Métro Montréal n°2013-09-26 jeudi
Métro Montréal n°2013-09-26 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-09-26 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : téléphoner et naviguer dans le métro de Montréal d'ici 2020.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
est présentement à la recherche d'une réceptionniste/commis de bureau bilingue Ne manquez pas votre chance de vous joindre à une équipe dynamique et ambitieuse Assurances G. GOSSEL1N Veuillez contacter Sophie@ggosselin.com 514383.6097 x 220 CHAMBRE DE COMMERCE DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN BOARD OF TRADE OF METROPOLITAN MONTREAL RENCONTREZ DES EMPLOYEURS POTENTIELS ! Participez gratuitement à une séance d'entrevues éclair réservée aux immigrants qualifiés du secteur des TI. PROFILS RECHERCHÉS : • Administrateur de données (SharePoint, CRM, Oracle)• Architecte de données (BI, Java, Oracle) métr• Analyste d'affaires Envoyez votre CV à : INTER CONNEXION• Programmeur/développeur (Web,.Net, Java, PHP, C#, Oracle)• Soutien technique (Oracle, Unix, SAP, SQL)• Intégrateur Web/mobile cvinterconnexion@ccmm.qc.ca COMPÉTENCES MONDIALES. RICHESSE LOCALE. CCM M. OC.CA/INTE RCO N N EXION Les résultats s'obtiennent en gardant le juste milieu./MÉTRO Avec la participation financière de : Emploi Québec " I21 " ile-de-Montréal Pour être admissible au programme Interconnexion, vous devez détenir le statut de résident permanent et être au Canada depuis moins de 5 ans. Seuls les candidats retenus seront contactés. D'autres conditions peuvent s'appliquer. journatmetromm jeudi 26 septembre 2013 36 Éviter de manger à tous les râteliers CRÉATEURS D'AFFAIRES Requtemen,. Chaque candidat a sa façon de chercher un emploi. II À LA CHASSE ! Gregory Delrue Directeur principal, Évolution Recrutement Il y a ceux qui rencontrent tous les recruteurs en ville et qui envoient leur CV partout et ceux qui sont paranoïaques et paralysés à l'idée que leur employeur ait vent de leurs démarches. Il y en a même un qui m'a demandé de le présenter chez un de mes clients, mais sans envoyer son CV, sans le nommer ni même décrire son profil... Je lui ai répondu que David Copperfield devrait pouvoir l'aider ! Ces deux extrêmes sont tout aussi inefficaces, mais à bien y penser, il vaut mieux être inefficace mais discret que de ne pas avoir de résultats malgré tout le mal qu'on se donne. Je ne m'attarderais pas à expliquer pourquoi celui qui n'envoie pas de CV ne trouve pas d'emploi... En revanche, vous vous demandez peut-être pourquoi celui qui prend sa recherche d'emploi comme une activité à plein temps ne trouve pas plus chaussure à son pied. Un comptable que j'ai récemment reçu en entrevue m'annonce que je suis le dixième recruteur qu'il rencontre et qu'il a lui-même déjà envoyé son CV à plu- Éviter les répétitions sieurs grandes entreprises en ville. Merci de m'en informer, je ne perdrai pas mon temps à faire le travail en double ! Ce candidat me l'a naïvement dévoilé en entrevue, mais peu importe, je m'en serais rendu compte rapidement. Si après trois tentatives, chaque client me répond : « On a déjà reçu son CV par une autre agence ou en candidature spontanée », je comprends qu'il est vain de m'attarder sur son cas. Malheureusement pour lui, les autres chasseurs de tête réagissent à l'identique, et ce n'est pas long avant qu'il n'y ait plus personne qui ne le présente nulle part. De leur côté, les employeurs qui reçoivent le même CV à travers plusieurs sources distinctes vont estimer qu'il s'agit d'un candidat désorganisé, désespéré, qui mange à tous les râteliers et qui favorise la quantité au détriment de la qualité. Vous l'aurez compris, les résultats s'obtiennent en gardant le juste milieu. Montréal est un marché trop grand pour un seul recruteur et trop petit pour toute une armada. Choisissez de faire affaire avec deux ou trois chasseurs qui vous inspirent confiance et qui, idéalement, desservent un marché différent afin qu'ils ne se marchent pas sur les pieds. Retenez, par exemple, un anglophone et un francophone, ou un recruteur au centre-ville et un en banlieue. evoillution recrutement Les employeurs qui reçoivent le même CV à travers plusieurs sources distinctes vont estimer qu'il s'agit d'un candidat désorganisé, désespéré, qui mange à tous les râteliers et qui favorise la quantité au détriment de la qualité. LE PLUS GRAND QUOTIDIEN INTERNATIONAL AU MONDE Métro Montréal est l'une des éditions quotidiennes de Métro International, publiées dans 23 pays à travers le monde. Montréal, New York, Paris, Santiago, etc- Chaque jour, Métro est lu par 22 millions de lecteurs dans 120 villes à travers le monde. métr e-PAY
Karim Rashid Un designer qui ne fait pas dans la demi-teinte Design. On aime ou on déteste Karim Rashid. Sa signature (et sa personnalité) exubérante ne laisse personne indifférent, comme on a pu le constater lors de son récent passage à l’événement J’aime, de Kollectif et Index-Design. PAYSAGES FABRIQUÉS Marc-André Carignan Chroniqueur design urbain et architecture Pour certains, le designer d’origine égyptienne est une légende vivante. Une grande inspiration. Pour d’autres, il s’agit plutôt d’un personnage excentrique au style futuriste Station de Naples, Italie/IWAN BAAN un peu trop « bonbon ». Mais peu importe l’opinion qu’on comme feuille de route ! a de lui, Karim Rashid reste À l’écouter en conférence, incontestablement l’un des on réalise que son succès repose évidemment sur sa per- créateurs les plus prolifiques de sa génération. sévérance dans son milieu professionnel si compétitif, mais Il peut se vanter d’avoir déjà plus de 3 000 créations probablement davantage sur à son actif, de la conception sa vision parfois très radicale de souliers jusqu’à la fabrication de montres, de bijoux, de d’entreprises revomissent les du design contemporain. « Trop meubles et même d’électroménagers. Son talent lui a permis année, déplore-t-il. Il faut avan- mêmes objets année après de décrocher d’importants cer et innover. Le plus gros contrats à Toronto, Las Vegas, problème actuellement dans New York, Milan et Moscou… notre monde, c’est la nostalgie. pour ne nommer que ces villes. Elle va nous tuer. » Il cumule près de 300 prix en Et à observer son portfolio, on constate effectivement carrière, et ses œuvres figurent dans les collections permanentes de 20 musées dans grand fan des décors vintage que Karim Rashid n’est pas un le monde. Impressionnant ou rétro, si prisés dans le 111111Pinuntimei design intérieur et industriel ces dernières années. Ses projets aux coloris acidulés et aux formes organiques nous plongent davantage dans des décors de science-fiction à la Steven Spielberg que dans un épisode de Mad Men. Comme s’il tentait de définir l’image du futur. « Je suis un très grand fan de science-fiction, explique-t-il. J’ai pratiquement tout lu les livres d’Isaac Asimov, de J. G. Ballard, de Philip K. Dick. Il y a certainement un lien à faire avec mon travail et ma vision du design. » Autre grande inspiration de l’homme : l’univers de la musique. « J’ai eu un énorme respect pendant des années H\v/Cia\V/1,A\LJJ gam r ; 111111111111111111/,gd>v,\< 0 3 Amoje Food Capital, Séoul (Corée du Sud)/LEE GYEON BAE Intérêts - 37'l'Iriarte..A1 j « Je suis un très grand fan de sciencefiction. J’ai pratiquement tout lu les livres d’Isaac Asimov, de J. G. Ballard, de Philip K. Dick. Il y a certainement un lien à faire avec mon travail et ma vision du design. » Karim Rashid pour des stars comme David Bowie, confie-t-il. Sa musique et sa démarche artistique [excentrique] m’influencent énormément dans ce que je fais aujourd’hui. Beaucoup plus que d’autres designers ou architectes. J’aime ces gens polyvalents qui donnent l’impression d’avoir tout fait dans la vie. » Sur ce point, difficile de ne pas croire Karim Rashid, qui donne lui-même l’impression d’avoir pratiquement tout fait, professionnellement parlant. Avec ses 120 projets en ce moment sur la table à dessin, que lui reste-t-il à explorer ? « Concevoir des voitures électriques ! s’exclame-t-il. Ce serait une occasion en or de redéfinir l’automobile. Il serait temps qu’on pense la voiture autrement. » Je n’ose pas imaginer à quoi pourrait ressembler une automobile issue de l’imagination de cette star du design, mais j’ai la vague impression que nos paysages bétonnés seraient pas mal plus colorés avec des voitures signées Karim Rashid. www.karimrashid.com Twitter @macarignan PHASE I EN VENTE MAINTENANT Visitez notre bureau des ventes : Heures d’ouverture : L-M-M-J : 14h à 19h S-D : 13h à 17h +IMMOBILIER Publication Guide de survie pour nouveaux locataires Emménager danssontson tout premier appartement est généralement un événement marquant, voire euphorisant. Malheureusement, étudiants et jeunes couples ne ne sont pas toujours bien préparés pour faire face à leurs nouvelles responsabilités. Dans le le guide de survie Mon premier appart (Éditions Caractère), l’auteur Jean-Philippe Gravel parle budget, bail, déménagement, articles essentiels, bouffe boue et colocation, entre autres. MÉTRO 514-317-9800 PointeEst.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :