Métro Montréal n°2013-03-07 jeudi
Métro Montréal n°2013-03-07 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-07 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : Québec inflexible sur l'aide sociale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Trois boutiques en ligne analysées Une minorité de détaillants résistent encore à la vente en ligne, mais il y a de moins en moins de raisons valables pour ne pas se lancer. Si le géant espagnol Zara a pris son temps, sa boutique en ligne canadienne a finalement ouvert ses portes cette semaine. LE BLOGUE TENDANCES ETC. PAR JESSICA DOSTIE journalmetro.com jeudi 7 mars 2013 CHIC ET EFFRONTÉS Marie-Claude Pelletier Présidente de l’agence de stylistes Les Effrontés Certaines sont folles de joie et se prêtent au jeu avec grand plaisir, d’autres, plus réticentes, font la grimace et nous disent du bout des lèvres : « Je n’ai pas une assez belle silhouette pour me faire analyser. » Ah, mais attention ! Pour nous, toutes les silhouettes sont belles ! On voit à la télé un grand nombre d’émissions mettant en scène des stylistes, mais peu d’entre elles proposent un reflet de la vraie vie. Pourquoi ? Parce qu’à la télé, on fait du show, tandis que dans la vraie vie, on « fait du sens »... À la télé, on suscite des émotions. En tant que téléspectatrice, on aime les looks proposés, on déteste l’air du styliste, on se dit qu’on ferait bien mieux ou encore on se pâme devant les exploits vestimentaires des experts en espérant un jour être choisie, malgré la possible humiliation. C’est ça, le show. Dans la vie, c’est moins grandiose, mais bien plus LA VRAIE VIE Les invitées arrivent une à une, et les stylistes analysent brièvement leur silhouette. émouvant pour l’individu. Le principe de base, en faisant appel à un styliste, est de comprendre d’où on part, afin de déterminer ce qu’on veut. On cherche l’équilibre. L’équilibre de la silhouette, du budget, le bon ratio entre les articles essentiels et les coups de cœur. Dans la vraie vie, On trouve à la télévision un grand nombre d’émissions mettant en scène des stylistes, mais peu d’entre elles proposent un reflet de la vraie vie./MÉTRO le rationnel l’emporte, mais c’est ô combien rassurant de redécouvrir sa penderie remplie de vêtements qu’on aime, qui s’agencent bien et qui mettent la silhouette en valeur. C’est un rêve bien plus grisant que ce que montre l’émission la plus populaire, et c’est accessible à tous. Mars a sa relâche. Votre portefeuille aussi. TROUVER L’ÉQUILIBRE DANS LA VRAIE VIE, ON RECHERCHE L’ÉQUILIBRE. L’ÉQUILIBRE DE LA SILHOUETTE, DU BUDGET, LE BON RATIO ENTRE LES ARTICLES ESSENTIELS ET LES COUPS DE CŒUR. TROIS TRUCS DE PRO Se comparer à soi-même Je ne compte plus le nombre de fois où des femmes croyaient à tort avoir les hanches fortes ou les épaules larges. Pour analyser sa silhouette, il faut comparer ses épaules à ses hanches et non à celles de ses collègues ! Si les épaules et les hanches sont dans le même axe et que la taille est définie, vous avez une silhouette équilibrée. Souriez et arrêtez de vous camoufler ! Signature vestimentaire « Je ne porte pas d’accessoires... » Pourtant, les accessoires (chaussures, sac à main, Économisez penda 50% DE R sur le prix nos cadres Limite de 16 par Du 7 au 10 mars 24 bijoux, ceinture, écharpe...) sont votre signature vestimentaire. Apprendre à bien les doser vous aidera à ajouter une touche unique à votre look. Bien choisir Il y a de plus en plus de stylistes compétents qui offrent des services personnalisés. Vous devriez vous sentir à l’aise de discuter de tout... Aimer magasiner n’est pas un gage de compétence ! Avant d’embaucher un styliste, posez-lui des questions : quelle formation a-t-il reçue ? Quelle est sa clientèle cible ? Quelle est sa définition du style ? Fuyez les réponses trop vagues et les diplômes obscurs. www.leseffrontes.com
gros avec des réductions rafraîchissantesnt toute la semaine de relâche. ÉDUCTION de tous client TROIS TENDANCES APERÇUES À PARIS Après plus de quatre semaines de défilés à New York, à Londres, à Milan et, enfin, à Paris, le mois des semaines de mode s’est terminé hier. Au-delà de la controverse suscitée par la collection de Hedi Slimane pour Saint Laurent – considérée par plusieurs critiques comme un flop monumental qui dénature la griffe –, les passerelles parisiennes avaient du beau et du bon à offrir. LUMIÈRE SUR LES MANCHES L’automne prochain, les manches seront en vedette. Vestes, manteaux et chemisiers sont agrémentés de manches surdimensionnées et ornementées chez Maison Martin Margiela. Pendant ce temps, Phoebe Philo (Céline) a noué de fausses manches sur le devant d’une robe, tandis que Rei Kawakubo (Comme des garçons) s’est amusée avec la structure des manches ballons. Louis Vuitton a également mis l’accent sur les manches : elles sont ultra-longues et ornées tantôt de plumes, tantôt de fourrure. LOUIS VUITTON GETTY IMAGES Repas pour enfants à 1 $* Du 2 au 10 mars KENYA HUNT ET JESSICA DOSTIE jessica.dostie@journalmetro.com ENCORE DES CARREAUX On dit que, quand le climat économique est morose, les designers optent massivement pour les carreaux. Déjà, les étoffes d’inspiration anglosaxonne – tartans et Princede-Galles, notamment – étaient omniprésentes à New York, à Londres et à Milan, et la tendance s’est confirmée à Paris. Chez Chanel, KarlLagerfeld est resté fidèle à l’esprit de Mademoiselle Coco avec des tweeds à carreaux. On en a vu aussi chez Saint Laurent, Stella McCartney, Givenchy et Louis Vuitton. STELLA MCCARTNEY BLANC COMME NEIGE GETTY IMAGES 25 Il y a longtemps qu’on sait que le blanc n’est pas réservé à la belle saison. Il peut être tout à fait approprié (et on ne peut plus chic) de porter des pièces blanc cassé en plein cœur de l’hiver, tel que l’ont prouvé des créateurs comme Giambattista Valli, Valentino, Collette Dinnigan, Akris et Chloé. Pour faire tourner les têtes, on adopte le blanc de la tête aux pieds. En plus, la monochromie allonge la silhouette ! VALENTINO GETTY IMAGES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :