Métro Montréal n°2013-03-15 week-end
Métro Montréal n°2013-03-15 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-15 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'affaire Turcotte en Cour d'appel cet automne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Tribune journalmetro.com Week-end 15-17 mars 2013 LES JUSTICIERS MASQUÉS MARC-ANTOINE AUDETTE ET SÉBASTIEN TRUDEL, HUMORISTES LA MERVEILLE MASQUÉE DU MOIS : MICHEL CÔTÉ Toujours premiers à ridiculiser les politiciens véreux, les artistes un peu niais et les phénomènes de foire de l’internet, nous aimons aussi montrer que l’actualité regorge de gens remarquables. Chaque mois, nous mettons en exergue les exploits d’une personnalité ou d’un groupe qui mérite le titre de Merveille Masquée. Ce mois-ci, notre choix s’est arrêté sur un artiste incontournable, un monstre sacré de la télévison, du cinéma et du théâtre québécois, Michel Côté. Ce samedi, M. Côté recevra le Jutra-Hommage pour souligner sa carrière exceptionnelle au cœur des plus grands succès du milieu cinématographique québécois. Piché, Crazy, Cruising bar, De père en flic et tutti quanti ont marqué profondément le public, et ce, à des époques différentes, toujours avec un talent hors du commun. Bien au-delà de tous les succès, que ce soit dans Broue, Omerta ou encore La Touchant Aviez-vous déjà remarqué que chacun des personnages qu’il a interprétés réussissait à nous toucher ? p’tite vie, chacun des personnages joués par Côté est devenu automatiquement un classique. En plus, alors que nous débutions à la radio, nous avions eu la chance de l’avoir en entrevue. Vraiment à notre première année. Une des premières entrevues, de surcroît. Avec LE Michel Côté. Stress, vous dites ? Maladresse en ondes, hurlez-vous à tue-tête ? Résultat... Avec le recul, une des entrevues les plus divertissantes en carrière, même 15 ans après. Michel Côté avait été d’une générosité incroyable. Nous apprivoisions le micro, et certains artistes que nous avions reçus nous avaient déjà, par le passé, fait sentir leur impatience. (On s’entend pour dire que, lorsque tout est nouveau pour toi, recevoir la plus grande star de ton pays, dont tu es, en plus, un fan inconditionnel... Aaaaaaaaah !) Pas lui. Drôle, sympathique, pas barré pour deux sous et d’une simplicité désarmante, il avait, sans le savoir, rassuré deux gars que ce genre de contact terrifiait à l’époque. Nous lui en devrons une éternellement ! Concentrons-nous sur ce qui importe le plus, l’acteur lui-même : aviez-vous déjà remarqué que chacun des personnages qu’il a interprétés réussissait à nous toucher ? Parfois, quand on voit des performances de grands acteurs, on se dit : « Ah, c’est Pacino ! » Dans le cas de notre Merveille Masquée du mois, c’est totalement l’inverse : on croit automatiquement au personnage et on se dit en sortant du cinéma ou en éteignant le téléviseur : 16 « Ah, c’est vrai, c’était Michel Côté. » Franchement, quel talent extraordinaire ! Alors voilà, il n’y a aucun doute que notre choix du mois de mars sera accepté à l’unanimité. La culture québécoise ne serait pas la même sans ce monument, c’est le moins qu’on puisse dire. Merci d’être là, M. Côté, dans la vie du public québécois, pour de très nombreuses années encore ! Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro. Sur le web justiciers.com Suivez les Justiciers masqués du lundi au vendredi sur journalmetro.com. facebook.com/JusticiersMasques @justiciers



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :