Métro Montréal n°2013-03-19 mardi
Métro Montréal n°2013-03-19 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-19 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : le DG de la Ville démissionne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Tribune SYLVAIN MÉNARD ANIMATEUR AU 98,5 FM Cocos colorés Ça devait faire au moins trois vies que je me promettais d’assister au défilé de la Saint- Patrick sur Sainte-Catherine. Puisque j’aime la bière, les rousses, et parce qu’on raconte qu’on a tous un peu de jus de trèfle qui coule dans nos veines, c’est ce dimanche que la fête et moi nous étions enfin donné rendez-vous. Pas habitué aux horaires de la procession, je suis arrivé trop tard pour la parade. Mais juste à temps pour voir aller les party animals de l’ouest. Oh, la belle gang... Sans parler de cette fâcheuse habitude qu’ils ont de gueuler comme des putois entre deux rots. Des poèmes, rien de moins. « C’est toujours comme ça », m’a raconté un commerçant, là où j’étais entré pour prendre une pause de décadence. Pour accéder à son magasin, j’avais dû enjamber le corps d’un imbibé qui venait tout juste de s’affaler de tout son long sur le trottoir. Il y a deux ans, un autre ti-cul trop paqueté s’était fait rouler dessus quand il avait essayé de grimper sur un Mauve, rouge, bleu, vert... Une employée d’usine trie des œufs colorés. Jusqu’à 200 000 œufs cuits sont teints chaque jour durant les semaines précédant Pâques dans cette usine de Thannhausen, en Allemagne./MATTHIAS SCHRADER/AP VERT, ROUGE, BLANC... ET UN PEU DE ROSE Courrier des lecteurs Pour une commission sur les agissements de la police Je n’irai pas par quatre chemins : il est grand temps de mettre sur pied une commission d’enquête publique sur les agissements de la police, et pas seulement pour les événements du printemps érable. Cette question devrait concerner toute la population, car les étudiants ne sont plus et n’ont jamais été les uniques victimes des débordements policiers. Ce ne sont pas les éléments qui manquent pour justifier cette commission. Une rapide recherche sur le web permet de visionner des extraits parfois dramatiques d’interventions policières. C’est de cette façon que la tristement célèbre matricule 728, probablement la pointe de l’iceberg, devra finalement répondre de ses actes ! Certaines images donnent froid dans le dos : jeune femme poussée brutalement contre un parcomètre, une autre dont le visage est littéralement traîné contre le sol asphalté, jeune homme boitant se faisant violemment Saint-Patrick En songeant au réveil des ivrognes le lendemain matin, j’ai compris pourquoi le vert était la couleur qui convenait parfaitement à cette fête. char allégorique. Et dimanche, en rentrant chez moi, j’ai appris qu’un gars était tombé de son balcon du deuxième. Trop de fun j’imagine. En songeant au réveil des ivrognes le lendemain matin, j’ai compris pourquoi le vert était la couleur qui convenait parfaitement à cette fête. Parce qu’eux autres, ils appellent ça une fête. Rouge comme le visage ensanglanté de Georges Saint- Pierre au terme de son combat de samedi soir. On parlait d’un gros week-end de sport avec les matches du Canadien et de l’Impact, le retour de la Formule 1 et l’affrontement entre notre GSP (pour les intimes...) et le méchant-fou-furieuxet-baveux Nick Diaz. Saint- Pierre a peut-être remporté la bataille, mais après avoir vu sa face enflée comme une balloune lors du point de presse post-combat, il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur la légitimité « sportive » d’une telle activité. Oui, on le concède, faut être particulièrement en forme pour se battre ainsi. Mais pour ce qui est de la noblesse qui est censée faire partie intégrante des combats extrêmes, bof... Blanc comme un drap : le visage de Raymond Bachand quand il a appris les résultats de la course qui a couronné le nouveau chef des rouges, Philippe Couillard. Il n’y a rien de déshonorant à perdre une course à trois. Pourvu que l’on ne finisse pas troisième... La politique est cruelle et les règlements de compte y sont nombreux. J’ai l’impression que l’avenir de Raymond Bachand au sein des forces libérales provinciales sera bien court et pas très amusant pour lui. Vert, rouge et blanc comme maîtriser par quatre ou cinq policiers, charges de cavalerie, utilisation abusive du poivre de Cayenne ou armes et bien d’autres cas, dont trop sont passés sous silence. Les reportages réalisés par certains organismes sont parfois tout aussi troublants et suscitent de nombreux questionnements : si le SPVM compte utiliser autant d’armes spéciales, pourquoi refuse-t-il de mobiliser des ambulances sachant que ces armes les couleurs du drapeau des Patriotes. La semaine dernière, Paul Rose est mort. Il n’en fallait pas plus pour se demander si l’homme méritait un hommage de la part du peuple québécois et de ses élus ? En ce qui me concerne, même s’il a été démontré qu’il était absent de la maison de la rue Armstrong à Saint-Hubert au moment du décès de Pierre Laporte, la réponse est un n-o-n sans équivoque. Pierre Laporte est mort alors qu’on le privait de la chose la plus élémentaire qui soit : sa liberté. Il n’y a pas une cause au monde qui autorise qui que ce soit à agir ainsi. Aucune. Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro. Des policiers lors de la manifestation contre la brutalité policière de vendredi dernier./RYAN REMIORZ/LA PRESSE CANADIENNE peuvent blesser gravement ? Pourquoi des grenades assourdissantes sont-elles lancées telles des balles de baseball ? Pourquoi la personne à l’écoute des propos déplacés de la matricule 728 n’est-elle pas intervenue pour faire cesser ces propos obscènes et indignes d’un agent de la paix ? C’est en posant ces questions et bien d’autres que j’appelle à la création d’une telle commission d’enquête. Volume : 13 Numéro : 13 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24e étage, Montréal H3B 4X9 Tél. : 514 286-1066 Téléc. : 514 286-9310 Imprimé par Transmag Distribué par Messageries de presse Benjamin Éditeur : Daniel Barbeau Éditeur adjoint : Yves Bédard Contrôleur : Bernard Roy Rédacteur en chef : Eric Aussant Directrice générale des ventes : Mélanie Labelle Directrices de l’information : Jennifer Guthrie (jour), Rachelle McDuff (soir) Directrice du marketing : Laure Barnouin Directrice des ventes locales : Carole Dallaire Directrice des ventes nationales et spécialisées : Martine Ménard Directrice de la distribution : Danielle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe Équipe de rédaction Actualité en soirée : Maxime Huard, Andréanne Chevalier, Josie Desmarais Journaliste-pupitreur Monde : Sébastien Tanguay Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com Exclusif sur le web Lenovo veut se réinventer (un peu) avec son ThinkPad T431s 33 Lenovo a présenté hier son nouvel ordinateur Ultrabook ThinkPad T431s, le premier appareil à profiter du nouveau design que Lenovo a conçu pour la gamme mythique lancée par IBM en 1992. LE BLOGUE VIE NUMÉRIQUE PAR MAXIME JOHNSON Saisir ce code pour obtenir l’article ! Malheureusement, nous sommes encore bien peu à juger nécessaire une telle mesure. Pour plusieurs, la force déployée par les policiers n’est que comparable à celle déployée par les « casseurs » qu’il faut à tout prix arrêter. Depuis quand le bris d’une vitre est-il comparable à celui d’un bras, d’une main, d’un œil ? Certes, je ne nie pas que certains policiers aient été blessés dans l’exercice de leurs fonctions, mais combien de manifestants l’ont été ? Combien de personnes ont-elles été traumatisées ? Trop. Banaliser la violence, quelle qu’elle soit, n’est pas une option. Je ne cherche pas à condamner le corps policier, je ne scande pas de slogans anti-police, je pense simplement qu’un tel exercice ne peut être que bénéfique pour la société québécoise. Le SPVM n’a rien à se reprocher ? Tant mieux. Cette commission ne fera donc que le confirmer ! Je doute sérieusement qu’il n’y ait aucun ajustement à faire. Il est grand temps de mettre au clair cette question qui empêche maintenant plusieurs personnes de faire valoir leurs opinions sur la tribune populaire : la rue. JEAN-PHILIPPE GUILBAULT, ÉTUDIANT EN HISTOIRE ET CIVILISATION AU CÉGEP DU VIEUX-MONTRÉAL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :