Métro Belgique n°4437 11 mar 2022
Métro Belgique n°4437 11 mar 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4437 de 11 mar 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : les dégâts en Ukraine se chiffrent déjà en milliards.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS VENDREDI 11/3/2022 metrotime.be Les logements de moins en moins accessibles NAMUR La Confédération Construction wallonne estime que l’accessibilité financière au logement est gravement menacée en Wallonie. L’accessibilité financière au logement est gravement menacée en Wallonie, s’inquiète la Confédération Construction wallonne (CCW). À ses yeux, il est « impératif » de préserver un cadre favorable à la création de logements financièrement accessibles, « surtout que les prix de l’énergie et des matériaux de construction continuent à grimper et que la remontée des taux d’intérêt pénalisera emprunteurs et investisseurs ». MAÎTRISER LES COÛTS DE CONSTRUCTION Étant donné le maintien, prévu par le Bureau du Plan, d’un rythme soutenu de création de ménages pour au Belga / E. Lalmand moins les cinq prochaines années (+ 9.400 ménages/an en moyenne de 2022 à 2026 voire au-delà), la Confédération wallonne préconise des mesures pour maîtriser les coûts de construction. Parmi elles, il y a un meilleur étalement dans le temps des nouvelles contraintes de performance énergétique imposées au neuf. Mais aussi encourager le renforcement de l’offre industrielle (européenne) de matériaux et produits de construction et la recherche et l’utilisation de produits et matériaux alternatifs (locaux et/ou durables), qui devront être compétitifs, « quitte à les subsidier temporairement ». Il faut, par ailleurs, soutenir l’offre globale de logements de qualité, souligne la CCW. Cela, entre autres, en encourageant la rénovation et la remise sur le marché des logements inoccupés. ◀ Belga / N. Maeterlinck BRUXELLES Vincent Van Peteghem, ministre des Finances, attend le soutien du gouvernement pour baisser les prix du carburant. Le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem, s’est dit prêt à prendre des mesures sans délai pour faire baisser le prix du carburant à la pompe. « L’arrêté royal est prêt. On doit seulement prendre une décision », a-t-il lancé à la Chambre aux députés. Augmentation des admissions à l’hôpital pour Covid-19 AFP / J. Guez BRUXELLES Au cours de la période du 3 au 9 mars, près de 142 admissions à l’hôpital ont été enregistrées, en moyenne, chaque jour pour cause de coronavirus. Il s’agit d’une augmentation de 4 % par rapport à la période de référence précédente. C’est ce qu’il ressortait, hier matin, du dernier rapport épidémiologique de l’Institut de santé publique, Sciensano. Au total, 2.010 personnes hospitalisées sont positives à la Covid-19 (-6 % en une semaine), dont 192 traitées aux soins intensifs (-10 %). MOINS DE TESTS EFFECTUÉS Selon Sciensano, le taux de reproduction du virus s’établit à 1,011. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à progresser. Entre le 28 février et le 6 mars, 6.357 À quand la baisse de prix du carburant ? nouvelles contaminations par le Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une diminution de 1 % par rapport à la semaine précédente. Mais un nombre moins important de tests de dépistage a également été effectué : une moyenne de 32.583 tests a ainsi été réalisée par jour contre 37.662 la semaine précédente. Le taux de positivité affiche 21,6 %. En chiffres absolus, sur la période écoulée, c’est la Flandre qui comptabilise le plus grand nombre de cas confirmés (33.873, soit 76 % des nouvelles contaminations), suivie par la Wallonie (7.338, 16 %) et Bruxelles (2.686, 6 %). ◀ RÉDUIRE LES ACCISES Face à la flambée des prix de l’énergie, les appels se multiplient pour prendre des mesures sans tarder, notamment pour le prix du carburant. Il a été question un temps de recourir au cliquet inversé, c’està-dire la baisse des accises d’un certain montant dès lors que le prix dépasse un certain seuil, mais il apparaît que la solution sera insuffisante. Le ministre propose de réduire les accises au niveau le plus bas autorisé par l’Europe. Le texte est prêt, il n’attend que le feu vert du gouvernement. IMPATIENCE Le dossier ne semble pas tout à fait mûr, néanmoins. Le vice- Premier ministre CD&V a manifesté devant l’assemblée son impatience. « Nous devons prendre une décision le plus vite possible », a-t-il dit. Et d’ajouter à l’adresse de ses partenaires gouvernementaux : « Je constate qu’il y a beaucoup de soutien dans cette assemblée, dans la majorité et dans l’opposition. J’attends le même BRUXELLES La Cour constitutionnelle a rejeté, dans un arrêt rendu hier, une demande de suspension de l’ordonnance bruxelloise relative à l’extension du Covid Safe Ticket (CST) « en cas de nécessité découlant d’une situation épidémiologique particulière ». Selon les motifs invoqués par l’avocat Paolo Criscenzo, la Cour constitutionnelle a estimé que « le simple risque de subir une perte financière ne constitue pas, en principe, un risque de préjudice grave difficilement réparable ». Elle estime également que « la partie requérante n’avance pas d’éléments concrets et précis desquels il soutien à la table du gouvernement ». « LE PRIX MAXIMUM SERA MAINTENU » Néanmoins, le cabinet du ministre fédéral de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne assure que « le prix maximum à la pompe sera maintenu », à l’issue d’une réunion de concertation avec Energia organisée avec le cabinet de la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Sraeten. « Mais en le maintenant, on va aussi faire en sorte qu’il n’y ait pas d’effet sur les distributeurs et qu’ils ne doivent pas vendre à perte. Ceci vaut aussi pour les distributeurs de mazout », ajoute le cabinet Dermagne. La discussion se poursuivra aujourd’hui en fin de journée. » Rejet d’une demande de suspension de l’ordonnance CST bruxelloise Belga / J. A. Gekiere apparaîtrait que ses données à caractère personnel feraient possiblement l’objet de fuites ou d’abus ». « Le préjudice invoqué n’est qu’hypothétique », estime-t-elle. ◀ ◀
metrotime.be VENDREDI 11/3/2022 NEWS 5 Un milliard de vaccins transportés via Brussels Airport Belga / K. Desplenter BRUXELLES Depuis novembre 2020, un milliard de vaccins Covid ont transité par Brussels Airport, a annoncé l’aéroport. En effet, 750 millions doses ont été exportés, 250 millions importés et des millions d’autres ont transité par Brussels Airport. Chaque jour, des vols de vaccins décollent vers plus de 60 pays dans le monde, dont le Japon et les États-Unis, les deux destinations principales. À côté du vaccin, Brussels Airport indique acheminer depuis peu les pilules Covid. Pour assurer le transport Brussels Airport dispose d’entrepôts frigorifiques et de frigos mobiles, qui circulent sur le tarmac. ◀ EN BREF ▶ Le gouvernement néerlandais veut lever toutes les restrictions contre le coronavirus d’ici le 23 mars. ▶ La Cour constitutionnelle polonaise a jugé hier, une nouvelle fois, que la Convention européenne des droits de l’Homme était en partie incompatible avec la Constitution polonaise. ▶ Les députés espagnols ont voté hier la création d’une commission d’experts chargée de mener la première enquête officielle dans le pays sur la pédocriminalité dans l’Église catholique. ▶ Le groupe jihadiste État islamique (EI) a confirmé la mort de son chef Abou Ibrahim al-Qourachi et nommé son successeur Abou Hassan al-Hachemi al-Qourachi. Les lycéens dans les rues d’Ajaccio AJACCIO Après une nuit « d’émeutes », des lycéens ont manifesté dans le calme, près de la préfecture d’Ajaccio, en faveur du militant indépendantiste Yvan Colonna. Environ 400 lycéens ont manifesté, hier matin, près de la préfecture d’Ajaccio, au lendemain d’une nuit « d’émeutes ». En effet, le palais de justice a été pris pour cible mercredi et au moins 14 personnes ont été blessées, huit jours après l’agression en prison du militant indépendantiste Yvan Colonna. Ils tenaient une banderole « Per Yvan, Statu francesu assassinu » (Pour Yvan, État français assassin : NDLR), certains, visages masqués, prêts à en découdre avec les forces de l’ordre mais une dizaine d’adultes se sont interposés, parvenant à empêcher les heurts. À 16h00, un calme précaire régnait à proximité de la préfecture. « UNE JUSTICE BAFOUÉE » Depuis qu’Yvan Colonna, condamné à la perpétuité Lessive -40 % JUSQU’À pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998, est dans le coma, après avoir été agressé le 2 mars par un codétenu emprisonné pour terrorisme, les manifestations se sont multipliées en Corse à l’appel d’étudiants, de lycéens, d’organisations nationalistes ou de syndicats. « Les lycéens se mobilisent pour une certaine idée de la justice, qu’ils considèrent bafouée, on ne peut que les soutenir, mais par contre, on ne peut pas soutenir les débordements », a témoigné France Battini, professeure d’anglais au lycée Fesch d’Ajaccio qui a tenté de calmer les jeunes. « On a été quelques-unes, enseignantes, mères de famille, à se mettre devant la banderole pour éviter autant que possible que cela dégénère comme hier soir », a-t-elle poursuivi. Vaisselle -40 % JUSQU’À Soins pour le corps -40 % JUSQU’À Valable avec . Découvrez les produits participants et les conditions de l’action en magasin ou sur colruyt.be. AFP / P. Pochard-Casabianca DÉGRADATION DES BÂTIMENTS Pour plusieurs observateurs parmi lesquels le politologue Thierry Dominici, les mouvances indépendantistes plus dures sont désormais à la manœuvre dans ces manifestations qui tournent aux émeutes. « On a subi deux assauts hier contre le tribunal », dont un « où a priori une quinzaine d’individus sont entrés dans le bâtiment et ont incendié le rez-dechaussée, la salle des pas W.-C. -40 % JUSQU’À Entretien JUSQU’À -33,34 % perdus, dégradé du mobilier, de l’informatique et des vitres », a décrit Nicolas Septe, procureur de la République d’Ajaccio, en parlant « d’émeutes ». Certains manifestants, équipés d’une mini-pelle mécanique, ont également dégradé une agence du Crédit Agricole d’Ajaccio avant de se diriger sur la place Claude Erignac, lieu hautement symbolique, où plusieurs personnes se sont interposées pour éviter toute déprédation. ◀ Réductions printanières éclatantes ! Animaux domestiques JUSQU’À -33,34 % Avec Choisissez et combinez au sein de chaque catégorie participante. Valable jusqu’au 22/3/2022 inclus.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :