Métro Montréal n°2015-11-25 mercredi
Métro Montréal n°2015-11-25 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-11-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : déraciner la collusion et la corruption.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
métr PQ. Péladeau admet avoir « des croûtes à manger » Le chef du Parti québécois (PQ) Pierre KarlPéladeau a reconnu hier qu’il a encore des « croûtes à manger » pour acquérir l’expérience nécessaire à l’exercice de sa fonction. M. Péladeau a fait cet aveu en revenant sur ses propos de la fin de semaine dernière, qui ont semé la confusion sur sa position envers la partition éventuelle du territoire québécois. Dans un échange avec la presse parlementaire, il a rappelé qu’il est entré en politique il y a à peine 18 mois ; il a donc peu d’expérience. « Je suis entré en politique il y a 18 mois, j’ai été élu chef du PQ il y a 6 mois. [...] J’ai certainement encore, pour employer votre expression, des croûtes à manger », a-t-il dit aux journalistes. Pour clarifier sa pensée une fois pour toutes, M. Péladeau, actionnaire de contrôle du conglomérat Québecor, a réaffirmé le principe de l’indivisibilité du territoire, pour son parti et pour lui. « Les interprétations qui ont été données à mes interventions étaient inexactes, et il m’apparaissait essentiel [...] de P 2e r â IV-  : e" - P.e ; i ! iig Ponc.fig. 11=  : IJeanCoutuJ ‘Prove journalmetro.com mercredi 25 novembre 2015 Apprentissage « C’est certain que je n’ai pas l’expérience politique [de bien d’autres] députés. » Pierre KarlPéladeau, chef du Parti québécois réitérer la position historique du Parti québécois », a-t-il dit. En fin de semaine dernière, lors d’un conseil national du PQ, le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard, avait formulé des revendications territoriales sans que M. Péladeau réaffirme la position historique péquiste sur l’indivisibilité du Québec. M. Péladeau avait laissé la porte ouverte à la partition du territoire, ce qui l’a forcé à publier un communiqué pour préciser ses propos dimanche soir, après la clôture de l’événement à Sherbrooke. LA PRESSE CANADIENNErr,mmagmemomplau 151fflemeemeefar. inlieurre0115""telj -,eilfinZroglii T r mur Nia ems rima à.mne ot Boo iü, Cie  : zomiuri e rel "Anu rit. ti ! 7 l l n'il bil V r r', r - 1-7. - - ior legilf. I IV J'Imam:bel 711m WITA... liWi, J m ii oi  : a va zesia r'1111 15 0IiisTrie ! t. ! bmIlin ! F-2,./..moelei@a 1 ! q1PW'112, 211171 LE VISAGE DE LA PAUVRETÉ CHANGE. Près de 10% des familles québécoises vivent sous le seuil de la pauvreté et ont faim. Vos dons en argent et en denrées non périssables peuvent faire la différence. Jusqu’au 24 décembre, donnez généreusement. Don en ligne au lagrandeguignoleedesmedias.com ou déposez les dons en denrées non périssables chez  : La page de Pégida Québec fermée par Facebook JEFF YATES jeff.yates@journalmetro.com e ; 1 866 908-9090 (TICKETPRO) ildutimidorrobiel « MOrmirt 141. 14...1,1111414.1. 44% JO') e) I. la prraua.d. La page du site antimusulman Pégida Québec a été fermée par Facebook hier. Le média social considère que le groupe a diffusé des propos haineux. « Les organisations et les personnes incitant à la haine [...] sont interdites sur Facebook. Comme pour l’ensemble de nos normes, nous comptons sur les membres de notre communauté pour nous signaler ce contenu », peut-on lire dans un article expliquant les standards de la communauté d’usagers du réseau social. Facebook a refusé hier de préciser exactement pourquoi le site de Pégida Québec avait été fermé. « Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles une page est retirée de Facebook, et malheureusement, nous ne pouvons pas dévoiler de détails sur des pages ou sur des groupes spécifiques », a fait savoir une porte-parole de l’entreprise par courriel. Par contre, un utilisateur du média social qui avait signalé les propos haineux de Pégida Québec a fait parvenir à Métro une capture d’écran de son compte Facebook, où le réseau social explique avoir retiré la page de Pégida Québec. « Nous vous remercions d’avoir signalé cette page [pour incitation à la haine]. Nous avons.i.fflimam 4.}...1a, Le groupe a enfreint les standards du réseau Facebook./CAPTURE D’ÉCRAN FACEBOOK Métro CarlCarmoni Une pétition amasse 1000 signataires Près de 1000 internautes ont signé une pétition en ligne pour demander que la station de métro Radisson soit rebaptisée en l’honneur de CarlCarmoni, une étoile du minigolf des années 1990. Les gens de 35 à 45 ans se souviennent peut-être de son fameux « biiiirdie ! » à 1 100 $ réussi en 1991 au Mini-putt Versailles, qui était situé tout près de la station Radisson. Informée de la demande, la Société de transport de Montréal a précisé que jamais une station n’a été nommée en l’honneur d’une personne vivante. TC MEDIA Controverse Le fondateur de Pégida Québec, Jean-François Asgard, avait été plongé dans la controverse, le 16 novembre dernier. Facebook une liste de tous les centres musulmans de Montréal ainsi qu’une incitation à « agir ». supprimé la page, car elle enfreint les standards de la communauté Facebook. » En fin d’après-midi hier, Pegida Québec était de retour sur Facebook avec une nouvelle page. L’organisation, calquée sur le groupe antimusulman allemand du même nom, diffusait régulièrement des messages haineux envers la communauté musulmane. Plusieurs tentatives du groupe de faire circuler de la désinformation à propos des réfugiés syriens dans le but de faire basculer l’opinion publique contre leur accueil au Québec ont d’ailleurs été répertoriées et démenties par Métro au fil des derniers mois. Par ailleurs, le groupe a lancé lundi la page Facebook d’un nouveau parti politique provincial, le Front national du Québec, calqué sur le parti français anti-immigration du même nom. L’ancienne gloire du minigolf CarlCarmoni/ARCHIVES TC MEDIA L'Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela au Canada et ses Consulats généraux vous invite à la "IV Rencontre des Savoirs" consacrée au "Changement Climatique" Conférenciers ===== Pour plus des renseignements wwwehangementalimatique.ca 28 novembre 2015 9 h à 17h Ouvert au public Inscrivez-vous À L'Auditorium de la Grande Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Montreal 12
Un exemple de phytoremédiation de résidus pétroliers, à Varennes, où 11 000 boutures de saules ont été plantées./F. PITRE/COLLABORATION SPÉCIALE Des plantes comme décontaminant naturel Science. Une douzaine de chercheurs de l’Université de Montréal (UdeM) tenteront de décontaminer quatre hectares de terrain situés dans l’est de Montréal en utilisant une alternative écologique à la décontamination traditionnelle  : la phytoremédiation. VANESSA LIMOGES vanessa.limoges@tc.tc « Ce procédé décontamine les sols pollués en utilisant différentes sortes de plantes en combinaison avec des champignons et des bactéries, explique Michel Labrecque, directeur par intérim de l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) de l’UdeM. Cela fait plus de 20 ans que l’institut étudie cette méthode. » Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé le 20 novembre un investissement de 780 000 $ sur quatre ans dans l’IRBV de l’UdeM. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de développement économique de la Ville, qui mise notamment sur la création d’un pôle entièrement dédié à la chimie verte. Grâce au projet Genorem, lancé en 2011, qui vise à améliorer les techniques de phytoremédiation, l’UdeM est devenue une référence mondiale dans ce domaine. L’IRBV a d’ailleurs déjà réalisé des essais en phytoremédiation sur des Alberta. La taxe carbone financera des programmes environnementaux Le gouvernement albertain surveillera étroitement la taxe sur le carbone, qui devrait rapporter des milliards de dollars à l’État, afin que l’argent n’aille qu’à des programmes environnementaux, a assuré hier la première ministre néodémocrate, Rachel Notley. De tout l’argent récolté, rien ne sera consacré à d’autres dépenses, comme la réduction du déficit ou de la dette. « Chaque cent amassé par la taxe sur le carbone D’ici 2018 3 G$ La taxe carbone, dont l’application débutera en 2017, touchera autant le prix de l’essence à la pompe que celui du chauffage à la maison, ainsi que la facture d’électricité. Elle pourrait rapporter jusqu’à 3 G$ par année en 2018. sera immédiatement recyclé dans l’économie », a expliqué M me Notley à des journalistes hier. LA PRESSE CANADIENNE Sols contaminés « Excaver et aller enfouir ailleurs, ça ne fait que déplacer le problème. » Michel Labrecque, directeur par intérim de l’Institut de recherche en biologie végétale terrains pollués de la ville de Varennes, du Sud-Ouest et sur le site de l’ancien Technoparc. La méthode de décontamination la plus utilisée au Québec consiste à excaver les sols contaminés, à mettre la terre dans des camions, puis à l’enfouir ailleurs ou à la traiter. « La phytoremédiation est beaucoup moins coûteuse que la dépollution classique », affirme M. Labrecque. Le fait que ce processus ne nécessite aucun déplacement des sols permet d’économiser des millions de Procès Turcotte La défense termine sa plaidoirie dollars, selon le chercheur. Ce procédé est toutefois beaucoup plus long. « La première étape de cet essai sera de déterminer quels types de contaminants se trouvent dans le sol, et ensuite, de découvrir quelles combinaisons de plantes seront les plus efficaces pour décontaminer ces sols », explique M. Labrecque. Dépendamment du type de résidus contenus dans le sol, la longueur de l’opération varie. Les résidus de pétrochimie et d’hydrocarbures peuvent être éliminés plus rapidement que les résidus de métaux. « Dans l’est de Montréal, la décontamination de quatre hectares de sol devrait se faire sur un horizon d’un peu plus de 10 ans », soutient M. Labrecque. Les chercheurs de l’UdeM seront sur le terrain dès le printemps 2016. L’accusé Guy Turcotte 13/RYAN REMIORZ/LA PRESSE CANADIENNE La plaidoirie de l’avocat de Guy Turcotte s’est conclue hier après-midi. M e Pierre Poupart a martelé que l’excardiologue était malade et qu’un être humain « ordinaire » ne tue pas ses enfants. L’avocat a mis un point final à son argumentation après cinq jours passés à rappeler ce qu’il estime être les éléments marquants de la preuve. Il espère que le jury déterminera que Guy Turcotte était non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux le soir du drame, le 20 février 2009. Mais il a rappelé que si le jury ne tire pas cette conclusion, il revient à la Couronne de prouver hors de tout doute raisonnable que Guy Turcotte avait l’intention de tuer ses enfants. LA PRESSE CANADIENNE CAPSULE INFORMATIONS ESSENTIELLES Pourquoi s’incorporer ? Quels sont les avantages de ce mode d’exploitation d’une entreprise ? POUR Y VOIR PLUS CLAIR, CONSULTEZ-NOUS CSST, SAAQ, RRQ, relations de travail, assurances, immobilier, civil et corporatif PREMIÈRE CONSULTATION GRATUITE ! DE RUCHE IVIONGEON AVOCATS Ifs1 855 MAÎTRES (624-8737) 4350 RUE BEAUBIEN, MTL desrochesmongeonavocats.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :