Métro Montréal n°2013-02-18 lundi
Métro Montréal n°2013-02-18 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-18 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : John Baird fait la leçon aux États-Unis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
S&P/TSX 12 686,63 TSX Crois 1 185,65 Nasdaq 3 192,03 S&P 500 1 519,79 -0,28% -0,84% -0,19% -0,07% Hydro-Québec et Desjardins veulent un centre de données commun HUGO. JONCAS @TC.TC Hydro-Québec et le Mouvement Desjardins pensent ouvrir un centre de traitement informatique commun dans le Centre-du- Québec, a appris LesAffaires.com. La société d’État et la coopérative financière doivent toutes deux mettre leurs infrastructures de stockage de données à jour. « On participe avec Hydro-Québec à un processus d’appel d’offres pour voir si un tel projet conjoint pourrait être bénéfique, s’il y a des avantages pour l’un et l’autre », explique André Chapleau, porte-parole de Desjardins. Les deux organisations planchent sur l’appel d’offres ; la date de son lancement n’est pas encore connue. « Hydro-Québec regarde en ce moment la localisation d’un centre de traitement de données qui pourrait être dans la région du Centre-du- Québec, dit le porte-parole Louis- Olivier Batty. Ce projet est en analyse conjointement avec Desjardins. » En obtenant les réponses à l’appel d’offres, les deux partenaires sauront s’ils ont avantage à procéder conjointement ou non. Le plus important distributeur alimentaire du Québec, Colabor, a reçu un important appui financier de la Caisse de dépôt et placement pour mettre la main sur le grossiste T. Lauzon. Colabor versera environ 15 M$ pour Lauzon, qui se spécialise dans la distribution de viande, de volaille, de poisson, de charcuteries et de produits d’épicerie. Lauzon approvisionne principalement les hôtels et les restaurants au Québec et en Ontario. Son usine de transformation, située à Montréal, vient tout juste d’être rénovée. Dans un communiqué, le président et chef de la direction de Colabor, Claude Gariépy, a déclaré que l’acquisition allait permettre à l’entreprise d’accroître sa présence en Ontario, tout en jouant un rôle complémentaire aux activités de sa division Viandes Décarie. À la coopérative financière, André Chapleau parle « d’un horizon 2015- 2016 » pour la construction d’un éventuel centre de données conjoint. Les partenaires refusent d’en dire plus sur le type de données qu’ils comptent y héberger et l’emplacement précis du futur équipement, pour des raisons de sécurité. « L’emplacement des centrales est tenu secret », indique le porte-parole de Desjardins. Mise à niveau Selon une source consultée par Les- Affaires.com, les espaces alloués aux deux organisations dans le bâtiment seraient distincts. Desjardins voudrait y installer un centre de relève. La coopérative financière exploite de telles installations à Toronto, mais elles sont utilisées à plein rendement, selon nos renseignements. Quant au centre de données d’Hydro- Québec au Complexe Desjardins, dans le centre-ville de Montréal, il ne serait plus aux normes. En 2011, Hydro-Québec avait lancé un appel de candidatures pour concevoir et livrer un programme de mise à niveau des services de stockage et de traitement de l’information numérique à la société d’État, en misant sur l’infonuagique. « Plusieurs centres de traitement La Caisse aide Colabor à acheter un grossiste québécois Réduire l’endettement et financer d’autres projets L’entreprise de Boucherville, sur la Rive-Sud de Montréal, émettra 3,97 millions d’actions à 7,55 $ chacune, ce qui lui permettra de recueillir quelque 30 M$. La Caisse de dépôt et la Financière Banque Nationale (FBN) en achèteront chacune la moitié. La FBN revendra son bloc à des petits investisseurs. Les 30 M$ récoltés serviront à payer l’acquisition de T. Lauzon, à réduire l’endettement de l’entreprise et à financer d’autres projets de celle-ci. À la fin de septembre, la dette totale de Colabor frisait 189 M$. Normand Provost, premier viceprésident aux placements privés à la Caisse, a indiqué qu’en investissant dans Colabor, l’institution « participe à la croissance d’une entreprise québécoise importante au sein de son industrie ». LA PRESSE CANADIENNE Le centre de données d’Hydro-Québec au Complexe Desjardins, dans le centre-ville de Montréal, ne serait plus aux normes. informatique exploités par les divisions et les groupes d’Hydro-Québec requerront des investissements majeurs afin de soutenir la demande sans cesse croissante des technologies de l’information, mentionne le document. Hydro-Québec désire profiter de ce programme pour actualiser sa stratégie de centres de traitement […] » La société d’État précise également que l’équipement devra se trouver loin du gros de ses installations de stockage d’information actuelles, et qu’elle tentera de le partager avec au moins un autre utilisateur. « Ce programme […] inclut également une stratégie de colocalisation– hébergement à un nouvel endroit, hors du centre-ville de Montréal et à au moins 60 km de son centre de traitement situé au Complexe Desjardins, ainsi que la consolidation de certains autres centres de traitement », mentionne le document. Le chiffre du jour 195 L’astéroïde géant de 135 000 tonnes qui a frôlé la Terre vendredi après-midi valait 195 milliards de dollars américains selon Deep Space Industries, qui s’intéresse au potentiel de ces gros cailloux. UN DOLLAR CANADIEN 0,993 $US 0,743 € Rogers perd son patron Le président et chef de la direction de Rogers Communications, Nadir Mohamed, prendra sa retraite en janvier prochain. M. Mohameds’était joint à Rogers en août 2000 et avait été nommé président et chef de l’exploitation de la division de la téléphonie mobile en 2005. UNE ONCE D’OR 1 607 $US Airbus renonce à la pile au lithium L’avionneur européen Airbus a opté pour la prudence et renoncé aux piles au lithium pour son futur long-courrier A350, faute de certitude sur la sécurité entourant cette technologie après les graves incidents qui ont cloué au sol les 787 de son rival américain Boeing. LE BARIL DE PÉTROLE 96,08 $US Hydro-Québec et Desjardins doivent toutes deux mettre leurs infrastructures de stockage de données à jour. PHOTO : ARCHIVES MÉTRO L’EXPRESS ÉCONOMIQUE 08 Postes Canada et la livraison du courrier Le courrier continuera d’être livré par Postes Canada cinq jours par semaine, malgré un reportage suggérant le contraire, dit la société de la Couronne. Elle examine des méthodes pour réduire ses coûts, car l’industrie de la livraison du courrier décroît.
Bachand a financé le PQ jusqu’en 2003 Le député libéral d’Outremont et ex-péquiste Raymond Bachand n’a contribué que tardivement à la caisse de son parti actuel./ARCHIVES MÉTRO Politique. Le flirt entretenu par le candidat au leadership libéral Raymond Bachand avec le Parti québécois (PQ) semble avoir duré plus longtemps qu’il veut bien l’admettre, si on se fie à ses contributions versées aux partis politiques. C’est ce qu’indiquent les renseignements colligés sur les donateurs aux partis politiques par le Directeur général des élections (DGE) pour la période allant de 2000 à 2013. Quand on regarde où il a versé son argent, M. Bachand semble avoir été plus proche du PQ que du PLQ, au moins jusqu’en 2003. Cette année-là, tandis que les libéraux de Jean Charest prenaient le pouvoir à Québec, c’est la caisse électorale du PQ que M. Bachand a choisi d’appuyer, à hauteur de 700 $. Il avait fait de même en 2000 et en 2002. Soucieux de rassurer les militants sur son allégeance 09 Changement de cap 2005 Il faut attendre 2005, l’année de son élection comme député libéral d’Outremont, pour que M. Bachand se décide à contribuer au financement du PLQ et à prendre sa carte de membre, à 58 ans. À partir de cette année-là, il n’a plus versé d’argent au PQ. au Canada, M. Bachand aime bien situer sa proximité avec le PQ dans un passé lointain, à l’époque où il faisait partie de l’équipe qui élaborait la stratégie référendaire de mai 1980 autour du premier ministre René Lévesque. Dans les rangs libéraux, le passé péquiste de M. Bachand a toujours paru suspect aux yeux de certains, dont son rival à la chefferie du PLQ Pierre Moreau, qui n’hésite pas à semer le doute sur les convictions fédéralistes de celui qui a été membre du PQ pendant plusieurs années. Le fait qu’André Sormany soit un des principaux conseillers de M. Ba chand n’a pas aidé sa cause. M. Sormany a été un des principaux stratèges des gouvernements péquistes antérieurs. LA PRESSE CANADIENNE LG Optimus G Samsung Galaxy axy S III MC 16Go Nokia Lumia 920 ÉTAIT ÉTAIT ÉTAIT MAINTENANT MAINTENANT MAINTENANT NANT 99$ 2 24 99$ 1 49 49 3 99$ 24 99$0 $ ABONNEMENT MENSUEL 649 99$ MONTRÉAL PLAZA ALEXIS-NIHON 514.865.9949 1500, Atwater, #Gk-05 PLACE BOURASSA 6000, boul. Henri-Bourassa E. 514.324.3180 9012, boul. l’Acadie 514.387.9999 1, De Castelnau E., #101 514.262.6666 Chute de prix sur les appareils les plus populaires MAGASINS ASINS PARTICIPANTS ANTS 6476a, Jean-Talon E. 514.257.8826 2360, Notre-Dame O., #102 514.983.1666 WESTMOUNT 1201, ave. Greene 514.933.8000 SAINT-LAURENT 2100, boul. Marcel-Laurin 514.856.1884 959, boul. Décarie 514-419-6622 4 99$0 $ 3 ÉCONOMISEZ 649 99$ ABONNEMENT ÉCONOMISEZ 649 99$ ABONNEMENT ÉCONOMISEZ 599 99$ MENSUEL MENSUEL Après rabais de 24.99$ avec entente 649 99$ Après rabais de 99.99$ avec entente FLEXIbalance de trois ans. FLEXIbalance de trois ans. 599 99$ Après rabais de 49.99$ avec entente FLEXIbalance de trois ans. POINTE-CLAIRE 950, boul. St. Jean, #5 514.426.9999 426 VA UDREUIL-DORION 64, boul. Harwood, #101 450.424.7082 POINTE-AUX-TREMBLES CARREFOUR DE LAPOINTE 12675, Sherbrooke Est 514.642.6334 BROSSARD (DIX30) 7230 0, boul. du Quartier, #10 450.6 676.0032 LONGUEUIL 1490, ch. Chambly, #101 450.442.1566 DELSON 28d, Marie-Victorin 450.444.2100 LAVAL CENTRE LA VAL 1600, boul. Le Corbusier 450.978.1081 0 $ VISITEZ le magasin Planète Mobile le plus près de chez vous 1807, boul. St-Martin ouest 450.682.2640 2640 1273, boul. Curé-Labelle 450.680.1234 TERREBONNE 1270, boul. Moody 450.964.1964 ROSEMÈRE 135, boul. Curé-Labelle 450.419.7630 Disponibles dans les magasins Planète Mobile seulement. Des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et (ou) des frais d’annulation de service (le cas échéant) s’appliquent conformément à votre entente de service. Le solde de votre FLEXIbalance correspond à la somme des frais de récupération des économies réalisées sur l’appareil et des frais de récupération des économies additionnelles réalisées sur l’appareil. Des frais uniques de mise en service allant jusqu’à 35 $ peuvent s’appliquer. 1. Après prime de mise en service de 25$ sur le LG Optimus G 2600 (prix régulier : 24,99 $ avec certains abonnement de 3 ans). La prime de mise en service s’applique sous forme de crédit porté à la deuxième facture du client. S’applique uniquement aux nouvelles mises en service. L’offre prend fin le 25/02/2013. Dans le cadre d’un nouvel abonnement de trois ans à tout forfait Appels et Internet assorti de frais de service mensuels combinés d’au moins 50 $. 2. Après rabais instantané de 24,99 $ et prime de mise en service de 25 $ sur le Samsung Galaxy S III MC 16 Go (prix régulier : 49,99 $ avec certains abonnement de 3 ans). La prime de mise en service s’applique sous forme de crédit porté à la deuxième facture du client. S’applique uniquement aux nouvelles mises en service. L’offre prend fin le 19/02/2013. Dans le cadre d’un nouvel abonnement de trois ans à tout forfait Appels et Internet assorti de frais de service mensuels combinés d’au moins 50 $. 3. Après rabais instantané de 24,99 $ et prime de mise en service de 25$ sur le Nokia Lumia 920 (prix régulier : 49,99 $ avec certains abonnement de 3 ans). La prime de mise en service s’applique sous forme de crédit porté à la deuxième facture du client. S’applique uniquement aux nouvelles mises en service. L’offre prend fin le 25/02/2013. Dans le cadre d’un nouvel abonnement de trois ans à tout forfait Appels et Internet assorti de frais de service mensuels combinés d’au moins 50 $. MC Rogers et les noms et logos associés sont des marques de commerce, ou utilisées sous licence, de Rogers Communications inc. ou d’une société de son groupe. 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :