Métro Montréal n°2013-02-21 jeudi
Métro Montréal n°2013-02-21 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-21 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : le maire Michael Applebaum conserve l'appui de Québec.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
journalmetro.com jeudi 21 février 2013 L’ACTUALITÉ VUE PAR NOS LECTEURS Voyez toutes les photos au journalmetro.com/monscoop 32
Une tempête a beau s’être abattue sur la métropole hier, ce n’est pas un peu de neige qui arrêtera le 14 e festival Montréal en Lumière, qui démarre aujourd’hui et se prolongera jusqu’au 3 mars. Dans une programmation foisonnante, voici cinq choix qui valent le détour. 1– M – L’excentrique chanteur français foulera les planches du Métropolis deux soirées pour offrir r le spectacle d’ouverture e du festival. On se doute, à la lumière de son dansant dernier opus Îl, qu’on aura droit à un concert haut en couleur. ur. Et la cerise sur le gâteau : la première partie sera assurée ce soir par le duo français Brigitte et demain par Marie-Pierre re Arthur. Que demander de plus ? Montréal vire Maroon Critique. « On a donné une tonne de concerts, mais l’énergie dans cette salle est tout simplement in-cro-ya-ble ! On gèle peut-être dehors, mais putain qu’il fait chaud ici ! » s’est exclamé Adam Levine en plein milieu de concert. Effectivement, Montréal a réservé un accueil royal aux Maroon 5. C’est pas pour dire, mais le chanteur a même filmé la foule pendant la prestation pour se souvenir à quel point elle lui a donné de l’amour. NATALIA WYSOCKA natalia.wysocka@journalmetro.com Les Maroon 5 ont débarqué sur une scène enM, avec 5 écrans, et n’ont certainement pas lésiné sur les effets spéciaux. Tout au long du spectacle, somme toute assez concis (une heure et demie de chansons), les changements d’ambiance ont été nombreux. Chose qui 2Dumas Cinq concerts à voir à Montréal en Lumière Qui dit festival, dit souvent spectacles gratuits... et extérieurs. Et même si l’hiver bat son plein, l’énergique Dumas va certainement faire grimper le mercure de quelques degrés sur l’Esplanade de la Place des Arts ce soir, où il présentera les pièces de son récent disque L’heure et l’endroit. Le chanteur ne devrait pas avoir trop de mal à faire bouger la foule ! La force du nombre 17 569 Le nombre de spectateurs qui sont allés applaudir Adam Levine et ses compagnons de Maroon 5 hier soir au Centre Bell. correspondait parfaitement à l’image du groupe de Los Angeles, dont le répertoire est tantôt pop romantique, tantôt rock funky. Parfois colorées et entraînantes, parfois plus graves et sombres, les projections ont donné le ton et enveloppé les plus grands succès de la formation. Boules disco qui descendent du plafond pour Makes Me Wonder, inondation de lasers verts pendant Lucky Strike, baies vitrées laissant entrevoir une ville sous la pluie durant Sunday Morning, feux d’artifice explosant au cours de la ballade Wipe Your Eyes, spilt screen de teintes pastel colorant If I Never See Your Face Again. Un tube durant lequel tous les membres apparaissaient dans un éclairage différent sur l’écran. Rose, violet, turquoise, jaune... et noir et blanc pour Adam. Le solo de guitare que le tatoué frontman a livré durant la chanson a d’ailleurs fait hurler de joie ses admirateurs. JESSICA ÉMOND-FERRAT ET NATALIA WYSOCKA 3Karim Ouellet Il était l’an dernier en première partie de Stromae, mais samedi à L’Astral, ce sera lui, la vedette. Et c’est tant mieux, parce qu’on n’a pas oublié l’énergie et le magnétisme de Karim Ouellet quand il se trouve sur une scène. Qui plus est, c’est à la rentrée montréalaise de son acclamé nouvel album Fox que le jeune artiste nous convie. Ceux qui ne le connaissent pas encore risquent d’être conquis. « Ils nous avaient prévenus ! Plein de gens nous ont dit : ‘‘Vous allez au Canada ? Préparez-vous à vivre quelque chose de complètement FOU ! » Et ils avaient raison, car ça fait à peu près cinq minutes qu’on est sur scène et déjà, je suis complètement transporté ! » a-t-il lancé. Après avoir présenté un titre plus récent (Love Somebody), mixé un échantillon de Skrillex et servi le hit This Love (entre autres choses), les Maroon cinq sont revenus pour un rappel fait de coups de cœur, tel Stereo Hearts, qui a effectivement été chantée en stéréo avec tous les spectateurs, oh, oh, oh, ou un autre grand succès de la bande, She Will Be Loved, également entonnée par tout le monde, oh, oh, oh. « Vous êtes le meilleur public de cette tournée ! » a réitéré Levine avant de nous quitter sur un quoi ? Un Moves Like Jagger bien sûr, chanson durant laquelle il avait davantage les « moves like Ronnie Wood », voire, like Keith Richards, mais qui s’est achevée dans une sublime pluie de confettis sur fond de drapeau britannique qui s’est mué vite fait en drapeau américain. « Quelle soirée incroyable ! s’est exclamé Levine. Merci ! Merci tellement ! » 4The Zombies Durant Montréal en Lumière, les nostalgiques du vieux rock n’auront certainement pas de meilleure option que celle-ci : aller voir les Zombies, en chair et en os, au Métropolis, jeudi prochain. Il faudra y courir pour entonner She’s Not There ou chanter les psychédéliques paroles de Time of the Season et se demander : « C’est quoi ton nom ? C’est qui ton papa ? » (« What’s your name ? Who’s your daddy ? ») Un événement flower power. Authentique. 5Thus:Owls 33 Ce duo d’amoureux amoureux de la musique propose un univers enveloppant, une ambiance mystérieuse et un son joliment raffiné. Composé de la chanteuse suédoise Erika Angell et du guitariste montréalais Simon Angell, Thus:Owls mêle les influences pour créer des atmosphères tantôt pesantes, tantôt aériennes. À voir ou à découvrir au Centre PHI demain. Adam Levine s’est donné hier soir à Montréal durant un concert qui a comblé ses admirateurs./YVES PROVENCHER/MÉTRO 3CULTURE Cirque Cirkopolis à Montréal Après avoir été présentée en Europe, Cirkopolis, la neuvième création du Cirque Éloize, s’arrêtera à Montréal pour la toute première fois. Mis en scène par Dave St-Pierre et Jeannot Painchaud, le spectacle sera présenté du 13 au 24 novembre au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Dans cette nouvelle production qui conjugue arts du cirque, théâtre et danse, 12 acrobates et artistes multidisciplinaires tentent de briser les règles imposées par la ville-usine dans laquelle ils évoluent : Cirkopolis. Les billets seront mis en vente demain à midi. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :