Métro Montréal n°2013-03-14 jeudi
Métro Montréal n°2013-03-14 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-14 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 16,6 Mo

  • Dans ce numéro : François, premier pape d'Amérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
IL N’Y A PAS DE GÊNE LÀ OÙ IL Y A DU PLAISIR. - Romance COLLECTION de vêtements pour le Bal en Blanc facebook.com/boutiqueserotiquesromance 723, av. Mont-Royal E. Montréal (Québec) 514 522-6969 (Métro Mont-Royal) journalmetro.com jeudi 14 mars 2013 1821, rue Ste-Catherine O. Montréal (Québec) 514 876-3656 (Métro Guy-Concordia) 14, rue du Pont Viau Laval (Québec) 450 669-6169 (Métro Cartier) 50% Étudiants Mardi Âge d’or Mercredi Gratuit Anniversaire 6 pers. et + 145, boul. Curé-Labelle, Suite 10, Laval (Québec) 450 681-7049 (Anciennement la Sexerie) Achats en ligne : www.boutiqueromance.ca | Présentation à domicile : 450 629-1212 poste 241/514 503-0494 Le plus grand buffet indien en Amérique du nord CUISINE INDIENNE 1481 RENÉ-LÉVESQUE O. MONTRÉAL 514 934-0655 www.buffetmaharaja.com Gratuit Repas enfants Dimanche Danseuse de baladi Vendredi et samedi LA SOURCE D’INFORMATION DES MÉTROPOLITAINS www.journalmetro.com/mobile 24
Cinéma indie, Tex-Mex et gazouillis Austin. Le festival South by Southwest bat son plein jusqu’à dimanche au Texas. Notre compte-rendu du volet cinéma. MICHAEL-OLIVER HARDING info@journalmetro.com Le dicton veut que tout soit plus gros au Texas, et ses festivals n’échapperaient pas à la règle. Une ville qui regroupe 3 énormes festivals en l’espace de 10 jours, dans un périmètre assez restreint, ça vous semble casse-cou ? Nous aussi. Depuis vendredi dernier, la 27 e édition du festival South by Southwest (SXSW) – le spring break des geeks, des investisseurs, des mélomanes, des cinéphiles et des hipsters les plus aguerris – bat son plein dans le centre-ville grouillant d’Austin. Cette année, le volet cinéma, avec ses 250 longs métrages, docus et courts métrages, a dû essuyer quelques critiques avant même de commencer. Avec ses 33 premières tapis rouge cette année (un record) et la présence toujours grandissante de vedettes hollywoodiennes, plusieurs fans de la première heure déplorent la disparition de l’esprit résolument indie sur lequel reposait autrefois le festival. Bien que ces commentaires soient légitimes et que l’attrait de grandes stars fasse désormais partie de l’expérience, la grande qualité des films que nous avons visionnés (à quelques exceptions près) confirme que les programmateurs n’ont rien perdu de leurs instincts « indie » aiguisés. Propositions audacieuses Parmi les choix judicieux collant à merveille à la sensibilité « indie » du festival, notons Spring Breakers, de Harmony Korine, a reçu un accueil déchaîné à SXSW. Ce film, qui met en vedette Vanessa Hudgens, Selena Gomez, Ashley Benson, Rachel Korine (et James Franco) prendra l’affiche à Montréal le 22 mars./COLLABORATION SPÉCIALE Burma, un sublime premier long métrage de Carlos Puga mettant en vedette Gabby Hoffmannainsi que Christopher Abbott de la télésérie GIRLS (qui avait d’ailleurs été lancée à SXSW l’an dernier). Ce drame familial explosif suit trois frangins dans la vingtaine devant composer avec le retour inattendu de leur père, qui avait abandonné leur mère neuf ans plus tôt sur son lit de mort. Le profil ascendant d’Abbott ne devrait certainement pas nuire à la carrière de ce premier film intimiste. Trinquer à l’écran Puisque les beuveries font Programmation 250 Le volet cinéma de SXSW comprend cette année 250 longs métrages, courts métrages et documentaires, dont 33 premières tapis rouge (un record). partie intégrante de l’expérience SXSW (des serveurs se promènent dans les salles de projection de certains cinémas pour prendre votre commande !), pas surprenant que l’alcool coule à flots au grand écran. À ce chapitre, soulignons l’excellent Drinking Buddies, du réalisateur DIY Joe Swanberg. Pour cette comédie romantique accessible et intelligente campée dans une brasserie de Chicago, Swanberg a fait pour la première fois appel à des acteurs bien en vue (Olivia Wilde, Jake Johnson, Ron Livingston, Anna Kendrick) sans délaisser pour autant l’improvisation sur le plateau. Les acteurs s’y prêtent à merveille (Wilde en particulier surprend par son interprétation allumée et spontanée) et en profitent pour boire tels des ados assoiffés. Films-événements Depuis que Bridesmaids a fait un tabac en première à SXSW Documentaires *AUCUN ACHAT REQUIS. Compte Facebook obligatoire. Le concours a lieu du 9 janv. au 2 avril 2013. Affi chez une photo sur Facebook et courez la chance de gagner un voyage de 3 nuits pour 4 personnes en Suisse (VDA : 12 000 $). Limite d’une photo par jour par participant. Question d’ordre mathématique. Pour participer au concours ou pour lire les règlements, consultez la page facebook.com/lindtchocolatecanada. 25 Piratage et contre-culture Devant cette invasion de grosses pointures indie, la cohorte de documentaires n’a pas pour autant fait piètre figure. Dans le cadre d’un festival reconnu comme défricheur de nouvelles technologies, pas surprenant que deux films (Downloaded et TPB AFK : Pirate Bay) abordant de front le piratage et présentant les pionniers en matière de partage de fichiers aient vu le jour. Le très intéressant Downloaded lève le rideau sur les hauts et les bas de Napster, sans toutefois élargir le spectre pour aborder les questions fondamentales de propriété d’œuvres artistiques. Les fondateurs du projet Improv Everywhere – collectif new-yorkais précurseur des « flash mobs » comme nous les connaissons aujourd’hui – ont lancé l’agréable documentaire We Cause Scenes, passant en revue les origines de leurs curieuses interventions dans des endroits aussi surprenants et imprévisibles que le métro, le Home Depot et le Hammerstein Ballroom. Fidèles à leur réputation de bons farceurs, ils ont profité de l’invasion de médias du monde entier pour organiser une « expérience MP3 » en plein cœur du centreville, sous le regard confus de nombreux passants. Comme quoi il reste encore quelques traces du South by Southwest indocile et non conformiste d’antan. M.-O. H. il y a deux ans, les studios y voient une plateforme de choix pour des films à l’esprit plus décalé. À cet égard, plusieurs excellents paris sont à noter. Le complètement jouissif Spring Breakers du réalisateur iconoclaste Harmony Korine, à la fois célébration tordue et critique à peine camouflée de ce rituel bien ancré de la jeunesse américaine, a reçu un accueil carrément déchaîné lors de sa première américaine dimanche soir. 3CULTURE Festival de Granby Andréanne A. Malette porte-parole Après Radio Radio l’an dernier, c’est au tour d’une des finalistes de la dernière cuvée de Star Académie, Andréanne A. Malette, de devenir porte-parole du Festival international de la chanson de Granby, auquel elle avait participé en 2008. La période d’inscription pour cette 45 e édition – qui se tiendra du 4 au 14 septembre prochain – se poursuit jusqu’au 26 avril. Pierre Lapointe, les sœurs Boulay et Salomé Leclerc font partie des artistes invités qui se produiront au festival. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :