Métro Montréal n°2013-02-28 jeudi
Métro Montréal n°2013-02-28 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-28 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : une arrestation et quatre mandats d'arrêt dans le scandale du CUSM.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
du 2 au 10 mars 2013 pendant la semaine de relâche PRÉSENTATEUR OFFICIEL journalmetro.com jeudi 28 février 2013 L’achitecture de la nuit On le sait, la 10 e Nuit blanche qui fera vibrer Montréal de samedi à dimanche sera l’occasion pour les noctambules de prendre part à un nombre incalculable de soirées, d’expos et d’activités. Mais si vous cherchez à vous plonger dans une ambiance particulière et un décor surprenant, le Centre Canadien d’Architecture vous ouvre ses portes. Tire sur neige, lectures publiques, karaoké... Dan Seligman, cofondateur et directeur artistique de POP Montréal, qui s’occupe de la programmation musicale de l’événement, nous explique pourquoi un petit détour par le CCA s’impose. PROPOS RECUEILLIS PAR NATALIA WYSOCKA 2Les 1 L’ambiance « C’est la Nuit blanche, rappelle Dan. Donc tout le monde est fin prêt à faire la fête et à passer un bon moment. » L’ambiance qui règne au CCA est réellement unique, assure le programmateur. « Les deux, trois dernières fois que j’ai collaboré avec cet établissement pour la Nuit blanche, c’était toujours une belle expérience. C’est une atmosphère parfaite pour un spectacle ! » Et si par hasard vous ne participez pas au volet POP, vous pouvez toujours prendre part à une des neuf autres activités proposées par le Centre, comme chanter au karaoké ou déguster de la tire sur neige (si vous faites partie des 1000 premiers visiteurs à en réclamer). EN COLLABORATION AVEC prestations « Cette année, j’ai proposé des artistes qui savent créer un climat particulier et qui sont capables de mettre la fête n’importe où. Des artistes dont les univers se marient bien les uns aux autres », explique Dan. Ainsi, à compter de 19h, le Montréalais Montag signera un DJ set. Puis, à 22 h 30, ce sera au tour de Solar Year d’offrir une performance agrémentée de son propre visuel, ce qui permettra aux spectateurs de se plonger entièrement dans l’univers du duo électro. La soirée se conclura par un passage de la bête de scène glam-pop Jef Barbara. « J’espère que les gens vont danser, remarque Dan. Et que ça va finir en grosse fête disco moderne ! » FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM POUR ENFANTS DE MONTRÉAL PROGRAMME OFFERT CHEZ VOTRE LIBRAIRIE Le décor « Je trouve l’édifice du CCA inspirant pour les artistes et pour les spectateurs, remarque le programmateur. Ce n’est pas un lieu ordinaire. Ce n’est pas la Photos : collaboration spéciale CCA Photo Jef Barbara : Minelly Kamemura Le Tableau 8 ans, France La balade de Babouchka 2 ans, Russie Jalpary La sirène du désert, 12 ans, Inde Allez Eddy 6 ans, Belgique infos et billetterie WWW.FIFEM.COM 20 3 Sala Rosa, le Il Motore ou un petit bar comme le Quai des brumes. Non. C’est un endroit historique, original, qui présente des expositions intéressantes. Bref, c’est un très bel environnement pour un show ! »
Le jeu de l’ours et de la souris Cinéma. Le film lauréat du César du Meilleur film d’animation débarque à Montréal dans le cadre du Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM). Métro a discuté avec Vincent Patar et Stéphane Aubier, deux des trois coréalisateurs de cet hommage à l’univers de la regrettée auteure belge Gabrielle Vincent. JESSICA ÉMOND-FERRAT j.emond-ferrat@journalmetro.com C’est d’abord la famille de Gabrielle Vincent, créatrice d’Ernest et Célestine, qui a eu envie de remettre au goût du jour l’amitié entre le gros ours bourru Ernest et la vive petite souris Célestine. À partir de la publication du premier tome, au début des années 1980, cette série d’albums illustrés a connu un vif succès auprès de la jeunesse jusqu’au décès de son auteure en 2000. « La famille de Gabrielle Vincent a fait savoir que si quelqu’un avait un Une production SMCQ Festival international – 21 février au 3 mars 2013 514 790-1245 festivalmnm.ca Célestine (voix de Pauline Brunner) et Ernest (voix de Lambert Wilson)/MÉTROPOLE FILMS beau projet de film d’animation avec ces personnages, elle était prête à céder les droits », explique le Belge Stéphane Aubier, du duo Aubier-Patar, à qui on doit notamment le film d’animation Panique au village. « Didier Brunner – producteur, notamment, de la série Kirikou et d’autres films d’animation français – a été intéressé et s’est dit que, s’il devait demander à un scénariste de mettre en place un projet comme ça, ça Fujii Percussion and Voices VENDREDI 01.03 SALLE PIERRE-MERCURE, 19:00 The Fujii Family Percussion Ensemble (Japon) Toronto Children’s Chorus Percussions japonaises et chœurs d’enfants serait Daniel Pennac. » L’écrivain connaissant déjà Gabrielle Vincent, avec qui il avait jadis entretenu une correspondance épistolaire, a accepté de se prêter au jeu de la scénarisation. À la recherche d’un réalisateur, Didier Brunner a déniché un dénommé Benjamin Renner, un cinéaste fraîchement sorti de l’école d’animation La poudrière, à Valence. Nommé réalisateur principal du film, le jeune homme a fait savoir qu’il souhaitait être assisté de cinéastes expérimentés : c’est là que sont entrés en scène Vincent Patar et Stéphane Aubier. « Au début, nous, on était un peu inquiets – et Benjamin aussi – parce qu’on n’était pas sûrs que ça allait marcher, un film réalisé en trio. Et puis finalement, quand on s’est retrouvés ensemble dans une salle et qu’on a parlé du scénario, on s’est rendu compte que, tous les trois, on avait la même vision du Rallye des coulisses 2 au 10 mars Biodôme > Une activité fascinante pour toute la famille > Rencontrez les plongeurs, animaliers, vétérinaire, chercheurs et autres employés passionnés. > Visitez des lieux normalement inaccessibles. > Percez les mystères du Biodôme ! Antépisode Nouveau ! Achetez vos billets en ligne Viau espacepourlavie.ca 21 « C’est comme si on faisait un voyage, et que la fin du voyage, c’était la série de livres. La suite, c’est là qu’elle se trouve. » Vincent Patar et Stéphane Aubier, expliquant pourquoi il n’y aura pas de suite à Ernest et Célestine. film en tête, ce qui était plutôt rassurant, lance Stéphane. Au départ, personne ne savait trop ce que ça allait donner, mais on s’est rendu compte après plusieurs discussions qu’on était tous sur la même longueur d’onde. Le défi, c’était d’arriver au bout de ce film et que tout le monde y trouve sa place. » Le scénario d’Ernest et Célestine tel qu’imaginé par Daniel Pennac est en fait une sorte d’antépisode de la série de livres. On y rencontre Ernest, un ours clown et musicien à qui Lambert Wilson prête sa voix, et Célestine (Pauline Brunner), qui pour sa part évolue dans le monde sous-terrain des souris – qui, on s’en doute, ne fraie pas avec celui des ours. Sauf pour aller faire la cueillette des dents de lait, puisque chez les ours aussi, on croit au mythe de la petite souris qui récolte les dents laissées sous l’oreiller. C’est au cours d’un de ces voyages qu’elle fait la rencontre d’Ernest ; s’ensuivront une série de mésaventures... et une belle amitié. Tout en s’efforçant de demeurer fidèle au style particulier de Gabrielle Vincent, chacun des créateurs a mis sa touche personnelle au projet, à commencer par Daniel Pennac, dont on reconnaît bien les traits d’humour. Un univers pour les enfants où les adultes se retrouveront aussi, ce à quoi ne sont pas étrangers Patar et Aubier. « On ne connaissait pas bien Daniel Pennac avant ce projet, mais ç’a été le coup de foudre entre nous ; on s’est très vite compris », assure Vincent Patar. « C’est plus confortable de travailler avec un vrai scénariste, qui a de très bonnes choses à son actif en plus, ajoute Stéphane Aubier. C’était la première fois qu’on travaillait comme ça, puisque d’habitude, on écrit notre propre matériel. Et quand Pennac a découvert notre travail, il a vraiment bien aimé aussi et nous a demandé de teinter le scénario de notre personnalité. C’est ce qu’on a essayé de faire. » Infos Ernest et Célestine En salle dès demain



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :