Métro Montréal n°2013-03-06 mercredi
Métro Montréal n°2013-03-06 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-06 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : Hugo Chavez est mort à l'âge de 58 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Tribune JUDITH LUSSIER JOURNALISTE INDÉPENDANTE journalmetro.com mercredi 6 mars 2013 Aperçu du printemps Si vous n’avez, comme moi, pas d’enfants, vous avez peut-être pris connaissance du fait que c’était la semaine de relâche seulement lundi, lorsque vous avez constaté l’absence de deux ou trois collègues au bureau. Peut-être que je vous l’apprends ce matin. Ou peut-être l’avez-vous appris en voyant, assis dans un coin du bureau, à colorier, la progéniture d’un de vos collègues qui a su, pas beaucoup plus tôt que vous, que c’était cette semaine, la semaine de relâche. Parce que la semaine de relâche, c’est bien beau pour ceux qui peuvent la prendre, mais pour tous ces parents qui sont cloués au travail, c’est tout sauf relâchant. C’est de la gestion, des coûts de gardiennage et du temps que vous ne pouvez pas plus passer avec vos Une abeille butine dans un parc du quartier Westminster, à Londres. Hier, la température a atteint 13 o C dans la capitale britannique, faisant de cette journée la plus chaude de l’année jusqu’à présent./KIRSTY WIGGLESWORTH/AP LA SEMAINE DE RELÂCHE POUR TOUS enfants, même si leur congé d’école vous en donne l’occasion. Vous travaillez. Normalement, la semaine de relâche devrait être le dernier de mes soucis. Je n’ai pas d’enfants dans les pattes et je suis une heureuse travailleuse autonome. Théoriquement, je devrais pouvoir prendre des vacances quand bon me semble. Mais la vérité, c’est que je suis beaucoup trop ergomane pour en prendre autrement que lorsque tout le monde est arrêté. Mais surtout, pour le bien de la société, je pense qu’il serait bon qu’on se donne tous un break à la fin du pire mois de l’année. N’en déplaise à Lucien Bouchard, une petite pause en novembre et une en mars nous feraient le plus grand bien. L’inventeur de la semaine de relâche Courrier des lecteurs Discriminé au Québec Je suis originaire du Nouveau-Brunswick et je demeure à Montréal depuis 12 ans. J’ai l’équivalent d’un DEC technique en loisirs du Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick, campus d’Edmundston (Nouveau-Brunswick). J’ai également deux baccalauréats universitaires de l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick), en plus d’une expérience en communications pour et avec des médias et en organisation d’événements et en marketing. Quand je suis arrivé au Québec, à la fin de l’an 2000, je me cherchais un emploi. Par l’intermédiaire d’un journal, j’avais trouvé l’emploi qu’il me fallait. J’ai donc fait application à ce poste, mais quelques jours plus tard, je recevais une lettre me disant que j’étais refusé, car mes diplômes universitaires n’étaient pas reconnus au Québec. Je ne comprenais plus rien. J’ai donc téléphoné à l’endroit où j’avais fait application, pour des explications. Ils m’ont donné un numéro de téléphone pour recevoir plus d’information. J’ai téléphoné et, à ce bureau gouvernemental québécois, on m’a dit que mes études et diplômes avaient été obtenus dans une institution à l’école, Fernand Paradis, alors directeur de la Commission des écoles catholiques de Québec, avait remarqué que le taux d’absentéisme était plus élevé au début de novembre et à la fin février. Soudainement, plus de grippes et autres petits bobos retenaient les élèves à la maison. Si c’était vrai pour les enfants, c’était sûrement vrai pour les parents. Ce n’est pas comme si nous étions les pires paresseux. Les Français profitent de 30 jours de vacances par année. Bon, dans leur cas, c’est lourd, parce que tout s’arrête en août, et n’essayez pas de trouver un plombier à cette période de l’année. Mais je crois que, pour donner une chance à tous de passer du temps en famille, ça ne serait pas de trop. Combien d’entre vous se présentent au boulot en comptant les jours qui les séparent du Vendredi saint, sans que ça ait quoi que ce soit à voir avec la fin du carême ? Une idée à proposer à votre patron dès son retour de vacances. Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro. Volume : 13 Numéro : 4 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24e étage, Montréal H3B 4X9 Tél. : 514 286-1066 Téléc. : 514 286-9310 Imprimé par Transmag Distribué par Messageries de presse Benjamin Éditeur : Daniel Barbeau Éditeur adjoint : Yves Bédard Contrôleur : Bernard Roy Rédacteur en chef : Eric Aussant Directrice générale des ventes : Mélanie Labelle Directrices de l’information : Jennifer Guthrie (jour), Rachelle McDuff (soir) Directrice du marketing : Laure Barnouin Directrice des ventes locales : Carole Dallaire Directrice des ventes nationales et spécialisées : Martine Ménard Directrice de la distribution : Danielle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe Équipe de rédaction Actualité en soirée : Maxime Huard, Andréanne Chevalier, Josie Desmarais Journaliste-pupitreur Monde : Sébastien Tanguay Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com Pause Pour le bien de la société, je pense qu’il serait bon qu’on se donne tous un break à la fin du pire mois de l’année. Le drapeau de la province du Nouveau-Brunswick./COLLABORATION SPÉCIALE universitaire hors Québec et que je devais demander l’équivalence de mes diplômes au ministère de l’Immigration du Québec, et je devais également payer un assez gros montant (surtout quand tu ne travailles pas) pour obtenir chaque équivalence pour chaque diplôme. J’avais beau leur dire que je ne venais pas d’un autre pays, on ne reconnaissait pas mes diplômes. Pourtant, à ce que je sache, le Québec est toujours dans le Canada. Je ne suis pas un immigré. Pourquoi autant de discrimination de la part du gouvernement québécois envers des Canadiens ? C’est de l’injustice sociale incroyable envers les gens des autres provinces qui viennent ici pour enrichir le Québec de leur savoir et de leurs expériences. Il y a aussi une discrimination envers des milliers de Québécois qui ont eux aussi étudié et obtenu un baccalauréat et/ou une maîtrise à l’Université de Moncton (seule université francophone hors Québec au Canada). Maintenant, si je veux travailler pour le gouvernement du Québec ou pour la Ville de Montréal, pour ne nommer que ceux-là, je ne peux pas, car je n’ai pas l’équivalence de mes diplômes. Je ne payerai pas pour ces équivalences, car j’ai déjà payé assez cher pour mes études. Aujourd’hui, je demande au gouvernement québécois Exclusif sur le web Keystone XL : ce n’est pas demain la veille 20 Un rapport d’impact environnemental sur le projet de pipeline Keystone XL, publié vendredi dernier par le département d’État américain, révèle que le pipeline n’aura que peu d’impact sur les changements climatiques. LE BLOGUE UN OEIL SUR LE MONDE PAR PIERRE EMMANUEL Saisir ce code pour obtenir l’article ! de revoir cette stupidité qui est de demander des équivalences de leurs diplômes à ceux et celles, Québécois et autres Canadiens, qui ont étudié au Canada, mais hors Québec et de nous laisser le droit de travailler et d’apporter nos connaissances et expériences à la société québécoise. Que le gouvernement arrête cette discrimination dès maintenant. Nous aurons, moi et les autres qui ont étudié à Moncton, enfin la chance de travailler ici comme on le mérite. Quand on discrimine sa propre population, parce qu’elle a étudié ailleurs, on n’a pas besoin de se demander pourquoi la main-d’œuvre est si rare et pourquoi ça va si mal au Québec. Dire qu’une entente a été faite avec la France pour que les Français viennent étudier ici aux mêmes frais de scolarité que les Québécois et que ça coûte à la société québécoise environ 84 millions de dollars par année. On fait des ententes avec la France, mais avec les autres provinces, rien. On discrimine des Canadiens francophones et des Québécois, et on dit bienvenue aux Français. Belle mentalité de colonisés. MARIO LÉONARD Écrivez-nous ! opinions@ journalmetro.com
Tribune LES JUSTICIERS MASQUÉS MARC-ANTOINE AUDETTE ET SÉBASTIEN TRUDEL, HUMORISTES Envolez-vous vers la ville qui ne dort jamais. Si vous devez absolument dormir, ajoutez un hôtel. WestJet simplifie vos voyages entre le Canada et New York avec de bas tarifs et des liaisons conviviales pour l'aéroport LaGuardia *. En atterrissant à environ 15 km du centre-ville de Manhattan, vous serez tout près des magasins, des évènements sportifs et de la scène artistique et culturelle de New York. Vacances WestJet offre aussi un vaste choix de forfaits comprenant l'avion et l'hôtel. Réservez aujourd'hui à westjet.com. * Horaire sous réserve de modifications. Voir westjet.com pour les détails ON FAIT RELÂCHE... NON ! Vu que plusieurs de nos lecteurs sont en vacances, on a pensé faire de même. Pas de chronique aujourd’hui. La chronique buissonnière, tiens. On pensait vous faire un melting-pot de nos meilleures blagues d’actualité, mais bon... C’est sûr que des gags de Whitney Houston, de BlackBerry, de Club Price et de Cristobal Huet, ça pourrait avoir l’air légèrement dépassé... Vous êtes dans un état d’esprit de vacances ? Qu’à cela ne tienne, nous vous tiendrons au courant des dernières nouvelles que vous le vouliez ou non ! Non non, inutile d’envoyer vos habituelles menaces à notre attention dans la salle de rédaction du journal Métro. Nos collègues sont habitués et les gardent pour le dessous de cage de leurs perruches (vous seriez surpris du nombre d’aviaphiles* dans le monde des médias). Alors, voici donc, en résumé, les nouvelles à surveiller depuis quelques jours : – Le Dr Arthur Porter, l’ami de pêche de Philippe MD Choix de couleurs 19 $ 21 Semaine de relâche mais sachez que si vous voulez être au courant de ce qui se passe, on garde le Profitez-en bien, mais sachez que si vous voulez fort pendant vos vacances ! être au courant de ce qui se passe, on garde le fort *NDLR : Aviaphile pendant vos vacances ! signifie en fait que l’on est attiré sexuellement par les avions. Les Justiciers masqués voulaient Couillard, ne reviendra manger, dormir, composer certainement employer le pas à Montréal pour se défendre des accusations qui de nouvelles langues et « ornithophiles » pour dire ses symphonies, apprendre terme « ornithologues » ou pèsent contre lui. Il serait rire de ceux qui travaillent amateurs d’oiseaux. Désolé, encore une fois, d’avoir atteint d’un cancer à un vraiment au salaire stade très avancé... Qu’il minimum. embauché deux gars qui s’est lui-même découvert – Justin Trudeau serait n’ont pas fini leur bac. et qu’il soigne lui-même. plus fort que jamais dans Aux gens qui doutent de la course à la chefferie du sa version des faits, il a Parti libéral du Canada. Les opinions exprimées dans déclaré qu’il n’a jamais Les libéraux recherchent cette tribune ne sont pas rien fait de mal, sinon, il comme chef une personne jeune, dynamique, nécessairement celles de Métro. se serait arrêté lui-même ! – Jean-Martin Aussant intelligente, qui n’a pas Sur le web recevra un salaire de la langue dans sa poche. 86 000 $ par année. Il En d’autres mots, le PLC aurait déclaré qu’« au a besoin... de Sophie Grégoire ! masqués du lundi Suivez les Justiciers nombre d’heures travaillées, il recevrait moins que – L’ancien pape recevra deux paires de chaus- journalmetro.com. au vendredi sur le salaire minimum ». Ce qui veut donc dire, qu’au sures en cadeau. Nous, si salaire minimum de 10 $ on était encore vierges à justiciers.com de l’heure, Jean-Martin 88 ans, on ne voudrait pas Aussant travaillerait de chaussures, mais bien facebook.com/165 heures par semaine... d’une bonne botte ! JusticiersMasques Ce qui lui reste trois Allez tout le monde, heures 16oo (il y a 168 heures bonne semaine de relâche... Profitez-en bien, @justiciers dans une semaine) pour Chabanel ENTREPÔT MODE JEUDI ET VENDREDI 10h à 19h TOUT HABILLÉ QUANTITÉ LIMITÉE SLIM FIT Choix de et RÉGULIER 99 $ ceinture et bas 179 $ 10 $ SLIM FIT EXCLUSIF Choix Le 1600 Chabanel 1 bloc à l’ouest du Marché Central 514.384.1539 39 $



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :