Métro Belgique n°4437 11 mar 2022
Métro Belgique n°4437 11 mar 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4437 de 11 mar 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : les dégâts en Ukraine se chiffrent déjà en milliards.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 VENDREDI 11 MARS 2022 STUDENT LIFE Les cinq vraies différences entre les universités et les hautes écoles pour bien faire son choix Que tu sortes de rhéto, que tu cherches encore ta voie ou que tu souhaites te réorienter, tu seras, à un moment donné, confronté à la question cruciale : « université ou haute école ? ». Alors, tu vas probablement commencer à chercher des informations concernant leurs différences sur Internet (ne fais pas genre, on est tous passé par là). Le problème, c’est que tu vas très vite te rendre compte qu’on peut y lire tout et son contraire… Aujourd’hui, nous te proposons de t’aiguiller un peu dans ton choix en te présentant les cinq plus grosses différences entre les universités et les hautes écoles. 1. LES HORAIRES Tout d’abord, ta semaine ne sera pas du tout la même si tu choisis l’université ou si tu choisis la haute école. En haute école, tu risques de faire de longues (trèèèèès longues) journées Ph. Unsplash sur place, mais tu seras plus ou moins tranquille en rentrant chez toi. À l’université, c’est tout l’inverse : tu auras probablement des journées plus light mais prépare-toi à avoir un max de travail sur le côté. À toi de voir si tu préfères des longues journées encadrées ou moins d’heures de cours et plus de travail sur le côté. 2. LES GENS On ne va pas se mentir, avoir un bon groupe de potes est primordial pour supporter les études supérieures. Mais à quoi risque de ressembler ton groupe si tu vas en haute école ? Eh bien, ce sera un groupe ultra hétérogène : tu vas rencontrer des gens probablement plus âgés que toi et qui viennent d’horizons complètement différents (bah oui, certains auront déjà fait d’autres études avant !). À l’université, ton groupe sera sans doute beaucoup plus homogène : la plupart des gens sortent tout juste de rhéto, ils auront donc tous environ 18 ans. 3. LES LOCAUX DES COURS Les vastes espaces remplis de monde ne te font pas peur ? T’adores être entouré(e) de plein de gens ? Alors, fonce à l’université, les auditoires seront parfaits pour toi ! En plus, tu trouveras forcément des gens avec qui tu t’entendras bien parmi toutes les personnes de ton audit’. Mais si, à l’inverse, tu préfères les plus petites classes avec moins de monde, alors va en haute école. Tu t’y sentiras bien mieux et tu connaîtras très vite tous les gens de ta classe. 4. LES MATIÈRES Là encore, il s’agit d’une énorme différence qui peut vraiment faire pencher la balance. La quantité de matière sera plus ou moins identique dans les deux types d’établissement. Mais alors, où est la différence ? En haute école, cette quantité sera répartie sur de nombreux cours (au moins une bonne dizaine). La diversité de tes cours te garantira d’avoir au moins un cours que tu adores (et de ne pas avoir trop de pages à étudier pour le cours que tu détesteras…). À l’université, c’est l’inverse. La quantité de matière sera répartie sur beaucoup moins de cours. Cela te permettra d’être plus focalisé(e) sur ces quelques cours et tu iras bien plus en profondeur dans la matière. 5. LE TYPE D’ENSEIGNEMENT Ce point-ci est probablement le plus important en réalité car il dépend uniquement de TOI ! Apprendre de la théorie pure ne te fait pas peur ? Tu es prêt à faire des études pendant au moins cinq ans ? Va à l’université : tu sortiras de là avec des connaissances incroyables. Par contre, si tu préfères la pratique afin de te préparer à ton futur travail : fonce en haute école. Surtout n’oublie pas : que tu sois en haute école ou à l’université, les compétences que tu acquerras seront exceptionnelles ! Les deux types d’enseignement sont complémentaires : on a à la fois besoin des connaissances théoriques des universités et des connaissances pratiques des hautes écoles. Alors : choisis en fonction de ton cœur et de tes envies (et non pas en fonction de ce que te diront les autres). Emilie Vanhemelen
Étudier, cela s’apprend : 5 tips pour retenir vos cours Ph. Unsplash La vie estudiantine, c’est plus qu’aménager un kot, se faire de nouveaux amis et passer beaucoup de temps au café. Malheureusement, il faut aussi pas mal étudier. Voici quelques tips pour vous y prendre le plus efficacement possible. DÉTERMINEZ VOTRE PROPRE RYTHME Étudier, c’est un peu comme manger : chacun a des besoins différents. Il est dès lors important de déterminer le plus vite possible ce qui fonctionne pour vous. Vous êtes du matin ? Dans ce cas, potassez votre matière pendant une petite heure avant d’aller au cours. Ou, à l’inverse, si vous n’arrivez pas à sortir du lit, il vaut mieux réserver du temps le soir pour revoir les cours du jour. N’oubliez pas de faire suffisamment de pauses quand vous étudiez. CRÉEZ UNE VUE D’ENSEMBLE À l’école secondaire, la matière d’un cours se limite STUDENT LIFE VENDREDI 11 MARS 2022 souvent à un seul livre. Ce n’est plus le cas en haute école ou à l’université. Vous y avez souvent plusieurs syllabus, auxquels viennent encore s’ajouter des PowerPoint ou des articles scientifiques. Et comme si cela ne suffisait pas encore, vous prenez aussi vos propres notes au cours. C’est pourquoi il est important de réunir toutes ces différentes sources d’information. Vous créez ainsi une vue d’ensemble. Idéalement il faut garder maximum deux moyens d’étude : un manuel et vos slides avec d’éventuelles notes. ÉTUDIEZ À VOIX HAUTE D’accord, il est possible que vos cokoteurs se posent des questions, mais étudier à voix haute aide vraiment à mieux assimiler la matière. D’autant plus quand vous résumez dans vos propres mots ce que le professeur veut dire, c’est une méthode d’étude très efficace. Si vous n’aimez pas parler aux plantes et/ou au mur, vous pouvez essayer d’expliquer votre cours d’économie à votre chien. Par contre, nous ne garantissons pas que votre compagnon à quatre pattes y comprendra quoi que ce soit ! LE SPORT EST LA CLÉ DU SUCCÈS Il est tentant de se vautrer dans le canapé pendant votre pause, mais ce n’est pas profitable pour votre concentration. Mieux vaut rester debout. Mais l’idéal, c’est d’aller à l’extérieur. Vous donnez ainsi à votre cerveau davantage d’oxygène, ce qui stimule la concentration. Faites un petit tour avec votre chien ou jouez une petite partie de badminton avec votre colocataire. Vous reviendrez à vos livres l’esprit dégagé. LA RÈGLE DU 8-8-8 Le rythme et la régularité sont capitaux pour l’étudiant efficace. La règle du 8-8-8 peut vous y aider. Nous voulons dire concrètement par-là que vous dormez 8 heures, étudiez 8 heures et vous détendez 8 heures. Il peut parfois y avoir un glissement de 11 ces ratios pendant les examens, mais c’est un bon étalon pendant l’année. Et la détente ne doit pas obligatoirement durer des heures : un bon bain chaud ou un chouette repas à plusieurs peut suffire. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :