Métro Montréal n°2015-11-26 jeudi
Métro Montréal n°2015-11-26 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-11-26 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 110 Mo

  • Dans ce numéro : deux semaines pour tenter de sauver la planète...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
CARRIÈRES Concours Futurs architectes reconnus Les lauréats de la 20 e Charrette interuniversitaire du Centre canadien d’architecture ont récemment été dévoilés. Sous le thème Archipel, 250 étudiants de différentes disciplines en design répartis en 64 équipes étaient invités à explorer les futurs possibles des îles Sainte-Hélène (en photo) et Notre-Dame. Le premier prix a été décerné à l’équipe numéro 6, composée d’étudiants de l’École d’architecture de Carleton University. métro RÉALISE- TOI ! lit journalmetro.com jeudi 26 novembre 2015 Le stress, un allié au travail ? Psychologie. C’est bien connu, trop de stress nuit à la santé physique et psychologique. Toutefois, le stress est essentiel pour bien performer au travail, et peut même être source de bien-être et de motivation. Lumière sur cette face cachée du stress. Josiane Roulez 37 e AVENUE Stress et performance Un stress bien dosé est souvent synonyme de haute performance au travail. « Lorsqu’on vit un certain degré de stress, on arrive davantage à se concentrer sur les tâches à accomplir. On se sent plus stimulé, plus motivé et plus attentif à notre environnement. Parfois, on atteint même ce qu’on appelle le flow  : un état dans lequel on se sent totalement captivé par nos tâches, heureux et pleinement productif », affirme Nathalie Houlfort, professeure et chercheuse en psychologie à l’Université du Québec à Montréal. Pour atteindre ce degré idéal de stress, une personne doit être placée devant un défi stimulant, légèrement au-dessus de ses compétences. Des tâches trop faciles engendrent l’ennui, tandis que des objectifs trop exigeants génèrent de l’anxiété. Dans les deux cas, la performance au travail en souffre. INSCRIPTION EN COURS RENTRÉE LE 11 JANVIER Monde Rouge 514 939-2006 collegelasalle.com Guy ou Atwater En apprenant à connaître ses limites, on peut garder son stress à son niveau optimal, et améliorer son bien-être comme sa performance au travail./Métro Le rôle des organisations Les entreprises peuvent favoriser une meilleure performance de leurs employés. « Dès l’embauche, l’entreprise doit s’assurer de placer les bonnes personnes dans les bons postes », recommande Nathalie Houlfort. « Il doit y avoir un arrimage adéquat entre les intérêts et les compétences de l’individu et ses fonctions, afin qu’il se sente à la fois compétent et stimulé dans son travail. » Par la suite, l’employeur peut maintenir la productivité en s’assurant que ses employés demeurent stimulés par leurs tâches. Le secret est de les garder toujours en situation d’apprentissage, par exemple en leur offrant de la formation ou en leur proposant de nouveaux défis. L’employeur doit pour cela rester vigilant, s’assurer que chaque employé a du plaisir dans ses fonctions et cerner ses besoins et ses attentes. Cela peut se faire au moment des évaluations ou par des discussions informelles. L’attitude gagnante Les individus peuvent aussi améliorer la manière dont ils perçoivent les événements Collège LaSalle Montréal ÉCOLE INTERNATIONALE D'HÔTELLERIE ET TOURISME AGENT DE VOYAGES GESTION DES SERVICES DE RESTAURATION GESTION DE L'HÉBERGEMENT EN HÔTELLERIE GESTION D'UNE RÉSIDENCE POUR PERSONNES ÂGÉES Admissibilité aux prêts et bourses Cours en français ou en anglais Limites M U L T iPLa T E F R M E ! journalmetro.com 40 « Le seuil de résistance au stress est différent pour chaque personne. Chacun doit respecter ses limites personnelles et demeurer à l’affût des signes d’un stress excessif. » Nathalie Houlfort, professeure et chercheuse en psychologie à l’UQAM stressants et y répondent. En effet, en matière de gestion du stress, tout est dans l’attitude. Dans un article récent publié dans Forbes, le psychologue Travis Bradberry explique que les individus convaincus d’avoir du pouvoir sur leur vie réagissent mieux au stress. Dans l’adversité, ils s’attaquent aux obstacles avec détermination, motivation et persévérance, persuadés que leur succès repose sur leurs efforts. En revanche, les personnes qui attribuent les événements de leur vie à des facteurs externes, indépendants de leur volonté, sont plus susceptibles de connaître le découragement et les effets néfastes du stress. Les dangers du stress « Le seuil de résistance au stress est différent pour chaque personne. Chacun doit respecter ses limites personnelles et demeurer à l’affût des signes d’un stress excessif, met en garde Nathalie Houlfort. Si on constate qu’on s’absente souvent du travail, qu’on procrastine ou qu’on commence à montrer des signes d’anxiété ou de dépression, il est temps de s’arrêter pour réfléchir. » Selon la situation, on peut adopter différentes stratégies  : améliorer ses compétences, s’allier à des personnes qui ont des compétences complémentaires ou revenir sur ses engagements si sa charge de travail est trop lourde. « Plutôt que d’en prendre trop, il faut réaliser que c’est correct de dire non, et qu’il y aura d’autres belles occasions, d’autres beaux projets », soutient la psychologue. En apprenant à connaître ses limites, on peut ainsi garder son stress à son niveau optimal, et améliorer son bien-être comme sa performance au travail.
En souvenir du 6 décembre 1989 La première bourse désignée sous le nom Ordre de la rose blanche, en souvenir des événements du 6 décembre 1989 à Polytechnique Montréal, a été décernée hier. Les 30 000 $ de la bourse, qui permettront à une étudiante canadienne en génie de poursuivre ses études aux cycles supérieurs (maîtrise ou doctorat) dans une université de son choix, ont été remis à Tara Gholami (deuxième en partant de la gauche sur la photo), diplômée en génie mécanique de l’Université de Calgary./Chantal Lévesque\métro rem e m LJew -rue ti 7"FlIgÉMOtP0mIllfflerzeilrelenNoMMollne. - e9 - Flf*f- ; MRéFM'Oellr130 - rReeleMm7'e- » M'L'  : 7 -77111 ! lidér7.  : Mm*Fft.p.'71 7%-0011r7Ct 1,13é.:-IT0È AomeeÉe, !._-m# eqeetar im=rzst.mit urieleM@ T>Z:f liMP'a 0= è31 ! e1110 ; Negag - re'5.a:ÉMIIV-i 4m 7iweAeèelurg115. = -t wu-07 Arems Atri tfRE Aet. J'-'N ; - 7 f'fLOOCCffleMig0101 - "rlowe MR ! vt limer...7.amemrcomrt -":rr7, f41116MG. 7.H.Aineemmen -osemi=o7rmumeme-wriir z. -9111MefilINIOÈMVMÉRAImilD LE VISAGE DE LA PAUVRETÉ CHANGE. Près de 10% des familles québécoises vivent sous le seuil de la pauvreté et ont faim. Vos dons en argent et en denrées non périssables peuvent faire la différence. Jusqu’au 24 décembre, donnez généreusement. Don en ligne au lagrandeguignoleedesmedias.com ou déposez les dons en denrées non périssables chez  : 111 (JeanCoute ‘Prove Gin ce. t7iew:1 m- il Qr - 4 9 ! Acialeî -41141- -, f elz-eeem ; miorz 1 866 908-9090 (TICKETPRO) M GGM_H_GEN_01 FORMAT 1/4 vERTicAlE PUBlicATiONS APPROBATiONS 41 n Maîtrisez les métiers d’un plateau de tournage Pour une carrière en cinéma et télévision Obtenez une AEC en Technologie des médias et plateau de tournage Peel et Collège O’Sullivan 1191, rue de la Montagne Montréal 514 866-4622 www.osullivan.edu Durée de 12 mois avec stage en entreprise Aide financière disponible Lucien L’Allier Début des cours 13 janvier 2016 JOURNÉE D’INSCRIPTION Mardi 1er décembre de 10h à 16h Inscription gratuite ! Pour tous les candidats qui s’inscrivent sur place lors de la journée d’inscription (valeur de 50 $). Venez voir notre studio de télévision avec ses caméras, équipement d’éclairage et décors modulaires. Visitez notre régie vidéo qui inclut un mixeur vidéo Tricaster HD. Nos enseignants vous attendent !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :