Métro Montréal n°2019-11-25 lundi
Métro Montréal n°2019-11-25 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-25 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : des bus en baisse à Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
métr journaEmetro.com RÉSEAUX SOCIAUX « Le poids ? Sans cnnimantairei » Dans un monde monopolisé par les réseaux sociaux où l'apparence physique est souvent mise de l'avant, l'organisme ÉquiLibre lance aujourd'hui sa huitième campagne « Le poids ? Sans commentaire ! » pour diminuer les impacts négatifs des propos traitant de l'apparence sur les jeunes de 13 à 17 ans. Jusqu'au 29 novembre, l'organisme appelle les jeunes internautes à faire l'effort conscient de commenter autre chose que le poids et l'apparence physique sur les réseaux sociaux. Teno rAMEI e'TS ECHERCHÉS Metropolitan Media est à la recherche de camelots fiables pour la livraison de journaux à domicile (Gazette, National Post, Globe & Mail, Journal de Montréal, Le Devoir et autres) pour environ 200 clients dans la ville de Montréal. VÉHICULE OBLIGATOIRE REVENUS entre 1400$ et 2000$ par mois HORAIRE Travail 3 à 4,5 heures par jour ; La distribution se fait entre 2 h 30 A.M. et 6 h 30 A.M. du lundi au vendredi et de 3 h 00 A.M. à 8 h 00 A.M. le samedi (livraison 6 jours semaine). Routes disponibles  : Dollard-des- Ormeaux, Beaconsfield, Baie-D'Urfé, Pointe-Claire, Dorval, Île Bizard Appel ou message texte Moe  : 514 771-9900 Lundi 25 novembre 2019 ACTUALITÉ 4 Immigration, Défaire les Taschereau mythes avec Victor Piché LEU SAVIC Isavic@journalmetro.com Victor Piché, expert en immigration et ancien chroniqueur à Métro, vient de publier un recueil de ses chroniques Parlons immigration qui déboulonne plusieurs idées reçues sur les questions migratoires. Pendant 40 ans, ce chercheur associé à la Chaire sur le droit international de l'Université McGill s'est penché sur le sujet le plus épineux de l'heure. Il fait le point pour nous sur quelques mythes. L'immigration terroriste D'après M. Piché, l'immigration terroriste est un des plus grands mythes portant sur l'immigration. Selon le chercheur, la menace est plutôt interne et provient de la radicalisation. Les voleurs de jobs Selon Victor Piché, les immigrants ont plus tendance que les natifs à créer leur propre Routes disponibles  : Saint-Henri, Pointe- Saint-Charles, Côte-des-Neiges, Snowdon, Ville St-Laurent, Westmount, Verdun, Lasalle, Lachine. Appel ou message texte Linda  : 514 823-4886 « Les mythes sont très difficiles à détruire. » Vidor Piché, expert en immigration et auteur de Parlons immigration emploi « Non seulement les immigrants ne sont pas des voleurs de jobs, mais ils créent souvent leur propre emploi [...]. Ils viennent combler des pénuries dans des secteurs où il est difficile de trouver des travailleurs nationaux », fait-il valoir dans une de ses chroniques. La menace identitaire D'après M. Piché, nous sommes loin du déclin de la langue française au Québec. « Évidemment, il y a beaucoup de bilinguisme à Montréal. Mais les francophones qui viennent ici et qui sont unilingues, ils n'ont pas de difficulté à se trouver un emploi », plaide-t-il. p à l'horizon 2022 Mobilité Le sort des deux projets les plus structurants pour la Rive-Sud, soit le prolongement de la ligne jaune et le tramway sur Taschereau, sera connu en 2022. Les deux bureaux de projet ont d'ailleurs été fusionnés. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreautt@journalmetro.com Les études concernant le prolongement de la ligne jaune du métro et la création d'un mode de transport lourd pour desservir le boulevard Taschereau vont enfin commencer. L'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et le ministère des Transports du Québec (MTQ) ont annoncé hier la création d'un comité d'experts, auquel participe le Réseau de transport de Longueuil, afin d'étudier ces deux projets conjointement. Les dossiers d'opportunités pour ces deux projets devront être livrés au MTQ d'ici 2022, année électorale au Québec. « Si on est capables d'aller plus vite, on va aller plus vite », a par ailleurs indiqué Chantal Rouleau, la ministre déléguée aux Transports, qui est aussi responsable de la région de Montréal. Échéancier à venir Le MTQ pourra alors réaliser un dossier d'affaires afin de chiffrer les coûts estimés de ces deux projets et de lancer des appels d'offres. Un échéancier pour la concrétisation de ces deux projets sera ensuite établi. « C'est essentiel parce que moi, comme tout le monde, je me promène sur les grandes artères de la région métropolitaine et moi aussi, je suis prise dans les embouteillages qui n'en finissent plus », a ajouté Mme Rouleau. Congestion routière L'an dernier, les élus de l'agglomération de Longueuil ont présenté leur vision du t el*uvernement Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports/PABLO ORTIUMÉTRO transport en commun à l'horizon 2025. Celle-ci comprend la création d'un tramway dans l'axe du boulevard Taschereau. Le tramway relierait Brossard à Longueuil d'est en ouest en connectant la future station Panama du Réseau express métropolitain et la station de métro Longueuil— Université de Sherbrooke. « Honnêtement, quand on se promène sur les axes routiers importants, on voit que plusieurs d'entre eux commencent à être complètement saturés », a soulevé la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent. Cette situation menace d'ailleurs d'empirer avec la construction à venir de milliers de nouveaux logements au centre-ville, de même qu'avec l'arrivée de l'usine Molson Coors, dont l'inauguration à Longueuil est prévue en 2021. « C'est un enjeu de société. Le transport collectif est la solution à cette congestion, qui a un coût énorme », estime Mme Rouleau. Un métro bondé La congestion n'affecte d'ailleurs pas que le réseau routier de Longueuil, mais aussi sa station de métro, qui est la plus 60 It11$ Le gouvernement Legault a prévu 6o M$ pour permettre l'étude de deux modes de transport structurants sur la Rive-Sud, l'un dans l'axe du prolongement de la ligne jaune, l'autre le long du boulevard Taschereau. achalandée du réseau de la Société de transport de Montréal aux heures de pointe du matin. La ligne jaune représente en fait près de 40% des déplacements réalisés en transport collectif entre l'île de Montréal et la Rive-Sud, selon des données de l'ARTM. Par le passé, Mme Parent a proposé l'ajout de six stations de métro à la ligne jaune. Celle qui siège au conseil d'administration de l'ARTM reconnaît toutefois qu'une option moins coûteuse pourrait être choisie pour desservir cet axe. « Est-ce qu'on pourrait trouver quelque chose de plus abordable ? » a demandé la mairesse, qui a souligné la facture salée du prolongement de la ligne bleue vers l'est. « Ce qui est important, c'est d'avoir un mode de transport structurant », a conclu la ministre Rouleau.
Claude Béland/JACQUES BOISSINOT/PC IL% Mouvement Desiardins. Claude Béland s'est éteint L'ancien président du Mouvement des caisses Desjardins et du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), Claude Béland, est décédé à l'âge de 87 ans, a confirmé l'institution financière. Fils d'entrepreneur, Claude Béland a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle à promouvoir et à faire évoluer le modèle coopératif, principalement dans le domaine des affaires et de la finance. En plus de diriger une des plus grosses coopératives financières du monde, Claude Béland a écrit des livres sur les coopératives et a enseigné les principes et les rudiments de ce type d'entreprise dans plusieurs facultés de gestion du Québec. Au cours des dernières années, Claude Béland avait fait plusieurs sorties publiques pour reprocher à l'institution d'avoir perdu son âme, trahi sa mission sociale et transformé ses membres en clients. Il avait notamment critiqué la vague de retraits de guichets automatiques en région, de même que la fuite de données personnelles de l'été dernier, dont il disait avoir été luimême victime. Un homme engagé Pendant son cours classique au Collège Brébeuf, il travaillait déjà comme bénévole à la Caisse populaire d'Outremont, fondée par son père Benjamin « Ben » Béland. Il s'est ensuite spécialisé en droit commercial et en droit des coopératives à l'Université de Montréal. Il a fait son entrée chez Desjardins au moment du regrou- Claude Béland a été élu à la tête du Mouvement Desjardins le février 1987. Il a été réélu deux fois, en janvier 1994 ainsi qu'en janvier 1997. Il a pris sa retraite l'année du centenaire de la première caisse populaire, en 2000. pement des caisses d'économie et des caisses populaires, en 1979. Le président Raymond Biais en a fait son adjoint en 1986. C'est cette expérience qui lui a permis d'aspirer à la direction de Desjardins lorsque son patron a démissionné pour des raisons de santé, quelques mois plus tard. Pendant ses quelque 13 ans aux commandes, Claude Béland a profondément transformé la coopérative. Il est entre autres à l'origine de la percée de l'entreprise dans le domaine des valeurs mobilières, de l'instauration des guichets automatiques et du paiement direct, du site internet Accès D, de la vente d'assurances en succursale et de la réorganisation de la structure du mouvement. Claude Béland était demeuré impliqué dans la société québécoise après sa retraite de Desjardins. 11 avait notamment mené des consultations sur la réforme des institutions démocratiques à la demande du gouvernement du Québec et participé à la création de la chaire de l'UQAM sur la responsabilité sociale des entreprises. LA PRESSE CANADIENNE JUSTIN TRUDEAU « Claude Béland était un grand homme et un grand bâtisseur du Québec. Nos pensées sont avec sa famille et ses proches. » Justin Trudeau, premier ministre du Canada, qui a rendu hommage à M. Béland sur son compte Twitter. FRANÇOIS LEGAULT « J'apprends avec tristesse le décès de M. Claude Béland [...1. Il a été très impliqué socialement pour faire avancer le Québec. J'offre mes sincères condoléances à toute sa famille et à ses proches. » Fançois Legault, premier ministre du Québec, qui s'est Lui aussi exprimé sur Twitter, se désolant du décès de M. Béland. Il a rappelé l'importance de son engagement social. Usine de Saint-Esprit Journaliers de production recherchés I Entrevue garantie, apportez votre cv ! Le jeudi 28 novembre, de 9h à 15h CLE MERCIER 6690 rue Sherbrooke Est bureau 200 En collaboration avec  : Québec  : 11 On nourrit le monde VALÉRIE PLANTE « Claude Béland aura été, tout au long de sa vie, un grand défenseur de l'économie au service des gens, et je tiens à saluer son implication sociale. » Valérie Plante, mairesse de Montréal ACTUALITÉ 5 GUY CORMIER « Le Québec perd un grand homme, qui fut un ardent promoteur des valeurs coopératives. [...] Je prie son épouse, Lise, ses enfants et ses nombreux petits-enfants d'accepter nos plus sincères condoléances. » Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, qui a fait part de ses condoléances par voie de communiqué, rappelant Le rôle marquant de M. Béland. *it



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :