Métro Belgique n°4411 21 jan 2022
Métro Belgique n°4411 21 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4411 de 21 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : le baromètre corona au menu du Codeco.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 IM NEWS VENDREDI 21/1/2022 1 metrotime.be AFP/O. Scarff Les crèches bientôt équipées Le gouvernement de la Fédération Wallonie- Bruxelles a arrêté les modalités du dispositif de soutien à l’installation de détecteurs de CO 2 dans les milieux d’accueil de la petite enfance. « La ventilation joue un rôle important parmi les mesures à prendre pour limiter la circulation du virus », a commenté la ministre en charge de la Petite enfance, Bénédicte Linard. Un budget de 553.500  € est prévu à cette fin, a annoncé la ministre. AFP/L. Venance Le Baromètre corona au menu du comité de concertation BRUXELLES Le comité de concertation prévu aujourd’hui est consacré à une stratégie à long terme où le Baromètre corona en est le point central. Un nouveau comité de concertation consacré à la pandémie de Covid-19 se tient aujourd’hui à 13h00 au palais d’Egmont à Bruxelles. Celui-ci est consacré à la stratégie « long terme » de lutte contre le coronavirus. Le Baromètre corona sera le point principal à l’ordre du jour de cette nouvelle réunion entre le gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, cas contact, sera bien présent. Le baromètre doit permettre une certaine prévisibilité dans la politique de lutte contre le coronavirus tout en évitant de couler les mesures dans un moule trop rigide. Par un code de couleurs et des valeurs seuil, il sera plus facile de déterminer quelles restrictions ou, à l’inverse, quels assouplissements, seront d’application. Il ne s’agira pas « de garder des règles en vigueur un jour de trop et d’offrir davantage de transparence de prévisibilité en cas de resserrement des règles », a détaillé le Premier ministre Alexander De Croo. LE SECTEUR CULTUREL REJETTE LE BAROMÈTRE Les organisations du secteur culturel ont quant à eux déjà annoncé rejeter le Baromètre corona. « À l’heure actuelle, son Belga/H. Dure application n’offrirait aucune assurance de reprise pérenne et de prévisibilité des activités du secteur culturel. Au contraire, il confirme la position adoptée par le politique qui continue à considérer la culture comme une variable d’ajustement, un secteur non essentiel sans égard aux conséquences sur l’emploi, la motivation de ses acteurs et la population », ont-elles expliqué. Les contaminations à la Covid-19 toujours en hausse Editeur  : n.v. Mass Transit Media Rue Royale 100, 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur Opérationnel  : Werner Sluys wsluys@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be BRUXELLES Entre le 10 et le 16 janvier, 28.252 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour. Il s’agit d’une augmentation de 27% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour hier matin. Au cours de cette période, près de 20 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+6%) , portant le bilan à 28.726 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Entre le 13 et le 19 janvier, il y a eu en moyenne 232 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 28% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.568 personnes positives à la Covid-19 sont encore hospitalisées, dont 387 patients traités en soins intensifs (-9%). Le taux de reproduction du virus est lui de 1,19. Étant supérieur à 1, cela signifie que l’épidémie tend à s’accélérer. L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants atteint 3.066 sur 14 jours. Concernant la vaccination, Metro’s content room : Janne Vandevelde (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek, Lien Delabie Belga/B. Doppagne 78,3% de la population totale a reçu au moins une dose de vaccin et 76,7% en ont reçu deux. ◀ Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @ metromedia.be Un week-end sans alcool La 13 e édition du « week-end sans alcool au volant » se tiendra dès ce soir, 18h00, à lundi matin, 6h00. Cette action, menée dans toute la Belgique, est dite « intégrée » car elle rassemble la police fédérale et les 119 zones de police locale. « En effectuant des contrôles d’alcoolémie supplémentaires, les services de police souhaitent sensibiliser les usagers de la route aux dangers de l’alcool au volant », soulignent les forces de l’ordre. Au menu du codeco, il sera aussi question des événements publics, les événements organisés qui rassemblent du public (sport, activités de jeunesse, etc.), l’Horeca ou encore les lieux culturels. L’abandon des jauges fixes au profit d’une approche proportionnelle sera également discuté. L’enseignement ne sera par contre pas concerné. ◀ Marketing  : Tél. (02) 227 93 81 metromarketing @ metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites E.r.  : Olivier De Raeymaeker, Rue Royale 100, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Une obligation pour tout le personnel ? AFP/J. Lago BRUXELLES Plusieurs fédérations du pays représentant des institutions de soins ont adressé un courrier hier au Premier ministre, Alexander De Croo, pour défendre le principe d’une vaccination obligatoire de tout leur personnel et non uniquement des soignants, comme cela a été décidé par le gouvernement. Elles espèrent obtenir gain de cause en vue du comité de concertation qui se réunit aujourd’hui. ◀ Syndicats et patronat se concertent sur l’absentéisme AFP/S. Supinksy BRUXELLES Les partenaires sociaux, réunis au sein du Groupe des Dix, tentent à nouveau aujourd’hui de trouver un accord sur la flexibilité du personnel sur le lieu de travail. Bon nombre d’entreprises sont, en effet, confrontées à un manque d’effectifs en raison du coronavirus. Les employeurs appellent à assouplir la politique des heures supplémentaires pour les travailleurs et souhaitent pouvoir engager du personnel supplémentaire. Les syndicats craignent de leur côté que cette flexibilité accrue ne s’instaure de façon structurelle. ◀ Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be VENDREDI 21/1/2022 NEWS 3 Les certificats de guérison gênent la vaccination Belga/J. Vliegen BRUXELLES Outre les facteurs déjà observés lors de la première phase de vaccination, la progression plus lente de la campagne « booster » est liée aux dizaines de milliers de certificats de guérison délivrés depuis le 1er décembre dans la capitale, a affirmé le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron. Celui-ci a proposé que la Conférence Interministérielle de la Santé examine l’opportunité de diminuer, sur une base scientifiquement établie, la durée de validité du certificat de rétablissement, qui pour le moment est plus longue que celle de la vaccination. ◀ EN BREF ▶ Dave De Kock s’oppose à sa remise à la Belgique en vue d’y être jugé pour l’enlèvement et la mort de Dean Verberckmoes, âgé de quatre ans. En attendant, l’homme reste en détention. ▶ Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS), a autorisé la manifestation de dimanche à Bruxelles pour contester les restrictions sanitaires prises face à la pandémie de coronavirus. Les manifestants sont invités à se rassembler dès 11h00 à la gare du Nord. ▶ Le gouvernement de la Fédération Wallonie- Bruxelles a postposé à la rentrée 2023 la concrétisation de la réforme de la formation initiale des enseignants. Plus de 50% des élèves ont développé des anticorps BRUXELLES Avant le début de la cinquième vague, la moitié des enfants d’école primaire non vaccinés avaient développé des anticorps contre la Covid-19. Belga/J. A. Gekiere Au cours de la période du 6 au 17 décembre 2021, juste avant le début de la cinquième vague due au variant Omicron, environ la moitié (50,9%) des enfants d’école primaire (non vaccinés) avait développé des anticorps contre le coronavirus. C’est ce qui est ressorti hier d’une nouvelle enquête de Sciensano et de la KU Leuven. Il s’agit d’un doublement par rapport au mesurage précédent (26,6%) qui avait été réalisé en septembre-octobre 2021. Cela signifie qu’un grand nombre d’élèves d’école primaire ont eu une infection par le SARS-Cov-2 causée par le variant Delta au cours de la quatrième vague, qui avait commencé début octobre 2021. DISPARITÉS ENTRE RÉGIONS L’Institut de santé publique Sciensano et la KU Leuven ont suivi pendant une année la présence d’anticorps contre le coronavirus chez des élèves du primaire. C’est ainsi qu’ils ont pu observer qu’au cours de la 5 e et dernière période de test en décembre 2021, alors que les enfants de moins de 12 ans n’étaient pas encore concernés par la vaccination, 50,9% des 432 élèves testés possédaient des anticorps contre le coronavirus. L’échantillon est représentatif de l’ensemble des élèves en Belgique. De disparités régionales existent toutefois. Ainsi, en Wallonie, 58,6% des enfants avaient développé des anticorps contre le coronavirus, contre 48,2% en Flandre et 47,3% à Bruxelles. Bonne année et bonne santé. Pour vous et votre budget. En 2022 également, nos prix seront les meilleurs pour que, quoi que vous achetiez, votre budget reste équilibré. C’est notre garantie. colruyt MOINS DE 30% DES ÉLÈVES ONT EU LA COVID-19 Dans une enquête effectuée dans le cadre de l’étude, 26,9% des élèves ont rapporté avoir eu la Covid-19 depuis le début de la pandémie. Pour 15,5% des élèves, le diagnostic a été posé entre la 4 e et la 5 e période de test. Même si la moitié des élèves du primaire ont eu la Covid-19, seul un sur quatre indique une infection qui a été confirmée par un test PCR ou un test rapide. De nombreux enfants ayant des anticorps ne savent donc même pas qu’ils ont été infectés par le SARS- CoV-2. Comme cela a déjà été montré précédemment, les enfants qui attrapent la Covid sont rarement gravement malades. L’étude indique par ailleurs qu’aucun des enfants participants n’a rapporté avoir été hospitalisé en raison d’une contamination par la Covid. ◀ meilleurs prix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :