Métro Belgique n°4402 23 déc 2021
Métro Belgique n°4402 23 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4402 de 23 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : pas de cadeau pour la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
im 1 4 NEWS JEUDI 23/12/2021 metrotime.be « Les tarifs doivent encourager l’utilisation du train » BRUXELLES La politique tarifaire du rail doit encourager l’utilisation du train quel que soit le motif des déplacements, et attirer de nouveaux voyageurs. C’est ce que recommandent le Conseil national du travail (CNT) et le Conseil central de l’économie (CCE) dans un avis sur la vision du rail à l’horizon 2040, diffusé hier. Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) planche actuellement sur cette vision pour le chemin de fer belge. Les deux conseils appellent le gouvernement fédéral à prévoir suffisamment de temps pour susciter un « soutien sociétal favorable à la vision du rail 2040 ». Ils regrettent que le processus de formation de la vision et de consultation en la matière se déroule dans « un délai extrêmement serré ». AMÉLIORER LA QUALITÉ Le rail a des coûts élevés en matière d’infrastructure, par exemple, là où les coûts externes (environnemental, notamment) du transport aérien sont peu répercutés sur Ph. Belga les prix pratiqués. CNT et CCE recommandent de tenir compte des « externalités économiques, sociales et environnementales » de chaque mode de transport, ce qui permettrait de rendre « plus attrayants » les modes de transport durables comme le train. En ce qui concerne la politique tarifaire, les conseils souhaitent qu’elle encourage l’utilisation du train quels que soient les motifs des déplacements aussi bien intérieurs qu’internationaux. Les tarifs doivent aussi permettre d’attirer de nouveaux voyageurs. Les tarifs ne devraient pas pouvoir augmenter sans s’accompagner d’une amélioration de la qualité des services. ◀ La Chambre approuve le budget 2022 BRUXELLES La Chambre a approuvé hier, majorité contre opposition, le budget des voies et moyens et le budget général des dépenses 2022. Les amendements déposés par l’opposition ont sans surprise été rejetés. La Vivaldi s’était accordée début octobre sur ce nouveau budget, censé se dérouler dans un contexte de début de sortie de crise sanitaire. Au vu du regain de l’épidémie, le gouvernement s’est vu contraint de prolonger plusieurs mesures de soutien. Ce budget comprend aussi la prolongation du tarif social de l’énergie et la norme énergétique, visant à lutter contre la hausse des prix. Les débats auront duré près de 21 heures mardi, se terminant hier à l’aube. Les parlementaires ont ensuite repris leurs travaux à 9h avec l’examen de projets et propositions de loi. La séance plénière de cet après-midi sera uniquement consacrée aux questions d’actualité. La loiprogramme qui traduit concrètement les mesures budgétaires sera également Belga/H. Dure Le projet de loi santé renvoyé au Conseil d’État BRUXELLES Le vaste projet de loi portant des dispositions diverses en matière de santé porté par le ministre Frank Vandenbroucke ne sera pas voté cette semaine à la Chambre. Hier en séance plénière, l’opposition a demandé et obtenu le renvoi des plusieurs amendements au Conseil d’État, confirmant cette intention déjà exprimée en commission. Ce vaste projet de plus de 150 pages comporte de nombreuses dispositions  : relatives au fonctionnement de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), à l’exercice des professions des soins de santé, à la formation Ph. Belga approuvée aujourd’hui. Le vote sur le projet portant des dispositions fiscales est par contre reporté après les vacances d’hiver. ◀ continue pour les professionnels de la santé dans le cadre de la crise du coronavirus. Elle contient aussi des dispositions concernant les mutualités et les unions nationales de mutualités. Le projet propose aussi de supprimer la compétence du gouvernement de déterminer les prestations de santé pour lesquelles l’application du tiers payant ainsi qu’une augmentation de 25.000  € de la subvention à l’organisation de patients RadiOrg pour les maladies rares. QUELQUES ASPECTS POSENT PROBLÈME Mais plusieurs aspects du texte posent problème aux yeux de l’opposition. Pour Catherine Fonck (cdH), ce EN BREF ▶ Le réseau des TEC Brabant wallon était fortement perturbé hier matin, suite à un mouvement de grève spontané qui concerne l’ensemble des dépôts. ▶ L’Autorité de protection des données (APD) a confirmé une mesure provisoire visant à suspendre la vérification du statut vaccinal de candidats en vue de leur recrutement dans un réseau hospitalier. projet introduit un article qui donne une base légale au gouvernement pour instaurer un verrou individuel après la réussite des études et le diplôme pour les médecins et les dentistes. L’Inami pourra donc automatiquement ne plus attribuer un numéro Inami à ceux qui n’ont pas une attestation de contingentement de 1 re année d’études, et donc les empêcher d’exercer, alors qu’ils ont pu poursuivre leurs études et les ont réussies. Lors du débat en commission vendredi dernier, le ministre Vandenbroucke avait assuré, sans convaincre l’opposition, que l’article 87 du projet de loi ne pourrait entrer en vigueur uniquement après l’adoption d’un arrêté. ◀ ▶ La Taskforce Covid Therapeutics, chargé par le gouvernement fédéral de se pencher sur l’achat de traitements contre le coronavirus, recommande d’acheter 10.000 doses du médicament Paxlovid, un médicament de Pfizer qui réduirait de 89% le risque d’hospitalisation et de décès chez les personnes non vaccinées.
metrotime.be JEUDI 23/12/2021 NEWS 5 Le pass sanitaire dans la peau STOCKHOLM Surveillance terrifiante ou solution pratique face à la Covid-19 ? En Suède, une entreprise spécialisée dans les implants à micro-puces a mis au point un pass sanitaire à porter sous la peau, dans un pays déjà en pointe en la matière. « Je pense que cela fait tout à fait partie de mon intégrité d’être ‘pucée’, de garder mes informations personnelles avec moi », explique à l’AFP Amanda Back, une Stockholmoise qui utilise la puce sous-cutanée développée par la société DSruptive Subdermals. Si la pratique reste confidentielle, plusieurs milliers de Suédois se sont fait poser ces dernières années un implant électronique inséré sous la peau pour remplacer clés, cartes de visite, billets de train… et pour certains désormais leur pass vaccinal. La patrie de la série « Real Humans » est un des fiefs des « biohackers » (« biopirates ») persuadés que ce type de solution est l’avenir de l’humanité, malgré les inquiétudes qu’elles suscitent. « J’ai programmé la puce de façon à ce que mon pass sanitaire soit sur la puce. La raison, c’est que je veux toujours l’avoir à portée de main et quand je lis ma puce, je fais La Chine confine une ville de 13 millions d’habitants Ph. AFP PÉKIN Les autorités chinoises ont imposé hier un confinement à Xi’an (nord), qui compte 13 millions d’habitants, en raison d’un rebond de cas de Covid-19, à plus d’un mois des JO d’hiver de Pékin. La ville, connue pour son armée enterrée en terre cuite, avait déjà restreint les déplacements pour contenir un foyer de Covid-19. Les habitants doivent désormais « rester chez eux sauf raison impérative », ont indiqué les autorités locales. Une personne par foyer est toutefois autorisée à faire les courses « tous les deux jours ».◀ simplement glisser mon téléphone sur la puce, puis je le déverrouille et elle s’ouvre », explique Hannes Sjoblad, le patron de DSruptive Subdermals. UNE CENTAINE D’EUROS POUR UNE PUCE « Une micro-puce implantée coûte une centaine d’euros pour les versions les plus avancées, et si on le compare par exemple aux bracelets connectés qui coûtent en général le double du prix, un implant peut se conserver 30 ou 40 ans. Alors qu’un bracelet se conserve 3 ou 4 ans », plaide l’entrepreneur. Pour lui, le pass covid n’est qu’un des exemples d’application possibles, qui « sera plus quelque chose pour l’hiver 2021-2022 », glisse-t-il, optimiste. L’entrepreneur suédois, qui se dit « très intéressé par les questions de vie privée, considère toutefois avec « une grande inquiétude que beaucoup de gens Nt. AFP/V. Kantarci Bernard-Mas : assard Sélection vin mousseuxux brut 75 cl Réaction promo pror concurrent 13,32  € /L 9,99  € voient les implants à puce comme une technologie effrayante ou de surveillance ». Ses implants « n’ont pas de batterie, ils ne peuvent pas transmettre de signal par eux-mêmes, donc en gros ils sont endormis, ils ne peuvent pas dire où vous vous trouvez, ils ne sont activés que lorsqu’on les touche avec un smartphone », souligne Hannes Sjoblad. Et si besoin est, nous adaptons nos prix. Ainsi, vous profitez toujours des meilleurs prix. Merci Finest Selection 250 grnerc PLUSIEURS VOLONTAIRES Tous les utilisateurs sont volontaires, mais si quelqu’un les rendait obligatoires pour des détenues ou des personnes âgées en maison de retraite, « vous me trouverez sur les barricades pour me battre contre ça », juge-t-il. « Personne ne doit forcer quelqu’un à porter un implant ». Comparer les promos ? Inutile, nous le faisons pour vous. Notre prix était déjà le plus bas 11,96  € /kg 2,99  € Valab31e jusqu'au 24/12/2021 inclus. Les prix peuvent être encore plus bas en magasin. Notre savoir-faire se déguste e avec a sagesse ◀ La France lance la campagne de vaccination des enfants AFP/A. Parat PARIS La France a lancé hier la campagne de vaccination contre la Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran. « Nous ouvrons la vaccination officielle pour les enfants » de cette tranche d’âge, a déclaré le ministre, en précisant que la dose de rappel n’était, en revanche, pas élargie aux adolescents « pour l’instant ». De son côté, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a appelé les entreprises à « accélérer » le recours au télétravail face à la Covid-19, avec une cible de 3 à 4 jours par semaine. « C’est clair qu’avec la situation, il faut accélérer, renforcer le télétravail (…) avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent, voire quatre jours quand c’est possible », a déclaré la ministre. ◀ Le prix, c'est nous. Boni Selection saumon atlantique fumé norvégien 8 à 12 tranches 280 g Espace fraîcheur Réaction promo concurrent collAnd -v Le prix, c’e 21,97  € /kg 6,15  € « meilleurs prix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :