Métro Montréal n°2019-12-20 vendredi
Métro Montréal n°2019-12-20 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-20 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : des taxes qui font mal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
métr'n. r Star Wars  : L'ascension de Skywalker Près de 43 ans après Un nouvel espoir, Star Wars clôt de nouveau l'arc narratif principal de ses populaires aventures galactiques. J. J. Abrams est de retour à la barre de la série après le hiatus peu apprécié des Derniers Jedi. Bien garni et exempt de longueurs, ce neuvième opus n'est toutefois pas sans déceptions. Le film donne notamment trop rapidement d'importantes informations qui auraient pu être divulguées plus subtilement. Cela étant dit, fidèle à son habitude, Abrams réussit à mêler nouveauté et clins d'oeil nostalgiques avec une efficacité. Soutenu par un solide jeu d'acteur et une conclusion emphatique, ce chapitre final saura plaire aux fans de la série. FRANÇOIS CARABIN Star Wars, épisode IX  : L'Ascension de S alker est présentement à l'affiche./WALT DISNEY PICTURES CANADA Blizzard journalmetro.com Week-end 20-22 décembre 2019 WEEK-END 16 C'est sur un avertissement de tempête de neige majeure que commence ce spectacle haut en couleur, qui enchaîne des acrobaties à couper le souffle et des scènes franchement drôles empreintes de folie et de tendresse. En trame de fond, un pianiste accompagne les interprètes dans leurs prouesses, alors que des flocons de neige tombent sur les spectateurs, qui applaudissent avec enthousiasme au cours de cette performance qui file en un coup de vent. À la TOHU jusqu'au 5 janvier. ZACHARIE GOUBREAULT rit Cetter, Le vingtième siècle semaine, on craque pour..., ir."1 Rien n'est conventionnel dans ce premier long métrage de Matthew Rankin qui relate l'ascension du jeune Mackenzie King au tournant du XXe siècle. Très librement inspirée de la vie de l'ancien premier ministre du Canada, cette satire audacieuse critique de façon acerbe le système politique, notamment l'incompatibilité entre valeurs et pouvoir. La mise en scène d'une rare inventivité, la direction artistique singulière et l'absurdité de l'oeuvre rappelle l'univers des Monty Python. À regarder en mangeant un bon bol de crème glacée érable et noix En salle aujourd'hui. MARIE-LISE ROUSSEAU On connaît tous quelqu'un En un an, les amies Marie-Luc Despaties, Karine Lemaire-Rogers et Daphnée Hacker-B. sont respectivement devenues orpheline, veuve et mère. Ces épreuves les ont amenées à échanger avec d'autres qui, comme elles, ont surmonté des obstacles. Dans chacun des six épisodes de ce balado, elles vont à la rencontre d'une personne dont le vécu résonne de près ou de loin avec le leur. Les témoignages qu'elles ont recueillis sont bouleversants, mais empreints d'une douce lumière. A écouter attentivement, avec un mouchoir à portée de main, sur l'application OHdio. MARIE-LISE ROUSSEAU 6 La Maison Maison comme dans « maison dose ». Mais surtout maison comme dans « endroit familier, rassurant et empreint d'amour où on se sent chez soi ». Surprenant a priori de parler ainsi d'un bordeL Pourtant, au fil des pages de ce troisième et captivant roman d'autofiction de la Française Emma Becker, qui s'est prostituée pendant deux ans dans des établissements berlinois pour l'écrire, on en vient à comprendre son sentiment, malgré la controverse qu'il suscite. En plus d'y partager quantité d'anecdotes — souvent peu reluisantes — du quotidien des maisons doses, l'écrivain rend hommage aux humaines derrière les travailleuses du sexe et suscite d'intéressantes réflexions féministes sur ce milieu qu'elle a connu de l'intérieur. Aux éditions Flammarion. MARIE-LISE ROUSSEAU Luc Durand Leaving Delhi Curieux personnage que ce Luc Durand, architecte moderne qui a travaillé entre le Québec de la révolution tranquille et l'Inde de Nehru. Étienne Desrosiers (qui a déjà consacré un documentaire à son collègue Roger D'Astous) suit le maître au crépuscule de sa vie, alors qu'il retourne sur les lieux qu'il a façonnés. Un parcours émotif et instructif sur un grand bâtisseur. À l'affiche au Cinéma du Musée. BENOIT VALOIrrNABEAU La faille Enfin une série policière qui exploite notre plus grande richesse naturelle  : en région. Rien comme des conditions météo hostiles pour nous glacer le sang et installer l'ambiance d'une enquête bien morbide. C'est le défi relevé par La faille, dont l'action se déroule dans le nord du Québec, à Fermont, autour du fameux « mur » où résident la majorité des gens de la ville minière. Avec une solide distribution et une intrigue qui se précise dès les premières secondes, La faille vous douera à votre divan comme un thriller européen sur fond de neige et de sang. Au Club illico. STÉPHANE MENEAU ET ON SE DÉSOLE POUR La fin de la liste de Noël Poulet Neige Après 10 ans de bons et loyaux services, le duo derrière Poulet Neige a annoncé la fin de sa liste de Noêl, qui permettait de faire de chouettes découvertes musicales à chaque fin d'année. On comprend le choix de Pierre Alexandre et Philippe de Bourge en cette époque où recevoir par courriel des fichiers MP3 est devenu désuet. Reste que leur ludique initiative offrait une précieuse vitrine aux musiciens émergents ou méconnus. Alors, si ce n'est pas déjà fait, rendez-vous pour une dernière fois à listedenoeLca. 11.4.. ROUSSEAU
métre journaErnetro.com Week-end 20-22 décembre 2019 Avoir honte de Canadien ? LNH Récemment, après les huit défaites de suite de Canadien, on a vu des fans dans les estrades avec un sac de papier brun sur la tête. Leur intention semblait claire  : manifester leur honte. Or, est-ce le fan qui devrait avoir honte de Canadien ? Ou n'estce pas plutôt Canadien qui devrait avoir honte de lui-même ? SPORTNOGRAPHE JEAN-PHILIPPE PLEAU infoejournatmetro.com La question se pose. Et parce qu'elle se pose, je vais supposer qu'on peut y répondre. C'est ce que je tenterai de faire au cours de cette chronique, et comme un sujet en vaut bien un autre, je ne vois pas pourquoi je m'empêcherais de répondre à une telle question. Chose certaine, c'est pas L'Antichambre qui se starterait un débat là-dessus. Oh non. Donc, grande question. Qui devrait avoir honte ? Le fan ou Canadien ? Pour y répondre, tournons-nous vers la philosophie et les philosophes. Prenons Christophe André. Si vous avez une culture générale nichée, vous me direz que ce Français est plutôt psychiatre, mais pour moi, c'est un philosophe qui s'ignore. Comme Gaston Therrien — ben non, c'est une blague. Le regard de Christophe André m'a récemment éclairé sur ce sujet aussi fort que les lumières du Centre Bell. À ses yeux, la honte est une émotion qui renvoie à l'ontologie de celui qui la ressent. Une notion proche de la honte, la culpabilité, me semble beaucoup plus juste pour qualifier ce qui habite le fan. Toujours selon André, la culpabilité a à voir avec un geste que l'on a posé. Autrement dit, on se culpabilise de ce que l'on a fait, mais on a honte de ce que l'on est. Transposé à la dyade fan- Canadien, j'aurais tendance à supposer que le fan de Canadien devrait se sentir coupable de prendre pour un club de marde comme le sien. Et que c'est Canadien qui devrait avoir honte de ce qu'il est. Vous me suivez ? Sortir de la honte Mais la honte, qu'est-ce que c'est au juste ? En fait, c'est un sentiment qui apparaît quand un individu ou un groupe d'individus fait défaut en face d'une norme. Dans le cas du groupe de joueurs qui composent Canadien actuellement, force est de constater qu'ils font justement cruellement défaut en face de la norme qu'était devenu le statut de glorieux de Canadien depuis l'époque des Richard, Béliveau et compagnie. Pour sortir de la honte, que faudrait-il que Canadien fasse 17 4Fi La Russie fait appel I La Russie en appelle de sa suspension de 4 ans de compétitions internationales imposée par l'Agence mondiale antidopage. PC alors ? Excellente question. Bien sûr, la première chose que pourrait faire Canadien serait de parler de la honte qui l'habite. Or, il se trouve que la honte est une émotion qui ne se dit pas facilement. Pourquoi ? Parce que dire la honte ajoute inévitablement une couche de honte à la honte déjà présente. Sans parler du fait que Canadien ne sait pas parler, alors imaginez-le essayer de dire quelque chose qui ne se dit pas facilement. Bref, oubliez ça. Découragé, j'ai cherché dans Google l'antonyme de la honte. L'internet m'apprend que c'est



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :