Métro Montréal n°2015-11-26 jeudi
Métro Montréal n°2015-11-26 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-11-26 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 110 Mo

  • Dans ce numéro : deux semaines pour tenter de sauver la planète...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
métr Ruby Brown s’installe à La Baie D'ENTREPOT DU 19 NOV. AU 5 DÉC. JEUDI - VENDREDI  : 9h00 - 19h00 SAMEDI  : 9h00 -16600 DIMANCHE 101100 - 16h00 NOVEMBRE — 0 E M triE MTWTFS S MTTFSS W 19 20 21 22 3 4 5 26 27 28 29 1650 CHABANEL OUEST. MONTRÉAL, OC H4N 3M8 514-384 0140 STATIONNEMENT GRATUIT journalmetro.com jeudi 26 novembre 2015 36 L’art de la parfumerie est une passion qui se partage. Jusqu’au 24 décembre, la Montréalaise Ruby Brown tient une boutique éphémère au cœur du La Baie centre-ville, où elle propose trois parfums exclusifs à personnaliser. jessica dostie jessica.dostie@journalmetro.com « C’est la première fois qu’on peut venir à la rencontre de notre monde, se réjouit la fondatrice d’Essence Workshop durant une rencontre intime à laquelle un cercle restreint de journalistes avait été convié hier. J’offre depuis cinq ans des ateliers de parfums sur mesure, mais le boudoir de La Baie permet un dialogue avec un plus large public. » Ruby Brown elle-même sera d’ailleurs très souvent derrière le comptoir pour présenter ses créations olfactives  : un boisé cuir « élégant et rock and roll », un bouquet floral « doux et sophistiqué » et un ambré oriental « gourmand », détaille-t-elle. Sa gamme de bougies de luxe coulées à la main et entièrement fabriquées au Québec est aussi en vente sur place. Ruby Brown derrière le comptoir de son boudoir du magasin La Baie/Jessica Dostie De 95 $ à 110 $ les 50 ml d’eau de parfum Bougie parfumée  : 64 $ Plus de détails et une vidéo sur journalmetro.com OBTENEZ 10% DE RABAIS AVEC LA PRÉSENTATION DE CE COUPON MODE POUR HOMMES, FEMMES ET ENFANTS À PRIX ABORDABLES. mB ovg NICOLE MISTI -Y Maurice Benisti... ti Le luxe à prix cassé La journaliste montréalaise Catherine Paiement-Paradis, « magasineuse aguerrie qui a un œil pour les jolis morceaux », a lancé cet été sa boutique en ligne offrant vêtements neufs et d’occasion à prix d’amie. Deuxième édition vise d’abord et avant tout à démocratiser le beau pour toutes, « qu’elles portent du 4 ou du 18 », tient-elle à préciser. Voici quelques-unes de ses trouvailles pour faire fureur au prochain 5 à 7. Pantalon de brocart scintillant, H&M, 24 $ Robe noir et marine en soie, Banana Republic, 55 $ jessica dostie jessica.dostie@journalmetro.com Catherine Paiement-Paradis/collaboration spéciale www.deuxiemeedition.com Jupe bouffante noire (neuve), Lord & Taylor, 50 $ Robe vieux rose (neuve), Dress the Population, 50 $ Combi-pantalon (neuve), Saks Fifth Avenue, 110 $
L’importation privée simplifiée Vins. Compliquée, l’importation privée ? Stéphane Campana tente de la simplifier avec sa plateforme Vinprivé.ca. a Audrey Lavoie audrey.lavoie@journalmetro.com Coup de cœur. Plaisir local à découvrir à la Fête des vins du Québec Pour souligner la 10 e édition de la Fête des vins du Québec, qui se tiendra du 27 au 29 novembre prochains au marché Bonsecours, dans le Vieux- Montréal, voici un coup de cœur, toutes catégories confondues  : Vidal 2014, Domaines Les Bromes, Léon Courville. Doté d’une brillance remarquable, il offre une prédominance d’arômes de pommette, de poire et de fleurs blanches. Particulièrement vive et fruitée, la bouche offre un côté miellé qui charme immédiatement. Comme l’intensité du fruit domine, ce vin plaira assurément aux palais québécois. Pour l’accompagner, préparez une salade de légumes croquants aux herbes fraîches, avec quelques crevettes et du fromage de chèvre. Ou encore, amusez-vous à étonner vos amis durant une soirée sushis en leur servant ce vidal à une température avoisinant 10 °C. Plus froid, vous ne percevrez que l’acidité et aurez moins de plaisir de dégustation. vincent lafortune, un monde exquis L’achat en importation privée ne se fait qu’en caisse de 6 ou 12 bouteilles. Il est donc impossible d’acheter à l’unité sur vinprive.can./métro En arrivant au Québec il y a 15 ans, le Français Stéphane Campana a eu deux chocs culturels  : le froid et le monopole de la SAQ. Pour le froid, il n’a pas pu faire grand-chose, mais pour le vin, il a trouvé une petite voie de contournement  : l’importation privée. En 2014, il est donc devenu une espèce de courtier en importation privée en lançant vinprivé.ca. Dans le but de démocratiser l’importation privée de vin, souvent perçue comme élitiste et compliquée, Stéphane Campana a voulu aller au-delà des agences déjà existantes et créer « une plateforme web facile d’accès et simple d’utilisation pour offrir un service aux consommateurs ». « Je ne veux pas importer le vin, je veux faciliter l’accès aux vins d’importation privée pour le grand public », dit M. Campana. Parce que d’ordinaire, il peut sembler ardu d’acheter du vin d’importation privée (qui n’est pas en vente à la SAQ). Après avoir goûté et apprécié un vin au restaurant, par exemple, il faut trouver, parmi les quelque Fiche technique Nom du vin. Vidal 2014, Domaines Les Bromes, Léon Courville (Code SAQ  : 10522540) Provenance. Québec Prix. 18,40 $ 300 agences présentes sur le marché au Québec, quelle est celle qui l’importe. On doit commander le vin à la caisse (de 6 ou 12 bouteilles) et aller chercher – et payer – sa commande dans une succursale de la société d’État de 5 à 10 jours ouvrables plus tard. Le processus est le même avec Avent pour les grands Il n’y a pas que les petits qui ont hâte à Noël ! Cependant, pour bien des adultes, les chocolats au goût de carton des calendriers de l’avent qu’on trouve dans toutes les bonnes pharmacies ne sont peut-être pas très attrayants. Métro vous propose deux calendriers qui rendront l’attente plus douce. Un mois de varié... thé ! Un thé par jour, voilà ce que propose Tea Taxi avec son calendrier de l’avent. Thés verts, noirs, blancs, aux herbes ou aux fruits  : le mois de décembre sera placé sous le signe de la découverte et de la variété. Prix  : 33 $ En vente dans les pharmacies Jean Coutu, Familiprix et Brunet Vinprivé, à la différence que la boutique en ligne regroupe une trentaine d’agences, qui offrent ensemble environ 1000 produits. Pas besoin de transiter par une agence spécifique ; Vinprivé est comme une supra-agence qui fait tout le travail pour nous, même si on cherche un produit qui audrey lavoie audrey.lavoie@journalmetro.com À 24 jujubes de Noël Troquer le chocolat pour un jujube, c’est la proposition que fait Squish, l’entreprise montréalaise fondée en 2014 qui offre des bonbons gélifiés aux saveurs variées et originales comme canneberges et sureau ou vin chaud épicé. Prix  : 29 $ En vente en ligne bonbonsquish.com ou dans les boutiques SQUISH 37 Date limite 04/12 Pourquoi ne pas épater vos convives cette année en les recevant avec des bouteilles d’importation privée ? Pour s’assurer d’avoir sa livraison à temps pour le 24 décembre, les commandes doivent être faites au plus tard le 4 décembre sur le site vinprive.ca n’est pas sur sa plateforme. L’abonnement est gratuit, et au début de l’année prochaine, des formules VIP à 99 $ et à 199 $ permettront notamment d’avoir des rabais sur les frais de réservation et de participer à des dégustations gratuites. Vinprivé.ca arrive à point au Québec, où l’importation privée est en croissance. Selon les chiffres de la Société des alcools du Québec, les ventes de vin en importation privée ont connu une hausse de 9% de 2013-2014 à 2014-2015. Bien que 75% des achats soient effectués par les restaurants, l’importation privée par les particuliers connaît un boom. L’importation privée représente environ 3,5% des ventes totales de la SAQ. Infos  : vinprive.ca BOUFFE Sondage 90% des Québécois disent bien manger Selon les résultats du quatrième Indicateur annuel sur les habitudes alimentaires des Québécois, du programme Mélior, 90% de la population affirme bien manger. Et en termes de fréquence, ils le font de façon assidue  : 17% mangent toujours bien, et 70% le font souvent, pour un total de 87%. métro



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :