Métro Montréal n°2019-11-25 lundi
Métro Montréal n°2019-11-25 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-25 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : des bus en baisse à Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journatmetro.com Assemblée nationale. Un appel au respect Y lier, François Gendron JACQUES BOISSINOT/LA PRESSE CANADIENNE 11 est encore temps pour les parlementaires de se ressaisir et d'éviter une crise de confiance, estime l'ancien président François Gendron. L'ex-député d'Abitibi-Ouest, qui a siégé 42 ans, a appelé toutes les parties à respecter davantage l'institution qu'est la présidence de l'Assemblée nationale, dans une entrevue accordée à La Presse canadienne « pour contribuer à la démocratie ». N'ayant jamais « décroché » de la politique, plus d'un an après son départ à la retraite, M. Gendron dit avoir suivi de près les travaux de l'Assemblée et les récents déboires du président François Paradis. Il est rare qu'un président perde la confiance de la Chambre. La dernière fois, en 2011, le président Yvon Vallières avait dû démissionner après que le leader Stéphane Bédard lui eut retiré sa confiance. Joint à son domicile de La Sarre, en Abitibi, M. Gendron s'est inquiété de voir « trop de hargne dans le parlement présentement ». « Ça n'a pas de bon sens ! » s'est-il exclamé. Une rencontre entre le président Paradis et les leaders de chaque formation politique s'imposerait. Soigner ses relations 11 plonge dans ses souvenirs et se remémore les mandats à la présidence de Michel Bissonnet et de Jacques Chagnon, deux hommes qu'il semble admirer particulièrement pour l'amour qu'ils portaient aux 125 députés, à l'intérieur comme à l'extérieur de la Chambre. « Michel, sa marque, c'était qu'on sentait qu'il respectait et adorait tous les parlementaires. Jacques était très, très Lundi 25 novembre 2019 ACTUALITÉ 6 Depuis deux semaines, les gestes de contestation se multiplient envers M. Paradis. Jeudi dernier, le leader libéral Marc Tanguay a carrément refusé d'obéir à ses ordres. près aussi de cette réalité-là. [...] Il faut que l'enceinte des 125 parlementaires se sente respectée, avec un jugement de non-partisanerie total. » MM. Bissonnet et Chagnon ont été présidents de l'Assemblée nationale de 2003 à 2008 et de 2011 à 2018 respectivement, tandis que M. Gendron a régné brièvement comme président du 21 octobre 2008 au 13 janvier 2009. Il a été viceprésident pendant neuf ans. Tous les présidents ont eu « des situations à gérer », des « périodes critiques », a-t-il affirmé. Lui-même avait dû sanctionner le premier ministre Jean Charest dès son arrivée à la présidence. Une première semaine « infernale », a-t-il raconté. « Ç'a été rough. » Cependant, « tout se redresse », d'après lui. Le président détient une part de responsabilité, certes, mais il incombe aussi aux leaders de cesser d'interrompre la période des questions pour se plaindre, estime celui qui détient le record de longévité à l'Assemblée nationale. « Laissez le président présider ! » conclut M. Gendron, en insistant sur le droit du président non seulement de voir les choses différemment des leaders, mais aussi d'utiliser sa « marge de manoeuvre » pour interpréter le règlement selon l'humeur au Salon bleu. « Il faut que ça soit ferme et fini. » PC « Bébelles » et rivalité entre Cusson et Anglade g'-iéra À la place du grand débat d'idées promis, la course au leadership du Parti libéral du Québec (PLQ) s'est amorcée hier sur une discussion autour des « bébelles » servant à mousser la popularité des candidats. L'actuel maire de Drummondville, Alexandre Cusson, candidat au leadership depuis samedi, a critiqué les choix d'outils promotionnels de sa rivale, Dominique Anglade, en marge du conseil général du parti, à Sherbrooke. Les militants et les députés qui appuient Mme Anglade se sont présentés au rassemblement libéral en arborant fièrement un t-shirt et un macaron aux couleurs de leur favorite, qui a choisi pour thème « Bâtir demain ». Cette façon de faire serait peu compatible avec l'objectif de réduire l'empreinte écologique de la candidate, a laissé entendre M. Cusson, jugeant important « de limiter notre consommation ». La protection de l'environnement est pourtant un des thèmes que Mme Anglade tient à faire valoir. Elle a dit hier qu'elle voulait faire en sorte de réduire son empreinte écologique durant sa campagne. Son bureau est « carboneutre » et elle fait ses tournées du Québec en voiture hybride, a indiqué Mme Anglade. Vendredi, elle s'était prononcée en faveur d'une charte des régions et de la signature d'un « pacte économique pour le climat », avec la création d'un institut indépendant du climat, qui verrait à définir les meilleures pratiques. Hier, elle a réaffirmé qu'elle tenait à favoriser « une campagne d'idées », et elle a dit avoir hâte de connaître celles que M. Cusson sera prêt à défendre. Alexandre Cusson (notre photo) et sa rivale Dominique Anglade s'étaient promis de faire un débat d'idées, mais se sont trouvés en désaccord sur leur manière de faire campagne./PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK « On n'avait pas beaucoup de « bébelles » après nous ce week-end. » Alexandre Cusson, maire de Drummondville et candidat à la chefferie du PLQ, qui a critiqué la stratégie de promotion de sa rivale, Dominique Anglade. 31 ma L'identité du nouveau chef du Parti libéral du Québec sera connue le 31 mai à Québec. « Si on veut faire un débat d'idées, encore faut-il qu'il yen ait à débattre. Alors, on les attend avec impatience », a dit la députée de Saint-Henri—Sainte- Anne à propos de M. Cusson. Ce dernier a répliqué en disant en anglais que « si elle se demande si j'ai des idées, c'est qu'elle s'éloigne déjà de l'entente que nous avions de faire un débat d'idées ». Le candidat n'est pas encore prêt à ouvrir son jeu sur les engagements qu'il entend prendre pour susciter l'adhésion des militants libéraux. Pour l'instant, il s'en tient à quelques idées générales. Hier, il a dit favoriser « une société plus juste, plus équitable », notamment pour les aînés. À propos du modèle d'intervention de l'État dans l'économie, M. Cusson a dit se montrer « extrêmement prudent ». Il faut « intervenir où on fait la différence » et non « à tout venant, à tout moment, pour à peu près n'importe quoi », selon lui. 11 n'a pas voulu critiquer les restrictions budgétaires controversées du gouvernement libéral précédent, sous prétexte qu'il n'en faisait pas partie. De son côté, Mme Anglade, née de parents haïtiens qui ont émigré au Québec, a réaffirmé que selon elle les électeurs n'hésiteraient pas à voter pour une candidate issue de la diversité culturelle. Les Québécois sont rendus « ailleurs », a-t-elle fait valoir. D'autres candidats ? La course au leadership du PLQ en vue de trouver un successeur à Philippe Couillard, a débuté officiellement samedi et toute personne intéressée à devenir chef du parti a jusqu'au 6 mars pour déposer son bulletin de candidature. On ne compte pour l'instant que deux candidats  : M. Cusson et Mme Anglade. Néanmoins, le chef par intérim, Pierre Arcand, est d'avis que d'autres noms pourraient s'ajouter à la courte liste de candidats. « Des gens m'ont dit qu'ils pouvaient avoir un intérêt », a mentionné M. Arcand en mêlée de presse, hier, sans toutefois donner de noms. « Plus il y a de gens, plus il y a de débats d'idées, plus ça peut être intéressant et plus ça prouve qu'on est un parti vivant », a-til fait valoir, avant de quitter pour aller fitire campagne à Que-bec, où le vote par anticipation a commencé dans Jean- Talon en vue du scrutin du 2 décembre. Le député de La Pinière, Gaétan Barrette, qui a songé à se présenter avant de reculer, a dit lui aussi qu'il serait bien de voir se pointer un ou deux autres candidats pour mettre un peu de piquant dans la course. Pour l'instant, M. Barrette n'appuie aucun des deux candidats en lice. LA PRESSE CANADIENNE
n Facebook Q Twitter Linkedin 0 Instagram stminfo FAITES-LE DÈS CETTE SEMAINE Procurez-vous votre titre du mois de décembre SAVIEZ-VOUS QUE VOUS POUVIEZ PRENDRE DE'AVANCE EN ACHETANT VOTRE TITRE MENSUEL POUR LE MOIS ÀVENIR DÈS LE 20 DU MOIS PRÉCÉDENT ? Votre titre du mois de décembre est donc présentement disponible à la vente. Et si vous en profitiez dès aujourd'hui ? Cette bonne pra- tique vous permet d'éviter les files d'attente du 1a'du mois. OPUS EN LIGNE Nous avons une autre solution pour vous faciliter la vie  : le lecteur OPUS en ligne. Il vous permet de renouveler votre carte OPUS et d'acheter des titres de transport en ligne, sans avoir à vous déplacer. Tous les titres de transport sont offerts en ligne. nrPUIS AUJOURD'HUI Un service de taxi collectif offert au parc Jean-Drapeau CETTE NOUVELLE DESSERTE PARC JEAN-DRAPEAU PERMET DE SE RENDRE DE LA STATION JEAN-DRAPEAU À L'UN DES 7 ARRÊTS TELS QUE LES PAVILLONS DU CANADA ET DE LA TUNISIE, LE QUARTIER DES ATHLÈTES, LA RONDE OU LE MUSÉE STEWART. 4 4 4 4 4 4 4 j j j MM 3 Jean-Drapeau Offert entre 6 h 30 et 19 h 15 du lundi au vendredi à l'exception des jours fériés, le taxi collectif Parc Jean-Drapeau effectue une desserte en deux directions  : de la station vers l'un des arrêts, ou d'un arrêt vers la station. 31 décembre Métro ouvert toute la nuit* Ce service opérera sur réservation tout l'hiver, et s'étirera jusqu'au 23 juin, pour compenser le retrait en saison hivernale des lignes de bus 767 — La Ronde/La Plage et 769 — La Ronde. Vous devez réserver votre taxi 60 minutes à l'avance. COORDONNÉES POUR RÉSERVER ET OBTENIR PLUS D'INFORMATIONS Vous devez réserver votre taxi 60 minutes à l'avance. Pour ce faire, rendez-vous sur stm.info/taxi ou composez le 514 273-6331. PROPRETÉ DU MÉTRO RAPPORTEZ VOTRE JOURNAL Peut-être lisez-vous présentement ce journal dans le métro. Qu'en ferez-vous ensuite ? Vous le rapporterez avec vous, n'est-ce pas ? C'est en tout cas notre souhait ! Pour en disposer, des points de recyclage sont à votre disposition dans toutes nos stations ! Pour éviter des arrêts de service Il est d'autant plus important de rapporter son journal lorsqu'on sait que poussé par le vent, le papier peut se retrouver sur la voie ou empêcher des portes du métro de bien se refermer. Ce sont autant de risques de retarder le service du métro. " ""1".4ambhDu 20 décembre au 5 janvier JI Transport gratuit* pour les 6 à 11 ans stminfoifetes * Certaines conditions s'appliquent



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :