Métro Montréal n°2019-11-27 mercredi
Métro Montréal n°2019-11-27 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-27 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 22,4 Mo

  • Dans ce numéro : taxation des immeubles locatifs, Montéral cherche une solution.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
is journaimetro.com métr Mercredi 27 novembre 2019 MC BREXIT L'optimisme à toute épreuve de Boris Johnson Il n'a pas réussi à tenir sa promesse de sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne « coûte que coûte » le 31 octobre. Pourtant, Boris Johnson assure désormais pouvoir conclure avec Bruxelles un accord commercial post-Brexit en moins d'un an, malgré le scepticisme de nombreux experts. Dans la course aux législatives du 12 décembre, le premier ministre conservateur a fait du Brexit l'axe principal de sa campagne. Il s'engage dans son programme à le réaliser sans faute le 31 janvier, date à laquelle il a été repoussé faute de consensus au Parlement sur l'accord de divorce négocié par le dirigeant avec Bruxelles. S'il gagne son pari, une nouvelle phase ardue s'ouvrira  : la conclusion d'un accord définissant les rapports commerciaux entre Londres et Bruxelles après une période de transition prévue jusqu'à fin décembre 2020, qu'il refuse de prolonger. AFP Quai 5160 — Verdun 03.12.19 19h corps& graphies événement danse bénéfice au profit de humanité & inclusion Canada Séisme en Albanie Les secouristes fouillaient hier les décombres d'immeubles à la recherche de survivants d'un puissant séisme. AU moins 20 personnes ont péri./S1RDIGF.R/AFP Melania Trumo huée à Baltimore Signe de l'impopularité de son mari Donald, la première dame des États-Unis Melania Trump a été accueillie hier par des huées alors qu'elle s'apprêtait à donner un discours sur les dangers de la drogue dans la ville de Baltimore, près de Washington. AFP Plus une minute à perdre ! La mise en garde lancée hier par l'ONU est plus claire que jamais  : si le monde reporte encore les actions immédiates et radicales nécessaires pour réduire les émissions de CO2, la catastrophe climatique ne pourra plus être évitée. Pour garder un espoir de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C, ambition idéale de l'accord de Paris, il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 7,6%, chaque année dès l'an prochain et jusqu'à 2030, selon le rapport annuel du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). La fonte des glaciers est un des principaux effets du réchauffement climatique./GETTY Tout retard, au-delà de 2020, rendrait « rapidement l'objectif de 1,5 °C hors de portée ». Et même pour espérer limiter le réchauffement à 2 °C, il faudrait réduire les émissions de 2,7% par an de 2020 à 2030. Ces émissions, générées en particulier par les éner- LAZY LEGS CORPUSCULE DANSE VIVARIUM KARO-FORME danse étude ESPACE RESTREINT vidéo-clip EUREKA ! court-métrage LAB Studio KNIK-Danse RSP école René-Saint-Pierre BILLETS hi-canada.org CliLlUn 4 Mga ia le Assarite. Boo IIIMMIr entiezi GALA toD'eLT"'. gies fossiles, ont augmenté de 1,5% par an ces 10 dernières années et « il n'y a aucun signe [qu'elles] puissent atteindre leur pic dans les prochaines années », souligne le PNUE, notant le nouveau record de 55,3 gigatonnes de gaz à effet de serre en 2018. Treize militaires français de la force Barkhane ont péri lundi soir au Mali dans la collision de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des djihadistes, dans un contexte sécuritaire alarmant au Sahel. Il s'agit du plus lourd bilan humain essuyé par les militaires français depuis le début de leur déploiement au Sahel en 2013, et d'une des plus grandes pertes de l'année française depuis l'attentat contre le QG français Drakkar à Beyrouth en 1983, qui avait fait 58 morts. L'accident est survenu lundi soir pendant une « opération de combat » dans le Liptako, dans la région de Ménaka, aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, où la force antidjihadiste française Barkhane mène régulièrement des opérations contre les groupes armés, dont le groupe État islamique au Grand Sahara (EIGS). Ces morts surviennent « Dix ans de procrastination climatique nous ont menés là où nous sommes. » Inger Andersen, patronne du PNUE Procrastination climatique Le monde a déjà gagné environ 1 °C depuis l'ère préindustrielle, entraînant une multiplication des catastrophes climatiques. Et chaque demi-degré supplémentaire va aggraver l'impact des dérèglements climatiques et les risques pour les populations, notamment sur les côtes menacées par la hausse du niveau des mers. Or selon le PNUE, si les émissions se poursuivent au rythme actuel, la planète pourrait se réchauffer de 3,9 °C d'ici la fin du siècle. Même si les États signataires de l'accord de Paris respectent leurs engagements, le mercure montera de 3,2 °C. Les signataires de l'accord de Paris doivent multiplier Les cor s ont ét. a PACHOUWAFP « Ces treize héros n'avaient qu'un but  : nous protéger. » Emmanuel Macron, président français au moment où l'efficacité et les marges de manoeuvre de l'armée française sont mises à rude épreuve par la détérioration sécuritaire au Sahel. Interpellé à l'Assemblée nationale par un député de l'op- 8 leurs ambitions par trois pour atteindre le premier objectif, par cinq pour le second. Le prix de l'inaction Ce constat « sombre » envoie un message clair à quelques jours de la réunion climat de l'ONU (COP25) à Madrid. « Nous ne pouvons plus repousser l'action climatique », a réagi la ministre espagnole de l'Environnement, Teresa Ribera, qui accueillera cette COP « décisive ». Alors que l'accord de Paris prévoit une révision des engagements des États pour la COP26 à Glasgow fin 2020, seuls 68 pays ont promis pour l'instant d'augmenter leur ambition, et parmi eux, aucun des plus gros émetteurs... AGENCE FRANCE-PRESSE Mali. Treize soldats français tués position de gauche radicale sur la stratégie de la France dans la zone, le premier ministre, Édouard Philippe, a martelé que l'action militaire était « indispensable ». AGENCE FRANCE-PRESSE
journalmetro.com métr'17° Mercredi 27 novembre 2019 9 OPINIONS DES RÉGIONS JACISTES CHRONIQUE IN LI BRO VERITAS FRÉDÉRIC BÉRARD docteur en droit et politologue Tante  : « Au restaurant, pas question d'engager des Noirs. Plusieurs de nos clients refuseraient de se faire servir par eux. » Grand-mère  : « Ben voyons ? À Montréal ? » Tante  : « Ben oui. C'est comme ça. » Grand-Mère (d'une voix douce et désolée)  : « C'est vraiment triste. Ce sont des gens comme nous. Quelle différence qu'ils soient noirs ou pas ? » Cette scène m'est revenue en tête ce week-end. Le pedi- COURRIER DES LECTEURS Les élèves devraient avoir leur mot à dire Le projet de loi 40 du gouvernement Legault sur l'abolition des commissions scolaires suscite bien des questionnements et des oppositions. [...] À aucun moment nous n'entendons les premiers concernés, c'est-à-dire les élèves, pour lesquels les écoles, les commissions scolaires ou autres structures à venir existent Même s'il y a des conseils étudiants dans les écoles, les élèves ne métr `Ire gree de ma grand-mère ? Née et élevée à Guénette, village d'au plus 200 habitants, en banlieue de Mont-laurier, forte d'une cinquième année et n'ayant jamais eu la chance de voyager. Rien pour l'empêcher, comme je l'ai souvent entendue le faire, de pourfendre le racisme à la première occasion utile. Et combien de « Noirs » avait-elle côtoyés dans sa vie ? Quatre. D'abord les membres d'un band de jazz obscur que mon onde avait ramené du bar, directement de Montréal et de façon inattendue et inopinée, font pas partie des groupes organisés qui se prononcent sur le projet de loi et ils n'ont aucun soutien des adultes pour se faire entendre.ll est sans doute bien compliqué de se faire une idée sur la question pour les élèves tout comme pour le citoyen que je suis. Par contre, en ce qui concerne les futurs conseils d'établissement dans les écoles, qui auront en principe plus de pouvoir que les conseils actuels, il est prévu d'avoir seulement un élève au conseil d'établissement dans une école secondaire et aucun dans une école primaire alors que l'école existe avant tout pour eux. Comme surveillant de dîner dans un soir de... réveillon de Noël. Malgré le côté intimiste de cette soirée d'ordinaire vouée à la petite famille de région, les musiciens ont été accueillis tels les Rolling Stones et ont joué, échangé et trinqué jusqu'aux petites heures, comme il se doit. Magique moment de symbiose humaine. Le quatrième « Noir » côtoyé par grand-maman ? Michel Adrien, Haïtien ayant fui, comme tant d'autres, le régime Duvalier. Prof de maths, il devait, lors d'un séjour de remplacement à Mont-laurier, tomber amoureux de la région et de... Yolande, originaire du coin. Réciproque, le coup de foudre a mené à trois enfants, à une tonne de petits, et... à quatre mandats consécutifs à la tête de la ville. Cet automne encore, le Festival international de théâtre devait recouvrer son titre de plus grand événement du genre en Occident, accueillant, Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans Les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO Du racisme au Québec ? Bien entendu. De la xénophobie ? Encore plus. Comme partout ailleurs. pour sa neuvième édition, plus d'une vingtaine de troupes en provenance de chaque coin du globe. C'est ainsi que des Italiens, des Allemands, des Marocains, des Coréens du Sud et autres Dominicains devaient livrer, dans leur langue maternelle, leur prestation devant des salles bondées de citoyens de la région. Le soir, toutes et tous se retrouvaient sous le chapiteau envahissant pour l'occasion, la rue principale. Danse, alcool, bouffe du monde assurant un merveilleux pied de nez à tous ceux construisant leur carrière sur l'exclusion, la haine, la division et le racisme. Concert des nations à la sauce lauriermontoise. Autre mo- une école primaire auprès notamment des élèves de cinquième et de sixième année, j'ai souvent des conversations très intéressantes avec eux sur des sujets variés, dont certains à caractère social ou politique. Cela fait partie pour moi de l'éducation citoyenne, qui commence en bas âge pour les préparer à devenir des citoyens engagés, ayant une pensée personnelle critique. Pourquoi ne pas leur permettre de faire entendre leur voix et leur accorder plus de place dans les décisions qui concernent leurs écoles ? YVES CHANFRAND Héberger autrement ment de symbiose humaniste, signé région. Le pourquoi de ces pensées soudaines ? L'article de Lessard, qui dévoilait que quelques apparatchiks du PLQs'inquiélaient des origines haïtiennes de Dominique Anglade, lesquelles pourraient « l'empêcher de passer en région ». Ce « Québec profond », suintant de mépris mal habillé, ne correspond en rien à la réalité. Du racisme au Québec ? Bien entendu. De la xénophobie ? Encore plus. Comme partout ailleurs. Parce qu'il suffit de quelques vils bougres politicomédiatiques mal avisés, galvanisant les craintes de l'inconnu, pour tenter rinstrumentalisation des esprits. Mais davantage en région que dans la grosse ville ? Vraiment ? Alors, aucun mononde colon dans les grands centres urbains ? Tous des lecteurs assidus du Monde diplomatique ? Des abonnés La Fédération québécoise de l'autisme se réjouit du grand projet de transformation en matière d'hébergement et de soins de longue durée annoncé aujourd'hui par la ministre responsable des aînés et des proches aidants, Marguerite Biais [...] Ce projet novateur s'adresse bien sûr aux ainés, mais aussi aux personnes de moins de 65 ans qui ont des besoins spécifiques et qui sont hébergées dans les CHSLD. Bien que cela touche très peu de personnes systématiques au théâtre expérimental ? Absence complète de ti-counes en tout genre ? L'inverse des régions, donc, pensez-vous ? Si oui, sortez un brin de la ville et de vos gênants préjugés. Invitation pour vous, et sur mon bras, à la prochaine édition du festival. Vous y constaterez que ma région ne porte pas de camisole blanche tachée de moutarde baseball, sait lire, s'intéresse comme ailleurs à l'actualité nationale et internationale, va parfois au théâtre (magnifique salle à 20 millions de balles, de quoi tomber sur votre postérieur montréalais), aime le shishtaouk du Libanais du coin, et... se contre-ciboirise de la couleur de la peau d'Anglade, du moins autant que de l'orientation sexuelle de Sylvain Gaudreault. Qui, ici, s'enfarge tristement dans les préjugés ? autistes, le projet de maison alternative sera beaucoup mieux adapté à leurs besoins. Des milieux de vie modernes et axés sur les besoins des personnes qui y résident des milieux qui n'ont rien en commun avec les institutions actuelles, auront certainement un impact positif sur la qualité de vie tant des ainés que des personnes ayant des besoins spécifiques. [...] PASCAL FRANCO, FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L'AUTISME Écrivez-nous ! opinions@ journalmetro.com Volume  : 19 Numéro  : 180 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. loi, boul. Marcel-Laurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066  : 514 286-9310 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, HU 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Équipe de rédaction/Actualité en soirée  : Zoé Magalhaes Monde  : Chloé Machillot Réviseurs  : Pierre-Yves Thiran, Martin Benoit. Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895 SOIGNEZ VOTRE LANGUE LE MOT DU JOUR ANTIDOTE S'ACCOINTER, verbe AntiDoTe Définition - s'accointer avec  : [SOUTENU] se lier familièrement avec. S'accointer avec des gens WINDOWS I MAC I LINUX www.antidote.info Étymologie - Du latin accognitare,'reconnaître. Synonyme — [SOUTENU] s'acoquiner. Présenté par mer - eu recommandables.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :