Métro Montréal n°2015-11-25 mercredi
Métro Montréal n°2015-11-25 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-11-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : déraciner la collusion et la corruption.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
métr Independent Spirit Awards Carol en tête Cate Blanchett et Rooney Mara pourraient toutes deux remporter un Independent Spirit Award pour leurs performances dans le film Carol, qui a obtenu hier le plus grand nombre de nominations en vue du gala, soit six. Le film est suivi de près par Spotlight et Beasts of No Nation, chacun nommé cinq fois, notamment dans les catégories Meilleur film et Meilleur réalisateur, tout comme Carol. Tangerine et Anomalisa sont aussi nommés dans ces deux catégories. Blanchett et Mara figurent dans la catégorie Meilleure actrice aux côtés de Bel Powley (The Diary of a Teenage Girl), de Brie Larson (Room) et de Kitana Kiki Rodriguez (Tangerine). Le gala qui célèbre le cinéma pendant se indé- tiendra le 27 février. MÉTRO ED rieeitià — journalmetro.com mercredi 25 novembre 2015 À DEUX PAS DU MÉTRO DE L'ÉGLISE Suggestions télé. À voir ce soir Ariane Moffatt sera ce soir aux Enfants de la télé./ARCHIVES MÉTRO Les enfants de la télé La chanteuse Ariane Moffatt, l’humoriste André Sauvé et l’acteur Claude Laroche se replongent dans leur passé télévisuel avec les animateurs André Robitaille et Edith Cochrane. Sur les ondes d’ICI Radio- Canada Télé à 20 h Torture TVA diffuse ce soir la première partie du dernier one-man-show de l’humoriste Jean-Marc Parent, qui porte sur les tortures de la vie quotidienne. On pourra voir la suite du spectacle mercredi prochain à la même heure. Sur les ondes de TVA à 21 h En mode Salvail L’humoriste François Bellefeuille prend congé de son nouveau rôle de papa le temps d’une visite à En mode Salvail. Le plus récent lauréat de l’émission La Voix, Kevin Bazinet, qui a récemment lancé son premier album, est en studio pour une entrevue et une performance. Éric Salvail visite par ailleurs une station-service et propose aux automobilistes de payer leur plein d’essence en échange de leur participation à un jeu. Sur les ondes de V à 22 h SUPER VENDREDI GRANDE VIEria 30 À 70% DE RABAIS MitiltelHANDISÉ 0J1EfiCifylkiÉE 3901 Wellington Verdun, Québec 514 766 2900 SEULEMENT LE 27, 28 ET 29 NOVEMBRE Daniel Radcliffe (Igor) et James McAvoy (Victor) dans Victor Frankenstein/20TH CENTURY FOX Monstre sacré Cinéma. Métro s’est entretenu avec Daniel Radcliffe et James McAvoy, les vedettes de Victor Frankenstein, nouveau film basé sur l’œuvre de Mary Shelley. LUBA EGOROVA Metro World News Frankenstein a été raconté et remis au goût du jour sans relâche au fil des années, dans des films et des séries télévisées. Et pourtant, il semble que le réalisateur Paul McGuigan et le scénariste Max Landis ont réussi à insuffler une bouffée d’air frais (et créatif !) dans le récit imaginé par Mary Shelley, avec leur nouveau film Victor Frankenstein. Si l’histoire n’est pas nouvelle, le scénario, lui, l’est  : il se concentre sur la relation entre le protagoniste Victor Frankenstein et son protégé reclus, Igor Strausman. Cette récente adaptation met en vedette Daniel Radcliffe (Igor) et James McAvoy (Victor), avec lesquels Métro a parlé. C’est la première fois que vous travaillez ensemble, mais vous semblez avoir de l’admiration l’un pour l’autre. Comment vous êtesvous entendus durant le tournage ? James McAvoy  : Très bien ! Vie après la mort « Est-ce que j’aimerais être ressuscité par un génie comme Victor Frankenstein après ma mort ? Oui... tant que je suis le seul. [Rires] J’aimerais à penser que je suis spécial ! » Daniel Radcliffe, qui interprète Igor dans Victor Frankenstein Nous ne nous sommes jamais disputés. Daniel Radcliffe  : En effet. Je crois que la perception populaire selon laquelle les acteurs sont toujours en compétition les uns avec les autres est généralement fausse. Le réalisateur Paul Mc- Guigan a dit que Victor Frankenstein est une sorte d’histoire d’amour entre vos deux personnages. Vous êtes d’accord ? JMA  : Oui ! [Rires] On s’adore. Et l’un de nous est un putain de cinglé. Mais c’est de l’amour platonique. Vous jouez des scientifiques dans le film. Étiez-vous doués pour la physique et la chimie à l’école ? JMA  : Je n’ai pas fait de physique. Mais j’ai fait de la chimie et de la biologie, des cours pour lesquels j’ai eu C et B-. Et puis quand j’ai été assez vieux pour choisir en quoi me spécialiser, j’ai pris anglais et musique à la place. J’ai toujours aimé étudier les sciences à l’école et entendre des scientifiques en parler, mais je suis très heureux de ne pas avoir eu à me spécialiser là-dedans. Au début du film, le personnage de Daniel n’a pas de nom. Vous connaissez ce sentiment ? Avez-vous déjà voulu être un homme anonyme, au moins pour une journée ? DR  : En tant qu’acteurs, on porte des masques. On devient des quidams anonymes de cette manière. Dans la vraie vie, on a souvent envie de ne pas être connu. Parfois, il m’arrive même de ne plus avoir envie d’être acteur. JMA  : Ce qui est bien dans ce métier, c’est qu’à chaque nouveau contrat, on repart à zéro  : nouveau réalisateur, nouvelle équipe, nouveau pays, parfois aussi nouvelle langue, tout ça. Et des fois, on se dit que notre dernier rôle était un foutu cauchemar. Peut-être qu’on n’a pas été celui qu’on voulait être, ou qu’on n’a pas été à la hauteur. Mais ce qui est génial, c’est de toujours essayer d’être la meilleure version possible de soi-même. Infos Victor Frankenstein En salle dès aujourd’hui 24
L'Excentris suspend ses activités Cinéma. Une véritable onde de choc secoue le milieu culturel québécois avec l'annonce de la fermeture temporaire du Cinéma Excentris, un des derniers diffuseurs de cinéma indépendant au Québec. CATHERINE BOUCHARD e cathenne bouchard@tctc Le Cinéma Parallèle, gestionnaire du Cinéma Excentris, attribue en partie ses difficultés financières à la plus grande concentration des distributeurs de films canadiens. Selon ce qui a été déclaré hier par communiqué, la salle n'aurait eu besoin que de quatre films porteurs supplémentaires, cette année, pour maintenir ses activités, comme ce fut le cas en 2013 et en 2014. Plusieurs oeuvres plus grand public lui auraient été refusées ou proposées plusieurs semaines après leur sortie. Une perte pour les artisans d'ici Le réalisateur François Delisle, qui y avait entamé une rétrospective de ses films lun- Roman —Québec La fille qui parlait à la lune Auteur  : David Hornet Maison d'édition  : Leméac L'histoire  : Chicago, années 1930. Bluma, fille d'un émigré russe juif devenu contrebandier, vit une relation fusionnelle avec sa cousine Bella. Des décennies plus tard, le fils de Bluma, toey, décide de rassembler les souvenirs de sa mère pour mieux comprendre son histoire hors du commun. Titre original  : The Fledglings. À propos de l'auteur  : David Hornel est né à Chicago et habite Montréal depuis plus de 30 ans. Il est journaliste, traducteur et romancier. EXCI NT1RIS. 1—, -'Institution culturelle du 3536, boulevard Saint-Laurent diffuse annuellement 150 titres de cinéma d'auteur de niche, incluant des films de cinéastes québécois émergents, de réalisateurs étrangers peu connus au Québec et des oeuvres expérimentales., 10SIE DESMARAIS/MÉTRO di soir, qualifie de « coup dur » l'arrêt des activités. « On se sent tous concernés et consternés. Il faut que je trouve une nouvelle salle pour continuer ma rétrospective, mais en dehors de ça, la situation doit être grave pour que le Cinéma Excentris décide d'interrompre ses activités en milieu de semaine », avance M. Delisle. Selon lui, si l'institution culturelle ferme définitivement ses portes, les conséquences seront énormes pour l'offre ciné- Les quatre filles du révérend Latimer Auteure  : Colleen McCullough Maison d'édition  : L'Archipel L'histoire  : Les soeurs Latimer fuient l'austérité du foyer familial et se forment au métier d'infirmière, en Nouvelle-Galles-du-Sud. Elles pourront ainsi laisser libre cours à leurs aspirations. Bittersweet (titre original) est une plongée dans l'Australie des années 1920, avant la Grande Dépression, via le destin de quatre jeunes femmes. À propos de rauteure  : Auteure des Oiseaux se cachent pour mourir, Pee McCullough est décédée en janvier 2015 à 77 ans. matographique québécoise. « C'est la porte d'entrée pour le cinéma d'auteur étranger dans la province. C'est aussi devenu un carrefour pour le cinéma indépendant québécois. Pour ma boîte de production, l'Excentris faisait toujours partie de l'équation en matière de mise en marché », déplore le réalisateur. Le directeur général des cinémas Beaubien et du Parc, Marco Fortin, est consterné. « C'est une très mauvaise nouvelle pour les cinéphiles Livres - Choix de la rédaction ANDRÉANNE Roman graphique Grand-père et la Lune Texte et Illustrations  : Stéphanie Lapointe et Rogé Maison d'édition  : Quai nir 5 L'histoire  : « Je pensais que ça le rendrait fier quand je lui ai dit que j'avais été choisie au concours-de-qui-ira-surla-Lune. "le vais aller sur ta Lune, comme Neil, grandpère." » Mais rien ne se passe comme prévu. À propos  : Stéphanie Lapointe est chanteuse, comédienne et auteure (Victoria). Quant à Rogé, c'est un des illustrateurs tes plus doués de sa génération. Il est l'auteur de Haiti mon pays. 25 1=1- 90% Excentris s'autofinance à hauteur de 80% à go%. Le reste du financement dépend du soutien financier de la Ville de Montréal, de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, du ministère de la Culture et des Communications et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC). montréalais et québécois », souligne M. Fortin. Ce dernier indique que dans le cas des cinémas Beaubien et du Parc, il y a plutôt une augmentation de la clientèle. Pour les producteurs québécois, c'est un diffuseur majeur qui suspend ses activités. « On se désole de cette fermeture, car c'est un cinéma qui mettait toujours de l'avant le cinéma québécois », commente Véronique Lussier, de l'Association québécoise de la production médiatique (AQPM). L'institution a été contrainte de suspendre temporairement ses activités de diffusion hier, pour pouvoir faire une offre à ses créanciers. Aucun échéancier n'a été avancé. Le cinéma en ligne est toutefois maintenu, ainsi que les événements corporatifs de novembre et décembre. CHEVALIER 1=3 La bande des Quatre Auteurs  : Alain M. Bergeron, François Gravel, Martine Latulippe, lohan ne Mercier Maison d'édition  : FouLire L'histoire  : La bande des Quatre, c'est Ringo, Spatule, Coccinelle et Pinotte ; quatre adolescents qui communiquent par courriel après avoir passé l'été ensemble dans un camp d'été. Pour les lecteurs de 10 ans. À propos des auteurs  : Populaires auteurs jeunesse d'ici, les Quatre — qui sont aussi des amis — ont voulu résoudre l'énigme de l'écriture à huit mains dans ce projet. f Des jeux-questionnaires pour toute la famille ! CAR ACT ERE 1,00 les affaires Sobastwn Gap, Gudy HOCKEY NOUVELLE EDIDON Les Éditions Transcontinental EmManuelle Moreyan-VerechaeveEn vente partout où l'on vend des livres I tcmedialivres.com r LE TOUR PU MONVE tC — En vente partout où l'on vend des livres tcnnedialivres.com tC "'A Deux livres à déguster ! ENTREPRENEUR A L'ÉTAT PUR NIDOLAS DUVERNOIS ii LES 100 MEILLEURS VINS À MOINS DE 25$ PLUS 3000118 NOIX ERTAMS, Concours GUIDE AUBRY 2016 pour plus d'informations'. toinediabres.c om 0 0 0000 CAVAV I N tC MEDIA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :