Métro Belgique n°4395 10 déc 2021
Métro Belgique n°4395 10 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4395 de 10 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : des mythes personnifiés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 CM NEWS VENDREDI 10/12/2021 1 metrotime.be Solution temporaire pour les chauffeurs Uber BRUXELLES Le gouvernement bruxellois a validé, hier, une solution transitoire pour les chauffeurs LVC concernés par l’arrêt de la plate-forme UberX. Le gouvernement bruxellois est tombé d’accord, hier, sur une solution temporaire pour les chauffeurs LVC concernés par l’arrêt de la plate-forme UberX, que la multinationale a décidé de fermer récemment à la suite d’une décision de justice qui lui était défavorable, a-t-il annoncé. UN CADRE JURIDIQUE SÉCURISÉ Cette solution, assortie de conditions, « permettra aux chauffeurs LVC dont les revenus proviennent principalement de cette activité, de prester comme service de taxis selon des conditions bien définies. Cette ordonnance provisoire serait d’application jusqu’à la mise en place de l’ordonnance relative à la réforme du secteur des AFP/T. Akmen Le football belge est à la recherche d’une deuxième génération dorée. Faites le test sur jedeviensarbitre.be et saisissez l’opportunité d’arbitrer un match du plus haut niveau. services de transport rémunéré de personnes », a communiqué l’exécutif bruxellois. Selon le cabinet du ministreprésident Rudi Vervoort, la solution temporaire permettra aux exploitants chauffeurs LVC, privés d’accès à Uber X par la société Uber, de reprendre leur travail en Région bruxelloise dans un cadre juridique sécurisé. Les autorisations d’exploiter qu’ils détiennent actuellement pourraient étendre leurs effets à la prestation de services taxis à certaines conditions. Néanmoins, en cas de non-respect des conditions d’agrément des plateformes, le ministreprésident aura un droit de retrait de l’agrément dans un délai de 10 jours. ◀ Les centres Fedasil saturés BRUXELLES Les travailleurs de Fedasil ont manifesté hier matin, à Bruxelles, pour alerter sur le manque de moyens pour aider les demandeurs de protection internationale. Plus d’une centaine de personnes, selon la police, et jusqu’à 200, selon les organisateurs, ont manifesté hier matin aux abords de la zone neutre abritant plusieurs ministères et le cabinet du Premier ministre, pour appeler le niveau fédéral à contenir les effets de la crise de l’accueil actuelle. Elles s’adressent en premier lieu au secrétaire d’État en charge de l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi. Accord de dix ans pour que le roaming reste gratuit en Europe BRUXELLES Les États membres et négociateurs du Parlement européen ont annoncé avoir trouvé un accord, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour prolonger de dix ans, jusqu’en 2032, la suppression des frais d’itinérance (ou « roaming ») des communications mobiles entre les pays de l’UE. Cette suppression, effective depuis juin 2017, devait initialement s’arrêter en juin 2022. « La reconduite des règles garantira que les personnes puissent téléphoner, envoyer des textos et surfer sur internet tout en voyageant dans d’autres pays de l’UE que le leur, sans redouter d’avoir un terrible choc en recevant la facture de leur opérateur », a indiqué le Conseil européen, qui représente les Vingt-Sept. ◀ EN BREF ▶ Le gouvernement wallon dégage 30 millions pour créer des places d’accueil pour les publics fragilisés et rénover les infrastructures existantes. De plus il a approuvé l’octroi d’une nouvelle aide exceptionnelle de 25 millions € aux communes les plus touchées par les inondations de la mi-juillet. ▶ L’Association belge des syndicats médicaux (Absym) demande, dans une lettre ouverte, le retrait de l’avant-projet de loi autorisant les pharmaciens à Belga/E. Lalmand vacciner contre la Covid-19. ▶ Deux cents agriculteurs ont manifesté, hier, devant le siège du gouvernement wallon, à Namur, afin de défendre un plan stratégique wallon fort dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC). ▶ Le mouvement « Belgium United for Freedom » a l’intention d’organiser une nouvelle manifestation pour protester contre les mesures sanitaires décidées par le gouvernement le 19 décembre. ACCUEILLIR DÉCEMMENT LES DEMANDEURS Danaé Coquelet, porte-parole au centre d’arrivée du Petit Château, s’est exprimé au nom de l’ensemble des travailleurs. « Les travailleurs sont épuisés, mais tiennent bon car ils ont envie d’accueillir décemment les demandeurs, ce qui n’est plus possible car tous les jours on doit choisir qui va rentrer et qui va devoir rester dehors. Les places arrivent aux compte-gouttes alors que les demandeurs de protection internationale continuent à affluer. On a une saturation à 97% de tous les centres en Belgique ». Le secrétaire d’État en charge de l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, dit « comprendre que les employés de Fedasil connaissent une charge de travail élevée », mais souligne qu’il « fait tout son possible pour créer des places et les pourvoir en personnel ». Un centre doit ouvrir à Molenbeek cette semaine, un à Marcinelle la semaine prochaine et un autre à Evere avant Noël, assure-t-il. ◀
metrotime.be 1 VENDREDI 10/12/2021 NEWS Cl 5 La crédibilité de Boris Johnson mise en doute LONDRES Alors que les révélations s’accumulent sur des supposées fêtes l’an dernier à Dowing Street, au mépris des règles sanitaires, Boris Johnson a vu sa crédibilité être mise en cause après l’instauration de nouvelles restrictions sanitaires. Depuis plusieurs jours, les révélations s’accumulent sur plusieurs fêtes qui auraient eu lieu en novembre et décembre l’an dernier, alors que les Britanniques étaient privés de la possibilité de voir des proches ou de fêter Noël. Quelques heures après s’être excusé pour la diffusion d’une vidéo dans laquelle une conseillère plaisantait sur la tenue supposée d’une de ces fêtes, Boris Johnson a annoncé un retour au télétravail et l’instauration d’un passeport sanitaire dans des lieux de grand rassemblement pour contrer l’avancée Tout pour votre déco de Noël à portée de main super prix AFP/A. Dennis du très transmissible Omicron. DES MESURES QUI PASSENT MAL Ces annonces passent mal auprès de dizaines de députés de la majorité conservatrice, soucieux de leur impact économique et déjà échaudés par des précédents scandales entourant le gouvernement, en matière de lobbying notamment. Certains de ces élus estiment aussi que le mauvais exemple donné par le pouvoir est susceptible de mettre à mal le respect des restrictions par la population. Les nouvelles mesures sont aussi tournées en ridicule dans la presse britannique, qui accuse le gouvernement d’hypocrisie. « N’allez pas au travail, mais allez à des fêtes », titrait hier le Daily Telegraph. ◀ Guirlandes lumineuses Sapins de Noël bol.come le magasin pour tout et tous ▶ L’Agence européenne des médicaments a déclaré que les doses de rappel pouvaient être administrées de façon « sûre et efficace » trois mois après la dernière, alors qu’elle avait auparavant recommandé d’attendre six mois. ▶ Une responsable de l’OMS a demandé aux pays riches de ne pas se ruer sur les vaccins au détriment Téléchargez l’appli et découvrez toutes les promos de Noël super prix Le nouveau gouvernement allemand prêt à travailler avec la France PARIS Le nouveau gouvernement allemand s’est dit, hier, prêt à travailler avec la France, alors que Paris s’apprête à prendre au 1er janvier la présidence de l’UE. « Du premier jour jusqu’au dernier, vous pourrez compter sur le soutien de l’Allemagne, sur mon soutien personnel, celui de l’ensemble du gouvernement fédéral allemand pour que nous travaillions à une Europe forte et souveraine », a déclaré la nouvelle ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, qui effectuait à Paris son premier déplacement à l’étranger. Aujourd’hui, le nouveau chancelier Olaf Scholz en fera de même, en rencontrant pour sa première visite officielle, le président français, Emmanuel Macron. ◀ EN BREF des pays pauvres, soulignant que la troisième dose n’était pas prouvée scientifiquement face au variant Omicron. ▶ La justice britannique rendra aujourd’hui sa décision concernant l’appel des États-Unis contre le refus d’extrader Julian Assange, que Washington veut juger pour une fuite massive de documents.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :