avril pour un 25e opus, Mourir peut attendre (No Time To Die), dans lequel Daniel Craig rempilera pour la cinquième fois dans le rôle du célèbre agent secret, aux côtés de Léa Seydoux et de Rami Malek. Plus de 30 ans après le filmculte Top Gun, Tom Cruise incarnera de nouveau le pilote de chasse de la Marine américaine Pete « Mavendce Mitchell dans Top Gun 2 : Mavericic, en salle le 26 juin. Après Holy Motors, le cinéaste français Leos Carax sera de retour avec Annette, un film musical mettant en scène Marion Cotillard et Adam Driver dans le rôle d'un couple dont la fille connaît un destin exceptionnel. Le film Kaamelott —Premier volet est attendu en octobre par les fans, plus de 10 ans après la fin de la celèbre série humoristicohistorique Kaamelott pilotée par Alexandre Astier, version décalée de la légende des chevaliers de la Table ronde. Le remake de West Side Story par Steven Spielberg s'annonce comme un des grands événements de la fin de 2020. Au casting, l'acteur Ansel Elgort (de la saga Divergente) et la nouvelle venue Rachel Zegler. Denis Villeneuve s'attaquera quant à lui à une nouvelle adaptation du classique de sciencefiction Dune, après celle de David Lynch en 1984, avec Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson (Mission impossible). Littérature L'année 2020 sera celle du centenaire de plusieurs écrivains, WRi ! kit - "M. Daniel Craig reprendra les traits de lames Bond en zozo./COLLABORATION SPÉCIALE dont Boris Vian (le 10 mars), Charles Bukowski (le 16 août), Ray Bradbury (le 22 août) et Paul Celan (le 23 novembre). Fayard devrait publier au cours de l'année Mein Kampf, le manifeste antisémite d'Hitler dans une nouvelle traduction, avec une édition critique d'un millier de pages. La dernière édition française date de 1934. La Bibliothèque nationale de France fera connaître début janvier le nom des écrivains morts en 1949 qui tomberont dans le domaine public  : l'Américaine Margaret Mitchell (Autant en emporte le vent), Maurice Maeterlinck (prix Nobel de littérature 1911) et Jacques Copeau (fondateur de La Nouvelle Revue française). Plusieurs livres sont attendus autour de la figure d'Albert Camus à l'occasion du 60e anniversaire de sa disparition, le 4 janvier 1960. Musique L'année 2020 sera celle du retour du musicien Woodkid. « Nouvelle décade, nouvel album, nouvel emblème », a annoncé l'artiste, encensé pour son premier — et seul — opus Golden Age en 2013 et la tournée qui a suivi. Le symbole de YoannLemoine, c'était jusqu'ici deux grandes dés noires tatouées sur un avant-bras. Désormais, son logo mêle univers scientifique et Égypte ancienne. La barbe et la casquette sont toujours là, en revanche. Le duo AaRON s'est lui aussi lancé dans le teasing pour 2020 en sortant un nouvel extrait et un clip le 10 décembre, le dansant The Haine. On se doute bien qu'un quatrième album n'est pas loin. Jeux vidéo Sony et Microsoft se livrent toujours une forte concurrence avec une nouvelle bataille programmée  : chaque groupe a annoncé la sortie d'une console pour la fin de l'année afin de remplacer les PlayStation 4 et Xbox One sorties en 2013. Les deux constructeurs ont commencé à lever le voile sur leurs futures machines, présentées comme plus puissantes. Pour sa part, Nintendo continuera à soutenir sa populaire Switch, commercialisée en 2017. Côté jeux, la célèbre saga de science-fiction Halo, mettant en scène une guerre interstellaire entre l'humanité et une alliance d'extraterrestres, fera son retour chez Microsoft. AFP MAX NEWS CINEMA SUR DEMANDE (1.) Chef-d'oeuvre -(2) Remarquable - (3) Très bon -(4) Bon - (5) Moyen -(6) Médiocre - (7) Minable MÉDIA11131.CA I — DRAME (3) États-Unis Réalisé par Todd Phillips Mettant en vedette Joaquin Phoenix, Zazie Beetz, Robert De Niro C'est quoi ? Rejeté et souffrant de graves troubles mentaux, un clown aux ambitions d'humoriste abat trois jeunes financiers qui tentaient de l'agresser dans le métro. C'est comment ? En plus de la performance extraordinaire de Joaquin Phoenix et de la recréation du New York des années 1980, ce film est une expérience aussi fascinante que traumatisante. OSM Présenté per ("arydroQuébec Pitsenteteur de saison BMO DRAME ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL Downton Abbey (4) Grande-Bretagne Réalisé par Michael Engler Mettant en vedette Hugh Bonneville, Maggie Smith, Robert James-Collier C'est quoi ? Yorkshire, 1927. Le roi George V et son épouse annoncent leur visite prochaine à Downton Abbey. C'est comment ? Cet épisode supplémentaire de la fameuse série anglaise a tout pour plaire à ses adeptes. Avec sa vingtaine de rôles parlants, il risque toutefois d'égarer les non-initiés dans son dédale. OF NOTRE MEILL URE. DE L'ANNÉE ! 0% ABAIS oncerts sélectionnés lu 4 au 6 jan  : Mies vite I OSM.C3 I 514798-3589 Québec,t,=L =t—EL I CULTURE 11 DRAME BIOGRAPHIQUE (4) Grande-Bretagne Réalisé par Rupert Goold Mettant en vedette Renée Zellweger, Jessie Buckley, FinnWittrock C'est quoi ? Dans l'espoir de relancer sa carrière et de récupérer la garde de ses enfants, la chanteuse Judy Garland part à Londres donner une série de concerts. C'est comment ? Rupert Goold brosse le délicat portrait d'une mère déchue de ses droits, écrasée par le starsystem. L'ensemble est rehaussé par la performance éclatante de Renée Zellweger. SAISON 19 20 En ventewpià Felwed.rmres.eom



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :