Métro Montréal n°2019-12-16 lundi
Métro Montréal n°2019-12-16 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-16 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 20,9 Mo

  • Dans ce numéro : des archéologues sous le chantier du REM.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
ART DE VIVRE REINE DU RÉVEILLON Où se procurer une bûche de Noël ? page 11 MONTRÉAL Lundi 16 décembre 2019 journalmetro.com page 3 DR. BOCHI PODIATRE LOGUES sous le chantier du REM Une équipe s'affaire dans le cimetière des Irlandais situé sous le site de la future station du Réseau express métropolitain, à deux s dunt Victoria où des ossements ont été trouvés./COLIABORATIONSPÉCIALE/ETHNOSCOP CULTURE PHILIPPE BRAULT, L'HOMME-ORCHESTRE Il est à la fois compositeur, musicien, arrangeur et réalisateur. page 10 Pour les fêtes, offrez le rêve en cadeau. Étce un s lItio » deW> Malec Ig' ; ish REVElbeNFAHrA E TÉ Moins de voitures dans la ville-centre Constat Malgré la hausse constante du nombre de voitures dans la grande région de Montréal, la villecentre a enregistré de 2017 à 2018 la première baisse de son parc automobile ce siècle-d. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Le bassin de véhicules de promenade en circulation dans le Grand Montréal continue à pousser, selon de nouvelles données de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). De 2013 à 2018, il a crû de près de sept points de pourcentage. Cependant sur le territoire montréalais, la tendance s'inverse. Alors que le nombre de véhicules immatriculés dans la ville de Montréal a grimpé sans exception de 2000 AVEZ-VOUS DES CHAMPIGNONS AUX ONGLES ? VOUS N'AVia PAS À VIVRE AVEC ÇA DRDUPIED.COM 1514 931-6111 I CENTRE-VILLE I VILLERAY « On souhaite que de plus en plus de Montréalais délaissent la voiture solo, mais il faut aussi offrir des options pour les gens des banlieues. Parce qu'au final, ça se jette sur l'île. » Valérie Plante, mairesse de Montréal à 2017, la ville-centre enregistre une baisse de 0,2% du nombre de voitures de 2017 à 2018. « On n'observe pas ça dans les autres secteurs du Grand Montréal », soutient le conseiller en recherche à la CMM, Philippe Rivet. Un peu plus de 645 000 velicules — automobiles et camions légers — étaient immatriculés à la fin de 2018, selon la CMM. En 2017, il y en avait plus de 646 100. Cette infime régression demeure « historique », selon le directeur général de l'organisme Vivre en ville, Christian Savard. « Depuis la Deuxième Guerre mondiale, ce n'était qu'une progression massive des taux de motorisation. En 2018, qu'on voie la courbe s'infléchir même un tout petit peu dans l'autre sens, c'est majeur », analyse-t-il. AVANT APRÈS 03* Cette statistique est d'autant plus impressionnante qu'elle transcende la croissance de la population, observe l'expert en mobilité Pierre Barrieau. « Ça aurait déjà été une bonne nouvelle si le parc automobile était resté identique. Mais si, en plus, il a diminué malgré la croissance du nombre de personnes en âge de conduire, c'est le début, potentiellement, d'une bonne tendance », indique-t-il. « Encourageant » Questionnée par Métro en marge d'une séance du comité exécutif de la CMM, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, s'en réjouit. « C'est encourageant. C'est encore très timide, mais j'espère que ça va se matérialiser dans une tendance », souligne-t-elle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :