Métro Montréal n°2019-12-10 mardi
Métro Montréal n°2019-12-10 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-10 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : le sauvetage du Publisac s'organise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
STAR L'ASCENSION DE SKYWALKER WARs EN SALLE LE 19 DÉCEMBRE tee.. 1 Lévènement épique des Fêtes. Mettant en vedette le meilleur téléphone intelligent de l'année'sur le meilleur réseau de la galaxie'. Le Huawei P30 Pro, équipé d'un appareil photo Leica à quadruple objectif avec un impressionnant zoom 50x. Obtenez le Huawei P30 Pro à  : 0$ d'acompte3 et 0% d'intérêt annuel Avec les Paiements intelligents Bellmc. Économisez 480$*sur 24 mois sur le prix courant de l'appareil (1199,99$). 17,03$/mois plus taxes pendant 24 mois avec les Paiements intelligents Bellmc + Option retour d'appareil (41,67$/mois avant rabais). Avec un forfait admissible de 2 ans. Après 2 ans, retournez votre appareil en bon état de fonctionnement ou gardez-le pour 199,99$ (0% d'intérêt annuel). Des frais de connexion au service (40$) s'appliquent. HUAWEI P30 P30 Pro Visitez un magasin Bell 1 888 4-MOBILE bell.ca la vie est Bel I L'offre prend fin le 19 décembre 2019. Offert avec les appareils compatibles dans les zones de couverture de Bell Mobilité. Des frais uniques de connexion seront portés à votre première facture. D'autres frais mensuels, tels que pour le service 9-1-1 (Québec  : 0,413$1 s'appliquent Taxes en sus. Modifiable sans préavis. Ne peut être combinée avec d'autres offres. D'autres conditions s'appliquent Les frais uniques supplémentaires sont sous réserve de modifications. Voir bell.calfraisuniques pour les détails. Des frais de résiliation anticipée s'appliquent ; voir votre entente de service pour plus de détails. La vitesse et la force du signal peuvent varier en fonction du trafic, de la topographie, des conditions ambiantes et d'aubes facteurs, y compris les pratiques de gestion du trafic Internet de Bell (p. ex. accès prioritaire au personnel affecté au service d'urgence et au personnel de l'infrastructure criquet Voir bell.ca/PGTI. (1) Selon un prix remis par l'association EISA en 2019.12) Basé sur l'indice d'une tierce partie (Global Wireless Solutions OneScorec) calculé selon les résultats de tests du réseau sans fil au Québec sur les services voix et données, la fiabilité et la couverture réseau par rapport à d'autres fournisseurs de réseaux sans fil. Visitez bell.ca/reseau. (3) Offert avec une nouvelle activation dans le cadre d'un forfait Connectez Tout 10 Go partageable de 2 ans en ON/AB/C.-B./N.-B./T.-N./75$/mois, eu QC/MB/SK  : 65S/mois. Les taxes sur le montant financé lavant le montent différé) sont payables avec vos paiements mensuels de l'appareil. Si vous passez des commandes de Paiements intelligents de Bell per téléphone, les taxes sur le prix total de l'appareil seront dues au moment de rachat Si vous commandez avec les Paiements intelligents Bell via le téléphone ou MonBell, les taxes sur le plein prix de l'appareil sont dues au moment de rachat. L'offre de financement à rachat est offerte per Bell Mobilité, sur approbation de crédit Le coût d'emprunt est de OS. Si vous résiliez votre entente dans le cadre du programme Paiements intelligents Bell ou changez de forfait pour un forfait non admissible prématurément le crédit ne s'appliquera plus et les versements mensuels qui vous restent pour votre appareil (basé sur le montant du crédit total dans le cas de crédits promotionnels) seront dus immédiatement, et vous pourrez être soumis à des frais de résiliation anticipée pour votre entente de service. En plus des frais de résiliation anticipée des services, vos paismentx restants de l'appareil seront dus immédiatement.'Crédit applicable sur 24 mois sur vos paiements d'appareil. En bon état de fonctionnement à la fin de votre contrat de 2 ans, ou gardez-le et remboursez le montant différé de l'Option retour d'appareil que vous avez économisé (automatiquement appliqué à votre facture). En bon état de fonctionnement, le téléphone doit accéder correctement à son écran d'accueil. Le clavier et/ou l'écran tactile doit être réactif et fonctionner correctement L'écran et le corps du téléphone doivent être exempts d'éclats, fissures, parties manquantes, pixels morts ou points sombres. La pile et le couvercle de la pile doivent être inclus et l'appareil est retourné avec le verrou d'activation désactivé et n'est plus lié à aucun compte en nuage. Paiements intelligents Bell est une marque de commerce de Bell. a Huawei », le logo « Huawei » et « P30 Pro » sont la propriété de Huawei Technologies Co., Ltd. Star Wars  : L'ascension de Strywalker. Kt 2019 &TM Lucasfilm Ud
journaimetro.com métr AC'gLIT Mardi id décembre 2019 3 Front commun pour le Publisac Médias. Les défenseurs du Publisac n'abandonnent pas leur combat et forment une coalition. Syndicats, groupes médiatiques et gens d'affaires se sont assemblés hier pour exiger de la Ville qu'elle n'aille pas de l'avant avec un modèle « opt-in » dans l'encadrement des circulaires publicitaires. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journaimetro.com Cette demande suit les recommandations faites jeudi par une commission municipale bipartisane. La Commission sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs favorise l'adhésion volontaire, ou « opt-in ». Transcontinental (TC), qui distribue les sacs de circulaires au Québec, considère que l'adoption de ces propositions provoquerait la fin du Publisac. Les groupes syndicaux présents, dont la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) ainsi que les Teamsters, craignent pour leur part « la prise d'otage » de divers domaines d'emplois. Es invitent la Ville à tendre la main pour discuter. « [Le Publisaci, c'est des centaines de milliers d'emplois depuis le secteur forestier jusqu'au commerce de détail », a souligné le président de la CSD, Luc Vachon. Selon le président et chef de la direction de TC, François Olivier, ce front collectif « est une démonstration du fait que le Publisac est bien plus qu'un modèle de distribution de circulaires ». Selon le citoyen à l'origine de la réflexion sur le Publisac, Charles Montpetit, « le temps d'intervenir était pendant la consultation ». Francois Olivier, Isabelle Marcoux et Benoit Chartier/IOSIE DESMARAIS/MÉTRO « Le statu quo n'est pas possible mais, après ça, il y a plein de possibilités. » Valérie Plante, mairesse de Montréal « Ce n'est pas juste moi qui le dis. Il y a 13 grands groupes et 15 000 personnes qui sont d'accord », a-t-il affirmé au bout du fil. Liberté de la presse En plus des circulaires, le Publisac distribue de nombreux journaux de quartier. En fait, 98% des 120 médias hebdomadaires encadrés par l'organisme Hebdos Québec sont distribués par sacs de circulaires. « On est intimement liés à l'écosystème du Publisac. Il y a une notion de liberté de presse et des jobs de journalistes qui sont mises en jeu », a précisé le président d'Hebdos Québec, Benoit Chartier. Les membres du front commun veulent désormais éviter qu'une décision de la Ville « donne des idées à d'autres ». M. Montpetit pense qu'associer encadrement du Publisac et attaque contre la liberté de presse est inexact. « Il y a des journaux hebdomadaires qui survivent très bien sans le Publisac », a-t-il affirmé. À Québec, déjà, une pétition a circulé en avril pour demander un encadrement provincial des circulaires. Le gouvernement de François Legault n'ira pas jusque-là, croit toutefois le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné. Discussion Pour éviter ces « préjudices », François Olivier propose d'en discuter et de collaborer avec la mairesse Valérie Plante. TC n'a pas rencontré Mme Plante depuis l'émission des recommandations, jeudi, mais convient que son système de « opt-out » est « perfectible ». « Transcontinental n'est pas une entreprise litigieuse. On a bon espoir d'en arriver à une entente », a avancé M. Olivier, qui ne ferme toutefois pas la porte à une intervention de Transcontinental en cour. L'administration Plante n'a toujours pas pris de décision sur le Publisac. Interrogée sur la question lundi, la mairesse a toutefois fermé la porte au statu quo. La commission municipale propose de « prévoir un délai raisonnable avant l'entrée en vigueur de la réglementation ». Mme Plante, elle, veut « prendre son temps ». Attirer les tournages au Québec- De passage à Hollywood hier, le premier ministre François Legault s'est engagé à mieux soutenir financièrement l'industrie cinématographique québécoise en 2020.11 s'est dit convaincu que le nombre de tournages étrangers au Québec irait croissant grâce à une bonification des avantages fiscaux consentis aux producteurs. LA PRESSE CANADIENNE Dette. L'opposition réclame un plan de redressement ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauit@journaimetro.com L'opposition officielle à l'hôtel de ville demande à la Ville de Montréal de déposer d'ici la fin de mars 2020 un plan de redressement afin que la métropole s'attaque à sa dette croissante. La dette de la Ville devrait avoisiner 110% de son budget l'an prochain, soit près de 6,3 G$. Montréal devra ainsi déroger de nouveau à sa Politique de gestion de la dette. Adoptée en 2014, celle-ci prévoit que le ratio d'endettement de la métropole ne devrait pas dépasser 100% de ses revenus annuels. Cette politique vise à « maintenir une situation financière saine qui non seulement ne dépasse pas la capacité de payer de la Ville, mais qui Concert-bén 6,4 G$ Le budget 2020 de la Ville prévoit un retour à l'équilibre entre la dette et les revenus en 2027. Entre-temps, sa dette devrait atteindre 6,4 G$ en 2021 et « un maximum » de 120% de ses revenus jusqu'en 2026. protège également sa capacité d'emprunt dans le futur », souligne une motion du parti Ensemble Montréal. Ce document sera présenté aux élus le 16 décembre en séance du conseil municipal par le maire de l'arrondissement de Saint- Laurent, Alan DeSousa. L'opposition officielle entend pousser la Ville à adopter, « au plus tard le 31 mars 2020 », un plan de redressement « chiffré et détaillé ». TRANSPORTS exo veut la priorité sur les voies ferrées MERCREDI 11 D CEMBRE À 20H GLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE 309, RUE RACHEL EST Contributions volontaires 20 $ suggéré Si Québec et Ottawa veulent favoriser la croissance des trains de passagers dans le Grand Montréal, ils doivent d'abord leur donner la priorité sur les voies ferrées, plaide exo. Le transporteur demande aux gouvernements de miser sur les infrastructures « destinées au transport de personnes », et non de marchandises. remo Comptant ou cartes de crédit I Portes ouvrent à 19 h I Premiers arrivés, premiers servis ! En collaboration avec FOHCIATION 0 REFUGE ROBIN DES BOIS et au profit de  : LE CH MNON mureve



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :