Métro Belgique n°4408 17 jan 2022
Métro Belgique n°4408 17 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4408 de 17 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : fin de la saga Djokovic en Australie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 im MOBILITY LUNDI 17/1/2022 1 metrotime.be Mobilité  : Ce qui a changé et ce qui va changer pour les automobilistes en 2022 BRUXELLES En 2022, de nombreuses nouveautés attendent les Belges en matière de mobilité. On fait le point de ce qui a changé depuis le 1er janvier et qui va changer au cours de l’année. DES VÉHICULES INTERDITS À BRUXELLES La Zone de Basses Émissions (LEZ) à Bruxelles a franchi une nouvelle étape le 1er janvier avec l’interdiction des véhicules diesel de norme Euro 4 afin de réduire la pollution de l’air. Ces voitures, camionnettes, bus et minibus ne pourront plus circuler au sein de la LEZ, qui couvre les 19 communes bruxelloises. Environ 76.500 véhicules de 11 ans et plus, immatriculés en Belgique et qui circulent en Région bruxelloise, sont concernés (dont 25.000 immatriculés à Bruxelles). Selon Bruxelles Environnement, il s’agit de la dernière génération de véhicules diesel qui ne doit pas être équipée d’un filtre à particules. Ils polluent donc davantage et émettent des quantités importantes de particules fines. Une période de transition est prévue pour trois mois jusqu’au 1er avril 2022, date à partir de laquelle les conducteurs en infraction recevront une amende de 350  € . Editeur  : n.v. Mass Transit Media Rue Royale 100, 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur Opérationnel  : Werner Sluys wsluys@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Belga/T. Roge DU NOUVEAU POUR LES VOITURES DE SOCIÉTÉ En 2021, près d’un employé sur quatre en Belgique disposait d’une voiture de société (22%). C’est 3% de plus qu’en 2020 et c’est un nombre record. À l’heure actuelle, la majorité des voitures de société roulent au diesel (67,1%). Mais le changement est en marche. Les voitures hybrides grappillent peu à peu du terrain. Alors qu’elles ne représentaient que 2,5% des voitures de société en 2020, elles atteignaient 5,7% l’an dernier. Les voitures de société électriques peinent encore à convaincre et elles ne représentaient que 1,4% de la flotte en 2021. Néanmoins, il devrait bientôt y avoir du changement. En effet, depuis le 1er janvier, les taxes sur les voitures de société au diesel et à essence ont augmenté. L’avantage imposable de ces voitures a augmenté en raison de l’ajustement annuel des références- CO2, les émissions moyennes des voitures nouvellement immatriculées. L’avantage fiscal perçu pour les voitures de société roulant aux combustibles fossiles sera limité au cours des prochaines années, avant de disparaître totalement à partir du 1er janvier 2026. Résultat  : la nouvelle législation fiscale automobile provoque un engouement inédit pour les voitures 100% électriques, au détriment des voitures diesel et plug-in hybrides. DES AMENDES PLUS SALÉES En décembre 2021, la commission Mobilité de la Chambre a approuvé la proposition de loi visant à limiter plus strictement – et à punir plus sévèrement – l’utilisation d’appareils électroniques au volant. Concrètement, la réglementation va être adaptée pour introduire la notion d’« appareil mobile avec écran ». En effet, les règles actuelles datent encore du moment où tout le monde avait un Nokia 3310 et que les smartphones n’existaient pas encore. L’objectif est de pouvoir interdire l’usage d’un smartphone mais aussi d’une tablette ou une liseuse au volant. Le fait de tenir ce type d’appareil en main constituera déjà une infraction, même s’il n’est pas utilisé. Dès le début du mois de mars 2022, le fait d’avoir un « appareil mobile avec écran » sur les genoux, sur le tableau de bord ou sur le siège passager en Metro’s content room : Janne Vandevelde (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek, Lien Delabie Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @ metromedia.be conduisant devrait donc être sanctionné. Enfin, l’utilisation du smartphone au volant doit également être considérée comme une infraction au troisième degré, avec une amende à la clé de 174  € , contre 116 actuellement. Marketing  : Tél. (02) 227 93 81 metromarketing @ metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites LE LIMITEUR DE VITESSE AUTOMATIQUE OBLIGATOIRE Cette nouveauté concerne uniquement les véhicules neufs. À partir de juillet 2022, les nouveaux modèles de voiture devront être équipés d’un limiteur de vitesse automatique. Il s’agit d’une initiative de l’Union européenne. Publié le 17 novembre 2021 au journal officiel de l’UE, le texte évoque des « systèmes d’adaptation intelligente de la vitesse » (dont ISA est l’acronyme anglais). Concrètement, il s’agit d’un système qui prévient le conducteur lorsqu’il dépasse la vitesse autorisée par des avertissements sonores ou des vibrations. Pour cela, l’ISA peut soit détecter les panneaux de signalisation, soit se baser sur les données GPS ou encore sur les données de la carte SIM embarquée. Ce système doit également être capable de réduire automatiquement la vitesse du véhicule. Même si le conducteur a la possibilité de désactiver manuellement ce limiteur de vitesse sur certains véhicules, il doit être automatiquement réactivé à chaque démarrage. L’ARRIVÉE DES BOÎTES NOIRES C’est un projet qui est dans les cartons depuis de nombreuses années. À partir du 6 juillet 2022, il deviendra une réalité. Dès cette date, tous les nouveaux modèles vendus en Europe devront être équipés d’une boîte noire. L’idée est d’avoir accès à toute une liste précise d’informations techniques relatives aux secondes qui ont précédé et suivi un choc, plus ou moins violent. Les données concernées sont notamment la vitesse du véhicule, le degré d’activation du freinage, l’angle du volant, l’inclinaison du véhicule sur la route, l’activation ou non de l’ensemble des systèmes de sécurité du véhicule, à commencer par la ceinture. Ce système ne peut pas être désactivé et fonctionnera donc en permanence une fois la voiture en mouvement. Ces données pourront être exploitées en cas d’accident. Dans un premier temps, toutes les catégories de voitures, aussi bien pour les particuliers que les utilitaires sont concernées, mais pas encore les deux roues. (tw) E.r.  : Olivier De Raeymaeker, Rue Royale 100, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be LUNDI 17/1/2022 NEWS 3 Démarrage prudent du congé pour aidants proches BRUXELLES Depuis le 1er janvier 2021, seulement 489 aidants proches ont demandé un congé reconnu pour s’occuper d’un membre de la famille ou d’une connaissance ayant besoin de soins. C’est ce qu’il ressort de chiffres que la députée Nahima Lanjri (CD&V) a demandé aux ministres compétents. C’est peu, puisqu’il y a 11.167 aidants proches reconnus. « La crise du coronavirus a une fois de plus confirmé l’importance du système des aidants proches », a commenté Nahima Lanjri. Un aidant proche prodigue des soins à une personne qui, par exemple, a besoin d’aide en raison d’une maladie ou d’un handicap. Il s’agit d’une personne avec qui l’aidant a un lien affectif. Les soins sont prodigués de façon régulière, par exemple à un parent qui souffre de la maladie d’Alzheimer ou à un voisin atteint d’une maladie chronique. DAVANTAGE DE FEMMES Depuis le 1er septembre 2020, il est possible de demander un congé en tant qu’aidant proche. De cette façon, les aidants peuvent temporairement interrompre totalement ou partiellement leurs prestations professionnelles. En 2021, une moyenne de 76 aidants proches percevait chaque mois une allocation d’interruption. La plupart des aidants proches appartiennent à la catégorie des 45 à 69 ans. Il y a plus de femmes (64,4%) qui assument Belga/T. Roge ce rôle que d’hommes (35,6%). Tous les aidants proches reconnus ne peuvent pas prendre un tel congé. Pour y avoir droit, ils doivent en faire la demande auprès de leur caisse d’assurance maladie. Et la demande est soumise à un certain nombre de conditions, comme s’occuper d’au moins 50 heures par mois ou 600 241 lapins et cobayes saisis en région namuroise De nouvelles règles de quarantaine pour les enfants de moins de 12 ans BRUXELLES Les enfants de moins de 12 ans qui sont des contacts à haut risque après une exposition au sein du foyer devront bien suivre les règles de quarantaine en vigueur pour les personnes nonvaccinées, a reprécisé hier Sciensano après plusieurs modifications survenues cette semaine. Seule exception  : les enfants qui ont déjà été testés positifs au virus dans les cinq derniers mois et qui échappent eux à la quarantaine comme les personnes entièrement vaccinées. Le statut vaccinal des parents ne jouera donc plus aucun rôle dans la durée de la quarantaine des enfants. Sans symptôme, la quarantaine sera donc d’au moins six jours après le contact si à ce terme l’auto-test est négatif. Des auto-tests doivent être Belga/E. Lalmand faits du jour 7 au jour 10. Sans test, la quarantaine doit être de 10 jours. La semaine passée, il avait déjà été annoncé que les enfants en contact avec une personne positive au covid au sein de leur foyer devaient finalement observer une quarantaine et ne pas se rendre à l’école, contrairement à ce qui avait été annoncé initialement. Ces mesures seront d’application à partir de jeudi. ◀ NAMUR L’association Animaux en Péril a été sollicitée pour la prise en charge de 213 lapins et 28 cobayes dans la région namuroise. Pour accueillir une telle quantité d’animaux, de nombreux refuges ont prêté main-forte  : Au Bonheur Animal, Help Animals, Le Rêve d’Aby, The Lucky Stars, Silence Animal, Tabula Rasa, La Vallée des Animaux, EquiRêve, Animal sans Toit et Het Konijnenhof. Les animaux étaient détenus dans un élevage illégal et destinés à la vente, précise Animaux en Péril, sans divulguer le lieu exact de la saisie. Dès leur arrivée dans les refuges, les animaux ont été examinés par les vétérinaires. Ils sont infestés de parasites internes, ont les griffes très longues et souffrent de déshydratation. Un traitement sera mis en place rapidement. Un dossier a été ouvert au parquet et un procès-verbal pour maltraitance a été dressé. ◀ BRUXELLES Selon Paul Magnette (PS), les tensions les plus dures à l’égard du MR viennent des libéraux flamands. « Les querelles entre libéraux francophones et flamands témoignent d’un ras-le-bol assez généralisé vis-à-vis d’une certaine manière de faire de la politique. Le PS préfère la stabilité certainement par les temps qui courent, mais chacun doit garder à l’esprit qu’il doit respecter ses partenaires », a affirmé hier le président du PS Paul Magnette. Celui-ci était interrogé, au cours de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » (RTL-TVI), sur les relations de sa formation avec le MR, heures par an en tant qu’aidant. La personne aidée doit également bénéficier de l’aide d’au moins un professionnel de santé, etc. Au total, une personne peut prendre au maximum six mois de congé d’aide pendant toute sa carrière avec une suspension totale ou douze mois si le congé est pris à mi-temps. ◀ EN BREF ▶ L’arrestation jeudi aprèsmidi par la police espagnole d’un suspect à L’Eliana, dans la province de Valence, n’est pas liée à l’exécution en rue qui a eu lieu en 2016 près de la gare de l’Ouest à Molenbeek-Saint-Jean, a indiqué hier la porte-parole du parquet de Bruxelles. Belga/V. Lefour Près d’un tiers des tests Covid positifs AFP/B. Guay BRUXELLES Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 est désormais de 30,15%, ressort-il des chiffres épidémiologiques Sciensano publiés hier. À la date du 12 janvier, 24.890 contaminations ont été recensées quotidiennement, en moyenne, au cours des sept jours précédents, soit une augmentation de 42% de cette moyenne. Hier, il y avait encore 2.083 personnes traitées à l’hôpital dont 391 en soins intensifs. ◀ ▶ Le suspect arrêté pour avoir poussé une femme sur les rails du métro vendredi vers 19h45 dans la station Rogier à Bruxelles a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction. Il a été inculpé pour tentative de meurtre. Le PS réagit face aux tensions entre les libéraux quelques jours après la démission du ministre libéral wallon Jean-Luc Crucke et au lendemain de la diffusion de propos du ministre Open Vld de la Justice Vincent Van Quickenborne critiquant l’attitude conservatrice du président du MR. « Ils sont de moins en moins libéraux et de plus en plus conservateurs… C’est possible de remplacer le MR par le cdH sur base des élections et donc le MR doit y réfléchir… » a-t-il ajouté. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :