Métro Montréal n°2013-02-27 mercredi
Métro Montréal n°2013-02-27 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-27 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : Benoît XVI fait ses adieux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
journalmetro.com mercredi 27 février 2013 La création que représente José Navas à l’Agora est composée de sept pièces. « Avec le temps, j’ai senti que je faisais des miniatures, comme en peinture, explique-t-il. Une fois que tu es capable de regarder les détails, il y a une surprise. » /DENIS BEAUMONT/MÉTRO José Navas en sept Miniatures Danse. Cinq ans après sa création, José Navas reprend Miniatures, sa pièce la plus personnelle, la plus autobiographique. Sept tableaux, rythmés par sept musiques choisies, dans lequel il se révèle petit peu par petit peu, pourvu qu’on y regarde de près. Pour marquer ce retour, le grand chorégraphe et danseur montréalais, qui parle avec une élégance qui n’a d’égal que son art, se livre en sept réflexions. NATALIA WYSOCKA natalia.wysocka@journalmetro.com MERCREDI 27 FÉVRIER, 2013 C centre & est O ouest B Bell TV Films Sports Téléroman C O B 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 Global # # - ET Canada Ent Survivor : Caramoan Big Brother Canada Chicago Fire News Final ET Canada SRC $ $ 112 30 vies L’épicerie Les enfants de la télé Trauma TJ Nouvelles (:05) Alors on jase ! V% % 114 Le grand saut CSI : NY Personne d’intérêt Un gars Souper Face à face Infopublicité TVA 115 Poule-oeufs La voix Fidèles au poste Stand Up seulement Nouvelles (:45) Denis Lévesque (:45) Signé M T-Qué ( (138 Dis-moi tout Déficit zéro Voir Les francs-tireurs Génial ! Maîtres et valets VOX) ) - Mise à jour Caucus Voir grand.tv Monde-Fout Au tour de l’histoire Mise à jour Libre-service 100 prb CTV + + 205 Arrow « Dead to Rights » American Idol Ten more male singers perform. CSI : Crime Scene CTV News CTV News CBC ` ` 206 George S Coronat’n St. Mr. D Ron James Arctic Air CBC News : The National CBC News George S TV5//145 Science Cliquez Un oeil sur la planète Peuples En thérapie D’une jungle TV5 Jrnl Impossible VRAK 0 0 140 Big Bang Le Trouble Une Grenade VRAK la vie Vie secrète d’une ado Le Trouble MDR Je t’ai eu Le Steph NBC 2 7 280 Jeopardy ! Wheel Whitney Guys-Kids Law & Order : SVU Chicago Fire News 5 Jay Leno RDI 3 3 126 24 Heures en 60 minutes Grands reportages Le Téléjournal Adieux aux fidèles Charbonneau Économie Canal D 4 4 129 Guerre Guerre Au pays des Cajuns Justice Justice Michel Barrette Bizarre ou quoi ? Savoir 6 6 - Visages de la danse Conf. inter.du CORIM Avant guerre Concordia Quartier latin Planete École mini psy ABC 6 6 281 News TMZ The Middle Neighbors Mod Fam Suburgatory Nashville « Dear Brother » News J. Kimmel Évasion 7 S 134 Le survivant Défi ultime L’aventurier alpin Seul contre la nature Poisson dans l’eau Séries+ 8 T 132 Castle « Obsession » Le Fou de l’hôtel La diva du divan Hawaii 5-0 « Ki’ilua » Rizzoli & Isles Historia 9 U 133 Les briseurs de barrages À la recherche de la vérité NCIS « Prisonniers » Sinbad Légendes de la route Ztélé : V 131 Jobs de bras C’est fait L’Entrepôt 13 Un artéfact. Primitif : Nouveau monde Alcatraz « Guy Hastings » Les Stupéfiants TSN « 400 Hockey NHL Hockey Montreal Canadiens at Toronto Maple Leafs. SportsCentre That’s Hcky MPlus > > 141 Buzz M.Net Monde Cliptoman Kardashian Snooki Pauly D Vénus ARTV ? ? 143 Voix Gars fille Lire ›› Maman très chère (’81) Faye Dunaway, Diana Scarwid. Créer MMax @ P 142 Les Années Québécois Québécois Génération 90 « 1999 » Honey Boo Les ex du StarMag Québécois RDS A A 123 Hockey 360 Hockey de la Ligue nationale : Canadiens à Maple Leafs L’Antichambre Sports 30 Canadiens TéléToon B M 139 La Retenue Vampire Défis Advent. Time Les Simpson Amer. Dad Family Guy South Park Les Simpson Canyon VIE C L 135 Quatre mariages pour Défi sucré Mamans, gérantes Décore ta Sauvez Défi sucré : Édition mariage FOX D N 283 Big Bang Big Bang American Idol Ten more male singers perform. Fox 44 News Fox 44 News The Office How I Met DISC E E 520 Daily Planet River Monsters River Monsters MythBusters Bering Sea Gold « Dirtville » SNE F F - NBA Basketball Toronto Raptors at Cleveland Cavaliers. Sportsnet Sportsnet Connected Hockey UFC Central TLC G ; 521 My Addiction My Addiction Hoarding : Buried Alive Hoarding : Buried Alive My Addiction My Addiction Hoarding : Buried Alive YTV H 2 551 Mr. Young Boys Wipeout Gags Gags Boys Mr. Young That’s-Weird Splatalot SHOW - H 616 Shatner’s Weird or What ? Friends Friends’70s Show’70s Show Roseanne Roseanne Till Debt/Part ET Canada Zeste O O - Cuisine Casse Tour du monde- 80 Jamie et ses virées Anna Effet Cuisine 1 ing CBS U U 282 CBS News Ent Survivor : Caramoan Criminal Minds CSI : Crime Scene News Letterman Bravo ! μ B 620 Flashpoint « Fault Lines » The Mentalist White Collar Suits Differing opinions. Flashpoint « Fault Lines » Mystere Õ Õ 136 Toute la verite Le code de Chicago Dr House « Vies secrètes » Dr House « La Diabolique » Esprits criminels TFO Œ Œ 137 Trashopolis « Tokyo » 360 Munyurangabo (’07, Drame) Jeff Rutagengwa. Ruby Artisans de Prise2 œ œ 153 Radio enfer Km/h ››› La grande triche (’78) Richard Dreyfuss. MacGyver KM/h Histoires CASA – – 154 Inspection Holmes Prête à vendre Ma maison bien aimée Masterchef Australie Cuisine TT Rétro — — - Looney Tune Tom & Jerry Pierrafeu John Bravo Cleo, Chico Tr’formers Spider-Man Gadget Gadget Calinours PDisney (159) (159) 549 Mickey Doc McSt. Stella-Sam Little Manny Bucket-Dino Tickety Toc Bear/House Stanley Out-Box Planéte (171) (171) - Planète Bac Stephane Bourgoin Faites entrer l’accusé Enquêtes Hold-up sur l’écologie SÉ (201) (201) 180 ›› Le Dilemme (’11) Vince Vaughn, Kevin James. Recherche ami-fin du monde (:45) ››› La muse (’12) Toby Jones. SÉ2 - - 181 (6:30) Daniel Lemire › Les Trois mousquetaires (’11) Matthew MacFadyen. La Croix (’11) Michael Clarke Duncan, Danny Trejo. SÉ3 - - 182 (:15) Détestable papa (’10) Kevin Spacey, Camilla Belle. Le transporteur : La série ›› Bataille navale (’12, Science-fiction) Taylor Kitsch. SÉ4 - - 183 Boardwalk Empire ›› Le voeu (’12) Rachel McAdams. (:45) ›› Belle de nuit (’10, Drame) Emily Browning. Cochon Cinépop (205) (205) 185 5:00Un pont trop loin ››› Waking Ned Devine (’98) (:35) ››› La Double vie de Mahowny (’03, Drame) Mon père, to TLN (250) (250) 700 Being Erica Magnifica Magnifica Lidia’s Italy Lidia’s Italy ››› Grease (’78) John Travolta, Olivia Newton-John. « Il faut que le soliste se déshabille de son ego, se déshabille de tout, et qu’on le voie tel qu’il est : vulnérable. » Pour José Navas, le travail de soliste se trouve réellement dans une classe à part, « vraiment à côté du travail de groupe ». Le fondateur et directeur artistique de la Compagnie Flak a lui-même eu un coup de cœur incroyable, une révélation, lorsqu’il a vu Risa Steinberg sur scène il y a très, très longtemps. « J’étais encore à l’école de danse, se souvient-il. Je commençais tout juste ; elle était déjà dans la quarantaine. Risa a dédié sa vie au solo, et pour moi, elle a toujours été un exemple de passion et de compromis. » Selon lui, le danseur qui se présente seul devant public doit se mettre à nu, délaisser son ego pour réellement communier avec les spectateurs. « C’est seulement là que, en tant que public, on commence à regarder, à être dans le même espace. » « J’espère danser très, très longtemps. Et je pense que ce sera ça, le côté intéressant : voir comment on peut chorégraphier un corps à 60, à 70 ans... » José Navas s’interroge beaucoup sur le temps qui passe, les corps qui vieillissent, sur les interprètes qui continuent. « Quand on est danseur et qu’on a passé 35 ans, les gens pensent qu’on est mort ! s’exclame-t-il. Même récemment, j’ai rencontré un confrère qui m’a dit : mais ce n’est pas normal que tu travailles encore ! J’ai ri, je lui ai dit que je le trouvais drôle, mais honnêtement, qu’est-ce que ça veut dire, ‘‘normal » ? » De toute façon, dit-il, il n’y a pas que le corps qui danse, il y a surtout l’esprit. « Et l’esprit devient plus clair quand on devient plus vieux ! » « Devenir danseur, c’était un rêve pour moi... même si je ne savais pas exactement ce que c’était. » Plus jeune, au Venezuela, José Navas rêvait de « faire un boulot dans lequel il pourrait produire de la poésie ». « À 11 ans, j’ai lu la biographie d’Isadora Duncan et ça m’a marqué. C’était mon rêve de faire un travail comme ça. » C’était réellement un appel, alors ? « Oui. J’ai commencé à 17 ans, très tard. Mais quand j’ai commencé, je n’ai plus arrêté. J’avais trouvé ma place. » « J’ai quitté mon pays, ma famille et ma culture pour devenir danseur. J’ai sacrifié toute ma vie pour ça. » Quelques fois, le mot ‘‘sacrifice » reviendra au cours de notre entretien. Un renoncement, aussi, la danse ? « Oui. Il y a beaucoup de discipline, beaucoup d’absences. Quand 18 on est loin, tout seul dans une chambre d’hôtel, il arrive qu’on se dise que, oui, on passe à côté de quelque chose ! » Lui qui rit en disant qu’il est « marié à son travail depuis 20 ans », se souvient de l’instant précis où son histoire d’amour avec son art a commencé. « J’avais quitté mon pays. J’habitais à New York. Et je me suis dit : soit je me lance, soit je regarde. Je me suis lancé. » « Les mouvements doivent être vus comme des mots. » José Navas, qui, petit, rêvait de « produire de la poésie », en crée depuis deux décennies. Avec le corps. « Le mouvement pour le mouvement, c’est de la gymnastique. Des gens qui bougent dans l’espace. Mais si on traite les mouvements comme des mots, et que l’on prend le temps de construire, il y a des poèmes qui sortent. » Parce que, dit-il, si on va voir de l’art, c’est bien pour ça, non ? « Pour pouvoir sortir de la salle et se dire : ‘‘Ma vie a changé. Un peu. » » « Il y a un effet au choc. Mais le choc a-t-il une longévité ? » Au moment de la création de Miniatures, le chorégraphe se souvient avoir été confronté au mouvement de la non-danse. La danse qui ne danse pas. Une tendance qui, de son propre aveu, le fatiguait beaucoup. « Je défends beaucoup la danse qui danse et la discipline en tant que telle. Il y a une grande force en elles. » Il se désole des productions où la technique est mise de côté au profit d’une secousse momentanée, un effet de choc qui, au final, s’oublie aussi rapidement qu’il survient. « Je trouve cela symptomatique du désir d’avoir les choses vite, du succès hâtivement. Alors que la longévité dans l’art, selon moi, survient lorsqu’on laisse place à l’humanité, à la communication, à la compassion, à l’empathie. » « Aujourd’hui, j’ai envie de partager. » Avec l’expérience – de vie, de scène –, avec le temps vient une certaine sérénité, un désir de pur partage. « Ça devient plus facile, pour moi, de me produire en public. Mais ce n’est pas tout d’être sur scène ; il faut savoir se transformer devant les spectateurs aussi. Je trouve qu’après 20 ans, je commence à y parvenir. » Et avec Miniatures ? « J’espère qu’il y aura quelques moments de grâce ! » Infos Miniatures À l’Agora de la danse De ce soir à vendredi à 20 h
En rafale. Sylvie- Catherine De Vailly Chaque semaine, Métro pose quelques questions à un auteur. Sylvie-Catherine De Vailly se consacre depuis 15 ans à l’écriture. Elle signe ici le premier volet d’une série qui se déroule au siècle des Lumières, dans la haute société parisienne. Négociant en or, le comte de Saint-Germain séduit la noblesse parisienne. Mais le personnage est aussi entouré de secrets. Qui est donc le comte de Saint-Germain et quelles sont ses véritables motivations ? Que lisez-vous en ce moment ? L’amour dure trois ans, de Frédéric Beigbeder. En tant qu’auteure, quelle est votre plus grande peur ? Que les lecteurs n’aiment pas du 2 au 10 mars 2013 pendant la semaine de relâche PRÉSENTATEUR OFFICIEL un de mes livres. Que l’histoire que j’ai écrite pendant des semaines, que j’ai portée et travaillée ne soit pas appréciée. Chaque écrivain a des routines d’écritures qui lui sont propres. Quelles sont les vôtres ? J’écris le soir, bien souvent la nuit. Je n’ai pas vraiment de routine ; la seule chose, c’est que j’apprécie le silence en travaillant. Mais je peux aussi bien écrire dans un lieu public que dans mon bureau. Quel livre auriez-vous aimé écrire ? Bien que mal perçu par les écrivains (moi j’ai adoré), le livre de Dan Brown Da Vinci Code. C’est un livre que j’aurais aimé écrire pour son histoire à la limite du plausible. Mais il y a aussi, pour le raffinement de son écriture, L’élégance du hérisson de Muriel Barbery. PROPOS RECUEILLIS PAR ANICÉE LEJEUNE Roman jeunesse Le comte de Saint-Germain Hurtubise EN COLLABORATION AVEC Livres – Les choix de la rédaction ANICÉE LEJEUNE Roman Indigo Auteure : Catherine Cusset Maison d’édition : Gallimard L’histoire : Un festival culturel rassemble pendant huit jours en Inde quatre Français, deux hommes et deux femmes, qui ne se connaissent pas. Une surprise attend chacun d’eux et les confronte à leur passé. Cette semaine bouleverse leur vie. Ils voyagent dans une Inde sur le qui-vive où la menace terroriste est partout. À propos de l’auteure : Catherine Cusset est l’auteure de Le problème avec Jane (Grand prix des lectrices de Elle 2000), La haine de la famille et Un brillant avenir (prix Goncourt des lycéens 2008). FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM POUR ENFANTS DE MONTRÉAL PROGRAMME OFFERT CHEZ VOTRE LIBRAIRIE Récit Lumières de Pointe-Noire Auteur : Alain Mabanckou Maison d’édition : Seuil L’histoire : Après 23 ans d’absence, l’auteur retourne dans sa ville natale au Congo. Entre-temps, son père et sa mère sont décédés. Au moment de repartir, il se rend compte qu’il n’est pas allé au cimetière. Sans doute était-ce inutile. Car c’est ce livre qui tient lieu de tombeau et de résurrection. À propos de l’auteur : Alain Mabanckou est poète, essayiste et l’auteur de plusieurs romans, dont Verre cassé, Mémoires de porc-épic et Demain j’aurai vingt ans. L’ensemble de son œuvre a été couronné par l’Académie française. Roman Punition Auteure : Anne Rice Maison d’édition : Michel Lafon L’histoire : Follement éprise du prince Tristan, la Belle a désiré partager son sort. Tous deux sont envoyés au « village », où ils seront vendus aux enchères. Mais à peine les deux amants ont-ils goûté à la volupté de la déchéance que le village est attaqué. Pris en otages, Tristan et la Belle sont condamnés à servir au harem du Sultan. Leur amour survivra-t-il ? À propos de l’auteure : Anne Rice est l’auteure d’Entretien avec un vampire. Elle est connue pour ses personnages ambivalents, son style baroque et la sensualité qui imprègne son œuvre. Nono, Le Zigzag g Kid 8 ans, Pays-Bas Lili à la découverte du monde sauvage 7 ans, Corée du Sud Roman Le voyage d’Ulysse Auteur : Yvon Paré Maison d’édition : XYZ Les nouvelles aventures de Capelito, 2 ans, Espagne Le secret de la montagne bleue, 5 ans, Norvège infos et billetterie WWW.FIFEM.COM 19 L’histoire : Ulysse a quitté le Bout du Monde, son village natal, pour un long voyage. Devant lui s’étend le Grand Lac sans fin ni commencement. Accompagné d’un renard et d’un tamia, Ulysse croise des personnages empruntés autant à L’Odyssée qu’à la réalité et aux légendes québécoises et amérindiennes. À propos de l’auteur : Journaliste, écrivain et essayiste, Yvon Paré a publié une dizaine d’ouvrages et rédigé de nombreux articles portant sur les œuvres des écrivains du Québec. Il collabore à Lettres québécoises depuis une douzaine d’années.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :