Métro Belgique n°4441 18 mar 2022
Métro Belgique n°4441 18 mar 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4441 de 18 mar 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : bonne fête Patrick.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 METRO WEEKEND VENDREDI 18/3/2022 metrotime.be JULIEN DORÉ EST DE RETOUR POUR DEUX DATES ÉVÉNEMENTS À FOREST NATIONAL « Je me sens connecté à la Belgique » Cela faisait près de cinq ans que Julien Doré ne s’était pas retrouvé sur scène, et l’artiste profite de chaque instant depuis le début de sa tournée il y a deux semaines. Ce week-end, il se produira deux soirs d’affilée à Forest National, pour des retrouvailles avec le public belge. Le chanteur se confie au sujet de ce retour aux affaires, vécu comme une véritable résurrection. Cela fait un peu plus de deux semaines que vous êtes entré dans ce tourbillon qu’est la tournée, comment ça se passe ? Julien Doré  : « Je vis quelque chose d’unique tous les soirs avec le public. Cela fait huit concerts que je suis sur la route et c’est exceptionnel de revenir après quatre ans d’absence, ça me touche beaucoup après tout ce que l’on a vécu. On travaille sur le spectacle depuis deux ans donc c’est une immense fierté de pouvoir le présenter. » Ph. Goledzinowski Est-ce que c’est le spectacle le plus abouti de votre carrière ? « Oui complètement ! Ce n’est pas simplement le concert qui découle de mon album sorti en 2020, ‘aimée’, le show retrace tout le chemin que j’ai parcouru depuis ‘La Nouvelle Star’, il y a déjà 15 ans de ça. On a beaucoup travaillé pour que ça soit deux heures d’intense partage avec le public et tous les soirs, je constate qu’il existe une énergie folle dans la foule ! » Pensez-vous que ces deux ans de crise sanitaire ont eu un impact sur l’attitude du public en concert ? « C’est une évidence. Cela m’a profondément marqué que certaines activités soient subitement considérées comme non-essentielles. Les gens réalisent que ce qu’ils pensaient acquis pouvait leur être enlevé demain. Pas dans 20, 30 ans à cause d’autres crises, non  : demain ! Du coup forcément, ils savourent d’autant plus et ils en profitent comme jamais ils en ont profité par le passé, ça a une saveur toute particulière. Ça vaut pour les concerts, mais pas seulement  : le cinéma, NEEDS YAU** YOUNG ACTIVE URBANS les soirées, les bars, boire un thé avec sa grand-mère. Ce sont des choses dont on profite beaucoup plus que par le passé. » Depuis le début de la tournée, vous exprimez de façon très ouverte ce que ce retour sur scène vous fait ressentir. Est-ce qu’avec le temps, vous sentez que vous êtes de moins en moins pudique par rapport à vos sentiments ? « C’est une très bonne remarque parce que je ressens que c’est complètement le cas. Par le passé, je me posais toujours la question de savoir si c’était bienvenu ou pas de me livrer de la sorte parce que j’avais peur d’en faire trop. Puis avec le temps, j’ai fini par me dire que si les gens me suivaient de la sorte, c’était parce qu’ils m’appréciaient pour la personne que j’étais. Et ma personne, c’est un gars normal qui cuisine un petit plat chez lui dans les Cévènes, entouré de ses deux chiens Simone et Jean-Michel. Du coup si j’ai envie de partager ça, ou de partager les sentiments merveilleux que le public me fait ressentir depuis le début de la tournée, je le fais ! » Vous parliez récemment de bulle créée avec le public lors des concerts. Comment fait-on pour rendre ce moment privilégié, au point de parler de bulle, quand on est face à une foule immense ? « Je dirais que tout se joue dans l’intensité du regard. Pendant un concert, je bouge dans tous les sens, je fais du piano-voix, du guitare-voix, mais ce qui compte réellement, c’est ce qui se passe dans mes yeux, parce que ça ne trompe jamais. Sur scène, ce qui est essentiel, c’est de faire comme Simone et Jean- Marc, à savoir de fonctionner à l’instinct. » Après vos deux dates à Forest National ce week-end, vous terminerez la tournée « aimée » au même endroit à la fin de l’année. C’est symbolique de finir à Bruxelles ? « Il y a encore un long chemin à parcourir avant cette date à Bruxelles, mais oui, la Belgique est un endroit qui m’est cher. Je me suis toujours senti connecté à la Belgique parce que dès le début de ma carrière musicale, j’ai été super inspiré par des groupes comme Sharko, ghinzu et Girls in Hawaii. L’accueil qui m’a été réservé ici a toujours été très chaleureux, donc je suis ravi d’être de retour. » ◀ Nous recherchons  : Un.e Sales Manager Un.e Account Manager Postule maintenant ! metromedia.be/jobs
metrotime.be 1 VENDREDI 18/3/2022 METRO WEEKEND im 11 Tips & Trends SORTIE Le Marché Sauvage sort du bois Le samedi 26 mars, aura lieu la deuxième édition du Marché Sauvage. Ce marché d’un genre nouveau prendra place dans le cadre feutré de l’Auberge Au Repos des Chasseurs, située à Watermael-Boitsfort. Vous y découvrirez de nombreux produits naturels issus de l’herboristerie, l’aromathérapie, de l’apiculture, de la gemmothérapie… Mais également des créations originales et artistiques hors du commun ! Un incroyable mélange de nature, d’art et de savoir-faire à ne pas manquer ! Ph. D.R. Entrée gratuite Infos sur le Facebook de l’événement « Marché Sauvage » DÉCO Chyl et chic Instagram/@la.maison.by.chyl FOOD Ce soir, un bon plat de riz, ça vous dit ? Un restaurant de riz, ça vous parle ? En espagnol, on dit ‘arroceria’, c’est-à-dire un restaurant spécialisé dans les plats à base de riz. C’est un concept original qui nous est proposé à Lasne. À El Cuchillo Arroceria, les plats typiques espagnols sont déclinés sous forme de tapas ou de plats à partager. On y retrouve donc des ‘arroz’préparés de différentes façons mais également d’autres mets traditionnels tels que le cochon Bellota, le poulpe, les gambas ou Chippirones à la plancha… Un délice ! Bon appétit. Arrocerìa El Cuchillo www.elcuchillo.be Rue de l’Église 4, 1380 Lasne Ph. D.R. Voici un concept store qui devrait plaire à plus d’un.e.s ! À La Maison by Chyl, vous découvrirez tout un tas d’objets originaux, éthiques et durables. En ressortant de là, une chose est sûre  : ce vase que vous avez acheté, vous ne le trouverez pas dans les salons de vos copines ! Fini la décoration que l’on retrouve de maison en maison. Optez pour l’originalité. Et si l’originalité rime avec chic et éthique, c’est encore mieux. Merci Chyl ! Instagram  : @la.maison.by.chyl Rue de Belle Vue 62 – 1000 Bruxelles a partir de 20 € Maïté Hamouchi News Director FR Thé avant le sport Ph. Thé de la Pagode DRINK Avant et après son sport Thé après le sport Ph. Thé de la Pagode Le printemps arrive et avec lui, notre envie de bouger ! Alors pour se remettre en mouvement en boostant gentiment notre corps et en l’hydratant correctement, les Thés de la Pagode ont mis au point une gamme de thé avant et après sport. Avant et pendant l’effort, la gamme Quinerji propose un thé vert bio reconnu pour lutter contre la fatigue mentale et physique. Après l’effort, le réconfort, n’est-ce pas ? Une fois votre sport terminé, dégustez un bon rooibos vert qui vous aidera à récupérer en douceur. Cette gamme est parfaite pour tout type de sport, du Pilates à la boxe, en passant par le crossfit. Alors, on s’y met ? En boutiques bio et sur www.thésdelapagode.com BELGIQUE BURKINA FASO MAR 29.03 LOTTO PARK Quel visage montrera le demi-finaliste de la COUPE D’AFRIQUE contre nos jeunes Diables ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :