Métro Montréal n°2019-12-06 vendredi
Métro Montréal n°2019-12-06 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-06 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 20,0 Mo

  • Dans ce numéro : il faudra souhaiter recevoir le Publisac.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Souffrez-vous de la spondylarthrite ankylosante ? Altasciences recherche des personnes entre 18 et 75 ans pour une étude clinique à Montréal. Vous pourriez recevoir jusqu'à 3 500 $ pour votre participation. A Pour plus d'informations, visitez goalta.ca/SA ou téléphonez-nous au 514-373-2003 ALTASCIENCES
métr journalmetro.com Week-end 6-8 décembre 2019 AC'LUT Il y a toujours du profilage racial à Montréal Discrimination Les policiers montréalais effectuent toujours autant d'interpellations de membres des minorités visibles, déplorent des organismes, qui réclament que les données sur la race des personnes visées soient colligées de manière systématique. i 1,1) ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journahetro.com Le 18 novembre, les élus du conseil municipal ont adopté à l'unanimité une motion du conseiller indépendant Marvin Rotrand. La Ville s'est ainsi engagée à demander au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de cesser « immédiatement » les interpellations policières « sans fondement ». Cette motion faisait suite à un rapport accablant concernant les interpellations policières présenté le 7 octobre. Les groupes racisés, notamment les personnes noires ou autochtones, sont surreprésentés dans les données sur les interpellations de routine. aiwg, g1 Lisise Une voiture du SPVM/ARCHIVES MÉTRO MEGA VENTE DE LIQUIDATION Vêtements d'importation pour dames 3 jours seulement « Tous les élus ont dit clairement qu'ils ne veulent pas que des policiers interpellent des personnes sans une raison valable de sécurité publique », a évoqué hier M. Rotrand en conférence de presse à l'hôtel de ville. L'élu a réuni pas moins d'une trentaine d'organismes autour de sa cause au cours des dernières semaines. Des groupes autochtones dénoncent Malgré la pression grandissante contre les interpellations policières basées sur la race, rien ne change sur le terrain, déplorent des organismes membres de cette coalition. Un constat que partage la directrice générale du Foyer 6 décembre 10h à 20h30 7 décembre 9h à 16h 8 décembre 9h à 16h POUCE pour femmes autochtones de Montréal, Nakuset. Celle qui est derrière la création du centre de jour Résilience Montréal, près du square Cabot, a raconté voir régulièrement des Autochtones être appelés à s'identifier sans raison apparente par des agents du SPVM. « Je pense que la motion était un symbole clair que la communauté veut que quelque chose change, mais la situation dans les rues est bien différente », ajoute le conseiller du Centre de recherche-action sur les relations raciales, Alain Babineau. Selon lui, les policiers « ne prennent pas au sérieux » l'enjeu du profilage racial dans leurs rangs. « Il y a une volonté politique. Ilicrnoirc rima Traria ! Tnirlaami nrnmat d'être à l'écoute Justin Trudeau s'engage à diriger un gouvernement minoritaire « réceptif aux nouvelles idées », dont celles de l'opposition. C'est ce qu'assure Le discours du Trône livré hier après-midi. LA PRESSE CANADIENNE « C'est la Ville de Montréal qui gère la police. Elle devrait s'assurer qu'elle soit imputable de ses actes. » Nakuset, directrice générale du Foyer pour femmes autochtones de Montréal Il y a une volonté du SPVM », ré plique Rosannie Filato, responsable de la sécurité publique à la Ville de Montréal. Collecte de données Depuis 2017, les interpellations policières arbitraires ou basées sur la race sont interdites en Ontario. La Commission des services policiers de Toronto a par ailleurs approuvé en septembre une nouvelle politique de collecte de données relatives à la race. La coalition d'organismes demande donc à Montréal d'emboîter le pas à la Ville Reine en obligeant les agents du SPVM à necueillir des données relatives à la race chaque fois qu'ils interpellent quelqu'un pour effectuer un contrôle de mutine ». Interpellé par Métro, le cabinet de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a souligné que le dépôt du livre vert sur la modernisation de la police aura lieu en décembre. Des consultations publiques auront ensuite lieu dans les mois suivants. YUL. Moins d'attente entre les correspondances L'aéroport Pierre-Elliott Trudeau/ARCHIVES MÉTRO SUITE DE LA UNE Métro Média réagit La direction de Métro Média, qui possède près de 20 hebdomadaires sur en plus de Métro, s'est dite « très déçue » des condusions de la commission. « Des recommandations aussi vagues montrent qu'on a très peu considéré les enjeux de la presse écrite », déclare le viceprésident de l'entreprise, An- 10$ 20$ 1.17, HENRI OUELLETTE-VÉZINA houellette-vezina@journalmetro.com L'aéroport international Montréal-Trudeau entame une reconfiguration « importante », alors qu'un nouveau centre de correspondance évalué à 50 M$ doit être inauguré le 11 décembre. Le nouvel espace, qui pourra accueillir un million de voyageurs dès son ouverture, facilitera les processus et allégera le temps d'attente à la douane. La direction espère « tripler sa capacité » au cours des prochaines années. « On a une croissance très soutenue et il fallait réagir », explique à Métro le vice-président aux infrastructures d'Aéroports de Montréal (ADM), Pierre Loyer. Depuis 2014, le nombre de voyageurs a en effet bondi d'environ 35%. En 2017, cette hausse était de presque 10% 30$ 40$ 50$ FERMETURE DE SAISON. TOUT DOFT ÊTRE VENDU'35 D'ici 2035, l'aéroport espère atteindre 35 millions de passagers. et a atteint environ 7,5% l'an dernier. Quelque 20 millions de passagers ont été accueillis jusqu'ici à l'aéroport. drew Mule, dans un communiqué. M. Mule estime que la marge de manoeuvre de Métro Média est « mince ». Selon lui, sans le modèle de distribution du Publisac, « une vingtaine de journalistes et d'employés vont perdre leur emploi ». AVEC LA COLLABORATION DE KATRINE nÉsiurriu 355 LOUVAIN O., PORTE 3 MONTRÉAL, QC, H2N 2E0 3 ARGENT COMPTANT & =me



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :