Métro Montréal n°2015-12-04 week-end
Métro Montréal n°2015-12-04 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-12-04 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : un but de trop...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
métr GAÏA DIT  : « J’AIMERAIS ÊTRE ELISE GUILBAULT VÊTUE DE CUIR » CHRONIQUE LA BISE CATHERINE ÉTHIER AUTEURE Deuxième saut de biche d’une série de trois textes sur la COP21 de Paris que nous rédigeons, Fred Dubé et moi. À mon premier jour du secondaire, l’innocence de mes 11 ans trouva la mort dès l’entrée en classe d’une sexagénaire en pantalons taille haute, la bienveillance d’une murène dans le regard. La toute première chose qu’annonça Thérèse Beaulieu à sa classe de petites pisseuses qui n’avaient pas connu la Grande Dépression fut la suivante  : la Terre allait exploser dans 50 ans. Confondue métr tC)) journalmetro.com Week-end 4-6 décembre 2015 Inutile de dire que nous suçotions le bec de notre berlingot de 3,25% en silence sur l’heure du midi, en imaginant nos entrailles pleines de suie pulvérisées sur les murs en 2042 (c’était en 1992. J’ai mes réglettes.) Eh bien 23 ans plus tard, la prophétie de Thérèse résonne plus que jamais, en pleine Conférence des des Nations unies sur les changements climatiques présentement en cours à Paris. Heureusement, chemise empesée et Mont Blanc bien haut, il y a du bonhomme en costard au pouce carré Une mannequin pose devant une toile de la peintre Georgeta Constantinescu à Bucarest, en Roumanie. L’exposition, intitulée Harmony of Arts, est un événement où se mêlent mode, coiffure et peinture, et où le travail de la styliste Cristina Grama est aussi à l’honneur./VADIM GHIRDA/ASSOCIATED PRESS qui a des affaires à dire  : « Sur vos épaules repose l’espoir de toute l’humanité. » – François Hollande. « Nous refusons d’être les sacrifiés de la communauté internationale à Paris. » – le ministre de l’Environnement du Bangladesh. « Me passeriez-vous-tu la fleur de sel ? » – Barack Obama, photographié au restaurant Ambroise en face de M. Hollande, qui porte l’espoir de toute l’humanité sur ses épaules en mangeant du pain. Tout se déroule à merveille. Et après 10 ans à se sacrer de l’environnement en tirant du gun dans les airs, le Canada semble, lui aussi, paré au u-turn que nous attendions tous. Enfin. Paré à procéder « à son rebranding sur la scène internationale », selon le porte-parole des chevelures poivre et sel les plus ondoyantes et soyeuses qui soient, Philippe Couillard. SUPERBE. Une nouvelle image ! C’est ce qui compte vraiment. Changer la couleur de la boîte de chocolats. Courrier des lecteurs Changements climatiques et pauvreté  : même combat Priorité pour le nouveau gouvernement Trudeau, comme l’a récemment rappelé à la COP21 le premier ministre, la lutte contre les changements climatiques est un des objectifs de développement durable adoptés en septembre dernier par les membres de l’ONU, dont le Canada, tout comme l’élimination de la pauvreté et de la faim, et la promotion du bien-être de tous. Or, les changements climatiques contribuent à appauvrir les populations dans les pays en développement. À la COP 21, ces pays ont réclamé une « justice climatique », laquelle se traduit par un soutien financier des pays riches. Le premier ministre Trudeau a affirmé qu’il aiderait les pays pauvres Artifices SUPERBE. Une nouvelle image ! C’est ce qui compte vraiment. Changer la couleur de la boîte de chocolats. en ce sens. Si la mortalité infantile a chuté de plus de la moitié depuis 1990, la malnutrition tue encore 3 millions d’enfants chaque année. Il faut donc poursuivre les efforts pour améliorer la vie des mères et des enfants du monde. Souhaitons que le premier ministre tienne ses promesses en ce sens annoncées le 20 novembre dernier, lors de la Journée mondiale de l’enfance. Augmenter le budget du Canada consacré à l’aide internationale, actuellement de 0,24% du RNB, en le ramenant d’ici 2020 à 0,7%, niveau auquel les pays donateurs se sont engagés, contribuerait fortement à atteindre cet objectif. Espérons que le Canada joue un rôle de leader dans ce combat, tout comme celui qu’il souhaite tenir en matière de changements climatiques. AGNÈS ROSSIGNOL La honte ! Comme façon de « s’enrichir Y apposer le sceau « saveur améliorée ». En faire tirer à Marina Orsini. De la graine de beau projet. Mais t’auras beau changer le fini de la boîte pour du semi-glossy et y mettre une boucle en raphia, tes Russell Stover se transformeront pas en Geneviève Grandbois pendant la nuitte. Et comme le recyclage de mes canisses de Lime-a- Rita et ma présence dans les transports en commun ne semblent pas faire grand différence dans les émissions de GES, j’ai la naïveté de compter sur cette Conférence pour que mes petits gestes du quotidien soient conjugués aux vrais engagements de nos leaders. Pas juste à la posture de bon prince du petit Justin, qui a l’air d’avoir oublié comment attacher ses bottines chaque fois qu’on le questionne sur le plan d’action du Canada pour limiter la hausse du climat à 2°C d’ici 2100. DONNEZ-LUI UN PETIT CUBE DE SUCRE, QUELQU’UN. Une barre tendre. Un Ensure. Qu’on manque pas le monorail. Jusqu’ici, la COP21 ne nous a donné que de grands discours (narrés par Morgan Freeman) de présidents émotifs qui se disent prêts à bécoter Gaïa dans le creux du cou pour sauver la planète. J’ose espérer qu’à l’instar d’Anik Jean qui donnait toute une go à une Elise Guilbault vêtue de cuir dans la bande-annonce de la prochaine saison d’Unité 9, on sera pas déçus en 2016. La bise. Volume  : 15 Numéro  : 194 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24e étage, Montréal H3B 4X9 Tél.  : 514 286-1066 Téléc.  : 514 286-9310 Imprimé par Imprimeries Transcontinental, 12 300 boul. Métropolitain est, Pointe-aux-Trembles Distribué par Metropolitan Media Services Éditeur  : Nicolas Faucher Éditeur adjoint  : Yves Bédard Directrice générale des ventes  : Carole Dallaire Contrôleuse  : Marie-Noëlle Bouchard Rédacteur en chef  : Yannick Pinel Directrice de l’information  : Rachelle McDuff Directrice du marketing  : Laure Barnouin Directeurs stratégie média  : Nathalie Godin, Laurent Grenier-Labrecque et Martin Déziel Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Chef de pupitre  : Baptiste Barbe Équipe de rédaction Actualité en soirée  : Maxime Huard, Marie-Lise Rousseau, Josie Desmarais Journaliste-pupitreur Monde  : Sébastien Tanguay Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895 f- Exclusif Sur le web Pantone mise sur des teintes pastel pour 2016 Pantone a causé la surprise avec son traditionnel dévoilement de la couleur de l’année  : un mélange de Rose Quartz, un rose tendre, et de Serenity, un bleu poudré. Une première. Les deux nuances pastel sélectionnées sont déjà présentes un peu partout, en mode comme en déco, notamment dans les plus récents défilés de designers comme Emilio Pucci, Leanne Marshall, Gucci ou BCBG Max Azria. Elles se prêtent à toutes sortes d’imprimés  : des carreaux écossais aux fleuris, en passant par les rayures. LE BLOGUE TENDANCE ETC. PAR JESSICA DOSTIE SUR JOURNALMETRO.COM sur le dos des plus démunis de la société », difficile de faire mieux ! Être payé 1 800 $ par jour pour coordonner les efforts des innombrables bénévoles, des nombreux organismes à but non lucratif et des divers fonctionnaires (payés à leur salaire ordinaire) qui vont travailler à accueillir les réfugiés syriens, ça prend du culot ou une sacrée inconscience. Comment accepter de faire autant d’argent grâce à ces milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont tout perdu et tout abandonné derrière eux  : maisons, amis, carrières, comptes en banque, etc. ? Beaucoup de nos concitoyens vont payer de leur poche et de leur temps, eux, pour parrainer et accueillir ces réfugiés. Bien sûr, il faut aussi des moyens et des infrastructures pour les appuyer  : hébergement temporaire, soins de santé, cours de langue et intégration scolaire, etc. Mais nous avons déjà les services et les professionnels nécessaires pour cela. Comment peut-on décider de payer en plus, scandaleusement cher dans les circonstances, un consultant externe pour chapeauter le tout ? Si Montréal a presque deux cent mille dollars de disponibles pour cela, il vaudrait mieux les utiliser pour accueillir quelques familles supplémentaires ! À force de vivre dans et pour l’argent, on dirait que notre monde a fini par perdre le simple bon sens ! Et que ce qui devrait être un scandale évident est peu à peu devenu une normalité ou une fatalité acceptable. Les réfugiés ont besoin d’amour. Et l’amour ne s’achète pas encore, Dieu merci. DOMINIQUE BOISVERT L’actualité vous fait réagir ? Écrivez-nous ! opinions@ journalmetro.com Fsc wrendea. 14 MIXTE Papier Issu de sources responsables FSC" C011825
CAHIER SPÉCIAL Week-end 4-6 décembre 2015 - journalmetro.com IDÉES-CADEAUX Étrennes made in Québec L’achat local a la cote. En plus d’être bon pour la planète et pour notre économie, offrir des produits de chez nous est un gage d’originalité dans un monde dominé par les grandes chaînes internationales. Bien de chez nous - pages 16-17 Trouvailles d’ici - pages 18-19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :