Métro Montréal n°2013-03-07 jeudi
Métro Montréal n°2013-03-07 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-07 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : Québec inflexible sur l'aide sociale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
journalmetro.com jeudi 7 mars 2013 08 L’événement Noël dans le parc est compromis Montréal. L’événement Noël dans le parc (NDLP), qui s’est tenu dans le parc Lahaie au cours des 19 derniers mois de décembre, ne s’y déroulera pas cette année. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com Dérapages à l’OQLF De Courcy ouverte à des modifications La ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane De Courcy, a ouvert la porte, hier, à des modifications qui pourraient clarifier l’application de la loi et des règles par les inspecteurs de l’Office québécois de la langue française. M me De Courcy a affirmé qu’une vérification interne entamée à la suite de l’excès de zèle dans le traitement d’une plainte relative à l’utilisation du mot italien pasta dans le menu d’un restaurant montréalais permettra de déterminer s’il faut modifier la réglementation. LA PRESSE CANADIENNE Le parc Lahaie, où se déroulait depuis 19 ans l’événement Noël dans le parc, sera réaménagé à l’automne./COLLABORATION SPÉCIALE Achalandage 30 000 Chaque année, de 30 000 à 60 000 Montréalais assistent aux festivités de NDLP. Le 20 e anniversaire de l’événement devait être souligné en décembre. Langue. Un avis recommande à Québec d’adopter la ligne dure Le gouvernement doit adopter la ligne dure s’il prétend faire du français la langue commune du Québec, conclut un avis formulé au gouvernement Marois par le Conseil supérieur de la langue française (CSLF). Intitulé « Redynamiser la politique linguistique du Québec », l’avis de 143 pages a été rendu public hier à Québec. La publication, assortie de 27 recommandations, survient au moment même où l’Assemblée nationale s’apprête à entreprendre l’étude du projet de loi 14, qui entend renforcer la Charte de la langue française L’arrondissement a indiqué aux organisateurs qu’ils ne seront plus les bienvenus dans le parc du Plateau–Mont- Royal, qui doit être complètement réaménagé à l’automne. « On ne sait pas où on s’en va. On est très inquiet », a confié le directeur général de NDLP, Alain Gingras Guimond. Il entamera des démarches pour qu’une consultation publique soit organisée dans l’arrondissement afin que NDLP soit de nouveau présenté au parc Lahaie. L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a décidé en juin 2012 de réaménager complètement le parc Lahaie ainsi qu’une partie de la rue Saint- Dominique. Les travaux, dont le coût est évalué à 550 000 $, s’échelonneront du mois de septembre 2013 au mois de juin 2014, ce qui empêchera la tenue de quelque événement que ce soit en décembre prochain. À la suite de ces travaux, l’arrondissement entend exercer un certain contrôle sur les activités qui se dérouleront dans le parc. « Les activités qui seront autorisées ne devront pas compromettre l’intégrité des installations, a expliqué le porte-parole de l’arrondissement, Michel Tanguay. Pendant NDLP, il y a des feux de camp, il y a des cabanes, il y a des roulottes et il y a de l’équipement lourd. On ne voudra pas que ces activités se tiennent dans un parc qui a fait l’objet d’importants travaux de réaménagement. » M. Gingras Guimond rejette ce raisonnement. Il a précisé que son équipe prenait toutes les précautions pour ne pas endommager le parc Lahaie lors du montage et du démontage de la scène et des cabanes. Elle fait aussi un grand ménage du parc tous les printemps. « Si on endommageait tant que cela le parc, ça fait longtemps qu’on n’y serait plus », a-t-il lancé. L’arrondissement a fait savoir que le type d’animation que propose NDLP correspond à ce qu’il souhaite pour égayer ses places publiques. Il a d’ailleurs suggéré d’autres sites aux organisateurs de NDLP, soit le parc Jeanne-Mance ainsi que le parc La Fontaine, mais aucun ne convient d’après le directeur général de NDLP. « On est en relance depuis trois ans, a-t-il expliqué. Ça va super bien. [Cette relocalisation] vient mettre une ombre au tableau. » Au travail Le CSLF se montre particulièrement préoccupé par l’anglicisation accélérée du monde du travail. de la langue française la proportion de personnes travaillant « généralement » en français est passée de 73% à 66%. (loi 101) adoptée en 1977. LA PRESSE CANADIENNE
OBTENEZ-LE AVEC INTERNET SANS FIL LE PLUS RAPIDE AU PAYS – LA DE ROGERS *. APPELEZ au 1-888-ROGERS1 | CONSULTEZ rogers.com/avantagefleximax | VISITEZ le magasin Rogers le plus près L’offre est d’une durée limitée et peut être modifiée sans préavis. *Selon des tests comparant les vitesses de téléchargement du réseau LTE de Rogers à celles des réseaux LTE de Bell et de Telus, dans la zone de couverture du réseau LTE de Rogers. Nécessite un appareil et une carte SIM LTE ainsi qu’un forfait compatible avec la LTE. La vitesse réelle peut varier selon l’appareil, la topographie, les conditions environnementales, la congestion du réseau et d’autres facteurs. Le réseau LTE de Rogers est offert dans plusieurs villes canadiennes. Consultez rogers.com/laLTE pour obtenir des renseignements sur les zones de couverture. 1 Pour changer de forfait sans frais, un client ayant acheté un appareil à prix réduit en fonction des critères d’admissibilité de son forfait doit opter pour un forfait associé aux mêmes critères d’admissibilité. 2 Les clients avec une entente FLEXIbalance doivent payer le solde de leur FLEXIbalance, qui correspond à la somme des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et des frais de récupération des économies additionnelles réalisées sur l’appareil. Les clients sans entente FLEXIbalance doivent appeler Rogers ou se rendre à un magasin Rogers pour connaître leur solde. Des frais d’administration de 35 $ pour le rehaussement d’équipement s’appliqueront également. 3 Des frais mensuels de 7,99 $ s’appliquent (sauf s’ils sont inclus dans certains forfaits de protection de l’appareil). Les services ne seront fournis que pour l’appareil sans fil associé au numéro de téléphone correspondant à l’abonnement. Certaines exceptions s’appliquent (formation sur l’équipement ou les logiciels, réparation ou remplacement de produit, etc.). Consultez rogers.com/modalites pour obtenir de plus amples renseignements. 4 Des frais de service mensuels (qui varient en fonction de l’appareil et du forfait sélectionnés) s’appliquent. Des frais de remplacement de service (qui varient en fonction de l’appareil) s’appliquent aux réclamations. Peut être assujetti à d’autres conditions. Consultez rogers.com/protection ou la brochure en magasin pour obtenir de plus amples renseignements. Consultez rogers.com/localisateur pour obtenir de plus amples renseignements sur le Localisateur de téléphone. 2013 Rogers Communications



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :