Métro Montréal n°2013-02-21 jeudi
Métro Montréal n°2013-02-21 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-21 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : le maire Michael Applebaum conserve l'appui de Québec.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
journalmetro.com jeudi 21 février 2013 Jean Doré a refusé une enveloppe brune L’ancien maire Jean Doré a confié hier que des individus avaient tenté de l’acheter dans les années 1980./ARCHIVES MÉTRO BRISEZ votre routine... Montréal. Deux semaines avant l’élection de 1986, Jean Doré aurait reçu une enveloppe remplie d’argent. L’ancien maire de Montréal, qui a été au pouvoir de 1986 à 1994, a indiqué, en entrevue au 98,5 FM, avoir refusé l’argent. C’est pendant une assemblée publique qu’un homme à 5220 MÉTROPOLITAIN EST, MONTRÉAL 514 593-1169 Ouvert du Lundi au Mercredi de 10h à 21h, Jeudi au Samedi de 10h à 24h, Dimanche de 10h à 22h l’accent italien, que M. Doré n’a pu identifier hier, aurait voulu lui remettre une enveloppe contenant « plusieurs bruns ». L’homme aurait dit au futur maire : « Nous avons pensé vous donner un coup de main pour les cadeaux de Noël des enfants. » Le politicien a compris qu’on voulait l’acheter et a refusé l’enveloppe. D’autres personnes présentes à l’assemblée auraient par la suite demandé au messager si M. Doré avait accepté. Un monstre « Je ne me verrais pas me présenter, me faire élire et passer les trois quarts de mon temps à gérer cette structure qui ne donne rien. Les défusions ont créé un monstre qui ralentit Montréal. » Jean Doré, au sujet de la possibilité de le revoir à la mairie de Montréal et de la nouvelle structure de gouvernance de la métropole « Il leur a répondu : « Il ne marche pas », s’est rappelé Jean Doré. Et les gens avaient dit : « Ah ! ça va être compliqué avec eux. » » Pour Jean Doré, cette anecdote est révélatrice d’une réalité qui existe à Montréal depuis des décennies et qui a été exposée au grand jour devant la Commission Charbonneau. L’ancien maire estime toutefois que, pendant ses huit années au pouvoir, il a fait ce qu’il devait pour ne pas se « faire organiser » et pour s’assurer que les citoyens de Montréal ne paient pas plus cher pour leurs services. Jean Doré s’est par ailleurs prononcé sur les perquisitions de l’UPAC, menées mardi à l’hôtel de ville de Montréal. Il a dit craindre que l’Unité permanente anti-corruption ne soit arrivée trop spertinents n’aient été passés à la déchiqueteuse. « Ç’a trop tardé, a déclaré M. Doré à l’animateur Benoît Dutrisac. Si la Commission Charbonneau avait été créée avant, on aurait eu plus de chances de ramasser des documents pertinents. » Jean Doré a aussi déploré Los Angeles Une Canadienne trouvée morte dans un réservoir En Californie, la police a confirmé que le corps retrouvé coincé dans un réservoir d’eau sur le toit d’un hôtel de Los Angeles était bien celui d’une touriste canadienne qui était portée disparue. Les enquêteurs ont déterminé que le corps, trouvé mardi matin à l’hôtel Cecil, était celui d’Elisa Lam, âgée de 21 ans. Un préposé à l’entretien avait fait la macabre découverte après que des clients se furent plaints de la faible pression d’eau. AP 50% Étudiants Mardi Âge d’or Mercredi Gratuit Anniversaire 6 pers. et + Le plus grand buffet indien en Amérique du nord CUISINE INDIENNE 1481 RENÉ-LÉVESQUE O. MONTRÉAL 514 934-0655 www.buffetmaharaja.com 18 « l’aveuglement volontaire » de l’ancien maire Gérald Tremblay, tout en précisant qu’il ne croyait pas que M. Tremblay se soit mis de l’argent dans les poches grâce au système de collusion et de corruption mis en place à Montréal. Le 39 e maire de Montréal a déclaré qu’il espérait que les personnes coupables de collusion et de corruption soient punies et qu’un renouveau souffle rapidement sur la métropole. « Montréal est une ville qui a beaucoup de choses qui jouent en sa faveur, mais on a une administration qui n’est pas à la hauteur, a affirmé Jean Doré. C’est d’une tristesse. Il faut que ça change. J’espère qu’à la prochaine élection, on aura de nouveaux candidats – et je ne parle pas de Denis Coderre – qui seront à la hauteur et qui pourront redonner confiance aux Montréalais. » Selon M. Doré, Denis Coderre, qu’il qualifie de « spécialiste de l’auto-promotion » qui n’a pas profité de son entrevue de 15 minutes à Tout le monde en parle pour parler de Montréal, n’est pas le genre de politicien dont Montréal a besoin. MÉTRO Les enquêteurs tentent toujours de déterminer ce qui s’est produit à l’hôtel Cecil, à Los Angeles./NICK UT/AP Gratuit Repas enfants Dimanche Danseuse de baladi Vendredi et samedi
OBTENEZ-LE AVEC INTERNET SANS FIL LE PLUS RAPIDE AU PAYS – LA DE ROGERS *. APPELEZ au 1-888-ROGERS1 | CONSULTEZ rogers.com/avantagefleximax | VISITEZ le magasin Rogers le plus près L’offre est d’une durée limitée et peut être modifiée sans préavis. *Selon des tests comparant les vitesses de téléchargement du réseau LTE de Rogers à celles des réseaux LTE de Bell et de Telus, dans la zone de couverture du réseau LTE de Rogers. Nécessite un appareil et une carte SIM LTE ainsi qu’un forfait compatible avec la LTE. La vitesse réelle peut varier selon l’appareil, la topographie, les conditions environnementales, la congestion du réseau et d’autres facteurs. Le réseau LTE de Rogers est offert dans plusieurs villes canadiennes. Consultez rogers.com/laLTE pour obtenir des renseignements sur les zones de couverture. 1 Pour changer de forfait sans frais, un client ayant acheté un appareil à prix réduit en fonction des critères d’admissibilité de son forfait doit opter pour un forfait associé aux mêmes critères d’admissibilité. 2 Les clients avec une entente FLEXIbalance doivent payer le solde de leur FLEXIbalance, qui correspond à la somme des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et des frais de récupération des économies additionnelles réalisées sur l’appareil. Les clients sans entente FLEXIbalance doivent appeler Rogers ou se rendre à un magasin Rogers pour connaître leur solde. Des frais d’administration de 35 $ pour le rehaussement d’équipement s’appliqueront également. 3 Des frais mensuels de 7,99 $ s’appliquent (sauf s’ils sont inclus dans certains forfaits de protection de l’appareil). Les services ne seront fournis que pour l’appareil sans fil associé au numéro de téléphone correspondant à l’abonnement. Certaines exceptions s’appliquent (formation sur l’équipement ou les logiciels, réparation ou remplacement de produit, etc.). Consultez rogers.com/modalites pour obtenir de plus amples renseignements. 4 Des frais de service mensuels (qui varient en fonction de l’appareil et du forfait sélectionnés) s’appliquent. Des frais de remplacement de service (qui varient en fonction de l’appareil) s’appliquent aux réclamations. Peut être assujetti à d’autres conditions. Consultez rogers.com/protection ou la brochure en magasin pour obtenir de plus amples renseignements. Consultez rogers.com/localisateur pour obtenir de plus amples renseignements sur le Localisateur de téléphone. 2013 Rogers Communications



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :