Métro Montréal n°2013-03-11 lundi
Métro Montréal n°2013-03-11 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-11 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : Luka Magnotta revient en cour aujourd'hui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
ATELIERS INFORMATIQUES À 2 $ HEURE financés par Emploi-Québec pour les travailleurs* du Grand Montréal Gestion des TI avec ITIL, 2011 Niveau Début Durée Préparation à l’examen 16 mars 25 h Langage C# (C Sharp) Débutant 16 mars 42 h Langage SQL, environnement Microsoft Débutant 16 mars 15 h Langage SQL, environnement Oracle Intermédiaire 19 mars 18 h Système d’exploitation Unix-Linux - 23 mars 28 h Programmation et dév. en technologie mobile (iPhone) Avancé 23 mars 35 h Langage de programmation ASP.net Avancé 27 mars 42 h Windows Server 2008(iPhone) - 30 mars 30 h Microsoft Reporting Services - 30 mars 18 h Protocole TCP/IP Débutant 30 mars 28 h Stationnement payant maintenant disponible. Autres cours aussi offerts. journalmetro.com lundi 11 mars 2013 Faites-vous partie d’une véritable équipe ? Travail. Ce n’est pas parce qu’on groupe des gens ensemble que ça en fait forcément une équipe. Six caractéristiques sont présentes chez les équipes très performantes. AU BOULOT ! Alain Samson Auteur et conférencier En tant que conférencier, je suis souvent invité à m’adresser à des personnes qui, aux yeux de leur patron, sont susceptibles de travailler en équipe. Cependant, j’ai souvent besoin de peu de temps pour me rendre compte que ce sont plutôt des solitaires tentant tant bien que mal de travailler avec les autres. Un attroupement n’est pas une équipe. Il faut bien plus que ça pour créer une synergie et bâtir un capital social qui permette d’atteindre des objectifs ambitieux./MÉTRO Un attroupement n’est pas une équipe. Il faut bien plus que ça pour créer une synergie et bâtir un capital social qui permette d’atteindre des objectifs ambitieux. J’aimerais profiter de cette chronique pour vous présenter les six caractéristiques des équipes performantes. * Les candidats doivent satisfaire aux critères d’admissibilité établis par Emploi-Québec et aux préalables requis affichés sur notre site Web. 1. Avoir individuellement un bon sens des responsabilités. Il est trop facile de se déresponsabiliser quand son équipe échoue en ne se sentant pas impliqué, en se contentant de dire que « l’équipe a raté la cible ». Dans les équipes performantes, tous se sentent responsables de l’atteinte des INSCRIPTION EN LIGNE 514 254-7131, poste 4811 | fc.cmaisonneuve.qc.ca résultats. Pas question de se cacher derrière l’équipe. On s’engage. On est à la hauteur de ses engagements. On met les bouchées doubles. Qualités requises La capacité de bien travailler en équipe est avant tout une compétence personnelle. Êtes-vous prêt à vous investir ? 2. Viser une mission commune. Est-ce que tous rament dans le même sens. La communication humaine étant ce qu’elle est, il est facile de travailler ensemble à l’atteinte de résultats différents. Quelle est la mission de l’équipe ? Quel est le budget ? Quel est l’échéancier ? Si les réponses à ces questions diffèrent d’un équipier à l’autre, c’est qu’on vit sur des planètes différentes. Dans ce cas, les résultats de l’équipe seront lamentables. 3. Démontrer un leadership partagé. Une équipe n’est pas une secte. Les décisions ne doivent pas toutes passer par un gourou. Selon les circonstances et les 26 compétences de chacun, elles reviendront à tel ou tel équipier. C’est tout à fait logique. 4. Présenter une forte cohésion. Les équipiers se supportent les uns les autres et il n’est pas question de laisser un blessé sur le champ de bataille. Pas question de masquer un échec commun en un bouc émissaire. 5. Cultiver un bon climat de travail. Le négativisme n’a pas sa place parmi les membres d’une bonne équipe. 6. Être ouvert au changement. Les équipes performantes savent que le monde bouge et que la stagnation n’est pas une option. Leurs membres ne sont pas là pour préserver le statu quo. Faites-vous réellement partie d’une grande équipe ? Ne vous en faites pas si ce n’est pas le cas. Ça se développe…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :