Métro Montréal n°2013-03-05 mardi
Métro Montréal n°2013-03-05 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-05 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : la transaction Bell-Astral en voie de se réaliser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
8111 André Ampère Rivière-des-Prairies 514.648.5200 2190 Chemin Gascon Terrebonne 450.961.1616 1255, boul Laird, suite 153 Mont-Royal 514.733.2555 1639 Sherbrooke O. Montréal 514.322.3368 journalmetro.com mardi 5 mars 2013 Des bras et des ailes Chaque mardi, la journaliste et animatrice Julie Laferrière et l’humoriste, animateur et illustrateur Pierre Brassard posent un regard original sur les usagers du transport en commun. Chronique. Ligne d’autobus 51, direction est. Il est 15 h 40. HORS DU COMMUN Julie Laferrière Journaliste et animatrice Ils sont huit garçons réunis à l’arrière de l’autobus. Ils ont l’enthousiasme d’un jouet trop crinqué, l’énergie d’une centrale électrique et les hormones dans le tapis. Ils se donnent des coups de coude, s’écœurent un peu, rient beaucoup. Les jeunes hommes appartiennent tous à la même équipe, celle des Adolescents de Montréal. Ados Certains sont aux prises avec de longs bras dont ils ne savent trop quoi faire. D’autres affichent un petit duvet. En fait, il n’y a pas d’équipe adverse puisque ceux que ces ados affrontent, ce sont eux-mêmes. Et la partie n’est pas gagnée ! Certains sont aux prises avec de longs bras dont ils ne savent trop quoi faire. D’autres affichent un petit duvet, voire un concept de moustache en devenir, qu’ils s’acharnent à raser et qui repousse un peu arbitrairement. Sans parler du combat contre l’acné légère Dentistes Généralistes ILLUSTRATION : PIERRE BRASSARD | WWW.PIERRREBRASSARD.COM ou sévère. Cette sournoise ennemie qui, tel un champ miné, menace de vous exploser au visage. Elle ne s’annonce pas. Elle s’invite en plein sur le bout du nez, au milieu du front ou d’une joue, se répandant comme une constellation maudite qui éclipse la physionomie. Et quand on a entre 13 et LA PRÉVENTION EST LE VOLET LE PLUS IMPORTANT D’UNE BONNE SANTÉ BUCCALE. Prenez un rendez-vous au six mois et évitez de grosses dépenses chez le dentiste ! offert gratuitement nous à tous les six mois. 18 ans, on ne voit qu’elle qui brille dans le firmament de nos complexes. Le corps en révolution, ces jeunes hommes, en fait, seraient davantage des compagnons d’armes qui font la guerre aux boutons, aux poils hirsutes et à tous ces bouleversements qui les font se sentir étrangers sur leurs Promotion pour nouveau client Examen complet et nettoyage 99 $* rég.189$ * Taxes incluses. propres territoires. L’un des valeureux soldats, quand même un peu amorphe, voyant arriver son arrêt, se détache mollement de sa légion en mutation. Il salue sa bande à la cantonade. Un beau « Bye les gars ! » en mue bémol qui passe directo de l’alto au baryton. On sent d’abord la gêne du garçon, avec les assurances www.orozen.com PHOTO de lecteur 50 $ TÉMOIN D’UNE SCÈNE IMPORTANTE ? NOUS ACHETONS VOS PHOTOS Détails sur journalmetro.com Envoyez vos photos à monscoop@journalmetro.com 16 puis rapidement, cette dernière se transforme en fierté. Sa voix module vers la maturité, vers la virilité, penset-il. Mais pour le moment, il n’ose plus parler. Il s’éloigne avec ses bras pendants et franchement embarrassants. Et bientôt, très bientôt espère-t-il, il ouvrira ses trop longues ailes.
ÉDUCATION ENSEIGNER À DES JEUNES ATTEINTS D’UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE Parce qu’enseigner à des jeunes atteints d’une déficience intellectuelle demande certaines connaissances et aptitudes particulières, la formation n’est pas la même que pour enseigner à des classes régulières. Au Québec, pour enseigner à des personnes atteintes d’une déficience intellectuelle, il faut compléter un baccalauréat en adaptation scolaire, appelé également dans certaines universités : baccalauréat en adaptation scolaire et sociale. Au-delà d’un diplôme en poche, il faut posséder certaines qualités pour travailler avec des jeunes qui apprennent à leur propre rythme. Karine, qui enseigne dans une école secondaire de la région de Montréal accueillant des élèves ayant une déficience intellectuelle, en sait quelque chose. « Il faut être très créatif quand on travaille avec ces jeunes-là. On possède comme base des programmes adaptés en déficience intellectuelle, mais il n’existe pas beaucoup de matériel adapté ; il faut donc le créer, inventer des activités, affirme l’enseignante. On a aussi intérêt à être très débrouillard quand on travaille avec cette clientèle très sensible, parce qu’on ne sait jamais quand il va falloir revoir toute l’activité que l’on avait prévue, parce qu’un élève vit une crise ou est désorganisé. » Il faut aussi savoir que l’enseignement à des jeunes atteints de déficience intellectuelle ne se fait pas de la même manière qu’à des classes régulières ; la capacité d’apprentissage de chaque élève étant différente. « Même si les élèves sont classés selon leurs capacités, celles-ci sont très variables. Dans une classe, je peux avoir un élève qui sait très bien lire et l’autre non. Il me faut donc, par exemple, créer plusieurs modèles de feuilles de lecture, explique Karine. Chaque élève à ses objectifs personnels à atteindre et son bulletin personnalisé. » Il faut aussi savoir qu’avec cette clientèle, l’enseignant donne peu de cours magistraux. Ceux-ci se donnent davantage en formule atelier. Une grosse partie de l’enseignement est par ailleurs axée sur l’intégration sociale et le développement de l’autonomie. « On montre aux élèves comment prendre le métro, aller à la bibliothèque, souligne Karine. L’enseignement des notions des mathématiques passe par des actions de la vie courante, comme compter son argent ou bien mesurer des ingrédients pour cuisiner. Tout est axé sur du concret. » Réalisation Scénarisation Prise de son Caméra Éclairage Montage Production de films et télévision Inscris-toi dès maintenant ! La session de printemps débute le 27 mai 2013 La session d’automne débute le 30 septembre 2013 Possibilité d’obtenir une aide financière du MELSQ Program also offered in English TREBAS.COM 550 rue Sherbrooke O., 6 e étage, Montréal, Québec 514 845-4141 formation collégiale depuis 1979 POURQUOI CE CHOIX DE CARRIÈRE ? Qu’est-ce qui amène les futurs enseignants et enseignantes s à travailler avec des élèves atteints de déficience intellectuelle ? Karine nous dit pourquoi elle a fait ce choix de carrière. « Ce sont tout d’abord des jeunes qui adorent aller à l’école. Avec ceu eux, on a l’impression d’être des stars d’Hollywood, ils nous apprécient préc énormément ! Ils possèdent également une belle candeur. Avec eux xet avec leur famille, on crée des liens très enrichissants. Il y a aussi le travail d’équipe avec les autres spécialistes qui gravitent autour de l’enfant à l’école, mais aussi à l’extérieur, qui est très stimulant. En fait, en travaillant en adaptation scolaire, je n’ai jamais l’impression d’être toute seule avec ma classe ! » OFFRE D’EMPLOI ENSEIGNANTS (ES) EN ADAPTATION SCOLAIRE SECTEUR ANGLOPHONE ET FRANCOPHONE Poste de remplacement et suppléance PERSPECTIVES D’AVENIR PUBLICATION SPÉCIALISÉE MÉTRO www.cssmi.qc.ca La Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) située sur la Rive-Nord de Montréal scolarise plus de 40 000 élèves, jeunes et adultes, répartis dans 54 écoles primaires, 13 écoles secondaires, deux centres de formation générale adulte et quatre centres de formation professionnelle. Étant le plus grand employeur des Basses-Laurentides, nous offrons un milieu de vie où règnent l’engagement, la coopération et le respect. « L’élève en tête » inspire les actions de notre personnel. Joignez-vous à notre équipe ! Nous sommes actuellement à la recherche de candidats pour combler les postes suivants : Enseignants (adaptation scolaire, anglais, éducation physique, préscolaire et primaire) Conseillers pédagogiques Psychologues Techniciens interprètes Pour visualiser toutes nos offres d’emplois et postuler en ligne, nous vous invitons à consulter le www.cssmi.qc.ca, onglet carrière où vous trouverez la description détaillée de ces offres. La CSSMI applique un programme d’accès à l’égalité en emploi. Seules les personnes dont les candidatures auront été retenues seront contactées. L’utilisation du masculin ne vise qu’à alléger la lecture. École privée reconnue d’intérêt public et subventionnée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. QUALITÉS REQUISES : RÉNUMÉRATION : Si vous désirez faire partie d’une équipe de travail agréable et stimulante, faites-nous parvenir votre curriculum vitae le plus tôt possible à : ÉCOLE PETER HALL INC. - Service des Ressources Humaines 840, boul. de la Côte Vertu, Ville St. Laurent, QC H4L 1Y4 COURRIEL : cleblanc@peterhall.qc.ca Pour plus d’informations, consultez notre site web : www.peterhall.qc.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :