Métro Montréal n°2013-02-21 jeudi
Métro Montréal n°2013-02-21 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-21 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : le maire Michael Applebaum conserve l'appui de Québec.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Punkt Faites l’amour, pas la guerre ! C’est un Pierre Lapointe un peu moins abstrait que d’habitude qui se révèle sur Punkt. Avec des textes tantôt joyeux (« Je t’ai donné mon coin de ciel/Tu m’as donné ton cœur de miel/et nous sommes depuis tous les deux/sur l’étrange route des amoureux »), tantôt mélancoliques (« Promis, je ne te dirai pas Je t’aime/Mais laisse-moi dormir nu dans tes bras »), mais surtout, qui tournent souvent autour du... sexe ! « En mettant mes chansons en relief, j’ai réalisé que je parlais beaucoup de sexe... et je trouvais ça assez drôle, avoue le chanteur. Ça m’a semblé intéressant de traiter de sexe en chanson comme on le ferait au cinéma, en art contemporain ou au théâtre, où on le fait avec des mots assez crus et que ça passe. De son côté, la chanson est devenue un peu gentillette. C’est rendu mal vu de faire des choses qui brassent un peu. » C’est donc dans le but d’utiliser la chanson « comme un véritable mode Présentateur officiel journalmetro.com jeudi 21 février 2013 Le groupe Random Recipe/ARCHIVES MÉTRO d’expression et de l’élever un peu plus haut que des chansons cutes ou des chansons drôles ou des chansons tristes » que Lapointe a écrit des chansons comme Nu devant moi ou La sexualité, co-écrite avec le groupe Random Recipe. « Quoique cette chanson-là, c’est une grosse joke, lance-t-il. C’est une hymne à la monogamie, en quelque sorte, mais il y a quelque chose d’un peu con... du rap sur une chanson de Pierre Lapointe, c’est n’importe quoi ! » Néanmoins, l’envie d’exploiter une certaine forme d’impudeur était bien présente sur cette chanson CONCOURS FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM POUR ENFANTS DE MONTRÉAL du 2 au 10 mars 2013 pendant la semaine de relâche WWW.FIFEM.COM BILLETTERIE EN LIGNE À COMPTER DU 10 FÉVRIER ! en collaboration avec 59773_0913 COUREZ la chance de gagner l'un des 5 laissezpasser familles (valides pour 4 personnes) pour le FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM POUR ENFANTS DE MONTRÉAL, du 2 au 10 mars 2013. Un grand prix sera également tiré, incluant un passeport famille valide pour 10 entrées et un laissez-passer pour 4 personnes pour la cérémonie de clôture. 2013-01-16 2:22 PM qui dit « à ceux qui veulent partir au loin/pour tuer nos frères en faisant la guerre : /C’est bien mieux de faire l’amour/Pénétrer autrui, le jour, la nuit, sans cesse et sans répit » ! « C’était très fréquent de parler de sexualité dans la chanson francophone dans les années 1940-50-60, et ça s’est perdu à la fin des années 1970, rappelle Lapointe. Je trouve ça intéressant de revenir avec ce genre d’esthétique-là. Et puis, le sexe, ça fait partie de nos vies. Même si ça n’habite pas notre quotidien, on y pense au quotidien ! » J. É.-F. Pour participer, dirigez-vous sur la page concours journalmetro.com Les gagnants seront avisés par courriel. Une seule participation par personne. Règlements disponibles sur la page concours. Tirage le 26 février 2013 à 13h. (valeur des prix : 360 $) Les copains Musique. L’événement avec un grand E de Montréal en Lumière, c’est certainement le lancement très attendu de Punkt, le Pierre Lapointe nouveau. Métro a discuté avec l’artiste de cet opus éclaté, fruit d’un assidu « travail de gang ». JESSICA ÉMOND-FERRAT j.emond-ferrat@journalmetro.com « Cet album est le fruit d’une collaboration fort agréable et surtout passionnée entre Francis Beaulieu, Philippe Brault, Guido Del Fabbro, Michel Séguin et Pierre Lapointe », nous apprend cette fausse étiquette de mayonnaise (!) au début du livret de Punkt. C’est qu’on a ici affaire à un vrai travail d’équipe, nous explique Pierre Lapointe. D’ailleurs, le principal intéressé n’est pas avare de compliments envers ses collaborateurs, vers qui il redirige souvent le projecteur au cours de l’entretien : Émilie Laforest (« elle et son groupe Forêt, avec son chum Joseph Marchand, et François Lafontaine de Karkwa, vont sortir leur disque bientôt, c’est vraiment hallucinant ! »), Albin de la Simone (« Il fait partie de ma famille parisienne ») ou Simon Tremblay (« C’est le leader des Amis au Pakistan, un des groupes les Une première Contrairement à son habitude, Pierre Lapointe a cette fois enregistré Punkt avant d’en faire un spectacle. Rappelons-nous de : Pierre Lapointe (2004). La sortie de l’album avait été précédée du spectacle Petites chansons laides, en novembre 2002. La forêt des mal-aimés (2006). En 2004, Lapointe avait déjà présenté une version renouvelée de son spectacle, intitulé La forêt des mal-aimés, comme l’album pour quelque temps plus tard. Sentiments humains (2009). Le troisième album studio faisait suite au spectacle multidisciplinaire Mutantès, créé pour les FrancoFolies 2008. Pierre Lapointe seul au piano (2011). Après avoir lancé sa tournée solo à Coup de cœur francophone en 2009, c’est début 2011 que Pierre Lapointe en a fait un album, enregistré live quelques mois plus tôt. Ce n’est sûrement pas un hasard si Pierre Lapointe a créé comme pochette de disque, pour D’ailleurs, au départ, le chanteur comptait entreprendre avec son nouvel album un projet pour voir comment du visuel peut influencer un travail musical, explique-t-il. Des photos, nécessairement de lien avec mes recherches, et je les ai donc mises de côté. Mais je vais plus étranges que j’ai connus de ma vie. Ils sont super brillants et drôles ! ») Et, bien sûr, il ne tarit pas d’éloges non plus sur les réalisateurs de son disque, Philippe Brault et Guido Del Fabbro. « C’est une des choses qui me rendent le plus fier, d’avoir réussi en 10 ans à monter une équipe aussi solide, résume Lapointe en évoquant ses réalisateurs. Et d’avoir réussi à élaborer une façon de travailler qui fait en sorte que j’aie l’impression que, chaque fois qu’on sort quelque chose, on avance, qu’on mène au bout les chansons, et que la plupart du temps, on a fait des choix très justes. » La collaboration, à son avis, n’était peut-être jamais allée aussi loin avec ses vieux complices. « Pour chacun des choix qui ont été faits, on s’est demandé : « Est-ce qu’on va jusque-là ; est-ce qu’on va à droite, à gauche ; est-ce qu’on épure, est-ce qu’on amplifie ? » Ce qui est l’fun, c’est que personne n’a d’ego entre Philippe, Guido et moi. On s’en fout de qui va avoir plus de crédit, on veut juste emmener la chanson le plus loin possible. Des fois, je sors une idée et les gars me regardent en riant ; d’autres fois, ils ne sont pas sûrs, mais on essaie et finalement, ça fonctionne. » Et c’est d’ailleurs pour cette raison que Lapointe continue de travailler avec eux, assuret-il. « Je n’aime pas quand les 34 Symphonie pop 40 Ils seront 40 musiciens sur la scène du Théâtre Maisonneuve mardi soir. Une façon pour Pierre Lapointe de rendre hommage à tous les musiciens qui ont participé à l’album. Et c’est pour des raisons de logistique que le spectacle risque de n’exister qu’une seule fois : « Une quarantaine de gens sur scène, c’est très rare en chanson pop ! fait-il remarquer. C’est très complexe à organiser ; c’est vraiment pour le plaisir de créer un événement. Et ça va donner un moment unique, c’est ça qui est le fun ! » gens sont trop complaisants, ne disent que « Ah, t’es tellement bon ! » Il y a des move que je fais qui ne sont pas bons. Et c’est important qu’il y ait du monde qui me le dise, et c’est important de les écouter. » Important, notamment, dans un album où l’artiste a choisi une direction artistique beaucoup moins sombre – la joyeuse intro instrumentale N2O suffit à le prouver – que pour son précédent opus, Sentiments humains. Et sur lequel il parle beaucoup d’amour. « Le défi, c’est toujours d’aborder des thèmes dont on parle depuis toujours sous un angle nouveau et sans tomber dans le quétaine, dit-il. C’est quelque chose de très délicat. La pièce Nu devant moi, par exemple, si on avait fait ça avec des guitares électriques et des cordes, à la Elton John, on aurait
d’abord Punkt, un objet extrêmement esthétique, vu son intérêt manifeste pour les arts visuels. de recherche : « J’avais commencé à monter du visuel avant même d’écrire des chansons, des petits clips. Et finalement, je me suis rendu compte que ce que j’écrivais n’avait pas y revenir ! » /MARTIN LAPORTE\COLLABORATION SPÉCIALE Éclectique « J’avais juste envie d’écrire des chansons et de m’en foutre. Le défi, c’était de réussir à faire quelque chose de cohérent avec quelque chose dont les éléments avaient si peu de rapport entre eux. » Pierre Lapointe, qui explique avoir écrit les chansons de Punkt « totalement librement, en assumant le fait que les chansons n’aient pas de lien entre elles ». trouvé ça vraiment quétaine. Là, on est allés vers quelque chose de plus expérimental, à la Matthew Herbert. Cela dit, il y a des sonorités sur le disque qui sont totalement kitsch, et c’est très assumé. Ces choix-là ne sont pas innocents. Il y a plein d’éléments mis ensemble qui créent un équilibre. » D’où l’importance d’avoir une équipe solide, on s’en doute : « Ça peut devenir délicat quand tu joues dans ces eaux-là, fait valoir le chanteur. Alors, on avait plein de « polices de chansons » qui s’assuraient que celles-ci ne partent pas n’importe où. » Et au-delà de ça, il y a ces collaborations auxquelles tient tant Pierre Lapointe – et pas seulement celles de Punkt, mais aussi toutes celles avec des gens avec qui il a travaillé sur les divers projets auxquels il a pris part ces dernières années, que ce soit une installation au Musée des beaux-arts avec l’architecte Jean Verville, ou le projet multidisciplinaire Conte crépusculaire avec David Altmejd, entre autres choses. « Je pense que ce qui m’a nourri beaucoup dans ces autres projets, c’est surtout de côtoyer d’autres créateurs, de voir comment ils pensent, jusqu’où ils sont prêts à aller, jusqu’à quel point ils sont libres, énumère Lapointe. C’est une comparaison, pas une compétition, mais ça t’oblige à regarder comment, toi, tu agis. Et dans le livret, j’ai inclus quelques petites dédicaces, à Fanny Britt, à Claude Poissant, un petit clin d’œil à Shary Boyle... ce sont tous des artistes qui m’ont marqué et qui ont fait en sorte que j’écrive deux, trois chansons. Et je pense que ça se sent sur le disque, l’espèce d’éclatement qui est dû beaucoup à ces relations que j’ai entretenues, à ces voyages que j’ai faits, à cette espèce de situation de surprise dans laquelle je me mets pour écrire. » Infos Punkt En magasin dès mardi Musique Bruno Mars à Montréal en juillet Après avoir annoncé sa tournée mondiale, qui débutera le 22 juin à Washington, la semaine dernière, Bruno Mars a dévoilé son itinéraire : il débarquera au Centre Bell le 5 juillet prochain. Ellie Goulding assurera la première partie. La date de vente des billets n’est pas encore connue. MÉTRO Musique Un nouveau Bublé au printemps Le crooner canadien Michael Bublé lancera son sixième album studio, qui s’intitulera To Be Loved, le 22 avril prochain. Le disque sortira le lendemain de la cérémonie des Juno, que Bublé animera. Un premier extrait de l’album It’s A Beautiful Day, co-écrit par le crooner, doit paraître ce lundi. MÉTRO Crédit : Valérie Remise Après s’être intéressé à ceux qui ont quitté leur pays, Olivier Kemeld s’intéresse dans sa dernière création à ceux qui restent. En 2008, le dramaturge d’origine égyptienne est allé pour une première fois dans le pays que son père a fuit à l’âge de 6 ans. Il y a alors rencontré les très rares membres de sa famille qui ne s’étaient pas exilés lors de la Révolution de 1952. De ce périple, et à la lumière des événements du Printemps arabe et des soulèvements populaires en Égypte, est née la pièce Furieux et désespérés, qu’Olivier Kemeld met également en scène. On y retrouve l’alter ego d’Olivier, Mathieu. Avant son départ, celui-ci est enthousiaste et curieux à l’idée d’effectuer un retour aux sources. Cependant, à son arrivée, Mathieu doit affronter les nombreux obstacles qui jonchent sa route afin de rejoindre le lieu de naissance de son père. Alors qu’il est reçu comme un prince par Béatrice, la cousine de son père, la carte postale vole en éclats lorsque Nora, LA PIÈCE FURIEUX ET DÉSESPÉRÉS SERA PRÉSENTÉE AU THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI JUSQU’AU 16 MARS Télé Radio-Canada fête la 100 e des Parent L’émission Les Parent diffusera ce lundi son 100 e épisode, réalisé par Martin Talbot. En cinq ans, cette série de Radio-Canada a attiré une moyenne de 1,1 million de téléspectateurs par semaine. Pour souligner cet événement, LP8 Média et Radio-Canada ont créé pour les fans sur le web En route vers la 100e. FURIEUX E T DÉSES PÉRÉS POUR CEUX QUI RESTENT la fille de Béatrice, et Eryan, un homme d’une autre religion, font irruption dans l’appartement. Participant tous deux au mouvement de révolte qui est en train d’embraser tout le pays, et liés par un amour impossible, ils feront plonger Mathieu tête première dans une saison en enfer, qu’on a appelé ailleurs « le printemps ». Sur un ton très personnel, mais à la fois épique et humoristique, Olivier Kemeld traite de situations graves avec un sourire en coin, à l’aide de personnages qui ont du panache. C’est à Maxim Gaudette qu’on a offert d’interpréter le rôle de Mathieu. Marie-Thérèse Fortin campe celui de la cousine de son père, Béatrice. Émilie Bibeau incarne la jeune Nora et Mani Soleymanlou, son amoureux Eryan. Denis Gravereaux personnifie un chauffeur de taxi, Pascale Montpetit la journaliste Florence, et Johanne Haberlin jouera le rôle de Nadia, une amie de Béatrice. IL EST POSSIBLE D’ACHETER DES BILLETS EN LIGNE, SUR PLACE OU AU TÉLÉPHONE LA BILLETTERIE : 514 282-3900 theatredaujourdhui.qc.ca 35 On retrouve ainsi des photos des cinq principaux comédiens, des citations tirées d’épisodes, des conversations inédites entre les membres de la famille Parent et des quiz. Les habitués de la série peuvent aussi participer à la sélection des cinq meilleures vignettes de l’histoire de l’émission, lesquelles seront mises en ligne concurremment à la diffusion du 100 e épisode. Les Parent reviendra en ondes en 2013-2014 pour une sixième saison. LA PRESSE CANADIENNE PUBLICATION SPÉCIALISÉE MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :