Métro Montréal n°2013-03-12 mardi
Métro Montréal n°2013-03-12 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-12 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : un employé de la ville se suicide.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
S&P/TSX 12 858,49 TSX Croiss 1 116,27 Nasdaq 3 252,87 S&P 500 1 556,22 +0,17% -0,09% +0,25% +0,32% Une année de transition pour les détaillants québécois MARIE-EVE. FOURNIER @TC.TC Même s’ils ont l’impression que ça ne les concerne pas, les détaillants devraient suivre de près le dossier du pipeline Keystone XL. « C’est la décision à suivre au cours des 30 prochains jours », a déclaré hier Carlos Leitao, économiste à la Banque Laurentienne, au congrès annuel du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), qui se tient à Montréal. Cet oléoduc doit transporter le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au golfe du Mexique. « La décision [de le construire ou pas] sera un signe de la reprise ou de la non-reprise », a ajouté l’expert, qui a qualifié à plusieurs reprises l’année 2013 « d’année de transition ». Une transition vers quoi ? Se qualifiant de personne plutôt pessimiste, Carlos Leitao a évoqué deux scénarios. Soit les États-Unis « nous tireront vers le haut avec eux, car la reprise semble s’enraciner », ce qui stimulera nos exportations de ressources naturelles ; soit le Canada se dirigera vers « une japonisation de son économie », c’est-à-dire une longue stagnation. L’économiste a mentionné à Les- Affaires.com qu’il évaluait les risques de « japonisation » à 20%. « Ce n’est pas insignifiant, c’est quand même une chance sur cinq. » Marges de profit comprimées Christian Bourque, vice-président chez Léger Marketing, a ensuite pris la parole pour décrire l’état d’esprit des consommateurs. « De 1993 à 2008, ils avaient toujours le pied sur le gaz. Depuis 2008, ils ont un pied sur le gaz et un autre sur le frein. Ils se sentent toujours à la veille d’une crise. Ils ont l’impression qu’ils n’auront pas plus d’argent qu’hier et qu’ils doivent faire plus avec moins. » En conséquence, les Québécois cherchent « de la valeur », une situation que les détaillants doivent comprendre, a-t-il plaidé. Carlos Leitao lui a donné raison avant d’indiquer que les prochaines années (au moins jusqu’en 2015) seront marquées par « des marges de profit comprimées » pour les commerçants. Face à des clients pressés par le temps, exigeants et prudents, les détaillants ne peuvent plus se permettre « d’en échapper une », a insisté Christian Bourque. Jean-Stéphane Tremblay, viceprésident exécutif de FGL Sports (anciennement Forzani), a pris le micro pour rappeler aux détaillants que les nouvelles technologies sont « des menaces stimulantes » et qu’elles « donnent des occasions additionnelles de joindre les consommateurs ». Transat : les concessions acceptées pourraient avoir été faites en vain Les agents de bord d’Air Transat viennent d’accepter les concessions exigées par la compagnie dans l’espoir de sécuriser leurs emplois, mais ces efforts pourraient ne pas avoir les effets escomptés, selon un analyste financier. Lors d’un vote électronique secret, les syndiqués se sont prononcés dans une proportion de 66% en faveur des demandes patronales, qui prévoient notamment la réduction du nombre d’agents de bord de 11 à 10 sur les appareils Airbus A330. Le taux de participation au scrutin a atteint 72%. La baisse du nombre d’agents de bord se traduira initialement par des pertes d’emplois, a reconnu le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente ce groupe d’employés. Le SCFP espère toutefois qu’à plus long terme, les économies de 9 M$ qui découleront de ce changement permettront à Air Transat de ramener à l’interne l’exploitation des Bœing 737, sous-traitée à Canjet. Dans une note publiée hier, l’analyste Ben Vendittelli, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, a toutefois mis en doute ce scénario, le qualifiant de « peu probable ». Il a rappelé qu’Air Transat évaluait toutes les possibilités pour réduire ses coûts, y compris d’affréter des 737 d’une autre compagnie et de renouveler avec modifications le contrat avec Canjet, qui prend fin le 30 avril 2014. Pour que le rapatriement à l’interne des 737 soit rentable, Air Transat cherche également à obtenir des concessions de la part des pilotes et du personnel d’entretien. Peter Buzzell, président de la division Air Transat du SCFP, a indiqué dimanche qu’au cours des derniers mois, les agents de bord ont étudié différents scénarios, en plus de participer à un grand nombre de séances d’information. Les 1 750 agents de bord d’Air Transat sont basés à Montréal, Toronto et Vancouver. LA PRESSE CANADIENNE Il a utilisé sa tribune pour présenter le nouveau magasin laboratoire Sport Chek de Toronto (ouvert depuis la fin janvier) qui utilise une foule de nouvelles technologies. Ce genre de test coûte une fortune, a-t-il admis. Les Montréalais devront attendre 2014 pour tester les écrans tactiles et les tapis roulants intelligents. Engagements du nouveau PDG Le nouveau PDG du CQCD, Léopold Turgeon, a rompu avec les habitudes du congrès en étant lui-même le premier conférencier. « Nous avons l’obligation de constamment nous réinventer » a-t-il lancé à l’assistance de 400 personnes. À son avis, le secteur de la vente au détail n’est pas en crise, mais plutôt en mutation, d’où son conseil aux détaillants : « prenez votre place » dans la nouvelle réalité. Cette expression est d’ailleurs le thème du congrès, qui se termine aujourd’hui. Léopold Turgeon a profité de l’occasion pour annoncer que le CQCD lancerait un nouveau portail web pour mieux accompagner les détaillants et ferait la tournée du Québec pour promouvoir la vente au détail « sur toutes les tribunes ». Et il a également pris quatre engagements : entretenir des liens avec les écoles, être plus présent pour les membres, inclure les consommateurs dans les réflexions stratégiques et faire rayonner l’industrie. Le chiffre du jour - 22% Le nombre de transactions immobilières dans la région de Montréal a chuté de 22% en février par rapport à la même période l’an dernier, selon la Chambre immobilière du Grand Montréal. Tous les types d’habitations et les secteurs sont touchés. UN DOLLAR CANADIEN 0,9748 $US 0,7474 € Fini, le boom immobilier Le boom immobilier de la dernière décennie est terminé et la tendance à long terme n’est pas encourageante, dit la Banque TD. Elle avance que les gains réalisés en matière de prix des logements ont été exceptionnels depuis 10 ans. Le moment est cependant venu d’en payer le prix, dit-elle. UNE ONCE D’OR 1 579 $US Canada : faible croissance en vue L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a indiqué hier que l’économie canadienne avait le cafard et qu’elle pourrait perdre son statut de leader au sein du groupe des sept pays les plus industrialisés du monde au chapitre 10 LE BARIL DE PÉTROLE 92,03 $US Image prise lors d’une conférence de presse du président américain, Barack Obama, sur le site du pipeline Keystone XL dans le sud des États-Unis, en mars dernier. PHOTO : ARCHIVES GETTY L’EXPRESS ÉCONOMIQUE de la croissance. La plus récente analyse de l’économie mondiale souligne le raffermissement de la croissance aux États-Unis et au Japon, ainsi que l’amélioration des perspectives en Allemagne. Selon l’OCDE, les conditions économiques au Canada continuent à assurer une croissance, mais à un rythme plus lent.
Payer avec son temps Montréal. Le 25 avril prochain, les amateurs d’art pourront se procurer une œuvre montréalaise sans débourser un sou. CAMILLE LAURIN-DESJARDINS camille.laurin-desjardins @journalmetro.com Le Marché Bonsecours accueillera pour une deuxième année l’événement Bénévotemps, au cours duquel on offre des œuvres d’art en échange de bénévolat. Métro s’est entretenu avec François Lahaise, du Centre d’action bénévole de Montréal, qui organise l’encan silencieux. En quoi consiste le Bénévotemps ? C’est un peu comme un mariage à trois, entre le milieu des affaires, des arts et communautaire. C’est une enchère d’œuvres d’art durant laquelle les mises se font en heures de bénévolat plutôt qu’en argent. À cet égard, il faut dire que le Québec est la L’œuvre Toujours est-il que de tourner le dos…, de Michel Pomerleau, pourra être acquise en échange d’heures de bénévolat, le 25 avril prochain./MICHEL POMERLEAU/COLLABORATION SPÉCIALE province canadienne où il se fait le moins de bénévolat. Comment ça fonctionne ? Il y aura environ 35 kiosques d’organismes à but non lucratif, et une trentaine d’œuvres d’art exposées un peu partout dans la salle. Les gens iront voir les œuvres et pourront miser des heures de bénévolat sur celles qui les intéressent davantage, jusqu’à concurrence de 100 heures. Les gagnants ne recevront pas leur œuvre tout de suite, 2 Téléphones intelligents à 0 ET un cadeau-boni allant $1 jusqu’à 100 $ avec les téléphones intelligents sélectionnés. Détails en magasin. (1) Prix avec la Balance. Balance assujettie à une approbation du crédit. (2) Cadeau-boni offert avec nouvelles activations seulement. Le cadeau-boni peut varier selon l’endroit où est fait l’achat et la valeur du téléphone. Jusqu’à épuisement des stocks. L’offre prend fi n le 4 avril 2013. (3) N’est pas offert avec les Données économiques payables à l’utilisation. évidemment, et auront 12 mois à partir de ce moment-là pour compléter les heures de bénévolat promises. Puis, ils pourront venir chercher leur œuvre. On a quelques partenaires financiers qui nous ont aidés à payer les artistes pour leurs œuvres. Elles ont été payées jusqu’à 1000 $ pièce, par les commanditaires, et également par les billets d’entrée. À qui s’adresse le Bénévotemps ? Aux jeunes professionnels, parce que c’est le genre d’événement qui peut les intéresser, et c’est une clientèle qui, de prime abord, n’est pas nécessairement intéressée par le bénévolat ou disponible pour en faire. C’est certain que Monsieur et Madame Tout-le-Monde sont invités, mais une grande partie de l’effort promotionnel est fait pour rejoindre cette clientèle-là. Les jeunes professionnels peuvent rendre différents services aux organismes à but non lucratif qui, en temps normal, ne font pas ce genre De plus, obtenez le DOUBLE de minutes et de données avec tous nos forfaits Canada Mur-à-mur. Région de Montréal Carrefour Angrignon Carrefour du Nord Carrefour Laval Centre Eaton Centre Laval Centre Rockland Fairview Pointe Claire Galeries d’Anjou Galeries Joliette Galeries Rive Nord Le Boulevard Mail Champlain Place Alexis Nihon Place Longueuil L’offre se termine le 18 mars 2013. Place Montréal Trust Place Rosemère Place Versailles Place Vertu Promenades St-Bruno 3 Engagement « Nous voulons sensibiliser une partie de la population qui, de prime abord, n’est pas nécessairement portée à s’engager. » François Lahaise, du Centre d’action bénévole de Montréal de demande-là. Je pense notamment au marketing, à la recherche, aux collectes de fonds, à la comptabilité, etc. Et est-ce que les gens choisissent l’organisme où ils veulent donner du temps ? Oui, certainement. Ils peuvent choisir un organisme qui est sur place et rencontrer les représentants pour voir ce qui les intéresse. Ils peuvent aussi faire du bénévolat pour l’organisme de leur choix, même si celui-ci n’est pas présent sur place. Quels genres d’organismes Région de Québec Galeries Chagnon Galeries de la Capitale Laurier Québec Place Fleur de Lys Promenades Beauport 11 participent à l’événement ? Il y en a pour tous les goûts, de toutes les tailles et dans tous les domaines. Il y a par exemple Amnistie internationale, D r Clown, le Fringe et la Fondation québécoise du cancer. Quel genre d’œuvre y retrouve-t-on ? Vous pouvez déjà aller voir les œuvres sur notre site internet. Ce sont majoritairement des artistes montréalais et émergents. On veut encourager la relève. Environ 160 artistes nous ont soumis leurs œuvres et un jury s’est réuni au début du mois de février pour en sélectionner une trentaine. Les œuvres, pour la plupart, sont des peintures ou des photos. Il y a également une sculpture. Infos Le Bénévotemps Le 25 avril à 18h, dans la salle de bal du Marché Bonsecours Billets en vente au http://www.benevotemps.ca/mtl.html Ailleurs dans la province Carrefour de l’Estrie, Sherbrooke Carrefour Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu Centre Alma, Alma Centre Valleyfield, Salaberry-de-Valleyfield Galeries de Granby, Granby Galeries de Hull, Hull Galeries St-Hyacinthe, Saint-Hyacinthe Galeries Terrebonne, Terrebonne La Grande Place des Bois-Francs, Victoriaville Les Rivières, Trois-Rivières Place du Royaume, Chicoutimi Promenades de l’Outaouais, Gatineau Promenades de Sorel, Sorel-Tracy Promenades Drummondville, Drummondville



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :