Métro Montréal n°2013-03-01 week-end
Métro Montréal n°2013-03-01 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-01 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 19,9 Mo

  • Dans ce numéro : un ex-dg de la Ville dit avoir eu les mains liées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Tribune LA SEMAINE EN 10 CAPSULES LOUIS T., HUMORISTE Chaque vendredi, Louis T. propose un résumé humoristique de l’actualité de la semaine. Un nouveau rendez-vous dans Métro. À propos... … du Sommet sur l’éducation : au fond, il s’agissait d’une conférence de presse à 200 000 $. … des journalistes bousculés par les policiers : on va avoir un Sommet sur l’éducation... à Nicolet. … de l’accessibilité à l’université : le problème ? Les nombreuses pannes sur la ligne verte. … de si la Commission Charbonneau était sur l’éducation : « M. Milioto, qui a découvert l’Amérique ? – Je sais pas, m’en rappelle plus. » … des Oscars : mon moment préféré ? Quand les gens ont arrêté d’en parler CUSM Porter refuse de voyager Le D r Arthur Porter, ancien directeur du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), qui réside désormais aux Bahamas et qui est recherché au Québec pour fraude et abus de confiance, affirme être atteint d’un cancer avancé de phase 4 et être trop malade pour se déplacer. M. Porter indique que, si des enquêteurs québécois veulent l’interroger, ils devront prendre l’avion jusqu’aux Bahamas. L’Unité permanente anti corruption (UPAC) a émis mercredi un mandat d’arrêt contre le médecin. PC habitez smart Domotique AVI Design Maison Intelligente Studios, 1, 2 et 3 chambres disponibles Venez visiter nos condos modèles 2335 chemin Manella, Ville Mont-Royal kubikcondos.com | 514-908-1711 journalmetro.com Week-end 1er -3 mars 2013 sur Twitter. … du mouvement créé par RadioX, écœuré de payer : les mêmes 20 000 réclamaient un Colisée à 400 M$ l’an dernier. Ben, ç’a l’air qu’ils sont déjà tannés de payer... … de Jean-François Lisée qui s’attaque à l’intelligence de Justin Trudeau : c’est ce qu’on appelle un crime sans victime ? … du maire Applebaum qui dit s’être fait menacer par la police : t’appelles qui pour te plaindre dans ce cas ? La mafia ? … des fonctionnaires qui dorment sur les heures de travail : ceux de l’Office de la langue française pourraient se permettre une sieste ou deux.. du scandale de la viande de cheval : McDo se dit à l’abri de la viande de cheval étiquetée comme celle de bœuf. Ses produits ne contiennent ni l’une ni l’autre. CUSM Un ancien dirigeant libéré sous caution Un ancien dirigeant du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Yanai Elbaz, arrêté mercredi, a comparu hier au palais de justice de Montréal et a pu recouvrer sa liberté en échange d’une caution de 100 000 $. Elbaz, ancien directeur du redéploiement, de la planification et de la gestion immobilière du CUSM, fait notamment face à des accusations de fraude, d’abus de confiance, de faux et de recyclage de produits de la criminalité. PC Humanitaire 2.0 : aider avec son clavier Techno. Grâce aux logiciels libres, n’importe quel internaute peut devenir utile au cours d’une crise humanitaire. Sans même quitter son siège et son bureau d’ordinateur. Bienvenue dans le monde des cartes humanitaires 2.0, un domaine avec tellement de potentiel que le ministère des Affaires étrangères se penche sur le phénomène. MATHIAS MARCHAL mathias.marchal@journalmetro.com Avant janvier 2010 et le tremblement de terre à Portau-Prince, l’économiste québécois à la retraite Pierre Béland n’était pas convaincu des potentialités offertes par OpenStreetMap, l’équivalent de GoogleMaps, mais en logiciel libre, et disposant donc de la possibilité d’être amélioré par les internautes. Mais ses doutes sont vite tombés. « Quelques heures après le séisme, la communauté OpenStreetMap, qui compte près de 600 personnes partout sur la planète, s’est mobilisée », raconte M. Béland. Les spécialistes de la cartographie ont obtenu des images satellites de la ville avant et après le séisme. D’autres les ont découpées en milliers de microzones où chaque contributeur, à l’aide de sa souris, trace des polygones où il indique notamment les édifices détruits, les rues bloquées et les camps de fortune. « Au début, les Nations Unies doutaient de nous, mais elles ont vite compris le potentiel de ces cartes pour déployer les ef- Les téléphones cellulaires sont devenus des armes de communication très prisées et incontournables au cours des manifestations, comme ici au Caire, en novembre dernier./GETTY Le Canada intéressé Le ministère des Affaires étrangères du Canada, souvent décrié pour son manque d’initiative au cours des crises, s’intéresse au concept des cartes humanitaires. des représentants d’Ushahidi, d’Humanitarian OSM et de SVTF forts liés aux opérations de sauvetage et à l’aide humanitaire », ajoute l’économiste québécois. Tout ça gratuitement, car c’est la philosophie qui va de pair avec les logiciels libres. Pour compléter ces renseignements, un des fondateurs de HOT (Humanitarian OpenstreetMap Team) s’est par la suite rendu sur place, essentiellement pour prendre des coordonnées GPS, vérifier où sont les hôpitaux et les écoles encore debout et fournir ainsi des cartes détaillées chaque jour aux humanitaires sur le terrain. « Ça nous a vraiment positionnés nous et Ushahidi, sur la carte des pour trois jours de simulation. devront notamment géolocaliser des Canadiens pris dans un pays en crise et contribuer par leurs informations et leurs cartes aux activités de rapatriement. groupes humanitaires. » Ushahidi, c’est le nom d’une start-up kenyane qui a créé en 2007, année d’élections, un logiciel opensource pour permettre aux citoyens de signaler par SMS ou par courriel des irrégularités ou des violences dans les bureaux de vote. Les informations sont recoupées et présentées sur une carte qui permet de s’en faire une idée plus précise. Lors du tremblement de terre, le logiciel d’Ushahidi a permis de présenter sur une carte les appels et les SMS envoyés par des Haïtiens coincés sous les décombres. Une équipe d’internautes était chargée de 60 unités entre $149k-200k 04 géolocaliser l’appel, de traduire les messages en créole et de mesurer le degré d’urgence. La présentation sur les cartes mises à jour par Humanitarian OpenStreetMap a permis de faciliter grandement les efforts de sauvetage, au point où les Nations Unies utilisent désormais régulièrement ces deux organisations au cours de leurs opérations humanitaires. Aujourd’hui, Humanitarian OSM travaille à plusieurs projets humanitaires au Mali, en Syrie et au Congo, et effectue des activités de formation (payantes celles-là) en Indonésie et en Haïti, parce qu’il faut bien mettre du beurre dans les épinards ! Sur le web Voyez le volet sur Andrej Verity, employé de l’UN-OCHA – le bras de l’ONU pour les catastrophes –, et sur l’utilité d’Ushahidi pendant la crise libyenne dans le texte complet offert au www.journalmetro.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :