Métro Belgique n°4400 20 déc 2021
Métro Belgique n°4400 20 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4400 de 20 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : le bain de Noël à Nice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 RETRO BELGIQUE LUNDI 20/12/2021 metrotime.be Covid, intempéries et chasse à l’homme au menu belge en 2021 Après une année 2020 entièrement placée sous le signe du coronavirus, la pandémie a continué de rythmer notre actualité en 2021. Mais pas que. Retour sur les temps forts de notre actualité belge. PREMIÈRES PIQÛRES Un an après l’entrée du coronavirus dans nos vies, la Belgique lançait officiellement le 5 janvier sa campagne de vaccination à grande échelle. Après une semaine de phase-test, les résidents de maison de repos étaient les premiers à recevoir leur dose de vaccin anti-Covid. Rapidement, le rythme des livraisons s’accroît, des centres ouvrent leurs portes dans tout le pays. Après les maisons de repos, ont suivi les professionnels de la santé, les profils vulnérables ainsi que les professions prioritaires. En mars, la vaccination du grand public débutait. ◀ AFP/K. Tribouillard LE MONDE DE LA NUIT DANS LA TOURMENTE Le 10 octobre dernier, apparaissaient sur les réseaux sociaux les premiers témoignages d’agressions sexuelles et de viols commis par des employés de deux bars du cimetière d’Ixelles, le Waff et le El Café. C’est le début du mouvement #Balancetonbar  : une vague de témoignages de femmes droguées à leur insu dans des bars et cafés puis agressées sexuellement ou violées. Après Bruxelles, le mouvement se répand à Liège et en France. ◀ MAIS AUSSI… ▶ En janvier, quatre personnalités impliquées dans l’affaire Nethys sont placées sous mandat d’arrêt  : Stéphane Moreau, François Fornieri, Pol Heyse et Pierre Meyers. Quelques jours plus tard, ils sont tous remis en liberté. ▶ Le 1er avril, se tenait la première édition de la « Boum » au Bois de la Cambre, qui a dégénéré en de violents affrontements entre police et manifestants. Un mois plus tard, l’histoire se répète avec « La Boum 2 ». Belga/B. Fahy LA WALLONIE SOUS EAU Trente-neuf morts ; 80.000 à 100.000 personnes touchées ; plus 45.000 habitations sinistrées ; 100 km 2 de zones inondées ; 160.000 tonnes de déchets charriés par les eaux ; 209 communes concernées. C’est le lourd bilan des inondations qui ont frappé la Wallonie à la mi-juillet. Mais ce que l’on retiendra aussi, c’est la solidarité dont ont fait preuve les Belges de tout le pays envers les sinistrés. Alors que la commission d’enquête parlementaire cherche encore à faire toute la lumière sur cette catastrophe, pour beaucoup de villes wallonnes, 2022 sera placée sous le signe de la reconstruction. ◀ Belga/J. Bruynseels ▶ Une pollution au PFOS, liée à l’usine chimique 3M, a été découverte en mai en région anversoise et dans des cours d’eau en Flandre. Dans concentrations inquiétantes ont été observées chez des habitants, travailleurs de l’entreprise mais aussi dans les sols. ▶ Sa photo a fait le tour du monde fin août  : Neha, une fillette de 8 ans, arrive sur le tarmac de Melsbroek en sautillant après son évacuation d’Afghanistan, passé aux mains des Tablians. ▶ Les baptêmes étudiants ont de nouveau été dans le viseur cet automne, après un grave accident à Louvain-la-Neuve et le décès d’un étudiant en province de Namur lors d’une bleusaille. ▶ Le défilé du 21 juillet fut marquant à plus d’un titre  : dédié aux « héros du Covid » et aux victimes des inondations, il comptait une princesse dans ses rangs, Elisabeth, dans le peloton de l’École Royale Militaire. Une autre princesse, Delphine, est apparue pour la première fois sur le podium protocolaire. CHASSE À L’HOMME EN HAUTE CAMPINE Le 18 mai, le militaire de 46 ans Jürgen Conings s’évaporait dans la nature après avoir menacé de s’en prendre aux structures de l’État et à plusieurs personnalités. Fiché par l’Ocam comme « extrémiste de droite potentiellement dangereux », il était lourdement armé. C’est le début d’une chasse à l’homme, menée en particulier dans le parc national de Haute Campine, qui tiendra la Belgique en haleine pendant des semaines. C’est le 20 juin que le corps du fugitif est retrouvé. Jürgen Conings s’est donné la mort par arme à feu durant les premiers jours de la cavale. ◀ DEUX MOIS DE GRÈVE DE LA FAIM Du 23 mai au 21 juillet, près de 470 travailleurs sanspapiers ont mené une grève de la faim (et de la soif dans les derniers jours) à l’église du Béguinage, à l’ULB et à la VUB pour réclamer la régularisation de leur séjour. Le secrétaire d’État Sammy Mahdi (CD&V), s’était alors engagé à prendre en considération certains critères pour l’examen des demandes de régularisation (ancrage long en Belgique, promesses d’embauche…). Trois mois plus tard, presque toutes les demandes ont été refusées. S’estimant trahis, plusieurs grévistes ont déposé plainte contre l’Etat belge. ◀ AFP/K. Tribouillard LA BELGIQUE FACE À UNE QUATRIÈME VAGUE Pour faire face à la quatrième vague de coronavirus dans le pays, les autorités se dotent d’un nouvel outil  : le pass sanitaire, ou Covid Safe Ticket, entre en vigueur en Belgique au mois d’octobre, avant de voir son utilisation élargie le 1er novembre. Une mesure qui n’est pas au goût de tous  : le 21 novembre, 35.000 personnes protestaient dans les rues de Bruxelles contre ce pass sanitaire. ◀ ▶ Du 31 juillet au 1er août, l’abbaye de Floreffe ouvrait ses portes pour le « Petit Esperanzah ». Sans masque ni distanciation sociale mais avec CST, ce fut le premier festival post-pandémie en Belgique. ▶ Après un long parcours législatif, la loi pandémie est finalement activée en Belgique le 28 octobre. Le gouvernement fédéral décrète officiellement l’état d’urgence épidémique.
COMMENCEZ VOTRE NOUVELLE SEMAINE DE TRAVAIL AVEC AMBITION METROTIME.BE/START I START Attirer de nouveaux talents et la « résilience et le bienêtre » de leurs travailleurs sont les plus grands défis de 2022 en matière de RH pour les entreprises belges, indique le prestataire de services RH SD Worx. Les défis RH pour 2022 et les prochaines années sont plus que jamais liés à la gestion des personnes. Les entreprises belges placent le bienêtre et la résilience de leurs travailleurs plus haut dans leur liste de priorités que la moyenne européenne, souligne l’enquête internationale annuelle sur les employeurs réalisée par SD Worx. « Les conséquences opérationnelles des premières vagues de Covid-19 et l’incertitude économique liée à celles-ci ont été traitées. Il est maintenant temps de se concentrer à nouveau sur la croissance. Cela incite les entreprises à remettre au centre leur capital le plus important  : les personnes », indique Cathy Geerts, Chief HR Officer de SD Worx. « La pandémie du coronavirus a eu un impact majeur sur la façon dont nous organisons notre travail. Les entreprises se soucient, plus que jamais, de leur personnel et c’est là leur plus grand défi pour l’année prochaine », analyse la spécialiste. « Outre le bienêtre et la résilience des salariés, l’expérience et l’engagement des travailleurs, l’attraction de nouveaux talents, l’employabilité durable et le développement des talents complètent le top 5 européen. » DES DIFFÉRENCES ENTRE ENTREPRISES SD Worx constate en outre des différences entre les PME et les grandes entreprises, notamment en matière de télétravail. La coordination du travail à domicile ou d’un mode de travail hybride étant plus difficile pour les grandes entreprises, note le prestataire de services. « Plus l’entreprise est petite, plus il est facile de garder une vue d’ensemble et de réagir avec souplesse en matière de travail à domicile », ajoute Cathy Geerts. Attirer et recruter des talents est également plus difficile à mesure que la taille de l’entreprise augmente. Selon l’experte, la « plus grande rotation du personnel dans les CETTE SEMAINE DANS METRO START LE GUIDE CARRIÈRE DE METRO 8 ▶ Des idées cadeaux pour le boulot 9 ▶ On se sent rapidement chez soi chez Elia 11 ▶ La Loterie Nationale recrute Ph. Unsplash Les grands défis RH qui attendent les entreprises belges en 2022 grandes entreprises explique pourquoi la guerre des talents est considérée comme l’un de leurs principaux défis ». Et Cathy Geerts de conclure  : « Comme les salariés prennent de plus en plus leur carrière en main, ils optent pour un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. D’où l’importance accordée aux personnes dans les défis actuels en matière de ressources humaines. Ceux qui peuvent garantir un personnel heureux, productif et en bonne santé détiennent la clé du succès à long terme et conservent leurs talents. » ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :