Métro Belgique n°4399 17 déc 2021
Métro Belgique n°4399 17 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4399 de 17 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : le variant omicron gagne du terrain en Belgique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
4 CM NEWS VENDREDI 17/12/2021 1 metrotime.be La Corée du Nord tente de rendre plus discrètes ses exécutions AFP/J. Yeon-je SÉOUL La Corée du Nord continue à pratiquer des exécutions publiques mais s’efforce désormais de les rendre invisibles au monde extérieur, a rapporté une organisation basée à Séoul. Cette organisation, Transitional Justice Working Group (TJWG), a analysé des images satellite et recueilli 442 témoignages concernant 23 personnes fusillées ou pendues en public depuis l’arrivée au pouvoir de Kim YAU** YOUNG ACTIVE URBANS Jong Un en décembre 2011. Des transfuges nord-coréens ont raconté que ces exécutions s’étaient déroulées sur des sites étroitement surveillés, les autorités faisant le maximum pour empêcher toute information de filtrer à l’extérieur, selon un rapport de TJWG publié mercredi. « Ces dernières années, la Corée du Nord semble choisir de façon stratégique des sites éloignés des zones frontalières pour procéder à ces exécutions », indique cette organisation de défense des droits humains. Sur les 23 exécutions rapportées par TJWG, 21 ont eu lieu par fusillade et les deux autres par pendaison. Elles se sont souvent déroulées devant des centaines de spectateurs et les familles des condamnés étaient forcées d'y assister. Sept des personnes mises à mort avaient été condamnées pour avoir distribué ou regardé des vidéos en provenance de Corée du Sud, strictement interdites par le régime. ◀ Un nombre record de journalistes détenus PARIS Un nombre record de 488 professionnels des médias sont emprisonnés dans le monde, déplore Reporter Sans Frontières (RSF) dans son bilan annuel, qui comptabilise toutefois un nombre de journalistes tués (46) au plus bas depuis 20 ans. « Jamais depuis la création du bilan annuel de RSF en 1995 le nombre de journalistes emprisonnés n’avait été aussi élevé », constate l’ONG de défense de la liberté de la presse. Cette hausse de 20% en un an, AFP/J. Kowalsky Nous recherchons  : Un.e Account Manager Postule maintenant ! metromedia.be/jobs « est principalement le fait de trois pays », à savoir la Birmanie, le Bélarus et la Chine, dont la loi de sécurité nationale imposée en 2020 à Hong Kong a provoqué une augmentation des détentions de journalistes dans ce territoire. « Jamais Reporter Sans Frontières n’avait recensé autant de femmes journalistes détenues », au total 60, soit un tiers de plus qu’en 2020, déplore l’association. Le nombre de journalistes et professionnels des médias tués, avec 46 morts, a atteint son niveau le plus bas en 20 ans, constate l’organisme. ◀
metrotime.be VENDREDI 17/12/2021 NEWS 5 Les frontières israéliennes restent fermées AFP/H. Bader TEL AVIV Israël maintient la fermeture de ses frontières aux non-résidents jusqu’à la fin décembre dans le but d’empêcher la propagation du variant Omicron, hautement transmissible. L’État hébreu a décidé de prolonger de sept jours supplémentaires la fermeture de ses frontières. Les touristes ne pourront donc pas entrer dans le pays avant le 29 décembre à minuit, a indiqué le Premier ministre Naftali Bennett’s. Les résidents d’Israël, qui reviennent de n’importe quel pays, devront se soumettre à une quarantaine d’au moins trois jours avant d’entrer dans le pays, y compris ceux qui sont vaccinés. Les autorités israéliennes ont classé le Danemark et la Grande-Bretagne « pays rouges », ce qui implique que les Israéliens ne peuvent plus s’y rendre. Ces deux pays sont les premiers européens à rejoindre la liste rouge, qui comprend presque la totalité des pays africains. ◀ Les Britanniques priés de limiter leurs interactions LONDRES Le médecin chef pour l’Angleterre a appelé hier les Britanniques à choisir leurs « priorités » afin de réduire leurs interactions sociales avant Noël, pour ralentir la propagation du très contagieux variant Omicron. Afin de « réduire leurs chances d’attraper le virus ou de le transmettre », le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty, a estimé « raisonnable que les gens réduisent leurs échanges avec d’autres personnes au travail, mais aussi leurs interactions sociales qui leur semblent moins importantes ». « Je ne voudrais pas dire aux gens qu’ils devraient faire ceci ou cela », a-t-il explicité devant un comité parlementaire. « Il s’agit de dire aux gens ‘C’est une période dans laquelle il faut établir des priorités’ ». ◀ La France restreint l’accès aux voyageurs venant du Royaume-Uni PARIS Le gouvernement français a annoncé hier rétablir à compter de demain l’obligation de « motifs impérieux » pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni face à « la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron » dans ce pays. La validité des tests au départ du Royaume-Uni est réduite de 48 heures à 24 heures, et un système d’isolement à l’arrivée en France est également instauré, a confirmé Matignon, tout en appelant tous les voyageurs à « reporter leur voyage » au Royaume-Uni. Confronté à une flambée des contaminations liée au variant Omicron du coronavirus, le Royaume- Uni a fait état mercredi de 78.610 cas positifs enregistrés en 24 heures, du jamais vu depuis le début de la pandémie en 2020, selon des chiffres officiels. « Selon les propres termes du gouvernement britannique, le Royaume-Uni va se confronter à un’raz-de-marée’lié au variant Omicron dans les prochains jours », a justifié Matignon. Ainsi, « à compter de ce samedi matin 0 heure », il y aura « obligation de disposer d’un motif impérieux Incontournables de fête au menu. Passons à nouveau de bons moments. Brut 75 cl 22, (30,65 € Notre savoir-faire se déguste avec sagesse pour se rendre ou venir du Royaume-Uni, pour les personnes non vaccinées comme les personnes vaccinées », mais ces motifs « ne permettront pas de se déplacer pour raisons touristiques ou professionnelles », a précisé le gouvernement dans son communiqué. LES « MOTIFS IMPÉRIEUX » RÉTABLIS Pourront se rendre au Royaume-Uni ou entrer en France pour « motif impérieux » tout « ressortissant français, ainsi que son conjoint et ses enfants », et tout « ressortissant britannique et membres de sa famille bénéficiaires de l’accord » sur le Brexit. Pour les « ressortissants(s) de l’Union européenne ou assimilé » ainsi que leurs conjoints et leurs enfants ayant leur résidence principale en France », et les « ressortissants de pays Sur tous les charr ampagnes Marquis de Villon -33,34% à partir de 3 bouteilles Avec AFP/E. Piermont Valable jusqu’au 31/12/2021 inclus.Avec. Présentez votre appou carte Xtra à la caisse. Votre réduction sera déduite automatiquement. Envie de passer à ? Téléchargez l’appou demandez votre carte en magasin et profitez immédiatement de vos réductions. tiers, titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen » résidant en France. Peuvent également bénéficier d’un « motif impérieux » les voyageurs « en transit de moins de 24 heures en zone internationale dans les aéroports », certains étudiants inscrits « dans des cours de français langue étrangère Filet de dinde farci Boucherie 11,96 € /kg colruyt (FLE) » ou bien encore certains professionnels de santé. En outre, les voyageurs, y compris les personnes vaccinées, devront présenter au départ un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h. Cela « équivaut à un alignement avec les règles valant d’ores et déjà pour les personnes non vaccinées », a fait valoir le gouvernement. ◀ meilleurs prix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :