Métro Belgique n°4407 14 jan 2022
Métro Belgique n°4407 14 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4407 de 14 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'année du tigre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS VENDREDI 14/1/2022 metrotime.be Belga/J. Jacobs Abandon des poursuites L’opposant kazakh Moukhtar Abliazov, mis en examen en France pour des soupçons de détournement au préjudice de la banque BTA au Kazakhstan (plus de 6,4 milliards d’ € ), a obtenu hier l’abandon des poursuites en raison de la prescription des faits, a-t-on appris par une source judiciaire. Les avocats de la banque ayant annoncé à l’AFP former un pourvoi en cassation, la décision de la cour d’appel n’est donc pas définitive. AFP/OVHcloud Une grève scolaire qui tombe « mal » PARIS Les enseignants, exaspérés par la gestion gouvernementale de l’épidémie de la Covid-19 à l’école, ont été appelés à une grève hier. Une grève qui tombe mal, à trois mois de l’élection présidentielle. L’ensemble des syndicats enseignants ont appelé à la grève dans les écoles, collèges et lycées. Près de 38,5% des enseignants étaient en grève dans les écoles maternelles et élémentaires, selon le ministère de l’Éducation, tandis que le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, annonce 75% de grévistes. Dans les collèges et lycées, 23,7% des enseignants sont mobilisés, selon le ministère, tandis que le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, annonce 62% de grévistes. Au-delà des professionnels de l’éducation, des mouvements lycéens et organisations de parents d’élèves ont eux aussi rejoint le mouvement « par solidarité ». UN DISPOSITIF COMPLIQUÉ Les syndicats dénoncent « une pagaille indescriptible » dans les établissements scolaires en raison de la cinquième vague épidémique et des protocoles sanitaires qu’elle implique. Depuis le retour en classe après les fêtes de Noël, les écoles vivent au rythme d’un nouveau protocole sanitaire. Les élèves sont désormais soumis à trois tests en quatre jours s’il y a un positif dans la classe  : un antigénique ou PCR le jour de l’annonce du cas Covid, avec attestation à donner à l’école, puis des autos tests à faire à la maison à J+2 et J+4. Un dispositif compliqué, alors que les cas se multiplient et entraînent la fermeture de milliers de classes parmi les 527.000 que compte la France. UNE GRÈVE À TROIS MOIS DES ÉLECTIONS Dans le collimateur des grévistes, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, accusé de « mépris » et d’« autoritarisme » envers le personnel enseignant, notamment pour avoir annoncé la veille de la rentrée scolaire AFP/O. Scarff et via la presse le protocole sanitaire qui s’appliquerait après les vacances de Noël. Depuis, le protocole a changé plusieurs fois. Le ministre de l’Éducation a longtemps été considéré comme un maillon fort de la majorité présidentielle. Mais il est désormais très fragilisé, et le gouvernement l’a mollement soutenu ces derniers jours. Il s’est même fait recadrer par le président Emmanuel Macron qui a réclamé « plus d’anticipation » et une meilleure communication Un budget sans aide internationale en Afghanistan KABOUL Les talibans ont approuvé le premier budget depuis leur retour au pouvoir en Afghanistan en août. « Pour la première fois depuis deux décennies, nous avons fait un budget qui ne dépend pas de l’aide internationale. C’est une grande réussite pour nous », a déclaré Ahmad Wali Haqmal, le porte-parole du ministère. Depuis l’arrivée au pouvoir des islamistes, les donateurs internationaux ont suspendu l’aide massive qui représentait jusque-là 80% du budget afghan. De plus, ce budget d’un montant de 53,9 milliards d’afghanis (450 millions  € ), concerne uniquement le premier trimestre 2022 et est presque entièrement consacré aux dépenses de fonctionnement du gouvernement, comme les salaires. Tous les fonctionnaires ayant repris le travail après le 15 août « seront payés », a affirmé le fonctionnaire, ainsi que les combattants talibans ayant depuis intégré les forces de sécurité. En effet, avec la grave crise de liquidités déclenchée par la suspension de l’aide internationale, la majorité des employés gouvernementaux n’ont pas été payés depuis des mois. Les femmes fonctionnaires, dont la plupart n’ont pas été autorisées à reprendre le travail, seront également AFP/J. Tanveer payées, a assuré M. Haqmal. Les 4,7 milliards d’afghanis restant seront consacrés aux projets de développement, notamment à achever des infrastructures de transport. ◀ La « tech » a la cote L’investissement dans les jeunes entreprises technologiques a bondi l’an dernier dans le monde. En effet, les start-up technologiques ont levé 675 milliards de dollars en 2021, un chiffre multiplié par deux sur un an. Il s’agit d’une année record qui a vu Londres confirmer sa position dominante en Europe. À elle seule, Londres a levé la somme record de 25,5 milliards de dollars sur un total de 115 milliards sur le continent. avec les écoles en amont. Le mouvement tombe mal pour le président quasi-candidat et toujours favori des sondages, à trois mois du premier tour de la présidentielle. Les oppositions s’en sont données à cœur joie ces derniers jours, la candidate de droite, Valérie Pécresse, fustigeant « un désordre et un chaos généralisé dans l’école », celle d’extrême droite, Marine Le Pen, accusant le gouvernement de « pourrir l’existence » des Français. ◀ BUENOS AIRES Il y a un an, l’avortement devenait légal en Argentine, soulevant l’espoir de millions de femmes. Mais pour beaucoup, les pratiques, les mentalités et les infrastructures encore à la traîne ont peu changé. En effet, le contraste est frappant entre les citadines de Buenos Aires et les femmes isolées des provinces, pénalisées par l’absence d’aide, et qui, parfois, doivent voyager loin de chez elles pour obtenir un conseil discret. Pour les réseaux féministes, une prochaine bataille est notamment d’obtenir la relaxe pour plus de Fin du « motif impérieux » pour les Britanniques AFP/R. Beck PARIS Les personnes vaccinées sont autorisées, à partir d’aujourd’hui, à quitter le Royaume-Uni pour venir en France sans présenter de motif impérieux, a annoncé le ministre délégué chargé du Tourisme et des PME, Jean-Baptiste Lemoyne. « Pour les personnes vaccinées, on met aussi fin à la période d’isolement de 48 heures. On demandera seulement un test négatif de moins de 24 heures au départ. On pourra à nouveau se déplacer depuis le Royaume-Uni pour des motifs de loisirs et aller skier » dans les stations françaises, a ajouté M. Lemoyne. À la mi-décembre, la France avait rétabli l’obligation de « motifs impérieux ». Ces motifs ne permettaient pas de se déplacer pour raisons touristiques ou professionnelles. ◀ Peu d’avancées depuis la légalisation sur l’avortement AFP/R. Schemidt 1.500 femmes encore sous le coup de poursuites pour avoir pratiqué, ou assisté, un avortement. ◀
Le RER vélo, 400 km de pistes cyclables Belga/B. Doppagne P.8 Initialement prévue du 15 au 23 janvier 2022, la 99 e édition de l’emblématique Salon de l’auto de Bruxelles a été annulée à cause de la situation sanitaire. Une triste nouvelle pour les passionnés d’automobile qui assistent chaque année par milliers à l’événement mais aussi pour celles et ceux qui comptaient profiter du Salon pour acheter une nouvelle voiture. LE BON MOIS POUR ACHETER En effet, les conditions salon ne sont pas un mythe et le mois de janvier est la période parfaite pour acquérir un nouveau véhicule. On est encore dans la période des bilans financiers et des calendriers prévisionnels, les constructeurs sont habituellement prêts à faire des efforts. En période de salon, les consommateurs comparent les offres et les ristournes ont tendance à pleuvoir de tous les En route ! Le retour des trains de nuit à Bruxelles P.9 côtés. Enfin, c’est aussi un bon plan pour les acheteurs puisque si une voiture est achetée en début d’année, cela signifie que la voiture est immatriculée l’année suivante et que son prix de revente sera donc plus élevé. DES CONDITIONS CANONS D’ailleurs, ce n’est pas parce que le Salon de l’auto n’aura pas lieu cette année qu’il n’y aura pas de promotions. Dès l’annonce de l’annulation, l’organisateur Febiac avait indiqué que le salon de l’automobile de janvier 2022 serait délocalisé chez tous les concessionnaires du pays. Il faut dire que le Salon de l’auto représente entre 20% et 30% du chiffre d’affaires annuel du secteur. De plus, après les chiffres de vente de voitures neuves en 2021 (-11%) , le secteur a bien besoin de se redresser. Même sans salon, il y aura donc des conditions avantageuses chez toutes les marques  : des réductions, des remises sur les véhicules en stock, des conditions spéciales pour la reprise d’un ancien véhicule, des options offertes ou encore des avantages supplémentaires comme une garantie étendue ou des entretiens offerts. Découvrir la Belgique en e-trottinette Le Salon de l’auto 2022 est annulé mais les bonnes affaires continuent Cette année, le Salon de l’auto de Bruxelles n’aura pas lieu. Mais ce n’est pas pour ça que les bonnes affaires ne seront pas au rendez-vous. Voici un aperçu de ce que prévoient les marques et les concessionnaires. P.10 JUSQU’À 9.500  € DE REMISE Chez Toyota, on propose l’hybride au prix de l’essence et une remise qui peut atteindre jusqu’à 4.000  € sur certains modèles. Du côté de Volkswagen, en plus de remises allant de 4.500 à 7.000  € selon les modèles, le constructeur allemand propose un chèque reprise pour un ancien véhicule allant jusqu’à 2.500  € . Les constructeurs français y vont aussi de leurs promotions. Renault propose jusqu’à 8.300  € de remise et un taux à 0,00% sur tous les modèles. Chez Citroën, les remises peuvent atteindre jusqu’à 9.500  € . Même son de cloche chez le constructeur suédois Volvo qui propose des réductions allant de 3.000 à 8.890  € en fonction des modèles. Vous l’aurez compris avec ce petit aperçu, même sans Salon de l’auto, les bonnes affaires sont nombreuses en ce mois de janvier. Pour les découvrir dans le détail, rendez-vous dans les concessionnaires ou surfez directement sur le site du constructeur. Pour tomber directement sur les bonnes affaires, tapez directement la marque + conditions salon dans votre moteur de recherche ! ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :