Métro Montréal n°2013-03-04 lundi
Métro Montréal n°2013-03-04 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-04 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Québec contre l'homophobie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
+CARRIÈRES Pédagogie Les parents au banc des accusés Dans le milieu de l’éducation depuis une vingtaine d’années, Anne-Marie Quesnel lance un pavé dans la mare avec son essai Parents essoufflés, enseignants épuisés (Éditions CARD). Elle y explique comment les parents, en pensant bien faire, transforment leurs chérubins en adolescents infernaux qui n’ont que faire du respect des règles en classe, entre autres. Ses exemples concrets illustrent des pistes d’intervention simples pour que les parents ne deviennent pas les serviteurs de leurs enfants. MÉTRO 43,1% 25,9% 31,0% journalmetro.com lundi 4 mars 2013 Partir pour mieux revenir Entrevue. Pour Antoine, cesser temporairement les études aura probablement été la décision la plus salutaire pour son avenir. CAMILLE LAURIN-DESJARDINS camille.laurin-desjardins @journalmetro.com Paradoxalement, c’est son départ pour l’Ouest canadien, après deux années infructueuses au cégep, qui lui aura permis de trouver sa voie. Aujourd’hui âgé de 25 ans, Antoine s’apprête à commencer un baccalauréat en génie civil à l’École Polytechnique de Montréal, en septembre. Mais son parcours n’a pas toujours été aussi défini. Après un parcours un peu difficile à l’école secondaire, Antoine s’inscrit en sciences de la nature au Cégep Ahuntsic, sans trop savoir pourquoi. En raison du manque de motivation et de la paresse, l’étudiant ne termine qu’une session en deux ans. « J’avais besoin d’un but concret, explique-t-il. Je peux être super efficace, mais, si je n’ai pas de motivation, j’ai tendance à être paresseux, disons. Et à ce moment-là, je ne savais pas ce que j’avais envie de faire dans la vie. » Après avoir été renvoyé du cégep, en 2008, Antoine décide de partir vers l’Ouest canadien pour travailler et réfléchir à ce qu’il veut faire. Il se retrouve dans le milieu de la construction et, comme il a toujours été manuel, il découvre qu’il adore cela. Passionné, il monte d’échelon en échelon assez rapide- Comptabilité, finance et gestion des affaires Attestation d’études collégiales Programme ouvert à tous Début 13 mai 2013 Rencontres d’information 12, 19 et 26 mars à 10 h 2 et 9 avril à 10 h Inscription ou information 514 376-1620, poste 7388 Antoine Landry/COLLABORATION SPÉCIALE ment dans la compagnie et a de plus en plus de responsabilités. Mais il veut en savoir plus, connaître le pourquoi des gestes physiques qu’il fait. Comme les réponses à ses questions sont assez limitées, il se rend compte qu’une formation en génie assouvira sa soif de connaissance sur la logistique de ses gestes. « Je trouvais le travail dur physiquement, raconte-t-il. Et je ne me voyais pas faire cela à long Notre service d’employabilité et ses conseillers peuvent vous aider à vous trouver l’emploi qu’il vous faut ! Si vous êtes une personne atteinte d’une déficience liée à : une blessure médullaire un traumatisme crânoencéphalique une paralysie l’aphasie la dyslexie la sclérose en plaques des maux de dos a poliomyélite terme. Il y avait un manque de stimulation intellectuelle, pour moi. C’est ce qui m’a poussé à revenir au Québec pour continuer mes études. » Il rentre donc au Québec en 2010. Mais avant de pouvoir entreprendre le bac, il doit suivre les cours prérequis. Il réussit avec brio le test d’aptitudes de la Polytechnique et est admis au bac en génie civil. Mais il apprend le spina bifida des rhumatismes l’arthrite la maladie de Parkinson le syndrome du canal carpien l’ataxie de Friedreich un accident vasculaire cérébral (AVC) ou toute autre limitation physique ou neurologique PASSEZ À L’ACTION ET APPELEZ-NOUS ! 514 341-7272 info@moelleepiniere.com www.moelleepiniere.com Le service d’employabilité de Moelle épinière et motricité Québec (anciennement Association des paraplégiques du Québec) est rendu possible grâce à la contribution financière d’Emploi-Québec. Série FORMATION GRATUITE SUR LA RECHERCHE D’EMPLOI Offerte en français et en anglais La science prend le métro et le bus Next sessions : Critères d’admissibilité : Information : 514-948-0000 7000, avenue du Parc, bureau 414 Montréal (Qc) H3N 1X1 Parc (Ligne bleue) 20 Mettre leur savoir au service de la communauté : tel est le pari qu’ont fait les étudiants qui participent au projet La science prend le métro et le bus. Cette année, les participants ont en commun d’avoir décroché du système scolaire avant de retourner sur les bancs d’école. Pour en savoir plus sur le projet : www.lascience prendlemetro.qc.ca Réflexion « On se fait toujours dire qu’il ne faut pas prendre de retard dans nos études. Mais c’est important de prendre le temps de réfléchir, au lieu de faire un choix précipité et d’accumuler les échecs. » qu’il doit terminer son diplôme d’études collégiales (DEC) avant de pouvoir commencer son bac, car l’institution n’accepte plus d’étudiants n’ayant pas fait leur DEC, même s’ils sont âgés de plus de 21 ans. Il termine donc ses deux cours d’appoint à la Polytechnique, puis entreprend de finir son DEC en sciences de la nature. Actuellement, il suit deux cours de base au Cégep de Saint- Laurent et en fera un dernier durant la session d’été. Entretemps, il fera à nouveau sa demande d’admission à la Polytechnique et a bon espoir d’être accepté. Comme le bac en génie civil est d’une durée de quatre ans, Antoine croit pouvoir réaliser son objectif : finir ses études avant d’avoir 30 ans. Il voudrait avoir sa propre compagnie et construire des chalets dans le nord du Québec. Il a un but précis et est déterminé à l’atteindre. Mais il considère que ce n’est pas toujours facile d’être aussi convaincu et de faire les bons choix à 18 ou à 19 ans. « Souvent, les expériences de vie te font prendre conscience de ce que tu aimes, croit Antoine. Pour moi, le fait de marquer une pause et de partir loin m’a permis de revenir sur terre et de faire le point. » Même s’il ne conseille à peronne de décrocher, le jeune homme considère qu’il est essentiel de prendre son temps et de bien réfléchir aux options s’offrant à soi en ce qui concerne les choix de carrière. Avec la participation financière de :
La visualisation est une arme de persuasion qui a fait ses preuves./MÉTRO Encouragez-les à visualiser Travail. Votre pouvoir de persuasion grandit quand vous amenez votre vis-à-vis à ressentir le plaisir qu’il aura après vous avoir dit oui. Ne vous privez pas de cette arme de persuasion massive. AU BOULOT ! Alain Samson Auteur et conférencier Vous aimeriez qu’un client achète le forfait vacances que vous venez de lui présenter. Vous aimeriez qu’un collègue accepte de travailler au sein d’un comité. Vous aimeriez que votre patron considère favorablement l’idée de publicité que vous avez eue. Que faire pour que tous ces gens acceptent vos propositions ? Vous pouvez certes faire valoir la valeur de votre projet : le rapport qualité-prix du forfait, l’importance du comité, les fondements de votre slogan, mais est-ce assez ? Non, malheureusement. J’aimerais Prise de son Enregistrement Mixage Sonorisation Postproduction audio film et télévision Enregistrement du son et sonorisation Studio multipiste Inscris-toi dès maintenant ! La session de printemps débute le 27 mai 2013 La session d’automne débute le 30 septembre 2013 Possibilité d’obtenir une aide financière du MELSQ aujourd’hui vous présenter une arme de persuasion qui a fait ses preuves : la visualisation. Si vous amenez les gens à ressentir à l’avance les bénéfices qu’ils retireraient en acceptant vos offres, vous leur faites prendre conscience que de vous dire non les priverait de bien des émotions positives. À certains égards en effet, notre univers mental est aussi réel que le monde physique. Vous souhaitez augmenter les chances qu’un client achète votre produit ? Ne vous contentez pas de lui présenter le rapport qualité-prix de votre forfait. Recourez à tous ses sens en utilisant un vocabulaire approprié. Qu’il sente la chaleur du sable entre ses orteils. Qu’il hume l’air salin. Que son estomac gargouille en imaginant les victuailles. Si vous y arrivez, il aura envie de vous dire oui. Vous souhaitez que votre collègue accepte de siéger sur un comité ? Après lui avoir communiqué l’importance stratégique de celui-ci, parlez-lui de la fierté légitime qu’il ressentira quand les recommandations seront implantées. Dans le même ordre d’idée, mentionnez à votre patron la fête que ce sera si vous doublez vos ventes sur un marché donné au Le pouvoir du mental TREBAS.COM 550 rue Sherbrooke O., 6 e étage, Montréal, Québec 514 845-4141 formation collégiale depuis 1979 21 À certains égards, notre univers mental est aussi réel que le monde physique. prochain trimestre. N’allez jamais penser que votre vis-à-vis est conscient des bénéfices qui l’attendent s’il vous dit oui. Il n’est pas dans votre tête. Ce qui est évident pour vous ne l’est pas nécessairement pour lui. On se retient trop souvent d’être persuasif en limitant nos communications. Ça ne veut pas dire que le discours rationnel est à proscrire. Cependant, si vous faites ressentir aux gens les bénéfices qu’ils retireront en vous faisant confiance, ils auront envie d’aller de l’avant. Faites le test dès aujourd’hui et communiquez vos points de vue. Je vous imagine déjà, ce soir, rentrant du travail le sourire aux lèvres, fier d’avoir atteint des objectifs qui vous tenaient à cœur. Je vous vois déjà relatant l’événement à l’être cher… Je l’imagine déjà vous félicitant en vous serrant contre lui. ATELIERS INFORMATIQUES À 2 $ HEURE Niveau Début Durée Médias sociaux pour les affaires initiation 9 mars 21 h Langage SQL, environnement Oracle Apple iWeb (création de site Web sur plateforme MAC) Gestion des TI avec ITIL, 2011 financés par Emploi-Québec Pour les travailleurs* du Grand Montréal débutant Intermédiaire 9 mars 19 mars 15 h 18 h – 10 mars 21 h préparation à l’examen 16 mars 25 h Langage C# (C Sharp) débutant 16 mars 42 h Langage SQL, environnement Microsoft débutant 16 mars 15 h Système d’exploitation Unix-Linux – 23 mars 28 h Programmation et dév. en technologie mobile (iPhone) À partir de 42 $/atelier avancé 23 mars 35 h Langage de programmation ASP.net avancé 27 mars 42 h Windows Server 2008 – 30 mars 30 h Microsoft Reporting Services – 30 mars 18 h Protocole TCP/IP débutant 30 mars 28 h * Les candidats doivent satisfaire aux critères d’admissibilité établis par Emploi-Québec et aux préalables requis affichés sur notre site Web. Stationnement payant maintenant disponible. INSCRIPTION EN LIGNE 514 254-7131, poste 4811 | fc.cmaisonneuve.qc.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :