Métro Belgique n°4407 14 jan 2022
Métro Belgique n°4407 14 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4407 de 14 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'année du tigre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS VENDREDI 14/1/2022 metrotime.be Brussels Airport bat des records BRUXELLES Brussels Airport, qui a enregistré 9,4 millions de passagers en 2021, a signé une croissance record dans le segment du cargo. Avec des volumes en hausse de 30% par rapport à 2020, Brussels Airport a signé une croissance record dans le segment du cargo, a annoncé l’aéroport. L’augmentation des volumes de fret aérien est « le meilleur résultat depuis 2007 », souligne l’aéroport national. « Il s’agit de la croissance annuelle la plus forte jamais enregistrée par Brussels Airport, qui devient ainsi l’un des aéroports à la plus forte croissance en termes de volumes de fret en Europe », explique le CEO de Brussels Airport, Arnaud Feist. Par ailleurs, l’aéroport a accueilli près de 9,4 millions de passagers en 2021. Si ce total de voyageurs représente une Belga/J. A. Gekiere augmentation de 39% par rapport à l’année 2020, le recul atteint 64% par rapport à 2019. LE SECTEUR TOUCHÉ PAR LA CRISE SANITAIRE « Cela fait deux ans que le secteur de l’aviation est touché par la crise de la Covid, mais je suis content que nous ayons pu, en 2021, réaliser une forte hausse du nombre de passagers, principalement durant la seconde moitié de l’année. Bien que le début de 2021 ait été fortement impacté par les limitations de voyage et les mesures, à partir de l’été, nous avons pu observer une relance et accueillir un nombre croissant de passagers », résume Arnaud Feist. Les dix destinations les plus populaires de 2021 étaient Madrid, Lisbonne, Barcelone, Malaga, Rome, Istanbul, Alicante, Milan, Francfort et Genève. ◀ Un plan d’action pour mettre les demandeurs d’asile à l’emploi DURBUY Le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, a présenté hier un plan d’action visant à favoriser la mise à l’emploi des demandeurs d’asile durant leur procédure en Belgique. Organisée à Durbuy, cette présentation s’est tenue en partenariat avec le groupe hôtelier La Petite Merveille, qui collabore désormais avec les centres Croix-Rouge de Barvaux et Hotton pour former du personnel parmi les demandeurs d’asile. Ces candidats seront amenés à découvrir différents métiers de l’Horeca en vue d’obtenir un certificat reconnu par le secteur de l’Horeca et un éventuel contrat au sein de la société durbuysienne. « Nous n’éprouvons pas encore trop de difficulté à recruter du personnel, mais cela devient limite. Nous avons besoin d’un pool plus important. D’où l’idée d’intégrer des résidents des centres Croix-Rouge », explique Bart Maerten, patron de La Petite Merveille. Cette initiative fait donc écho au plan d’action qui vise à favoriser l’acquisition de compétences et l’activation des demandeurs d’asile à l’emploi. « Actuellement, les demandeurs d’asile ont la possibilité d’entreprendre une formation ou de travailler Belga/K. Van Accom La Commission réfute les allégations de vols à vide BRUXELLES La Commission a réfuté, hier, les allégations selon lesquelles les règles européennes forceraient Lufhtansa à voler à vide. Belga/E. Lalmand dès le 4 e mois de leur procédure de demande d’asile. Mais on constate que ce n’est pas encore assez le cas. Trouver un employeur quand on vit loin de chez soi peut être compliqué », explique-t-il. ◀ La Commission européenne a opposé un démenti net aux allégations du géant allemand de l’aviation de ligne Lufthansa et de sa filiale belge Brussels Airlines, soutenues par le ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet, selon lesquelles les règles européennes sur les créneaux aériens (« slots ») les forceraient à opérer cet hiver des vols à vide, ou presque. En temps normal, une compagnie aérienne doit faire voler ses avions en utilisant minimum 80% de ses droits de créneaux de décollage et d’atterrissage (« slots ») , si elle veut conserver ces droits la saison suivante. Ce quota de vols obligatoires a été supprimé au début de la pandémie de coronavirus pour venir en aide aux compagnies aériennes, confrontées à une chute historique du nombre de vols, mais a été réintroduit graduellement. Pour cet hiver, le taux est de minimum 50%, il sera relevé à 64% pour la saison d’été, ce qui suscite la grogne des compagnies aériennes qui jugent ces taux trop difficiles à respecter. C’est le cas de Lufthansa et de Brussels Airlines, soutenues par l’IATA, l’Association du transport aérien international. Le PDG du BRUXELLES Depuis 2017, la campagne Tournée minérale propose aux Belges de ne pas consommer d’alcool durant le mois de février. Cette année, l’événement se déclinera dès lundi prochain en radio et télévision via des micros-trottoirs et des réponses d’experts, ainsi que sur les réseaux sociaux avec le hashtag #challengetespotes pour promouvoir l’utilité de relever ce défi ensemble. L’année dernière, neuf participants sur dix affirmaient avoir ressenti au moins un effet positif après leur cure, selon une étude de l’UGent. Parmi ces bienfaits, certaines personnes citent le fait d’avoir plus groupe allemand, Carsten Spohr, a prétendu qu’il serait contraint d’opérer « 18.000 vols inutiles » durant l’hiver « seulement pour conserver ses droits de décollage et d’atterrissage ». Mais pour la Commission, ces allégations sont infondées. Le taux de 50% est « raisonnable et fondé sur les faits », d’autant que l’on constate une augmentation du nombre de vols cet hiver par rapport au précédent, fait-elle observer. En outre, chaque compagnie peut faire valoir, en cas de force majeure, une clause de non-utilisation des slots. Selon un fonctionnaire de la Commission, l’activation de cette clause peut être demandée en cas de restrictions imposées sur les voyages. ◀ Les bienfaits d’un mois sans alcool au cœur de la Tournée minérale AFP/F. Fife d’énergie, de retrouver un sommeil de meilleure qualité et d’économiser, sachant que chaque Belge boit en moyenne pour 462  € de boissons alcoolisées par an. ◀
metrotime.be VENDREDI 14/1/2022 NEWS 5 Possible assouplissement des mesures aux Pays-Bas LA HAYE Les Pays-Bas devraient assouplir diverses restrictions sanitaires à partir de demain. Le Conseil des ministres devrait approuver les modifications aujourd’hui. Le gouvernement néerlandais devrait assouplir les mesures de restriction sanitaire d’application dans les petits commerces, les métiers de contacts, le sport et l’enseignement supérieur à partir de demain, ont rapporté plusieurs médias néerlandais. L’information a été confirmée par des sources proches du gouvernement. Le Conseil des ministres devrait approuver ces nouvelles mesures aujourd’hui, avant une conférence de presse du Premier ministre Mark Rutte et du ministre de la Santé Ernst Kuipers prévue à 19h00. DES RESTRICTIONS MAINTENUES POUR L’HORECA ET LA CULTURE À partir de demain, les Néerlandais pourront à nouveau faire du shopping, aller chez le coiffeur et pratiquer du sport en plein air. Les établissements d’enseignement supérieur devraient également rouvrir leurs portes. Mais l’horeca et le secteur culturel resteraient clos, selon les AFP/B. Maat Une centaine de perquisitions menées pour de faux certificats BERLIN La police allemande a mené des perquisitions concernant une centaine de personnes dans quatre Länder du pays au sujet de faux certificats de vaccination, rapporte la chaîne publique allemande ZDF, citant des sources policières. Un médecin est soupçonné d’avoir pratiqué de fausses injections et délivré des certificats, alors que les bénéficiaires n’étaient pas vaccinés. Plus de 200 agents ont été mobilisés pour cette opération qui s’est conclue par la saisie de ces certificats. EN BREF Belga/E. Lalmand ▶ L’ONG Human Rights Watch a salué le verdict « historique » contre un ancien colonel des services de renseignement syriens condamné hier par la justice allemande à la prison à vie pour crimes contre l’humanité. ▶ Les neuf dernières années font partie du « top 10 » des années les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre, et 2021 se médias néerlandais. Les magasins, autres que ceux d’alimentation toujours ouverts, seront contraints de respecter certaines règles, comme limiter le nombre de clients et fermer à 17h00. FIN DU CONFINEMENT Le confinement instauré pour limiter la De plus, le médecin s’est vu retirer sa licence. ◀ place au sixième rang, selon le rapport annuel d’une agence scientifique américaine de référence. ▶ Le prince Andrew a été déchu hier de ses titres militaires et parrainages d’associations, au lendemain du refus de la justice américaine de classer la plainte au civil qui accuse le fils de la reine Elizabeth d’agressions sexuelles sur une mineure. propagation du coronavirus doit prendre fin aujourd’hui, sur fond de contestations croissantes des mesures sanitaires. Certains commerçants ont notamment annoncé ouvrir leur enseigne malgré les restrictions en vigueur, alors que de nombreux Néerlandais traversent la frontière pour faire leurs courses en Belgique ou en Allemagne. ◀ L’isolement réduit à 5 jours à Londres AFP/T. Nicholson LONDRES Le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, a annoncé, hier, raccourcir la durée d’isolement pour les malades de la Covid-19 en Angleterre de sept jours minimum à cinq jours, moyennant un test négatif. Dès lundi, moyennant deux autos tests négatifs au cinquième jour et au début du sixième jour, les personnes positives pourront sortir d’isolement. L’objectif est de « minimiser » l’impact de ces mesures sur l’économie. Citant des chiffres de l’agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA), le ministre a souligné qu’« environ deux tiers des cas positifs ne sont plus contagieux à la fin du cinquième jour ». ◀ Des hôpitaux fermés pour avoir refusé des urgences AFP/D. Dilkoff PÉKIN Les autorités chinoises ont fermé, hier, deux hôpitaux de la ville confinée de Xi’an (nord) afin d’y « rectifier » l’application des règles anti-Covid. Début janvier, une femme enceinte de huit mois s’était vue refuser pendant deux heures l’entrée de l’hôpital Gaoxin, au motif que son test Covid négatif avait légèrement dépassé la limite de validité de 48 heures. Une photo la montrait assise sur un tabouret, entourée d’une flaque de sang. Le directeur des services de santé avait présenté des excuses publiques. La mairie avait auparavant annoncé la mise à pied du directeur de l’hôpital et des « responsables concernés ». Lors d’un autre incident, une habitante avait affirmé que son père avait succombé à une crise cardiaque après avoir été refoulé « en raison des règles liées à la pandémie ». Les deux hôpitaux incriminés ont reçu des avertissements et doivent « suspendre leurs activités pendant trois mois pour rectification », ont indiqué les services municipaux de la santé. Ils ne seront autorisés à rouvrir qu’après avoir obtenu une autorisation. ◀ Abracadabus ASBL Vous avez + de 50 ans, quelques heures de libre  : Venez donner le gout du livre à des groupes de 2 à 3 enfants des écoles maternelles de la ville de Bruxelles. Rue St Christophe 38,1000 Bruxelles tél  : 02/5137535 - info@abracadabus.be www.abracadabus.be



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :