Métro Belgique n°4409 18 jan 2022
Métro Belgique n°4409 18 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4409 de 18 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : solidaire et écologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 BRUXELLES MARDI 18/1/2022 metrotime.be Chloé de Brussels’Kitchen nous dévoile ses recettes cultes Chloé Roose et Céline Cogniaux de Brussels’Kitchen se sont glissées dans les cuisines des chefs bruxellois afin de dénicher les 100 recettes des restos les plus cultes de notre belle Bruxelles. Résultat ? Un livre à mettre dans les mains de tous les foodlovers de la capitale. Que vous vous sentiez l’âme d’un cordon-bleu ou que vous préfériez vous asseoir à la table d’un chef, ce livre est fait pour tous ceux qui aiment manger, et surtout bien manger. On y trouve des entrées, des plats, des desserts et bien sûr les cocktails des meilleures adresses référencées par le guide culinaire Brussels’Kitchen. Ce sont autant de recettes pour ramener ce qui se fait de mieux sur la scène culinaire bruxelloise directement dans nos assiettes ! Un dîner romantique ? « Je dirais les Asperges à la Carbonara de chez Barge, un resto gastro. Ça en jette assez fort ! C’est à la fois hyper fancy avec une chouette déco mais la recette reste assez simple, avec des bons produits. Et typiquement, un carbo ça plaît à tout le monde. » Recevoir sa famille ? « Le bolo de chez Tonton, leur recette culte. C’est clairement un bolo à la belge, mais avec les conseils spécifiques du chef. C’est un bon plat du dimanche ! » Un souper entre copines ? « Il y a une recette que j’adore  : le spaghetti pesto de cresson et gambas rouges de chez Ricciocapriccio. On l’avait d’ailleurs faite lors d’un live Instagram. Et c’est assez simple finalement  : simplement un pesto avec les gambas en tartare. C’est très beau et très bon ! » Un brunch ? « Sans hésiter, la Chakchouka aux aubergines fumées, de chez Kitchen Photos D.R. Comment avez-vous sélectionné ces 100 recettes ? « On a essayé d’avoir une sélection la plus variée possible, en choisissant les adresses les plus authentiques ou les plus qualitatives. L’idée c’est d’avoir vraiment les recettes cultes de ces restos. Avec à chaque fois, l’idée que ce soit facile à faire à la maison. Forcément, il y a quelques recettes que les chefs ont voulu garder secrètes. Mais on a le ‘Cacio E Pepe’de chez Certo, la Carbonara de l’Osteria Romana, le bolo de chez Tonton… Au-delà de pouvoir reproduire la recette chez soi, le livre donne aussi envie de visiter Bruxelles et de tester ses restos. » Comment décririez-vous le paysage culinaire bruxellois ? « Bonne question ! Je dirais que l’on a une offre de restos qui est à la fois énorme et hyper qualitative. On a beaucoup de chance. Comparé à la France, on a plus de chefs étoilés au mètre carré ! Je trouve qu’en Belgique BRU,"<, XEL LES*-_f 151. C’est le brunch type méditerranéen, à servir dans la poêle avec du pain, c’est trop bien ! » Un dessert ? « Le Fluffy Cheesecake japonais, du Kaki Cake bar, spécialisé dans les desserts asiatiques. J’ai trop envie de le faire ! C’est un cheesecake hyper léger, très aérien. » on a un patrimoine culinaire vraiment exceptionnel, avec beaucoup de chouettes adresses. » Est-ce qu’il y a une tendance actuelle qui se dessine ? Un concept en vogue en ce moment ? « Ce qui revient post-covid, c’est le partage. On avait déjà les petites assiettes à partager au Crab Club, chez Rebel, chez Ötap, etc. Maintenant, on commence à en voir dans des restos qui ne sont pas forcément des cuisines de petites assiettes. Par exemple je viens de tester Volta. C’est un resto de pizza en partage. C’est la convivialité qui est mise en avant aujourd’hui. Perso j’adore, parce que je déteste devoir choisir un seul plat ! Il y a aussi de plus en plus un focus sur l’expérience globale  : pas juste la food, mais aussi le service, la playlist, les détails, les petites attentions… Aujourd’hui, c’est légitime de demander plus qu’une bonne assiette. » Oriane Renette « Bruxelles, 100 Chefs, 100 recettes cultes » (Éditions Racine, 30 € ) est disponible dès le 9 novembre. brusselskitchen.com/eshop Quelle recette (ou adresse) nous conseillerez-vous pour… Un cocktail ? « C’est mon préféré clairement, vu que j’adore le mezcal  : la Frida’s Margarita de chez Edgar’s Flavors. » Un plat confort food ? « Le pain perdu frit à la mozzarella et tartufata, de chez El Camion. » Un plat végé ? « Les Gnudi ricotta épinards, de Frédéric Nicolay. C’est une recette géniale  : ça se cuit comme des gnocchis mais ce sont des boulettes de parmesan et de ricotta, avec des épinards dedans. Avec un beurre sauge, c’est hyper facile et c’est canon ! » Et la prochaine recette que vous allez tester ? « J’ai très envie de faire les Xiao Long Bao de chez Yi Chan. C’est un produit que j’adore et que je me suis toujours demandé comment le faire. Ce sont des dim sum bien particuliers, des raviolis dans lesquels il y a du bouillon. Donc c’est un peu technique. Ici, c’est aux Shiitake et champignons de Paris. » Cacio e Pepe Certo Pour 2 personnes Temps de préparation  : 15 min INGRÉDIENTS – 300 g de tonnarelli – 150 g de Pecorino Romano DOP affiné 14 mois – 30 g de poivre noir moulu (pas trop finement dans l’idéal) PRÉPARATION Faire cuire les tonnarelli 10 minutes dans une casserole d’eau légèrement salée (attention, le Pecorino est déjà très salé). Dans un bol, mélanger le Pecorino finement râpé et le poivre noir moulu. Après 10 minutes de cuisson, transférer à l’aide d’une pince les tonnarelli dans le bol avec le parmesan, sans les égoutter, afin qu’ils entraînent avec eux un maximum d’eau de cuisson. À partir de là, la procédure est simple mais rapide. Les pâtes doivent être mélangées vigoureusement avec le parmesan, jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse et homogène. Si les pâtes sont sèches, ajouter progressivement un peu d’eau de cuisson, jusqu’à l’obtention de la texture idéale. Dresser dans des assiettes creuses et ajouter du poivre à votre goût. Le mot du chef (1)  : Attention, pas d’huile d’olive, pas de beurre et surtout pas de crème. Pecorino, poivre noir, eau de cuisson et BASTA ! Le mot du chef (2)  : En accord, nous suggérons un Grillo 2018 de Manlio Manganaro, un vin blanc sicilien macéré sec, salin et élégant.
metrotime.be MARDI 18/1/2022 EDITORIAL EN COLLABORATION AVEC BOIRON 9 Le microbiote intestinal et le système immunitaire, deux éléments étroitement liés De nombreuses études ont déjà montré le lien entre le microbiote intestinal et le système immunitaire. Une bonne raison de prendre soin de son microbiote intestinal. Notre microbiote intestinal, c’est tous les micro-organismes qui vivent dans notre intestin grêle et notre colon. Il y en a des milliards ! Un microbiote intestinal bien équilibré renferme à la fois des bactéries bénéfiques et des bactéries nuisibles. Cet équilibre est essentiel. En effet, de nombreuses études scientifiques ont déjà montré qu’un microbiote intestinal déséquilibré pouvait être à l’origine du syndrome de l’intestin irritable, de diabète ou encore de maladies cardiovasculaires. Un microbiote bien équilibré joue un rôle important dans le bon fonctionnement du corps humain, notamment du système immunitaire. En effet, certaines bactéries du microbiote vont empêcher la colonisation de l’appareil digestif par des espèces pathogènes apportées par l’environnement extérieur. Prendre soin de son microbiote intestinal, au DÉFENSES IMMUNITAIRES Formulé et breveté sans allergène travers d’une alimentation saine et d’une bonne hygiène de vie, est indispensable pour être en bonne santé. LE MICROBIOTE, UN ALLIÉ POUR VOTRE IMMUNITÉ La flore intestinale est donc un allié pour notre immunité et c’est une véritable clé de notre bien-être. En effet, plus de 60% de nos cellules immunitaires se trouvent dans l’intestin. Préserver l’équilibre et l’intégrité du microbiote intestinal est crucial pour procurer à notre corps des bonnes défenses immunitaires. Les probiotiques peuvent contribuer à cet équilibre. Ce sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé en renforçant notamment l’effet barrière du microbiote intestinal. Ils permettent de rééquilibrer le microbiote, d’améliorer le transit, l’absorption intestinale mais aussi de renforcer notre système immunitaire. Les probiotiques se trouvent dans certains aliments comme les Et si un simple geste réveillait vos défenses immunitaires * ? Osmobiome Osmobiorne larnix) Ortkcer,013sn -Vele itry th,1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :