Métro Montréal n°2019-11-28 jeudi
Métro Montréal n°2019-11-28 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-28 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : des artères mal en point.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
métrvre MOL journalmetro.com jeudi 28 novembre 2019 Bruxelles Intronisation unanime au Parlement La nouvelle Commission européenne de l'Allemande Ursula von der Leyen a obtenu hier un large soutien du Parlement européen lors du vote d'investiture, le dernier obstacle à franchir avant son entrée en fonction le ler décembre. L'équipe de 26 commissaires de la première femme à prendre la tête de l'exécutif européen a reçu l'approbation de 461 eurodéputés, au terme d'un parcours chahuté depuis sa désignation en juin par les chefs d'État et de gouvernement. Après avoir été élue de justesse en juillet, Ursula von der Leyen a bénéficié cette fois d'une marge confortable. Elle y a vu un « vote de confiance » des députés. Les groupes qui ont voté pour elle ou se sont abstenus l'ont toutefois avertie qu'ils ne lui donnaient pas de « chèque en blanc », comme l'a dit le chef des libéraux de Renew, le Roumain Dacian Ciolos. Contrairement à celui de juillet, ce scrutin n'était pas secret, ce qui a favorisé la discipline au sein des groupes d'un Parlement fortement renouvelé, plus fragmenté et qui a montré les dents lors des auditions des commissaires. Revers judiciaire pour Lula L'ex-président brésilien Lula a subi hier son premier revers judiciaire depuis sa sortie de prison il y a trois semaines, une cour d'appel ayant fortement alourdi sa peine dans l'une des affaires de corruption le concernant. Malgré cette condamnation en appel, Luiz Inacio Lula da Silva va rester en liberté en raison d'un arrêt de la Cour suprême lui permettant d'attendre l'épuisement de tous les recours vers des instances supérieures. AFP « Mon message est simple  : commençons à travailler. » Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne Entre des candidats commissaires retoqués — trois, un chiffre sans précédent —, un Brexit toujours en attente et des intitulés de portefeuille polémiques, l'entrée en fonction de sa Commission, prévue le 1er décembre, avait dû être retardée d'un mois. AGENCE FRANCE-PRESSE .Justice partiale d'al-Sissi Les autorités égyptiennes utilisent un système de « justice parallèle » dans le but de réprimer toute opposition au président Abdel Fattah al-Sissi, a estimé Amnestie Internationale dans un rapport rendu public hier. « Dans l'Égypte de Sissi, tous les détracteurs du gouvernement sont perçus comme des terroristes potentiels », a estimé Katia Roux d'Ainnisitie Internationale France, lors d'une conférence de presse de présentation du rapport à Paris. AFP Donald « Rocky » Trumr Visage sérieux et regard frondeur sur le corps torse nu du boxeur Rocky Balboa, incarné au cinéma par Sylvester Stallone  : le président américain Donald Trump a tweeté hier un photomontage dans une allusion apparente au « torse magnifique » qu'il s'est vanté d'avoir pour faire taire Les rumeurs quant à sa santé. An, Ras-le-bol en Colombie Bogota. Une nouvelle grève était convoquée hier en Colombie, au septième jour d'un mouvement social qui a inhabituellement rempli les rues de manifestants contre la gestion du président de droite Ivan Duque. Par ce deuxième « arrêt national » en moins d'une semaine, les leaders de la mobilisation veulent accroître la pression sur le chef de l'Etat, au pouvoir depuis à peine plus de 15 mois. Plusieurs marches et blocages étaient prévus dans le pays. Mais la grève semblait peu suivie à Bogota, pourtant épicentre du mouvement social le plus important en Colombie depuis les années 1970. Parfois sous surveillance policière, commerces et transports urbains étaient réduits, mais pas paralysés. Au son des casseroles, des manifestants se rassemblaient en différents lieux, ainsi qu'à Medellin et à Cali, deuxième et troisième villes de Colombie. HONG KONG Trump prend parti pour les manifestants Dans le face-à-face tendu à Hong Kong entre le camp pro-démocratie et Beijing, le président américain DonaM Trump a finalement choisi de soutenir les manifestants, au risque de se mettre à dos les autorités chinoises, avec qui il cherche à sceller un accord commercial depuis des mois. Le gouvernement chinois a menacé ce matin de prendre « des mesures de représailles » à cette annonce. AFP Beaucoup brandissaient des pancartes, arboraient le drapeau national jaune, bleu et rouge en guise de cape, ou s'étaient déguisés pour dénoncer les politiques de M. Duque. Pour la justice sociale « Nous sommes indignés de tant de maltraitance et de tant de corruption. Nous voulons justice sociale, éducation, équité, que le gouvernement regarde vers le bas, pas vers le haut », a déclaré David Martinez, un fonctionnaire de 50 ans. Cette mobilisation contre le président, au pouvoir depuis août 2018, mais qui pâtit déjà de 69% d'opinions défavorables, intervient dans une climat de crises sociopolitiques, sans dénominateur commun, qui secouent l'Amérique latine. Contesté pour sa politique économique libérale, M. Duque fait aussi les frais d'un mécontentement accumulé au fil des années, dans ce pays parmi les plus inégalitaires d'Amérique latine, mais réduit au silence par une 500 La révolte irakienne s'en prend à Téhéran La contestation en Irak, qui a déjà fait 350 morts en 2 mois, a atteint hier un palier inédit, avec l'incendie par des manifestants du consulat d'Iran à Najaf, au terme d'une nouvelle journée meurtrière d'un mouvement qui rejette le pouvoir à Bagdad et son parrain, Téhéran./AFP 8 Si les manifestations sont majoritairement pacifiques, elles ont toutefois fait quatre morts, environ 500 civils, policiers et militaires blessés, outre 184 personnes détenues et 60 migrants vénézuéliens expulsés pour « actes de vandalisme » depuis jeudi dernier. guerre interne de plus d'un « La Colombie s'est convertie en une démocratie, où une minorité d'entrepreneurs et de bureaucrates est favorisée, tandis que la grande majorité doit financer leurs privilèges », a dénoncé le syndicat des enseignants, Fecode, l'un des plus actifs de la mobilisation. Des signes d'assouplissement M. Duque a lancé dimanche un « dialogue social ». Mais il s'est d'abord réuni avec des élus, avant de rencontrer les leaders du mouvement, ce qui a discrédité son initiative. Le Comité national de grève, regroupant syndicats, étudiants, professeurs et indigènes, a présenté 13 requêtes, allant du retrait d'un projet de réforme fiscale au respect de l'accord de paix de 2016. AGENCE FRANCE-PRESSE
métr journalmetro.com Jeudi 28 novembre 2019 9 OPINIONS Faites-nous DALILA AWADA découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. erra RÈGLES D'OR DE LA CONFÉREN CIERE Samedi matin, je me suis rendu à Contrecoeur, une petite ville de la Montérégie, pour y prononcer une conférence. Le lieu où j'allais prendre la parole a de grandes vitres qui donnent sur le fleuve Saint-Laurent. Une telle vue annonçait un beau moment J'avais intitulé la conférence « Racisme, antiracisme et autres mots terrifiants ». « Terrifiant « écrit avec une COURRIER DES LECTEURS À l'école comme dans la société Nous apprenions récemment que la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) intente une poursuite contre le gouvernement du Québec à propos de la loi 21 sur la laïcité de l'Etat, jugeant qu'elle constitue une atteinte aux droits fondamentaux de ses membres. Mais des idéaux plus grands sont aussi défendus dans cette démarche. Essentiellement, l'école joue le rôle de microsociété visant à préparer les enfants à la vie en communauté et a aussi comme devoir d'inculquer des valeurs de diversité et de respect aux jeunes générations. De plus, la connaissance que diffusent les institutions d'enseignement entre en conflit avec l'esprit de cette loi qui vise à camoufler les différences et à faire rentrer les enseignant.es dans le moule de la majorité en niant les différences présentes dans la société, des différences auxquelles devront un jour ou l'autre M.° police similaire à celles utilisées pour titrer les romans d'horreur (on s'amuse comme on peut !) , car ces sujets sont difficiles à aborder. Ils sont lourds et grattent des choses au plus profond de nous. C'est ce que j'ai expliqué aux élèves qui assistaient à cette présentation. J'ai évoqué ce qui, historiquement, a mené des groupes à se poser au sommet d'une hiérarchie faire face les élèves une fois adultes. D'autre part, même si le gouvernement Legault a utilisé la clause dérogatoire, il s'agit toujours d'une législation instituant la discrimination à l'embauche selon la religion si l'on considère que les enseignant.es oeuvrant dans les écoles privées du Québec ne subissent pas le même préjudice. Le vivre-ensemble s'apprend tout d'abord à l'école, qui demeure la première expérience sociale à grande échelle des enfants. Ne pas balayer la diversité sous le tapis à l'école favorise une meilleure cohésion sociale dans une société au profil culturel voué à changer avec la venue de nouveaux arrivants dont le Québec a grandement besoin pour assurer son avenir. JISDIY ST-GELAIS, SAINT-JÉRÔME Devenir prêtre en 2019 L'Église catholique au Québec a trop souvent tristement brillé dans les manchettes en raison des nombreux arbitraire, et ce qui persiste aujourd'hui sous la forme d'inégalités et de violences institutionnelles. J'ai aussi parlé des dimensions individuelles de la discrimination, à savoir les biais cognitifs et les préjugés que nous avons tous. Albert Memmi le disait ainsi  : « Alors, nous serions tous, et toujours, racistes ? Non, pas exactement. Nous sommes presque tous tentés par le racisme, oui. 11 y a en nous un terrain préparé pour recevoir et faire gentier les semences du racisme, pour peu que nous n'y prenions garde. » Cela ne signifie pas qu'on est soumis à la nature humaine, qui nous condamne à rintolérance.11 est possible de débusquer les idées hostiles qui naissent en nous et de cher- Durant la conférence, sans être haineux, un participant m'a confrontée. Il est facile de perdre patience dans ces moments-là. cher à ne pas y céder. Là-dessus, on a un pouvoir réel, quoique souvent négligé. Cet apprentissage est devenu ma première règle d'or  : tout le monde peut se tromper et changer. On a tous des parts d'ombre qui peuvent être atténuées. En ce sens, tout le monde (ou presque) est parlable. Là où le dialogue est impossible, c'est lorsqu'une haine viscérale en vient à nier l'autre, à vouloir le supprimer. Durant la conférence, sans abus sexuels commis par des prêtres ou des religieux. Ces gestes inacceptables doivent être dénoncés et pris au sérieux par les autorités ecclésiales, afin que la justice suive son cours. Non seulement ces actes, en totale contradiction avec le message de l'Évangile porté par l'Église catholique, ont-ils détruit des vies, mais ils ternissent le travail extraordinaire qu'accomplit la grande majorité des prêtres, religieux et religieuses, voués jour après jour à l'édification d'une meilleure société. J'aimerais aujourd'hui faire valoir les leçons que nous tirons du passé. À titre de directeur de la Fondation de Grand Séminaire de Montréal, organisme qui contribue à financer la formation des séminaristes, je suis témoin de l'évolution et de la rigueur du processus actuel de formation. L'Église catholique tient en effet à s'assurer de former adéquatement les prêtres de demain. Par exemple, le Grand Séminaire de Montréal exige depuis plusieurs années une évaluation psychologique complète de tout candidat avant qu'il ne soit accepté. Cela permet, entre autres, de déceler les éventuelles être haineux, un participant m'a confrontée. Il est facile de perdre patience dans ces moments-là. Mais la seconde règle d'or est là  : donner une conférence, c'est bénéficier d'une tribune, et donc avoir un certain avantage. Quand les gens réagissent, je tente de ne pas perdre de vue la position dans laquelle je suis  : une position qui me procure un temps de parole que l'assistance n'a pas. C'est pareil en société. Ceux qui ont des rôles qui leur confèrent du pouvoir ou, de façon générale, ceux qui ont des privilèges ne peuvent les ignorer ou en abuser. Dans la salle, les élèves se sont hâtés pour répondre à ce participant Ils étaient déjà sensibilisés et abhorraient les inégalités et l'exclusion. blessures personnelles, de les aborder ou de prendre les mesures qui s'imposent Tout au long de sa formation, le séminariste fera l'objet de plusieurs autres examens. De nombreuses consultations sont également réalisées avant qu'un séminariste soit admis à l'ordination sacerdotale par l'évêque. La dimension de l'équilibre sexuel et affectif est prise en compte sérieusement dans l'accompagnement personnel et spirituel des candidats. La formation d'un séminariste s'échelonne sur huit ans. Au cours de la première année, les séminaristes vivent une année de préparation, qui leur permet de confirmer leur vocation. Les trois années suivantes sont consacrées à l'étude de la philosophie et de la théologie. Les étudiants sont ensuite invités à vivre en paroisse une année complète. À ce stage succèdent deux autres années d'études en théologie, puis à nouveau une année de stage pour, éventuellement, être ordonné diacre transitoire, avant d'être ordonné prêtre. Tout au long de ce parcours, des cours et des sessions complémentaires en relations humaines et en communication sont suivis afin que Quand j'accrochais du regard une paire d'yeux dans le public, je le savais. Et puisqu'on se comprenait déjà, je voulais qu'eux aussi me parlent Je lançais alors des questions, écoutais avidement les réponses. C'est la troisième règle d'or  : en donnant des conférences au Québec, j'ai bien saisi que les gens qui y assistent ont aussi des choses à m'enseigner. On apprend beaucoup en tendant l'oreille, on en vient même à mieux comprendre notre sujet d'expertise. C'est pour ça que ces mains levées, face au fleuve, me réjouissaient Ces jeunes têtes et leurs yeux curieux, avec leurs opinions sans complaisance ni méfiance, leurs questions et leur ouverture, m'en apprenaient sur le Québec de demain. le candidat comprenne mieux certains groupes cibles (personnes itinérantes, personnes handicapées, etc.), comprenne bien son engagement comme prêtre et soit en mesure de vivre son célibat de façon épanouie. En cette année académique 2019-2020, 15 séminaristes suivent la formation pour devenir prêtres. [...] Lors de la tete de la Nativité de Jésus (oui, c'est ce que l'on tete vraiment à Noël !) , beaucoup d'entre nous iront à la messe en famille. Soyons sensibles au dévouement de nos prêtres qui nous accueillent à bras ouverts, dans notre quotidien comme lors des moments marquants de notre vie, que ce soit notre baptême, notre mariage ou même nos funérailles. C'est dans toutes ces occasions qu'il nous est donné de réaliser que nous faisons tous et toutes partie d'une même famille ! Du fond du coeur, joyeux Noël ! SÉBASTIEN FROIDEVAUX DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FONDATION DU GRAND SÉMINAIRE DE MONTRÉAL Écrivez-nous ! opinions@ journalmetro.com Volume  : 19 Numéro  : 181 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. loi, bout. Marcel-taurin, Montréal H4N 2M3 Tét.  : 514 286-1066 Téléc.  : 514 286-9310 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H111T7 Distribué par Metropotitan Media Services Directrice de la distribution  : Daniette Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Équipe de rédaction/Actualité en soirée  : Zoé Magathaes Monde  : Chloé Machillot Réviseurs  : Pierre-Yves Thiran, Martin Benoit. Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journatmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :