Métro Belgique n°4441 18 mar 2022
Métro Belgique n°4441 18 mar 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4441 de 18 mar 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : bonne fête Patrick.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS VENDREDI 18/3/2022 metrotime.be Belga/L. Dieffembacq Les autorités ukrainiennes ont affirmé que la Russie avait détruit mercredi un théâtre dans lequel s’étaient réfugiées plus d’un millier de personnes dans la ville assiégée de Marioupol, le bilan humain restant à ce stade indéterminé. Une information démentie par le ministère russe de la Défense qui met l’explosion sur le compte du bataillon nationaliste ukrainien Azov. De son côté, une parlementaire ukrainienne a affirmé hier que près de 130 civils ukrainiens ont pu être secourus La Loterie fait un don En collaboration avec la Loterie Nationale, le secrétaire d’État Sammy Mahdi, en charge de cette dernière, a annoncé hier qu’un montant de 1,9 million  € avait été libéré pour faire face aux besoins urgents générés par la guerre en Ukraine. Ce montant a pour but de soutenir les organisations belges qui ont uni leurs forces au sein du consortium 12-12 dans leur travail d’aide d’urgence auprès des réfugiés venus d’Ukraine. de l’abri anti-aérien du théâtre de Marioupol. ÉVACUATION DES CIVILS Les autorités de la ville ukrainienne de Marioupol, assiégée par les forces russes, ont annoncé hier l’évacuation de 30.000 personnes en une semaine. Selon des informations ukrainiennes, des milliers de civils ont quitté Marioupol à bord de quelque 6.500 voitures privées au cours des deux derniers jours. La ville au bord de la mer d’Azov comptait autrefois 400.000 f)4 AFP/O. Douliery Une vidéo falsifiée Des bombardements russes « ininterrompus » à Marioupol MARIOUPOL Les autorités de la ville ukrainienne de Marioupol, assiégée par les forces russes, ont annoncé hier l’évacuation de 30.000 personnes en une semaine, ajoutant ne pas connaître encore le bilan du bombardement la veille d’un théâtre où s’abritaient des civils. Volodymyr Zelensky évoque un « Mur » contre la liberté BERLIN Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré hier que la guerre en Ukraine s’apparentait à un nouveau « Mur » en Europe contre la liberté, lors d’une allocution vidéo devant le parlement allemand. Les députés lui ont adressé une longue « standing ovation ». Au lendemain d’un discours en vidéo devant le Congrès américain, le dirigeant ukrainien s’est adressé à la chambre basse du parlement afin de renouveler son appel à une aide militaire supplémentaire de la part de l’Allemagne. Avec sa métaphore du « nouveau « Mur », Editeur  : n.v. Mass Transit Media Rue Royale 100, 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur Opérationnel  : Werner Sluys wsluys@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 225 55 55 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be M. Zelensky a choisi une formule qui parlera certainement à de nombreux Allemands. Il faisait référence au mur de Berlin, symbole de la Guerre froide, qui a séparé Berlin-Est de Berlin-Ouest pendant près de 30 ans. « Un peuple est en train d’être détruit en Europe », a averti M. Zelensky, selon lequel 108 enfants ont été tués en Ukraine depuis le début de l’offensive. Il a exhorté l’Allemagne à soutenir la candidature de l’Ukraine pour devenir membre de l’Union européenne. « Lorsque nous vous demandons d’entrer dans l’UE, ce sont aussi des Metro’s content room : Janne Vandevelde (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek, Lien Delabie AFP Ph. AFP pierres pour ce nouveau mur, si la réponse est négative. » L’offensive russe a déjà fait des centaines de morts. ◀ Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @ metromedia.be La maison-mère de Facebook, Meta, a supprimé une vidéo falsifiée dans laquelle le président ukrainien Volodymyr Zelensky appelait ses troupes à déposer les armes. Le président de l’Ukraine n’a jamais fait cette déclaration, a dit sur Twitter le directeur de la sécurité de Meta, Nathaniel Gleicher. « Nous avons rapidement examiné et supprimé cette vidéo ». Meta a informé les autres plates-formes Internet de la tromperie. habitants. Dans leur fuite, ils auraient toutefois essuyé des tirs. Par contre, les convois d’aide ne parviennent pas à atteindre la ville portuaire depuis plusieurs des jours. Selon un message de la mairie de Marioupol sur Telegram, la situation est « critique » avec des bombardements russes « ininterrompus » et des destructions « colossales ». « Selon les premières estimations, environ 80% du parc de logement de la ville a été détruit », a-t-elle ajouté. ◀ MOSCOU Le Kremlin a rejeté hier la décision de la Cour internationale de justice (CIJ), plus haut tribunal de l’Onu, qui a ordonné la veille à la Russie de suspendre immédiatement ses opérations militaires en Ukraine. « Nous ne pourrons pas tenir compte de cette décision », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en soulignant que les deux parties (la Russie et l’Ukraine) devaient être d’accord pour que la décision puisse être Marketing  : Tél. (02) 227 93 81 metromarketing @ metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites E.r.  : Olivier De Raeymaeker, Rue Royale 100, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Un système anti-missiles en Pologne AFP/A. Dennis VARSOVIE La Grande- Bretagne déploiera prochainement en Pologne son système anti-missiles à moyenne portée Sky Sabre, a annoncé hier le ministre britannique de la Défense Ben Wallace. Il s’agit d’aider la Pologne à protéger son espace aérien d’une éventuelle agression russe, dans le contexte de la guerre en Ukraine, a-t-il indiqué. Il n’a pas précisé la date ou la durée de ce déploiement. ◀ Le Kremlin refuse de mettre fin à l’offensive AFP/E. Laurent mise en œuvre. La juridiction, qui siège à La Haye, aux Pays-Bas, a été saisie par Kiev. ◀ Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be 1 VENDREDI 18/3/2022 NEWS im 3 Risque important de trafic de réfugiés STRASBOURG Le Conseil de l’Europe a alerté hier contre le risque pour les réfugiés ukrainiens fuyant l’invasion de leur pays par la Russie de tomber dans des réseaux de trafic d’êtres humains, exhortant ses États membres à les protéger « de toute urgence ». DPA/B. von Jutrczenka Le Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains du Conseil (Greta) met en garde « contre le risque » qu’ils « soient victimes de traite des êtres humains et d’exploitation », alors que « le flux de réfugiés en Europe connaît sa plus importante augmentation depuis la Seconde Guerre Mondiale », a indiqué l’organisation de défense des Droits de l’Homme. PRÈS DE TROIS MILLIONS DE RÉFUGIÉS Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février, « environ trois millions de personnes ont été contraintes de fuir l’Ukraine, pour se réfugier dans les pays voisins puis à travers l’Europe », rappelle le Greta, selon lequel « 90% d’entre eux seraient des femmes et des enfants ». En dépit du soutien « considérable » proposé par les États et la société civile en Europe, « le flux sans précédent de personnes pose d’importants problèmes logistiques à la fois pour les institutions publiques et pour les organisations humanitaires », souligne le communiqué. Les « enfants fuyant l’Ukraine sans parents », notamment, seraient ciblés par des trafiquants, « et beaucoup d’entre eux sont actuellement introuvables », s’émeuvent les experts du Greta. LE SORT DES ENFANTS INQUIÈTE Mardi dernier, la commissaire aux Affaires intérieures de l’UE, Ylva Johansson, s’était déjà inquiétée du sort de ces enfants  : « Dans ces situations, nous savons qu’il y a un risque très élevé Une hausse de jeunes Ukrainiens à scolariser attendue BRUXELLES La Fédération Wallonie-Bruxelles, compétente en matière d’enseignement, s’attend à accueillir un grand nombre de mineurs ukrainiens dans ses écoles dans les semaines à venir. « Cent trente élèves (originaires d’Ukraine) sont inscrits à ce jour (dans une école de la FWB), mais cela devrait augmenter très vite », a commenté hier la ministre de l’Education, Caroline Désir (PS), en commission du parlement de la FWB. Interrogée par plusieurs députés, Mme Désir a rappelé que la moitié des réfugiés d’Ukraine déjà arrivés chez nous étaient mineurs d’âge, et donc en âge de scolarisation. La ministre a eu hier une nouvelle réunion avec les pouvoirs organisateurs de l’enseignement, les syndicats et les autres acteurs de l’école pour évoquer La résolution condamnant l’agression de l’Ukraine approuvée BRUXELLES Les commissions des Relations extérieures et de la Défense de la Chambre ont approuvé hier une proposition de résolution qui condamne l’agression de l’Ukraine par la Russie. Le texte a reçu l’unanimité moins l’abstention du PTB. Le texte vise divers aspects de la guerre commencée le 24 février, qu’il s’agisse des sanctions contre la Russie, de l’assistance humanitaire à la population, des efforts diplomatiques en vue de créer des corridors humanitaires, de la création d’un tribunal pénal international ou encore du soutien aux initiatives bilatérales ou multilatérales en vue d’un cessezle-feu. Divers amendements AFP/S. Supinsky ont été acceptés, notamment de l’opposition. D’autres ont été rejetés, dont un amendement co-signé par Les Engagés et DéFI en vue de fournir du matériel de défense anti-aérien aux forces armées ukrainiennes. Des députés ukrainiens, entendus mercredi, en vidéoconférence avaient pourtant exprimé cette demande. ◀ cet accueil d’enfants ukrainiens en classes. « On doit se préparer à une arrivée plus massive et sur la durée », a-t-elle ajouté. Outre les besoins pédagogiques, ces enfants auront également besoin d’un soutien psychologique via les services PMS. Mme Désir a indiqué hier envisager d’embaucher des enseignants ukrainiens, également réfugiés chez nous, pour venir prêter main forte. ◀ BRUXELLES Le centre d’enregistrement des réfugiés ukrainiens ouvert lundi sur le plateau du Heysel proposera un système de prise de rendez-vous en ligne dès la semaine prochaine afin d’éviter les longues files d’attente, a indiqué l’Office des étrangers hier. En plus de ce système en ligne, « le nombre de guichets passera de 42 à 66 dans les prochains jours, si tout le matériel nécessaire est disponible », a précisé le directeur général de l’Office des étrangers, Freddy Roosemont. Cela devrait permettre d’effectuer pour les mineurs non accompagnés d’être victimes de criminels », avait-elle mis en garde au Parlement européen à Strasbourg, en France. « Des mesures urgentes doivent être prises pour renforcer la coordination aux frontières et dans les structures d’accueil », ajoute-t-elle, appelant les autorités des États concernés à prendre des mesures. ◀ AFP/T. Kienzle Des mesures pour lutter contre l’exploitation BRUXELLES Les autorités fédérales prendront des initiatives pour éviter l’exploitation de réfugiés ukrainiens, a indiqué hier le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne. Un message sera ainsi diffusé sur les réseaux sociaux les plus utilisés par ces réfugiés (Facebook, Telegram et WhatsApp) qui les met en garde contre les risques qu’ils courent. Actuellement, deux cas sont recensés, signalait la veille le ministre en commission de la Justice. ◀ L’Unesco va fournir des casques et des gilets pare-balles aux journalistes PARIS L’Unesco va fournir un premier lot de 125 casques et gilets pare-balles siglés « presse » pour que le « maximum possible de journalistes opérant en Ukraine ait cet équipement vital », a annoncé hier l’organisation onusienne dans le cadre de mesures d’urgence pour protéger les journalistes couvrant ce conflit. Depuis le début de la guerre en Ukraine, cinq journalistes ont été tués. « Les journalistes et l’ensemble des professionnels des médias risquent leur vie en Ukraine pour informer la population locale et le monde entier de la réalité de cette guerre », souligne Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco. L’Unesco va aussi créer des formations pour opérer dans une zone de guerre. ◀ Des rendez-vous en ligne pour les réfugiés ukrainiens Belga/J. A. Gekiere plus de 3.000 enregistrements par jour. Depuis l’ouverture du centre lundi, des abris et des tentes ont été placés devant l’entrée en cas d’intempéries. Des toilettes supplémentaires sont également prévues. Mercredi, 1.780 réfugiés ukrainiens ont été enregistrés au Heysel, portant leur nombre en Belgique à près de 11.500. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :