Métro Belgique n°4399 17 déc 2021
Métro Belgique n°4399 17 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4399 de 17 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : le variant omicron gagne du terrain en Belgique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
W2 vendredi 17 décembre 2021 metro weekend Notre-Dame-du-Récif. En 1452, deux pêcheurs ont trouvé près du récif une icône de la Vierge Marie et c’est ainsi qu’est né ce lieu de pèlerinage. Le récif est petit à petit devenu un îlot grâce aux habitants qui y ont acheminé de nombreuses pierres. Et c’est en 1630 qu’une église a pu finalement y être bâtie. C’est d’ailleurs devenu une tradition qui persiste encore aujourd’hui. Chaque année, le 22 juillet, les hommes de Perast se rendent sur l’île pour amener leur pierre à l’édifice. Vous trouverez partout dans la baie de petits restaurants au bord de l’eau où vous pourrez déguster du poisson fraîchement pêché pour une dizaine d’euros à peine. En supplément gratuit, vous recevrez un coucher de soleil sur la baie et un concert du chanteur local qui fait des reprises d’Ed Sheeran. COMME À ROME Si vous êtes passionné(e) par l’Histoire, vous trouverez votre bonheur à Risan. On a notamment découvert dans ce village une villa romaine avec des mosaïques datant du II e siècle. Risan était en effet une ville prospère sous l’Empire romain. COMME EN NORVÈGE N’hésitez surtout pas à quitter les stations balnéaires et à prendre de la hauteur en direction du parc national de Lovcen. La route aux 25 virages en épingle à cheveux vous permet de découvrir la baie dans sa totalité. Vous remarquerez ainsi qu’elle a un petit air de fjord avec les hautes montagnes qui la bordent. Le portrait craché du fjord de Geiranger en Norvège, mais avec une météo bien plus clémente. Le point culminant au sens littéral comme au sens figuré du parc est le mausolée de Petar Petrovic Njegoš, un leader monténégrin très apprécié du peuple. Et du haut de ce tombeau de marbre érigé à 1.657 mètres d’altitude, vous vous sentirez comme le roi ou la reine du monde ! Sur le chemin du retour, arrêtez-vous au village montagnard de Njegusi, pour y goûter ses fameux jambons et fromages. COMME AU VIETNAM Il n’y a pas que sur la côte que vous pourrez vous adonner aux plaisirs nautiques. Le lac de Skadar est le plus grand des Balkans, il s’étend au-delà de la frontière avec l’Albanie. Lors du dégel, il peut atteindre une superficie de 540 km 2. Virpaza est le point de chute idéal pour visiter ce lac, ce village se situe en effet dans sa partie la plus verte. Vous pourrez y louer un kayak ou un bateau avec capitaine pour 10 euros de l’heure par personne. Vous longerez l’« Alcatraz du Monténégro », 280 espèces de poissons pêcheurs et de nénuphars, avec vue sur les montagnes. Conseil  : demandez au capitaine de s’arrêter dans un bel endroit pour piquer une tête dans l’eau rafraîchissante ! ◀ Comme en Autriche Si vous séjournez plus longtemps au Monténégro, cela vaut la peine de quitter la région côtière pour aller vers le nord. Vous y trouverez les parcs nationaux de Biogradska Gora et de Durmitor. Biogradska Gora est le vestige d’une forêt vierge. La nature n’y est donc pas influencée par l’activité humaine. Vous pouvez vous y balader autour du lac idyllique de Biogradska Jezero et admirer les arbres gigantesques et la végétation particulière. On ne peut circuler dans le parc qu’avec un 4x4, et si cela vous tente, optez pour le circuit en jeep ou en quad. Si vous n’êtes pas pressé(e), choisissez la balade à cheval. Le parc national de Durmitor est situé plus à l’ouest. Ses montagnes font partie des Alpes dinariques. Ce parc est idéal pour la randonnée, autour du lac Noir ou vers les sommets. Vous pouvez aussi, à bord d’un véhicule ordinaire, suivre la route panoramique qui fait le tour du parc. Vous pourrez y admirer de nombreux paysages uniques  : montagnes escarpées, plateaux et précipices, avec en point d’orgue le sommet en forme de selle. ◀
metro weekend vendredi 17 décembre 2021 W3 Du local et du durable à l’agenda On l’avoue, nos rendez-vous sont encore notés à la main sur de vraies feuilles en papier ! Et vu le nombre d’agendas disponibles sur le marché, il semblerait que cette habitude désuète soit encore bien vivace pour nombre d’entre vous. À s’offrir à soi ou en cadeau, autant choisir une marque qui propose des produits un tant soit peu durables. Et si vous alliez découvrir une papeterie de quartier ? RELIURES À NAMUR Depuis trois ans, Juliette crée avec passion de jolis agendas qu’elle fait imprimer dans une petite entreprise familiale namuroise sur du papier 100% recyclé. Plusieurs formats et coloris sont disponibles sur son e- shop  : www.lesagendasdejuliette.be (entre 18 et 34,50 € ). LE DURABLE A RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE Pour être au courant de chaque pleine lune à venir, pour s’amuser à coucher sur papier ses petits bonheurs dans les pages « gratitudes », pour tout connaître sur les cycles de la nature et de la vie (menstruels aussi !) , adoptez l’agenda français Womoon. Il est conçu avec du papier 100% recyclé, en France et 1% du chiffre d’affaires est reversé à l’association Pour La Planète. À shopper sur www.womoon.fr ou chez Slow Now, 39 rue Fétinne à Liège (38 € ). ANTWERPSE PAPERS Nous avons déniché les agendas les plus écolos de Flandre  : entièrement conçus avec des matériaux réutilisés, notamment des bâches publicitaires pour la couverture, ils sont par conséquent tous uniques ! Les agendas Redo papers sont à commander en ligne sur www.redopapers.be ou rendezvous directement à la papeterie Lundi rue François Stroobant à Ixelles (34 € ). TU SERAS GENTILLE… L’agenda de Raquel Santana de Morais est en papier artisanal et fait main à Bruxelles. Bourré de dessins et de textes qui ont pour mission de dénoncer et démanteler le patriarcat, il a un look un peu dark très original (mais la lumière ne naît-elle pas de l’obscurité ?). À commander sur la page FB de la créatrice ou à dénicher à la librairie Tulitu, 55 rue de Flandre, à Bruxelles (format A5, 15 € ). Y a-t-il un mot pour exprimer ça ? Les agendas de Juliette Redo papers Marjolein Delhaas Raquel Santana My365 TO THE POINT La simplicité volontaire personnifiée dans un agenda ! Les matériaux utilisés par cette créatrice hollandaise sont certifiés « cradle to cradle ». Niveau rendu, on ose reconnaître une sorte d’austérité protestante. Mais la simplicité, si c’est écolo, c’est forcément beau ! Vous les trouverez à la papeterie Tandemm, 293 chaussée de Boendael, et sur www.marjoleindelhaas.com (26,90 € ). AGENDA REBOOSTANT La Belge Florence Havenne a inventé un agenda qu’elle décrit comme positif, inspiré et inspirant. En plus des pages classiques, il contient un tas d’outils de développement personnel  : créer son tableau de visualisation, se fixer des objectifs et un plan d’action, noter ses gratitudes… Tous les points de vente sont repris sur le site www.happy-flow.be (49 € , recharge 9 € ). ECOLO JUSQU’AU BOUT DES SPIRALES Les agendas made in France de la marque My365 sont conçus en papier recyclé mais sont aussi 100% recyclables. PARTENAIRE DE METRO 2022/385 Chez Tandemm, à Bruxelles, on renvoie les agendas de l’année qui n’ont pas été vendus afin que la marque puisse récupérer les spirales et les élastiques. Deux versions  : l’une avec des citations, des frises à colorier… et l’autre plus épurée (sur www.my-365.fr, chez Tandemm et dans d’autres bonnes papeteries, 25 € ). Cette photo de BelgaImage en dit plus que mille mots. Qu’évoque-t-elle pour vous ? Scannez le code QR ou rendez-vous sur www.belgaimage-words.be/covid. Partagez votre mot et découvrez ceux des autres. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :