Métro Montréal n°2013-02-13 mercredi
Métro Montréal n°2013-02-13 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-02-13 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Les États-Unis sont plus forts selon Obama.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
+ITECH XBox Red Bull Crashed Ice dans le salon Envie de sensations fortes ? Le jeu Red Bull Crashed Ice Kinect, disponible sur XBox, pourrait assouvir cette envie. Développé en partenariat ce jeu basé sur le mouvement permet aux joueurs de s’affronter sur la scène internationale des sports sages urbains transformés en pistes glacées parsemées d’obstacles. La compétition virtuelle se déroule comme le vrai Red Bull Crashed Ice, avec des qualifications. Les joueurs s’affrontent l’un l’autre jusqu’à ce qu’un champion soit déterminé. Les 18 meilleurs joueurs qui se seront qualifiés dans pants se battront au cours de la grande finale, qui se tiendra à Québec le 16 mars prochain. MÉTRO Disponible avec 400 points Microsoft. journalmetro.com mercredi 13 février 2013 Dead Space 3 a muté… Jeux vidéo. Ce troisième opus de DeadSpace mise sur l’action plutôt que l’horreur. M. NET Denis Talbot Animateur MusiquePlus Les fondations de la série culte de Visceral Games ont été déconstruites pour donner naissance à un jeu de tir à la première personne se déroulant dans l’univers d’Isaac Clarck. Oui, vous bondirez de temps à autre, mais ne cherchez plus l’essence responsable du succès de la franchise. Elle s’est évaporée, laissant place à un shooter comme il en existe tant sur le marché. Yara Khoury, productrice du titre, affirme que « jouer à Dead Space 3… c’est comme aller voir un bon film d’horreur avec un ami ». Ce qu’elle oublie de mentionner, c’est que l’ami voit le film dans une autre salle que la nôtre ! En effet, pas question de coopé ration, entre amis, dans le salon, sur une seule console. Jouer en coop sur le même divan est impossible ! Si nous voulons nous amuser avec un copain, il faut le faire sur l’internet, chacun ayant sa copie de Dead Space VIE NUMÉRIQUE Maxime Johnson info@journalmetro.com En réseau Pas question de coopération, entre amis, dans le salon, sur une seule console. Jouer en coop sur le même divan est impossible. Si nous voulons nous amuser avec un copain, il faut le faire sur l’internet, chacun ayant sa copie de Dead Space 3. C’est ridicule… 3 ! C’est ridicule… De plus, les nombreux établis dans les vaisseaux et les bases permettent à Isaac de perfectionner ses armes à l’aide de ferraille qu’il ramasse çà et là. Cela encourage l’exploration des moindres recoins des environnements suggérés, ce qui est excellent. Par contre, Electronic Arts, dans sa grande quête de profit, vend des kits de mise à jour et différentes améliorations. Ceux-ci offrent, sans effort, d’avancer plus rapidement dans le jeu, en faisant l’acquisition des pièces qui nous manquent. Ainsi, nous gonflons notre arsenal. Cette pratique me répugne. Elle vient tuer le plaisir de jouer et, du même coup, le goût d’aller plus loin dans l’histoire. Pourquoi me forcer quand je peux tout acheter ? Il me semble que, pour 60 $, Microsoft a récemment mis à jour sa suite bureautique Office. Si les changements apportés aux logiciels de la suite sont quand même assez mineurs, l’approche préconisée avec Office 2013, elle, est complètement différente. Pour le meilleur, et pour le pire. Word, Excel, PowerPoint et les autres logiciels d’Office 2013 ont tous été améliorés de certaines façons par rapport à leur équivalent de 2010. Word gère par exemple mieux les fichiers.PDF et PowerPoint propose un nouveau mode qui permet de lire ses notes pendant une présentation. Les logiciels de la suite offrent aussi une interface améliorée pour les écrans tactiles et une meilleure intégration avec les services en ligne de Microsoft. Les plus grandes nouveautés d’Office concernent toutefois sa mise en marché. Bien sûr, il est toujours possible d’acheter Office d’une façon traditionnelle, où on paye une seule fois pour une suite (de 140 $ à 520 $), et où la clé d’activation est bonne pour la vie (pour un PC à la fois seulement par contre, alors qu’Office 2010 pouvait être installé sur trois appareils). Microsoft propose toutefois maintenant Office 365 Famille Premium, une édition qui offre notamment tous les logiciels de la suite Office Professionnel, 20 Go d’espace en ligne sur SkyDrive et 60 minutes d’appels Skype par mois, pour 100 $ par année, avec la possibilité d’installer les logiciels sur cinq ordinateurs Mac ou PC. Le meilleur Les avantages d’Office 365 sont évidents. La suite par Electronic Arts, dans sa grande quête de profit, vend des kits de mise à jour et différentes améliorations. Ceux-ci offrent, sans effort, d’avancer plus rapidement dans le jeu, en faisant l’acquisition des pièces qui nous manquent. Ainsi, nous gonflons notre arsenal./MONTAGE PHOTO : DENIS TALBOT le consommateur ne devrait pas avoir à repayer pour bénéficier pleinement de son aventure. Je déteste cette impression qu’EA a constamment la main sur mon portefeuille. Office réinventé Office 365 Famille Premium Microsoft propose maintenant Office 365 Famille Premium, une édition qui offre tous les logiciels de la suite Office Professionnel. sur SkyDrive ; par mois, pour 100 $ par année ; les logiciels sur cinq ordinateurs Mac ou PC. abonnement démocratise notamment l’excellent Outlook, qui devient finalement abordable pour un usage familial. En offrant la possibilité d’installer Office sur 5 ordinateurs, Mac ou PC, Microsoft adapte aussi son logiciel à la réalité actuelle de bien des familles. Microsoft promet aussi un accès privilégié aux futures mises à jour d’Office, ce qui pourrait s’avérer intéressant. Notons qu’une autre édition, la version universitaire d’Office 365, qui permet à un étudiant de profiter de la suite pendant 4 ans pour 80 $ seulement, devrait pour sa part être un incontournable pour tous ceux qui sont aux études. Dead Space 3 vise clairement un public plus large. Clarke est devenu un soldat pur et dur. Certains diront qu’après avoir traversé deux opus, l’ingénieur s’est aguerri. Peut-être, mais avec Le pire J’aurais pu être complètement emballé par Office 365. Après tout, la nouvelle façon de payer sera forcément une amélioration pour certains utilisateurs. Malheureusement, pour encourager les gens à passer de la licence perpétuelle au modèle par abonnement, Microsoft a volontairement diminué la valeur de la version régulière d’Office, en permettant d’installer la suite sur un seul PC, plutôt que trois comme 22 ses maladresses de tronche, a disparu également ce qui constituait l’âme de la série. Dead Space 3 a muté en shooter : dommage ! Ce n’est pas un mauvais jeu, mais ce n’est plus Dead Space… Office 365 Famille Premium permet d’installer Word, PowerPoint, Outlook, OneNote, Publisher et Access sur cinq ordinateurs Mac ou PC au maximum pour 99,99 $ par année./COLLABORATION SPÉCIALE auparavant. Le nouveau modèle d’affaires d’Office 365 est intéressant. Il est dommage que Microsoft ait cru nécessaire de réduire l’ancien pour nous en convaincre. Infos OneNote, Publisher et Access sur jusqu’à cinq ordinateurs pour 99,99 $ par année.
« Un bel avenir grâce à l’école » Entrevue. Cette semaine sont célébrées les Journées québécoises de la persévérance scolaire. JESSICA DOSTIE jessica.dostie@journalmetro.com Métro a rencontré pour l’occasion Kofi Sonokpon, expert aéronautique international détenteur d’un MBA en Aviation internationale de l’Université Concordia. M Sonopkon est considéré comme un acteur clé de la lutte contre le décrochage. Conférencier depuis 2010 dans les écoles, où il a rencontré des milliers de jeunes, il participe actuellement à la tournée Trouve ta place, du Réseau réussite Montréal. Voici son point de vue sur la question. Vous avez été sélectionné comme Modèle national de persévérance et d’accomplissement par le gouvernement du Québec en 2012. Quel est le principal message que vous voulez faire passer ? Il est important de croire en son avenir. Il est important de se concentrer sur ses études et de bien travailler à l’école. C’est une chose que j’ai comprise très tôt dans la vie, car l’éducation constituait pour moi la seule porte de sortie de la pauvreté. Je n’ai pas appris cela tout seul, mais bien grâce à ma mère, qui m’a prodigué ce conseil alors qu’elle-même n’a pas été à l’école. Elle m’a dit : « Mon fils, tu as un bel avenir devant toi à condition que tu travailles à l’école. » Je veux donc partager son message. Chaque année, près de deux millions de jeunes Canadiens et d’Américains quittent le secondaire sans avoir obtenu leur diplôme, dites-vous. Vous qualifiez cette situation de « tsunami caché ». À quoi est-elle attribuable ? Plusieurs facteurs sont en jeu. Ce qui revient souvent dans les Kofi Sonokpon en pleine conférence dans une école secondaire./COLLABORATION SPÉCIALE études, ce sont les difficultés d’apprentissage, les conditions de vie difficiles, la pauvreté. Et pour vous, aucune excuse ne peut justifier le décrochage… C’est vrai. Je suis né au Togo, en Afrique de l’Ouest, dans une famille nombreuse de 15 enfants. Mes parents n’étaient pas riches et, à l’école, j’ai très vite éprouvé des difficultés d’apprentissage. J’avais neuf ans quand j’ai réussi à maîtriser la lecture et les mathématiques comme il le fallait. Puis, mon père est décédé quand j’avais 12 ans et ma mère nous a élevés en tant que monoparentale jusqu’à mes 21 ans, quand elle est elle-même décédée. Je me suis alors retrouvé plus ou moins sans ressources. Heureusement, mon oncle et ma tante m’ont recueilli et se sont très bien occupés de moi, mais pour moi, il a toujours été clair qu’il fallait que je m’en Déterminé « Aucune excuse ne peut justifier le décrochage scolaire. » Kofi Sonokpon Auteur, conférencier et expert aéronautique international sorte, que je ne pouvais pas rester avec eux toujours. Même quand je suis arrivé au Canada pour faire ma maîtrise en administration des affaires à Concordia, en octobre 1999, dans les faits, je ne pouvais même pas me payer mes études. Après moins d’un mois, il ne me restait que 1000 $ en poche pour survivre pendant 13 mois, et je m’étais fixé un budget de 10 $ par semaine. Pour moi, les études étaient la seule porte de sortie. Pourtant, quelles que soient les raisons que j’aurais pu avoir pour abandonner, Courtage immobilier résidentiel formation maintenant obligatoire AEC de courte durée l De jour ou de soir l Début : 8 avril Établissement d’enseignement accrédité par l’OACIQ j’ai tenu bon et j’ai continué. Aujourd’hui, je suis très fier d’avoir persévéré. Cette histoire, vous la racontez dans un livre, Le vol imPOSSIBLE (2 e édition, Éditions Temeris), dont 20% des recettes sont versées à des organisations à but non lucratif dont la mission est de promouvoir l’éducation, de prévenir le décrochage scolaire et d’encourager le raccrochage. Que faut-il encore faire pour que les jeunes, et particulièrement les garçons, restent sur les bancs de l’école ? D’abord et avant tout, il faut valoriser l’éducation et en faire l’affaire de toute la population. Il faut que, dans nos conversations, on puisse partager avec les jeunes les opportunités qu’on aurait pu rater si on n’avait pas fini nos études. Ensuite, il faut que les gens s’impliquent comme volontaires pour soutenir les Arts Du théâtre pour les ados 23 Depuis près de 20 ans, la Rencontre Théâtre Ados propose des projets structurants visant la persévérance scolaire. Un des projets de cette année, L’échappée belle, lancé en octobre à l’école secondaire Saint-Maxime, à Laval, vise, à la faveur de la conception d’une œuvre théâtrale, à contribuer à développer l’estime personnelle, la confiance en soi et le respect de l’autre. La pièce sera présentée ce printemps. J. D. Moins de décrocheurs ? 70,8% Les données officielles les plus récentes sur la diplomation, fraîchement publiées par le ministère de l’Éducation, laissent entrevoir une amélioration de la situation. Alors qu’en 2010, le taux de diplomation avant l’âge de 20 ans pour la région montréalaise était de 67,8%, en 2011, ce taux atteignait 70,8%. organismes œuvrant en ce sens. À Montréal, plusieurs actions sont d’ailleurs menées. Il faut aussi que les gens qui ont persévéré racontent leur histoire. Ces récits peuvent toucher un jeune, changer sa vie et lui permettre de comprendre l’importance de l’éducation. Enfin, on peut aider ces organismes à but non lucratif à récolter des fonds. Inscrivez-vous à notre séance d’information : 27 février à 18 h fc.cmaisonneuve.qc.ca 514 254-7131, poste 4800 +CARRIÈRES Formation Nouveau bac en sciences naturelles Un programme de premier cycle en sciences naturelles appliquées à l’environnement sera offert à l’UQAM dès l’automne. Seul baccalauréat francophone au Québec portant spécifiquement sur les sciences naturelles appliquées à l’environnement, ce programme traitera des défis contemporains liés aux enjeux environnementaux dans une perspective interdisciplinaire. La formation, dispensée par la faculté des sciences, sera également axée sur la pratique. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :