Métro Montréal n°2015-11-26 jeudi
Métro Montréal n°2015-11-26 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-11-26 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 110 Mo

  • Dans ce numéro : deux semaines pour tenter de sauver la planète...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
CULTURE dieggs1K*. À faire aujourd’hui Longue vue sur le court Le festival de courts métrages du Sud-Ouest, fondé par le réalisateur Benoit Desjardins, tient cette année sa deuxième édition. Pour l’occasion, les cinéphiles auront droit à une riche programmation composée de 50 films, soit 24 films internationaux et 26 films québécois. Le comédien et réalisateur Jean-CarlBoucher agit à titre de porte-parole de cet événement de quartier. Le Festival se clôturera dimanche par une cérémonie de remise de prix décernés par un jury professionnel et public. Maison de la culture Marie- Uguay 6052, boulevard Monk infos  : longuevuesurlecourt.com Jusqu’à dimanche Avec mes chums de filles Théâtre. L’an dernier, à La Licorne, Ils étaient quatre. Quatre gars. Désormais, sur la scène de l’Espace Go, elles sont trois. Trois filles qui dévoilent leur cœur en dansant au son d’un autre Cœur (de loup, celui-là). Santé. Natalia Wysocka natalia.wysocka@journalmetro.com Comme son titre le laisse sousentendre, Cinq à sept est née à l’heure des cocktails de fin d’après-midi. En cette heure propice à la confidence, Geneviève Schmidt, Julie Le Breton et Kathleen Fortin ont jasé autour d’un verre. De plein de choses. D’amour, des drames de leur vie, du jugement des autres et de celui qu’on porte sur soi, de fidélité, d’aventures dans des lieux insolites, de tout. Également présente à ces séances qu’on imagine s’être prolongées bien après 19 h ? La comédienne Bénédicte Décary, qui a dû se désister du projet et à laquelle les trois actrices font un clin d’œil sur scène (« Il le fallait ! On la trouvait franchement beaucoup plus intéressante que nous ! » rigole Geneviève Schmidt). Sur place aussi  : le metteur en scène et initiateur de la création Mani Soleymanlou et la dramaturge Fanny Britt, qui a tiré de ces échanges un texte d’un rythme fou où les observations grinçantes, les confessions déstabilisantes et les aveux dansés se bousculent, brouillant les frontières entre la réalité déformée et l’inventé réaliste. Car les comédiennes parlent au « je », portent leur vrai prénom et lancent des observations qu’on devine émaner d’elles, de leur vécu. AUSSITÔT TROUVÉ. AUSSITÔT LIVRÉ. Une idée techno pour l’échange de cadeaux MAGASINEZ SUR NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE Magasiner.jeancoutu.com journalmetro.com jeudi 26 novembre 2015 PLUS D’IDÉES CADEAUX EN PAGE 21 Geneviève Schmidt, Kathleen Fortin et Julie Le Breton dans Cinq à sept, présenté à l’Espace Go jusqu’au 10 décembre./Ulysse del Drago\collaboration spéciale Geneviève Schmidt, excellente actrice qu’on a pu voir dans Les beaux malaises et Unité 9, le confirme  : « Quasiment tout part de nous. Il n’y avait aucun jugement ! On pouvait se lâcher lousse ! » Go Geneviève, raconte-nous. Même s’il y a des passages plus durs, c’est une pièce où vous dites des choses qu’il fait bon entendre. En tant qu’actrice, est-ce que ce sont aussi des choses qu’il fait bon dire ? Moi, ça me fait du bien de pouvoir dire des choses comme ça ! (Rires) Il faut les assumer... et on n’a jamais reculé ! C’était un défi. Mais je pense que Mani a fait un beau casting. On est quand même trois filles assez willing ! Durant votre cinq à sept, on se sent comme dans une vraie soirée où on boit, où on raconte des blagues, où, à un moment, on rit aux éclats, et le coup d’après, quelqu’un fait une confidence.. qui te bouleverse. C’est comme un party arrosé où, à un moment, l’alcool, inconsciemment, fait de l’effet. Et soit tu pètes une coche et tu te mets à danser sur Cœur de loup, soit tu pleures sur quelque chose ! Je trouve que c’est comme si le public avale, lui aussi, de l’alcool peu à peu. Et comme si nous, on Du rire aux larmes « Je suis une personne relativement drôle. On m’engage souvent pour des comédies. Mais j’ai aussi une carapace, des grandes failles et des grandes, grandes, grandes peurs. » Geneviève Schmidt, sur les sujets graves qu’elle aborde dans la pièce, comme le fait de s’occuper d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer s’immisce dans sa tête, dans son corps, dans ses rires. Aussi bien les hommes que les femmes sont complètement « flabbergastés » par tous les propos qu’on lance en 53 minutes ! (Rires) Vous posez des questions immenses sur scène, notamment par rapport au désir d’avoir des enfants ou pas. Sentez-vous que cette pièce vous a permis de répondre à certaines interrogations ? Mes questions étaient là avant le show et vont être là après aussi. Mais ça m’a permis de mettre des mots sur les bobos, sur le questionnement. Fanny est très bonne pour ça ! Des fois elle me parlait et je faisais  : « Mon dieu ! Elle vient de m’expliquer en Quart de poulet Choix du chef à 7 95**à l’achat d’un breuvage, applicable de 11 h 30 à 14 h Valide à Montréal seulement Montréal 2060 rue Aylmer McGill 514 842-8656 Laval 1639 Boul. de l’Avenir Montmorency 450 669-3000 HOUSE OF JAZZ.CA deux phrases ce que je ressens depuis des années ! » Malheureusement, les questionnements restent. Je pense que ça fait partie de la vie ! C’est comme avec le public  : les gens vont repartir avec plein de questions, et malheureusement, on ne pourra pas y répondre ! Parmi ces questions, celle qui risque de suivre le public pendant des semaines, c’est  : « qu’est-ce qui est vrai et qu’estce qui est faux parmi toutes les histoires que vous racontez ? » Ça fait partie du processus de Mani. Cette espèce de proximité avec les gens, qui fait en sorte qu’on ne sait pas trop si c’est fictif ou pas, ce qu’on dit. Mais on s’entend que tout provient d’une part de notre vie, à nous, les trois actrices ! Sur scène, tandis que Julie et Kathleen débattent du documentaire The True Cost, sur Netflix, vous mentionnez qu’il vous arrive d’écouter les gens parler et de vous sentir « tellement à l’extérieur de la conversation »... Ça, c’est du grand Schmidt ! (Rires) Ce n’est pas que ça ne m’intéresse pas, c’est que, souvent, je suis dans ma tête, j’ai mes préoccupations et j’ai de la misère à embarquer dans les conversations. Je ne me sens pas impliquée, je suis complètement GROUPE OR ENTATION EMPLOI RECHERCHE D’EMPLOI ADAPTÉE aux immigrants et aux nouveaux arrivants ailleurs. J’ai osé le dire, car ça fait partie de moi. Ce n’était même pas pour faire une blague ! Mais, dans cette gang, et dans ce projet, vous vous êtes sentie impliquée ? (sourire) Oui, oui, oui ! Vraiment ! Je n’ai pas feint d’avoir du plaisir ! On n’avait pas le choix, les actrices, d’être à 125% impliquées dans ce show. Sinon, ça aurait paru sur scène. Je l’ai à cœur, ce spectacle. Pour cette création, j’étais vraiment impliquée ! (Rires) Comme dans Ils étaient quatre, la trame sonore est capitale dans Cinq à sept. On entend Enter Sandman, de Metallica, I Will Always Love You, de Whitney Houston, le fameux Cœur de loup... Est-ce que ce sont des chansons qui rythment souvent vos soirées ? Non, pas souvent ! Ce ne sont pas nos tounes fétiches ! Je pense que c’est moi qui ai abordé le sujet de Cœur de loup et du débat autour des paroles qui ont fait scandale. Les autres ont fait kessé ça ? De quoi tu parles ? ! (Rires) Cela dit, pour la trame sonore, on avait un quatrième joueur  : Philippe Brault, qui a composé la musique du spectacle, et créé les atmosphères, le rythme. On a été bénies des dieux d’avoir des concepteurs si incroyables. La musique de Philippe Brault... ça torche ! Formation à l’emploi GRATUITE DERNIÈRE CHANCE POUR VOUS INSCRIRE Avec la participation financière de  : québ « Ril Contactez Murielle 514 593-7809 28
AILES LES AILES DE LA MODE VE TE CE FE il ETURE 04 ut 0 R ous* g DE RABAIS ET PLUS ! LIQUIDATION TOTALE D'INVENTAIRE FIXTURES, MANNEQUINS, MOBILIER, MOBILIER DU BUREAU, MOBILIER DU RESTAURANT, MOBILIER - ETÉQUIPEMENT DU SALON COIFFURE, MOBILIER SPA ET BIEN PLUS ENCORE Chandails à Capuchon aux Bandes Dessinées pour Enfants et Fer r de Corn à19 et us'ILES DE LA MODE Chandails pour Toute la Famille à 0$ Comparé à 29.991Set plus DUVET Manteaux en Duvet Enfants et pour 79P9 g  : 295$nteaux en pour mes 991'Comput Salé PEINTURES DU CÉLÈBRE ARTISTE SEGUIN POIRIER, ÉVALUÉES À PLUS DE 600,000$ EN VENTE DÈS MAINTENANT ! Ensemble une Pièce pour Toute la Famille pad 20$ Cornpan3à5CIS et pies BUSSARD AILES CENTREVILLE MALL CHAMPLAIN COMPLEXE LES AILES 2151 Boul. Lapiniére LES AILES DE LA MODE 677 Ste. Catherine Ouest * Rabais sur le plus bas prix étiqueté. Sur marchandise sélectionnée. Des exceptions peuvent s'appliquer, voir détails en magasin. La sélection peut varier par magasin. * Ne peut pas être jumelé avec une autre offre.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :